Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux



  1. #1
    RSSBot

    L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    Les chercheurs du NIH, s'appuyant sur une étude publiée dans The Lancet, montrent que la technique d'IRM est plus performante que le scanner pour le diagnostic des ischémies cérébrales aiguës.

    En conséquence ils suggèrent que cette technique soit dorénavant...

    Lire la suite : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

  2. Publicité
  3. #2
    piwi

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    C'est bien joli tout cela mais y a t il un accés aussi aisé à l'IRM qu'a un scanner? Quelle est l'implantation du scanner en france? De l'IRM?

  4. #3
    JPL
    Responsable des forums

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    C'est évoqué dans le texte :

    Le scanner reste aussi plus largement et rapidement disponible et de surcroît moins coûteux que l'IRM.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #4
    piwi

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    C'etait un peu des fausses questions, dont tout le monde connait les réponses, pour souligner justement cette phrase.
    Je ne pense pas que le parc d'IRM puisse un jour être utiliser dans le cadre d'urgences. Une machine IRM coute cher à l'installation, à l'utilisation. Si les grands hopitaux en sont dotés, cette technologie reste inaccessible aux hopitaux disons, moyens.
    Donc à quoi bon proposer une telle recommandation puisqu'elle ne trouvera pas d'application en terme de santé publique?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invite73192618

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    Citation Envoyé par piwi Voir le message
    Je ne pense pas que le parc d'IRM puisse un jour être utiliser dans le cadre d'urgences. Une machine IRM coute cher à l'installation, à l'utilisation. Si les grands hopitaux en sont dotés, cette technologie reste inaccessible aux hopitaux disons, moyens.
    Chère à l'utilisation? Je ne pense pas (hors amortissement bien sur).

    Sur le fond, je ne suis pas du tout certain comme toi que cela ne devienne pas une technique de routine. Si l'IRM est plus performante que le scanner au point d'améliorer le pronostic final, alors il faut (sans même parler de l'aspect éthique de faire une meilleur médecine) mettre dans la balance les coûts de réadaptation économisés (s'il y en a bien sur). Potentiellement c'est énorme... peut-être assez pour amortir les IRM dans le contexte d'une population vieillissante.

    EDIT D'ailleurs ils en parlent eux-même
    Les chercheurs appellent donc à comparer les deux techniques utilisées en urgence, sur l'amélioration des résultats pour le patient ainsi que la réduction des coûts associés à l'hospitalisation, la réhabilitation et les invalidités.
    Dernière modification par Jiav ; 19/02/2007 à 21h42.

  8. #6
    Guy_M

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    Cette information me fait l'impression d'un enfoncement de porte ouverte.

    Tous les neurologues vous le dirons, l'IRM est plus performant pour l'imagerie du cerveau que le scanner.

    Malheureusement, il n'est financièrement pas possible d'installer des IRM pour que tous le monde puisse bénéficier d'un tel examen dans les 3 heures. Le scanner est une bonne solution à condition de bénéficier de l'interpréatation d'un neuro(radio)logue sénior.

  9. Publicité
  10. #7
    invite73192618

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    Citation Envoyé par Guy_M Voir le message
    Tous les neurologues vous le dirons, l'IRM est plus performant pour l'imagerie du cerveau que le scanner.
    Curieux cette impression d'écrire dans le vide

    Si tu es une assurance privé qui doit payer pour les frais de réadaptation de quelqu'un, et que tu peux une fois sur 100 économiser 100000 euros avec une IRM, alors tu pairas pour l'IRM. Pas par philantropie: parce que ça que ça te revient moins cher en bout de ligne.

  11. #8
    invite73192618

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    Pour donner une idée des ordres de grandeurs voir ici. J'obtiens un estimé de 50000 euros par AVC en frais divers (30.10^9/(145/100000*60.10^6*6.57)). Sachant qu'un IRM coute environ 500 euros; il suffit donc que l'amélioration du pronostic amène à diminuer les coûts de 1% en moyenne pour que ça soit non seulement viable, mais en plus rentable.

  12. #9
    Guy_M

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    Pour pouvoir faire un examen d'IRM, il est nécessaire qu'un appareil soit disponible, qu'une équipe formée soit présente, ceci 24/24.

    Pour que ce type d'examen puisse être pratiqué pour tous les AVC (ou presque), il doit y avoir un IRM à moins d'une heure de tous points du territoire.

    La phrase importante dans l'article est celle-ci :
    En revanche, selon l'étude, les deux techniques sont comparables pour la détection de l'hémorragie intracrânienne aiguë.

    Or pour appliquer un anticoagulant il ne doit pas y avoir d'hémorragie.

  13. #10
    invite73192618

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    Citation Envoyé par Guy_M Voir le message
    Pour que ce type d'examen puisse être pratiqué pour tous les AVC (ou presque), il doit y avoir un IRM à moins d'une heure de tous points du territoire.
    C'est déjà le cas de la majeur partie de la population...

    Citation Envoyé par Guy_M Voir le message
    La phrase importante dans l'article (...)Or pour appliquer un anticoagulant il ne doit pas y avoir d'hémorragie.
    Je n'ai pas compris l'argument

  14. #11
    Guy_M

    Re : L'IRM pour le diagnostic d'urgence des accidents vasculaires cérébraux

    Citation Envoyé par Jiav Voir le message
    Je n'ai pas compris l'argument
    Je ne suis pas médecin, donc ce que je vais écrire est à confirmer/infirmer médicalement.

    D'après ce que j'ai compris :

    Quand il y a un AVC grave, les symptômes sont suffisamment clair pour diagnostiquer un AVC.

    Un AVC peut être dû à une hémoragie ou une embolie (un caillot qui bouche une artère).

    On ne doit administrer d'anticoagulant (les médecins disent antithrombolitique) que pour les ambolies (pour une hémoragie ce traitement est mortel !). Donc, il faut être certain qu'il n'y a pas d'hémoragie et pour cela un scanner est aussi performant qu'un IRM.

    Autrement dit, quand les signes cliniques sont suffisants pour suspecter un AVC, pour appliquer l'antithrombolitique il suffit de s'assurer qu'il n'y a pas d'hémorragie, un diagnostic "sûr" d'un AVC par embolie avec l'IRM n'est pas nécessaire pour prendre cette décision car le scanner aura suffisament sécurisé la décision.

Discussions similaires

  1. Le danger des déchets et des accidents nucléaires
    Par benji. dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 128
    Dernier message: 08/03/2010, 13h17
  2. Des signes précurseurs pour détecter les accidents vasculaires cérébraux
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/01/2008, 20h48
  3. [TPE] Conséquences des accidents/essais nucléaires...
    Par spiderben25 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/10/2007, 16h05
  4. Un logiciel pour améliorer le diagnostic des tumeurs cérébrales
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/12/2006, 13h23
  5. Des tests de diagnostic rapide pour la méningite à méningocoques
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/09/2006, 05h55