Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 72

Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline



  1. #1
    RSSBot

    Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Aujourd'hui, l'insuline est produite soit en modifiant de l'insuline de porc (on substitue un acide aminé par un autre, cette insuline est dite hémi-synthétique ), soit par génie génétique au départ de bactéries...

    Lire la suite : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

  2. Publicité
  3. #2
    ossau

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    "dans des champs libres"?
    qu'est ce qu'un champ libre?
    je suis agriculteur et je suis effaré de l'emprise des bio technologies dans le milieu naturel.
    on veut faire de l'insuline en pleine nature alors que depuis 20 ans elle est faite en usine pharmaceutiques dans des fermenteurs......
    comment va ton en milieu naturel faire des filieres distinctes pour chaque ogm? c'est impossible dans la pratique.
    écoutez les propos de monsieur vélot maitre de conférences en biologie moléculaire sur les ogms de plein champ:
    il y a deux parties, la deuxieme parle d'ogms dans l'agro alimentaire

    http://www.dailymotion.com/video/xpw...ue-sur-les-ogm


    http://www.dailymotion.com/Alteranti...ue-sur-les-ogm

  4. #3
    Ryuujin

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    on veut faire de l'insuline en pleine nature alors que depuis 20 ans elle est faite en usine pharmaceutiques dans des fermenteurs......
    oui, pour en produire de plus grandes quantités, à des coûts inférieurs.


    comment va ton en milieu naturel faire des filieres distinctes pour chaque ogm? c'est impossible dans la pratique.
    en utilisant des plantes mâle stériles comme cela a toujours été fait en France pour les OGM à visée thérapeutique.
    En étant agriculteur, il est curieux que cela ne vous soit pas venu à l'esprit, ou que vous ne soyez pas au courant.

    Je passe sur la vidéo de conférence clownesque ; si ça c'est de la science, moi je suis Jeanne d'Arc.
    L'auteur de ces documents de propagande devrait en toute honnèteté préciser qu'il ne parle pas en tant que scientifique, mais en tant que militant, mais bon, il semble volontairement entretenir ce flou pour tromper son public.


    Tout ça, on nous l'a déjà servi, et on y a déjà répondu, je vous invite avant de poster quelque chose à aller voir si la réponse n'est pas déjà sur le forum.

  5. #4
    Slagt

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Citation Envoyé par Ryuujin
    en utilisant des plantes mâle stériles comme cela a toujours été fait en France pour les OGM à visée thérapeutique.
    Je me suis toujours demandé à ce sujet, pourquoi on entendait toujours parlé des craintes de contamination ? La stérilité est tout de même un argument ultime !
    ••=• ••= = ••= •=• •= =••••= ••• =•=• •• • =• =•=• • •••

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Ryuujin

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    peut être parceque personne n'a entendu parler de l'utilisation de plantes mâles stériles...

    Perso j'ai appris que récemment que les maïs synthétisant la lipase gastrique de Meristem Therapeutic étaient effectivement mâle stériles. Nulle trace dans les médias.

  8. #6
    Démostène

    Cool Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Salut,
    C'est quant même moins risqué de les produire en labo, les risques de contamination sont bcps plus maitrisés.
    A croire que tout ce qui compte, c'est la rentabilité, pas la sécurité..
    Navrant.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  9. Publicité
  10. #7
    tonus007

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    ...
    parfaitement d'accord avec demostene...
    De plus l argument des plantes males steriles est tres mediocre... sur un champ de millier de plantes/ha, si seulement 0,0001% n'est pas sterile, cela peut suffire a une dissemination qui sera exponentielle...
    d autre part, l utilisation d'ogm dans les cultures "libres" cad non confinee ayant des consequence (ou des probabilites de consequence) toxicologique est un jeu d 'apprenti sorcier.
    Concernant la propagande des anti OGM, il n'ont de toute facon que cette arme la etant donne que de nombreux scientifiques de renom minimise les risques et que le lobby des OGM est certes jeunes mais pleins de promesse en puissance.
    les OGM represente surement un potentiel dans le futur mais un usage raisonne et prudent s impose.
    bien a vous

  11. #8
    Slagt

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Citation Envoyé par tonus007
    De plus l argument des plantes males steriles est tres mediocre... sur un champ de millier de plantes/ha, si seulement 0,0001% n'est pas sterile, cela peut suffire a une dissemination qui sera exponentielle...
    Oui, sauf qu'on est capable de rendre stérile strictement 100% des plantes, des milliers de mutations sont possible, ou même la suppression de gêne entier pour ce faire !

