Répondre à la discussion
Page 1 sur 14 12 3 4 5 6 7 8 9 10 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 403

GIEC AR 2007 et "une vérité qui dérange": le changement climatique en débat




  1. #1
    RSSBot

    Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Alors que les effets du réchauffement climatique mondial deviennent de plus en plus évidents, qu'une quasi-unanimité de scientifiques distribuent leurs avertissements, que les organisations écologiques dispensent leurs conseils pour une meilleure gestion de l'énergie, l'attentisme continue...

    Lire la suite : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

  2. Publicité
  3. #2
    GillesH38a

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    ...les solutions existent et restent accessibles à tous: placement d'ampoules économiques, éviter la gabegie d'éclairages publics nocturnes inutiles, gonflage correct des pneus permettant une économie appréciable de carburant, éteindre les appareils électriques en "veilleuse", laisser sa voiture au garage...bref, une démonstration efficace que la catastrophe est tout sauf inéluctable.
    je n'ai pas vu le film, mais c'est apparemment son point le plus faible d'après ce que j'ai entendu... laisser croire qu'il suffit de faire ça pour faire disparaître le problème, c'est quand même presque de l'imposture scientifique !!!

  4. #3
    invite75213404

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Bonsoir...
    A propos de réchauffement climatique, il passe ce soir un documentaire de Yann Arthus Bertrand sur France 2, il me semble que cela doit être intéressant. A voir...

    voici deux sites qui sont interessants pour notre planète :
    http://www.defipourlaterre.org/
    http://www.yannarthusbertrand.com/
    Dernière modification par invite75213404 ; 31/10/2006 à 18h16.


  5. #4
    kikouté

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    bonsoir , je n'ai pas vu le film , mais j'ai vu l'année derniere au cinema "le jour d'apres" , cela m'a interpellé car plus que du cinema catastrophe c'est criant de verité
    et meme plus encore la chanson du film chanté par Chimene Badi avec des paroles qui en disent long.

    Le souci ,aujourd'hui c'est que l'on défini et on ramene toutes les valeurs a l'argent , le "business" prime.
    Mais quand il faudra payer la note envers Mère Nature, le probleme c'est qu'elle fera payer a tout le MONDE.
    Actuellement elle previent ,elle met en garde , elle tremble pour nous faire remuer, un stumani par là ,un raz de marée par ci- , un cyclone par ... des milliers et des milliers de morts des villes devastées sommes nous déliberement inconscients .?
    J'ai peur que la note finale soit Salée.

    Déja que les plus grands pollueurs arretent , d'ailleurs on cours on cours toujours pour aller plus vite que l'autre c'à ne sert a rien , on creuse le fossé, alors ci on se prenait par la main et on equilibrait un peu les richesses de cette planete plutot que de les dilapider et les gaspiller.
    Certe c'est venant de ma part utopique , mais qui ne reve pas d'un monde ou chaqu'un a sa place et un petit quelque chose.

    Tout ce que j'espere c'est qu'il y a plus d'hommes "ceux qui tiennent les rennes" assez conscients et clairvoyants qui feront changer les choses.

    a bientot.

  6. #5
    Bouli

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par kikouté Voir le message
    Mais quand il faudra payer la note envers Mère Nature, le probleme c'est qu'elle fera payer a tout le MONDE.
    Actuellement elle previent ,elle met en garde , elle tremble pour nous faire remuer, un stumani par là ,un raz de marée par ci- , un cyclone par ... des milliers et des milliers de morts des villes devastées sommes nous déliberement inconscients .?
    J'ai peur que la note finale soit Salée.
    La nature aura beau m'envoyer des centaines de séismes, de tsunami et autres éruptions volcaniques... je ne verrai toujours pas le rapport avec le réchauffement climatique. Attention à ne pas faire porter le chapeau de toutes les catastrophes au réchauffement.

    En plus la nature se moque royalement de nos agissements puisqu'elle n'est pas douée de conscience à ma connaissance. Elle réagit comme les lois physiques lui disent de réagir : il fait plus chaud, les courants d'air sont plus forts et les cyclones se forment plus fréquemment. Elle ne décide pas un beau jour d'aller avertir Bush qu'il devrait ratifier le protocole de Kyoto.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Galaad

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par kikouté Voir le message
    bonsoir , je n'ai pas vu le film , mais j'ai vu l'année derniere au cinema "le jour d'apres" , cela m'a interpellé car plus que du cinema catastrophe c'est criant de verité
    [...]
    Tout ce que j'espere c'est qu'il y a plus d'hommes "ceux qui tiennent les rennes" assez conscients et clairvoyants qui feront changer les choses.

    a bientot.
    Ouuuh, c'est beau comme du Nicolas Hulot
    Cependant, comme on est sur un site scientifique, les considérations du genre "Mère Nature va nous faire payer", c'est tout aussi objectif et argumenté qu'un talk show sur Fox News ...
    Restons-en aux faits, et arrêtons le catastrophisme cataclismique. Ca rendra le discours beaucoup plus pertinent et efficace face aux nombreux sceptiques existant.

    PS: et j'ai vu le film (de Gore) et "Le jour d'après". Mettre les deux sur le même plan et tout bonnement ...une mauvaise idée (je pèse mes mots)

  9. #7
    invité576543
    Invité

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par kikouté Voir le message
    Tout ce que j'espere c'est qu'il y a plus d'hommes "ceux qui tiennent les rennes" assez conscients et clairvoyants qui feront changer les choses.
    Bonsoir,

    Ca s'appelle croire au Père Noël...

    Cordialement,

    Désolé, mais c'était irrésistible...

  10. Publicité
  11. #8
    yves25

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Bonsoir,

    Ca s'appelle croire au Père Noël...

    Cordialement,

    Désolé, mais c'était irrésistible...
    J'avoue que c'est pas mal!

    Pour ceux qui ont vu le film et qui veulent en discuter de façon détaillée, j'ai ouvert une discussion
    http://forums.futura-sciences.com/thread103287.html

    Effectivement, mettre le Jour d'Après et ce film sur le même plan, ça n'a aucun sens ou bien c'est de la désinformation.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  12. #9
    Camille Caz

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Assurez-vous, chers modérateurs, toutes carégories confondues, que vos adhérents soient d'authentiques scientifiques, ne s'autorisant que des propos scientifiques parfaitement encadrés, ciblés et orientés par vos soins vigilants.
    Et oubliez Pierre Dac, le pauvre, qui n'a vraiment pas sa place ici.

  13. #10
    DonPanic

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Galaad
    PS: et j'ai vu le film (de Gore) et "Le jour d'après". Mettre les deux sur le même plan et tout bonnement ...une mauvaise idée (je pèse mes mots)
    Il me semble que le film d'Al Gore est fait avant tout par un Américain s'adressant aux Américains, et là, c'est pas gagné d'avance, il y a le poids de la religion aux USA, avec sans doute le sous-entendu "du moment qu'on est bon croyant, Il prendra soin de nous et interviendra, on peut donc polluer à tour de bras, "it's not a sin"".

  14. #11
    uneautreterre

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Bonjour à tous
    J'ai trois observations à formuler suite à la lecture de cet article dont une sur la forme:

    Le néologisme "Conscientiser" m'a hérissé le poil! Ne peut-on pas dire plutôt "faire prendre conscience"?

    Ensuite, il est désolant de constater que l'augmentation de la production de gaz a effet de serre peut être trois fois supérieure dans un pays comme l'Espagne qui a signé l'accord de Kyoto à celle des E.U. qui ne l'ont pas signé. Cela est désespérant et enlève toute crédibilité à cet accord, pourtant "minimaliste".
    Enfin , puisqu'on en est aux solutions suggérées par Al-gore, dans cet article, je ne comprends toujours pas pourquoi la France a renoncé au seul impôt qui garantissait un peu le principe du pollueur-payeur, et par là tendait à abaisser les émissions de CO2, à savoir la vignette automobile...

  15. #12
    Galaad

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par uneautreterre Voir le message
    Bonjour à tous
    Ensuite, il est désolant de constater que l'augmentation de la production de gaz a effet de serre peut être trois fois supérieure dans un pays comme l'Espagne qui a signé l'accord de Kyoto à celle des E.U. qui ne l'ont pas signé. Cela est désespérant et enlève toute crédibilité à cet accord, pourtant "minimaliste".
    J'ai aussi trouvé ces chiffres très intéressants.
    Lutter contre le réchauffement climatique, c'est comme manger des frites Mac Cain ...