    Citation Envoyé par tonus007
    Concernant la propagande des anti OGM, il n'ont de toute facon que cette arme la etant donne que de nombreux scientifiques de renom minimise les risques et que le lobby des OGM est certes jeunes mais pleins de promesse en puissance.
    Je pense que les anti-OGM devrait plus s'axé sur le plan économique, puisque les OGM vendu aux agricultures (à en croire les médias, en tout cas), sont stériles, ce qui obligent les agriculteurs à racheter des graines tous les ans. Ils pourraient aussi voir du côté de l'exportation, je ne suis pas sûr qu'au final, ça soit bon de donner des OGM à des pays sous-développé ou en développant (je suppose qu'il y a des études à ce sujet).

    En soit, les OGM sont sans risques je penses, car stériles. Le problème serait de rendre un organisme pas assez stériles, ou toxique pour l'humain (directement ou indirectement).
    ••=• ••= = ••= •=• •= =••••= ••• =•=• •• • =• =•=• • •••

  12. #9
    tonus007

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Bonjour Slagt,

    as tu entendu parler dans le domaine de la biologie et a fortiori de la genetique d'un seul 100%.
    personellement jamais ! (a part chez mendel...)
    et qu on ne vienne pas me dire que l'homme est sur a 100% que ses modifications sont parfaite.

    Concernant l argument economique des anti ogm, je suis assez d'accord avec toi.

  13. #10
    Listo

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    De plus l argument des plantes males steriles est tres mediocre... sur un champ de millier de plantes/ha, si seulement 0,0001% n'est pas sterile, cela peut suffire a une dissemination qui sera exponentielle...
    Par quel mécanisme? Ce n'est déjà pas ce que l'on observe avec les PGM non stérile quand elles n'ont pas d'avantage sélectif, encore moins si elles le sont.
    Je pense que les anti-OGM devrait plus s'axé sur le plan économique, puisque les OGM vendu aux agricultures (à en croire les médias, en tout cas), sont stériles, ce qui obligent les agriculteurs à racheter des graines tous les ans. Ils pourraient aussi voir du côté de l'exportation, je ne suis pas sûr qu'au final, ça soit bon de donner des OGM à des pays sous-développé ou en développant (je suppose qu'il y a des études à ce sujet).
    Les PGM alimentaires actuelles ne sont pas stériles.
    Racheter les graines tous les ans c'est ce que fait déjà la grande majorité des agriculteurs.
    Les arguments économiques ne tiennent pas d'avantage la route. L'idée que les agriculteurs utilisent de plus en plus des PGM alors que cela ne leur rapporte rien est tout de même a priori très invraissemblable.
    Les nombreuses études faites sur le sujet ne la confirment pas du tout et ce n'est pas étonnant. Voici un rapport de la FAO qui faisait le point en 2003: http://www.fao.org/docrep/006/y5160f/y5160f09.htm#sec
    Un extrait de la conclusion
    Quatrièmement, bien que les cultures transgéniques aient été distribuées par des sociétés privées dans la majorité des cas, les bénéfices ont été largement répartis entre le secteur industriel, les agriculteurs et les consommateurs. Cela laisse à penser que la situation de monopole créée par les droits de propriété intellectuelle ne conduit pas nécessairement à des profits exagérés pour les sociétés de distribution. Les résultats obtenus avec le coton Bt en Argentine montrent cependant que l'équilibre entre les droits de propriété intellectuelle des distributeurs et les moyens financiers des agriculteurs a une incidence capitale sur l'adoption des nouvelles technologies et donc, sur l'ampleur et la répartition des bénéfices. Le cas de la Chine indique clairement que la participation du secteur public aux activités de recherche-développement et à la distribution du coton transgénique peut aider à garantir l'accès des agriculteurs sans ressources aux nouvelles technologies et à une part raisonnable des retombées économiques.