  16. #13
    yves25

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par uneautreterre Voir le message

    Ensuite, il est désolant de constater que l'augmentation de la production de gaz a effet de serre peut être trois fois supérieure dans un pays comme l'Espagne qui a signé l'accord de Kyoto à celle des E.U. qui ne l'ont pas signé. Cela est désespérant et enlève toute crédibilité à cet accord, pourtant "minimaliste".
    .
    Il faut regarder les chose d'un peu plus près que ces seuls chiffres. Quelle a été la croissance économique de l'Espagne depuis 90?
    D'après ce que j'ai entendu ou lu, l'Espagne a profité à plein de son entrée dans l'Europe et ça va beaucoup mieux pour elle.
    Comme actuellement, on ne fait rien sans pétrole, il ne faiut pas être surpris de ce mauvais résultat.

    Il serait intéressant de rapporter cette augmentation d'émission à l'augmentation du PIB et refaire les comparaisons. Cela permettrait de voir dans quelle mesure la croissance économique est maîtrisée sur ce plan.

    Pas de naïveté non plus, il n'y a pas de croissance "propre", en tout cas pour le moment mais ça peut être plus ou moins sale.

    Etce que je veux surtout souligner , c'est qu'il ne faut pas se contenter des chiffres bruts.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  17. #14
    Galaad

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    Il me semble que le film d'Al Gore est fait avant tout par un Américain s'adressant aux Américains, et là, c'est pas gagné d'avance, il y a le poids de la religion aux USA, avec sans doute le sous-entendu "du moment qu'on est bon croyant, Il prendra soin de nous et interviendra, on peut donc polluer à tour de bras, "it's not a sin"".
    Oui il y a aussi le poids d'un débat ouvert où les sceptiques sont libre d'exposer les lacunes et défaillances des prédictions climatiques actuelles et des méthodologies employées, et il y en a.

    Qt au poids de la religion, il est intéressant de noter que certains fervents religieux (évangelistes) se sont prononcés récemment en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, justement dans le cadre de la protection de "la Création" (donc apparement si, 'it's a sin' pour certains). Donc les clichés en tout genre et les procès d'intentions, faudrait s'être sérieusement renseigné avec d'en parler.

  18. #15
    Galaad

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Il serait intéressant de rapporter cette augmentation d'émission à l'augmentation du PIB et refaire les comparaisons. Cela permettrait de voir dans quelle mesure la croissance économique est maîtrisée sur ce plan.

    Pas de naïveté non plus, il n'y a pas de croissance "propre", en tout cas pour le moment mais ça peut être plus ou moins sale.

    Etce que je veux surtout souligner , c'est qu'il ne faut pas se contenter des chiffres bruts.
    C'est exact, il est important de rapporter les chiffres de pollution à l'activité economique.
    Étrangement pourtant, il est rare de le faire dans le cas des États-unis; on se contente de répéter à tour de bras que ce pays produit 25% des emissions, pourcentage parfois ramené à la faible représentation de la population US dans le monde, ce qui n'a aucun sens. On oublie (probablement volontairement) que ce pays produit aussi une part majeure des richesses mondiales, dont bcp d'autres pays profitent au passage ... Mais pour entendre ce genre d'equilibrage des faits, il faut malheureusement habiter aux EU où débattre ouvertement du réchauffement climatique n'est pas devenu un crime moral.

    Je note quand même une différence entre les États-Unis et l'Espagne (et autres pays signataires): les États-Unis ont ouvertement annoncés qu'il ne signeraient pas Kyoto pour ne pas pénaliser leur croissance (avec une économie qui croît plus vite que les rejets au passage), quand d'autres signent mais ne font rien. Encore une fois, c'est peut-être comme les frites Mc Cain ....
    Dernière modification par Galaad ; 02/11/2006 à 22h14.

  19. #16
    Galaad

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Camille Caz Voir le message
    Assurez-vous, chers modérateurs, toutes carégories confondues, que vos adhérents soient d'authentiques scientifiques, ne s'autorisant que des propos scientifiques parfaitement encadrés, ciblés et orientés par vos soins vigilants.
    Et oubliez Pierre Dac, le pauvre, qui n'a vraiment pas sa place ici.
    Tant que Pierre Dac est secondé par Niels Bohr, ca va ...

    Disons qu'il est vrai que ce n'est pas probablement pas facile pour les non-scientifiques de faire la part des choses alors je vais essayer d'avoir une critique constructive:
    j'ai vu l'année derniere au cinema "le jour d'apres" , cela m'a interpellé car plus que du cinema catastrophe c'est criant de verité

    Non, ce n'est justement pas criant de vérité. Ca l'est probablement visuellement, mais pas scientifiquement. Le fond, l'arrêt de la circulation thermohaline, est une hypothèse envisagée et reproduite par certains modèle, mais loins d'être sûre et encore moins comprise. Par contre, ce serait clairement un phénomène à long terme, donc les conséquences vues dans le films suite a un changement climatique sur quelques jours sont de la pure fiction ...

    Le souci ,aujourd'hui c'est que l'on défini et on ramene toutes les valeurs a l'argent , le "business" prime.

    Oui, l'argent et le buisness compte bcp. Notement pour les décideurs à tous niveaux qui sont en charge de maintenir un certains niveau de vie à des centaines de millions de citoyens (pays industrialisés pollueurs), de leur fournir du travail, de l'énergie, de quoi se nourrir, se loger ... ca s'appele l'économie et ca se fait en permance sur des compromis. Certains pensent que les preuves ne sont pas encore là pour risquer un changement radical de leur économie (d'autres leur rétorquent que les preuves absolues ne viendront que trop tard et que le changement n'a pas à être radical.)

    Mais quand il faudra payer la note envers Mère Nature, le probleme c'est qu'elle fera payer a tout le MONDE.

    No comment.

    Actuellement elle previent ,elle met en garde , elle tremble pour nous faire remuer, un stumani par là ,un raz de marée par ci- , un cyclone par ... des milliers et des milliers de morts des villes devastées sommes nous déliberement inconscients .?

    Tremblement, Tsunami, Raz de marré: HS
    Cyclone: encore sous investigation, des spécialistes de la question sont dubitatifs
    Milliers de morts des villes dévastées: pour bcp, aménagement du littoral irrésponsable, rechauffement climatique ou pas (pire bien sûr avec le réchauffement)

  20. #17
    activo

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Si vous êtes vraiment motivés pour avancer dans la recherche de solutions au problème du changement climatique (qui n'est pas le seul problème, n'oublions pas la biodiversité qui diminue, les océans qui se vident, l'érosion des terres arables, la pollution de l'eau, de l'air, des sols, etc...), je recherche des partenaires pour développer une organisation engagée dans cette voie: "O".

    L'idée: les petits gestes dont tout le monde parle sont insuffisants, il est nécessaire de modifier plus en profondeur notre mode de vie, c'est à dire, entre autres, ne plus prendre l'avion, se passer de la voiture le plus souvent possible (le mieux étant de ne pas en acheter), changer ses habitudes alimentaires (moins de viande, de fraises en février, de raisin d'Afrique du Sud), habiter près de son travail et plutôt dans un appartement en ville, et moins consommer en général...

    Rien d'impossible, et pourtant ces changements nécessaires sont très difficiles à accepter parce que contraires au fonctionnement actuelle de notre société, basé sur la production (et donc le travail, l'emploi, l'utilité sociale et le statut qui lui sont associés) et la consommation (et donc l'appartenance à un groupe social et la recherche du prestige) de biens et de services, ce qui s'accompagne toujours ou presque de pollutions diverses. Comme nous avons tous besoin de travailler et que nous voulons tous accéder à une certaine reconnaissance sociale, agir efficacement contre le changement climatique est très difficile, nous n'y arriverons pas si nous ne donnons pas de la valeur sociale (de l'estime, de l'admiration, de l'envie) aux conduites à tenir.

    Objectif: renverser la vapeur en valorisant socialement ceux qui agissent de manière responsable (c'est à dire qui cherchent à minimiser leur empreinte écologique), essayer d'imaginer un mode de vie durable et accessible à tous et enfin, ce qui rejoint un peu le premier point, inventer d'autres moyens de cohésion et de valorisation sociale que le travail et la consommation, ou alors les orienter vers des activités environnementalement soutenables.