    Cinquièmement, le coton Bt a eu des retombées très positives sur l'environnement. Dans quasiment tous les cas, l'utilisation d'insecticides sur les variétés de coton Bt a été très sensiblement réduite par rapport aux variétés classiques. Par ailleurs, dans le cas du soja tolérant aux herbicides, on utilise désormais du glyphosate à la place d'herbicides plus toxiques et à effet rémanent et, dans bien des cas, le travail du sol est moins important tant pour le soja que pour le coton tolérant aux herbicides. Bien qu'il convienne de poursuivre la surveillance, aucune conséquence environnementale néfaste n'a encore été signalée dans les endroits où les cultures transgéniques ont été implantées jusqu'ici.

    Enfin, les informations concernant la Chine (Pray et Huang, 2003), l'Argentine (Qaim et de Janvry, 2003), le Mexique (Traxler et al., 2003) et l'Afrique du Sud (Bennett, Morse et Ismael, 2003) portent à croire que les petits agriculteurs n'ont pas eu plus de difficultés que les grands exploitants à se tourner vers ces nouvelles technologies. Dans certains cas, les cultures transgéniques paraissent simplifier le processus de gestion de façon très favorable pour les petits agriculteurs.

    La question n'est donc pas de savoir si les biotechnologies peuvent profiter aux petits agriculteurs sans ressources, mais plutôt comment ce potentiel scientifique peut être exploité pour remédier aux problèmes agricoles des exploitants des pays en développement. Les biotechnologies constituent un outil extrêmement prometteur pour l'élaboration de nouvelles technologies agricoles appliquées. L'enjeu consiste aujourd'hui à concevoir un système d'innovation qui axe ce potentiel sur les problèmes des pays en développement.
    Une étude toute récente commandée par l'U.E. résumée ici:http://www.internutrition.ch/in-news/point/jan07_f.html
    Les cas ou les PGM ont été une mauvaise affaire pour l'agriculteur existent mais ils sont très loin d'être une généralité.
    En France maïs GM planté en 2005 1000ha, en 2006 5000ha et probablement 30 000ha en 2007. Ces agriculteurs éprouvent-ils un plaisir particulier à payer les semences plus cher? Non, ils ont comparé leurs résultats avec ceux des agriculteurs espagnols qui utilisent déjà du maïsGM et ça les a convaincus malgré les pressions et les vandalismes.

  14. #11
    ossau

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Citation Envoyé par Listo Voir le message
    Par quel mécanisme? Ce n'est déjà pas ce que l'on observe avec les PGM non stérile quand elles n'ont pas d'avantage sélectif, encore moins si elles le sont.
    Les PGM alimentaires actuelles ne sont pas stériles.
    Racheter les graines tous les ans c'est ce que fait déjà la grande majorité des agriculteurs.
    Les arguments économiques ne tiennent pas d'avantage la route. L'idée que les agriculteurs utilisent de plus en plus des PGM alors que cela ne leur rapporte rien est tout de même a priori très invraissemblable.
    Les nombreuses études faites sur le sujet ne la confirment pas du tout et ce n'est pas étonnant. Voici un rapport de la FAO qui faisait le point en 2003: http://www.fao.org/docrep/006/y5160f/y5160f09.htm#sec
    Un extrait de la conclusion

    Une étude toute récente commandée par l'U.E. résumée ici:http://www.internutrition.ch/in-news/point/jan07_f.html
    Les cas ou les PGM ont été une mauvaise affaire pour l'agriculteur existent mais ils sont très loin d'être une généralité.
    En France maïs GM planté en 2005 1000ha, en 2006 5000ha et probablement 30 000ha en 2007. Ces agriculteurs éprouvent-ils un plaisir particulier à payer les semences plus cher? Non, ils ont comparé leurs résultats avec ceux des agriculteurs espagnols qui utilisent déjà du maïsGM et ça les a convaincus malgré les pressions et les vandalismes.