    La charte précise

    10. Les publicités commerciales sont interdites. Les coordonnées (professionnelles ou personnelles) doivent s'échanger en privé. Aucune adresse internet ni image ne sont acceptées en tant que signature.

    Désolé
    yves
    Dernière modification par yves25 ; 03/11/2006 à 22h20.

  21. #18
    yves25

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Galaad Voir le message
    C'est exact, il est important de rapporter les chiffres de pollution à l'activité economique.
    Étrangement pourtant, il est rare de le faire dans le cas des États-unis; on se contente de répéter à tour de bras que ce pays produit 25% des emissions, pourcentage parfois ramené à la faible représentation de la population US dans le monde, ce qui n'a aucun sens. On oublie (probablement volontairement) que ce pays produit aussi une part majeure des richesses mondiales, dont bcp d'autres pays profitent au passage ... Mais pour entendre ce genre d'equilibrage des faits, il faut malheureusement habiter aux EU où débattre ouvertement du réchauffement climatique n'est pas devenu un crime moral.
    .
    Je peux au moins te citer un bouquin qui dit cela très explicitement.

    C'est un des arguments massus des américains contre Kyoto: Kyoto ne concerne pas les pays en développement et si l'on rapporte le PNB par habitant aux émissions par habitant les Américains font 5 fois mieux que les Chinois.......et les Européens comme les Japonais deux fois mieux que les Américains et les Français sont en pointe (source: Agence Internationale de l'Energie)
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  22. #19
    DonPanic

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Galaad
    Donc les clichés en tout genre et les procès d'intentions, faudrait s'être sérieusement renseigné avec d'en parler.
    A propos de procès d'intention, qui va chercher des infos ?
    Citation Envoyé par Fox News
    The new national poll finds that 77 percent of Americans believe global warming is happening and, of those, more than twice as many think it is caused by human behavior (46 percent) than by normal climate patterns (17 percent). About a third says it is a combination of both (30 percent).
    Je discute aussi de temps en temps sur des forums US, les avis sont très contrastés, mais depuis Katrina...ça a beaucoup changé
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_environnementale_des _%C3%89tats-Unis_d'Am%C3%A9rique

    Citation Envoyé par Galaad
    On oublie (probablement volontairement) que ce pays produit aussi une part majeure des richesses mondiales, dont bcp d'autres pays profitent au passage ...
    S'il n'en consommait pas beaucoup plus qu'il n'en produit, il n'aurait sans doute pas un déficit commercial record
    On a les mains plus propres quand on délocalise la production industrielle en Chine,
    vilains pollueurs Chinois !

  23. #20
    Galaad

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Je peux au moins te citer un bouquin qui dit cela très explicitement.

    C'est un des arguments massus de(s) *certains* américains contre Kyoto: Kyoto ne concerne pas les pays en développement et si l'on rapporte le PNB par habitant aux émissions par habitant les Américains font 5 fois mieux que les Chinois.......et les Européens comme les Japonais deux fois mieux que les Américains et les Français sont en pointe (source: Agence Internationale de l'Energie)
    Ca je sais que les francais sont en 'pointe' Et ceci notement grace à l'énorme part de leur énergie qui provient de centrales nucléaires! (de quoi faire hérisser le poil de certain ecolos-anti-rechauffement au passage ... c'est pas mon cas ).
    Ceci dit, la France aura tout même probablement du mal a remplir ses engagements.

    Autre chiffre intéressant au passage: les EUA totalisent 23% des emissions globales de CO2 en 2002, en 1952 c'était 39%.
    Entre une industrie qui se modernise, et une economie qui se s'oriente de plus en plus vers le services, ou qui en tout cas se détourne des industries les plus lourdes et les plus poluantes, la part des EUA dans les emissions de CO2 fond comme les glaces des pôles (libre à chacun de croire que l'une ou l'autre ne fond pas ). Donc oui, ce serait très bien que les EUA s'engagent serieusement sur la voie de la réduction des emissions de CO2 (et je crois que cela se fait et se fera, dans le cadre de Kyoto ou pas), mais faut pas se leurer: à court ou moyen terme, le problème majeur se situera ailleurs ...

  24. #21
    Galaad

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par DonPanic Voir le message
    S'il n'en consommait pas beaucoup plus qu'il n'en produit, il n'aurait sans doute pas un déficit commercial record
    On a les mains plus propres quand on délocalise la production industrielle en Chine,
    vilains pollueurs Chinois !
    Bon, j'ai pas bien compris la pertinence des 2 premiers commentaires, mais le fait est là: le cliché que vous avez exprimé sur la religion qui ferait que les américains n'ont pas de problème avec le réchauffement climatique est à côté de la plaque. Vous trouverez problablement des (même bcp) illuminés qui tiendront le discours qui vous avez exprimé (que tant qu'ils seront du côté de dieu, y aura pas de problème ... ) mais des faits concrets vous prouveront que ca n'a rien d'une généralité parmis les croyants, même les plus fevents, et que la question transcende les convictions religieuses. Et même si ca vous étonne, ce qui fait les choux gras de l'argumentation des 'anti', ce n'est pas de la théologie, mais bel et bien des 'argumentations' émanant de scientifiques sceptiques (qt à savoir si les arguments sont scientifiques car issus de scientifiques, dont certains renommés, ca se discute ...).

    Pour la fin du commentaire (je passerais sur le fait que personne ne force les 'vilains pollueurs chinois' à accepter nos usine, à 'nous les mechant occidentaux' qui exploitont le reste du 'gentil monde' qui n'a pas le choix ), je ne crois pas que ce soit aussi simple. D'une le 'deficit commerical record' represente une part infinitésimal de la production de richesse du pays. Ensuite un déficit peut aussi traduire des investissements à l'extérieur (toute balance commerciale déficitaire n'est pas forcément mauvaise, de même qu'une balance commerciale exédentaire n'est pas nécessairement une bénédiction). Et dans le cas présent, la balance commerciale déficitaire US est, et vous semblez en convenir dans votre commentaire, en partie due à une forte consommation de biens produits en Asie (Chine et Japon) ainsi que l'importation de matières premières: donc oui, comme je le disais, l'activité économique et les richesses produites aux EUA ont clairement des retombées sur bcp d'autre pays. Bon, je dois avouer que je n'ai pas de connaissance avancées en economie (il me semble que vous non plus ) donc c'est probablement un point qu'on pourrait discuter des heures en tournant autour de la vérité, si tant est qu'il y en ait une ...

    Mais s'il fallait faire très très simple, il me semble que si demain les EUA imposaient un frein brutal à leur economie et à leur consommation, y a bcp de pays dans le monde qui feraient soudainement 'la gueulle' ...
    Dernière modification par Galaad ; 04/11/2006 à 18h49.

  25. #22
    GillesH38a

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    l'autre question, c'est "la g..." que ces pays feraient en cas d'une hausse de plusieurs degrés de la température moyenne. D'autre part, si restreindre la consommation de fossiles provoque forcément une crise économique (ce qui reste à démontrer), alors malheureusement ça arrivera à un moment ou à un autre du XXIe siècle. Si on doit y faire face le mieux possible, ce n'est pas une si mauvaise idée de le faire de manière contrôlée, le plus tôt possible, tant qu'on a encore le choix...

  26. #23
    DonPanic

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Galaad
    Bon, j'ai pas bien compris la pertinence des 2 premiers commentaires, mais le fait est là: le cliché que vous avez exprimé sur la religion qui ferait que les américains n'ont pas de problème avec le réchauffement climatique est à côté de la plaque.
    http://www.realclimate.org/index.php...lobal-warming/
    Televangelist Pat Robertson, for instance, said very recently that it was the latest heat wave that finally convinced him.

  27. #24
    Galaad

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Content que vous reconnaissiez votre erreur

  28. #25
    rapha13

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Bonsoir. Je suis pas d'accord avec toi. Le rechauffement est du a tout le monde a plus ou moins grande echelle evidemment mais il faut que chacun prennent conscience du phenomene qu'est le rechauffement de la planete car je pense que des petits efforts individuels conduiront a de gros efforts collectifs!!

  29. #26
    muller.charles

    GIEC AR 2007 et "une vérité qui dérange": le changement climatique en débat

    Bonjour tout le monde.

    Le Résumé pour décideurs de la partie 1 (les bases scientifiques) du quatrième rapport du GIEC (AR4) est enfin sorti, après plusieurs années de travail et quelques jours de discussions acharnées à Paris.

    Je propose que l'on discute ici des principales conclusions du nouveau rapport : changements climatiques observés, part humaine (anthropique) dans le réchauffement, niveaux des mers observés et projetés, sensibilité climatique, températures 2100, progrès sur les paléoclimats...

    Les discussions climatiques étant parfois houleuses, quelques rappels : concentrer ses interventions sur le fond (le travail du GIEC), argumenter son propos (pas de généralités infondées), respecter son interlocuteur (pas d'attaques ad hominem ni d'insultes), etc. etc.

    Bon débat à tous !

    PS : ceux qui le souhaitent peuvent déjà télécharger la version sortie cette nuit (anglais, pdf) sur mon site (premier lien). Il devrait être mis dans la journée sur le site WGI du GIEC / IPCC (second lien), site où l'on peut aussi assister à la conférence de presse qui se tiendra à 9h30, ce vendredi 2 février.
    http://www.climat-sceptique.com/article-5491537.html
    http://ipcc-wg1.ucar.edu/
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  30. #27
    mariposa

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Bonjour

    Pour entrer dans la discussion, deux questions:
    .
    1 A-t-on une formule quelconque (issu d'un calcul analytique ou numérique) qui donne l'augmentation de la température en fonction de la concentration en CO2, toute choses égales par ailleurs.
    .
    2- Même genre de question: En supposant que l'on connaisse l'émission respective de CO2 des contributions naturelles et des contributions anthropiques connaissons-nous la cinétique de piégage du CO2 (la valeur de tous les types de puits). En effet la quantité de CO2 dépend d'un équilibre en emission et capture.
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 17h00. Motif: Suppression de la citation du msg précédent

  31. #28
    muller.charles
    Ces questions sont assez intéressantes, et en fait assez complexes. Yves répondra mieux que moi.

    Point 1 : on calcule le forçage radiatif d'un doublement du CO2 (280 > 560 ppm), ce qui est estimé entre 3,7 et 4,2 W/m2, la première valeur étant la plus souvent retenue. (Il existe des différences dans la littérature car cela suppose d'utiliser des modèles radiatifs de l'atmosphère n'ayant pas tous exactement la même programmation pour les calculs de transfert radiatif). Tu trouves les formules simplifiées à cette page du GIEC 2001 :
    http://www.grida.no/climate/ipcc_tar/wg1/222.htm
    De là, on déduit la hausse de température attendue. Et c'est là où les précisions d'Yves (ou de tout autre bien sûr) seraient utiles. Les valeurs que je lis dans la littérature varient elles aussi de 0,8 à 1,2°C de deltaT impliqué par le doublement CO2 et son forçage (toutes choses égales par ailleurs comme tu dis, c'est-à-dire sans aucune rétroaction). Or là, je ne comprends pas trop pourquoi ce n'est pas une valeur fixe dérivée de Stefan-Boltzmann (du rapport dT/dF à la température d'émission du corps noir).

    Point 2 : c'est l'objet des modèles de cycle du carbone, qui sont des modèles biogéochimiques. La durée de vie du CO2 dans l'atmosphère est souvent estimée à 100-150 ans, mais elle dépend comme tu le dis des puits de carbone : sols, océans, biosphère. On ne peut que l'approcher (la durée de vie) en modélisant la réponse de chaque puits à une hausse de CO2 (et à la hausse de T associée). Ce qui n'est pas simple du tout, car il faut intégrer au modèle la réponse du vivant, et celui-ci est rétif aux simplifications du type paramétrisation grossière. Si la biomasse du phytoplancton océanique reste stable, décroît de 20%, croît de 20% en 2050, cela change complètement tes calculs (de la pompe biologique des océans). Même chose pour la végétation, l'activité microbienne des sols, etc. Même la pompe physique des océans (dissolution du CO2 en fonction de la température de la couche supérieure) a ses incertitudes, car il faut bien évaluer la stratification de cet océan global, ie le mélange des couches chaudes et froides. Sur la seule solubilité, les résultats des modèles peuvent encore varier de 50% à telle échéance de projection. (Il y avait eu un dossier de FS là-dessus, cycle de l'eau et du carbone).

    Pour élargir la discussion, remarque sur deux points très généraux. Ce rapport GIEC semble un peu moins alarmant que le précédent sur les températures de surface 2100 et le niveau des mers, points souvent abordés comme "métrique du changement" (et de la catastrophe).

    Pour les scénarios "crédibles" (B1 à A2) on est de 1,8 à 3,4°C en valeur médiane (de 1,1 à 5,4 °C avec les incertitudes), ce qui réduit surtout les valeurs hautes.

    Pour la hausse des mers, sous réserve de surprise du Groenland et de l'Antarctique, on est à 18-59 cm en 2100 - les 7 mètres de la fonte du Groenland demandant éventuellement un millénaire à températures constantes et hautes (ie T atteintes en 2100).

    La hausse prévue des mers est clairement en deçà du catastrophisme ambiant. Celle des températures reste en revanche élevée.

    Concernant ces dernières, je remarque que dans les fourchettes basses des modèles, le réchauffement est compris entre 1,1 et 2,4°C (même dans le scénario irréaliste A1FI, qui donne le haut de cette fourchette), ce qui est très supportable à mon sens. Et les fourchettes hautes vont de 2,9 à 6,4 °C (toujours avec A1FI), ce qui est bcp moins supportable. J'en déduis que le point crucial est décidément la bonne estimation de la sensibilité climatique, principale cause de ces différences pour 2100.
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 17h06. Motif: Fusion de 2 msgs d'affilée du même auteur
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  32. #29
    mariposa
    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Tu trouves les formules simplifiées à cette page du GIEC 2001 :
    http://www.grida.no/climate/ipcc_tar/wg1/222.htm
    Merci pour la référence que je met de coté.

    De là, on déduit la hausse de température attendue. Et c'est là où les précisions d'Yves (ou de tout autre bien sûr) seraient utiles. Les valeurs que je lis dans la littérature varient elles aussi de 0,8 à 1,2°C de deltaT impliqué par le doublement CO2 et son forçage (toutes choses égales par ailleurs comme tu dis, c'est-à-dire sans aucune rétroaction). Or là, je ne comprends pas trop pourquoi ce n'est pas une valeur fixe dérivée de Stefan-Boltzmann (du rapport dT/dF à la température d'émission du corps noir).
    .
    J'ai fait le calcul direct du changement de la température de rayonnement. Je trouve:
    .
    dT= T°/4. dW/W°

    avec T° = 255K (en haut de l'atmosphère -18°C)
    dW = 4W/m2 (ta valeur moyenne)
    W° = 240W/m2v(que j'ai trouvé dans un livre).

    Résultat: 1.02°C qui est bientre 0.8 °C et 1.2°C

    Donc pas de problème c'est cohérént.

    J'adore ce genre de calculs, j'ai l'impression de comprendre.

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message

    Point 2 : c'est l'objet des modèles de cycle du carbone, qui sont des modèles biogéochimiques.
    .
    Pour essayer de fournir des repères simples comme le calcul précedent on pourrait commencer a résoudre le problème suivant:

    Quelle est la contribution a l'augmentation du volume de CO2 dans l'atmosphère quand on augmente l'émission anthropique.(Toute chose égales par ailleurs).
    .
    On peut démonter Delta V(CO2) = Tau. Delta PHI(CO2)

    As-tu des chiffres que l'on puisse vérifier, ou pas, cette relation?
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 17h09. Motif: Fusion de 2 msgs d'affilée du même auteur

  33. #30
    RSSBot

    Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Les experts mondiaux du Giec, qui se sont réunis à Paris, viennent de rendre leur rapport. Verdict : la réalité du réchauffement global et la responsabilité des activités humaines ne font plus guère de doute. Pour les décennies à...

    Lire la suite : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

Page 1 sur 14 12 3 4 5 6 7 8 9 10 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le film "Une vérité qui dérange"
    Par BioBen dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 498
    Dernier message: 04/12/2006, 20h22