    quid des filieres qualités, labels aoc?

    monsieur pagesse patron de limagrain le reconnait, la contamination est inévitable, le seul de 0.9% n'est pas tenable à terme..........
    il y a d'autres moyens de combattre en l'occurence la pyrale que le maïs bt, par exemple arréter la monoculture..........mais là c'est trop demander a des a
    gris qui par solution de facilité sortent leur charrue 15 jours par an et ramassent le jackpot..........trop compliqué pour eux la rotation des cultures!

    le vandalisme vient surtout des semenciers qui imposent leurs cultures à une majorité d'agriculteurs qui n'en veulent pas
    je suis agriculteur mais aussi chauffeur routier dans une coop pour le ramassage du maïs au moment des récoltes........et je vous assure que la tracabilité fait bien rigoler! ( moiss batt non nettoyées, camions renversés, maïs collé au fond des bennes humides............)
    on est dans une logique d'affrontement qui risque de faire des victimes

    Ryuujin, je vous trouve tres péremptoire! écoutez la base, celle des champs...........libres
    nous ne voulons pas être emm......BT

  15. #12
    chrisgir

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Citation Envoyé par ossau Voir le message
    il y a d'autres moyens de combattre en l'occurence la pyrale que le maïs bt, par exemple arréter la monoculture..........mais là c'est trop demander a des a
    gris qui par solution de facilité sortent leur charrue 15 jours par an et ramassent le jackpot..........trop compliqué pour eux la rotation des cultures!
    Ca c'est intéressant comme réflexion. Le problème vient surtout de la conception qu'on se fait du métier d'agriculteur et de ce qu'il doit être. Je comprends tout à fait qu'un agriculteur préfère faire une monoculture de maïs en utilisant du Bt : c'est rentable et ça ne demande que peu d'efforts!

    Donc si on suit votre raisonnement : on doit imposer aux agriculteurs de faire plus d'efforts pour toucher moins? Autant dire que l'agriculture disparaîtra rapidement dans ce cas : le métier a énormément évolué et il est légitime que les agriculteurs cherchent, dans leur immense majorité, à diminuer la pénibilité de leur travail et à augmenter leurs profits! Une exploitation agricole, c'est devenu une entreprise.

    Les personnes qui soutiennent le contraire n'ont jamais bossé en tant qu'ouvrier agricole pendant une durée longue (perso je l'ai fait 2* 3 semaines, c'est obligatoire dans notre formation, et ça m'a convaincu que je ne pourrai pas faire ce métier...)

    le vandalisme vient surtout des semenciers qui imposent leurs cultures à une majorité d'agriculteurs qui n'en veulent pas
    S'ils n'en veulent pas, ils achètent autre chose! Il y aura toujours coexistence OGM non OGM. Ce n'est pas normal non plus d'imposer des rotations à son voisin s'il ne peut pas les faire!

    je suis agriculteur mais aussi chauffeur routier dans une coop pour le ramassage du maïs au moment des récoltes........et je vous assure que la tracabilité fait bien rigoler! ( moiss batt non nettoyées, camions renversés, maïs collé au fond des bennes humides............)
    on est dans une logique d'affrontement qui risque de faire des victimes
    Ryuujin, je vous trouve tres péremptoire! écoutez la base, celle des champs...........libres
    nous ne voulons pas être emm......BT
    La traçabilité est un problème : la majorité des contaminations survient d'ailleurs apèrs la récolte, ainsi que vous le soulignez.
    Pour la fin, vous êtes contre les OGM, c'est votre droit, mais tous les agris (la "base") ne le sont pas, loin de là. On a aussi le droit d'écouter cette base là!

    Cordialement

  16. Publicité
  17. #13
    ossau

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    S'ils n'en veulent pas, ils achètent autre chose! Il y aura toujours coexistence OGM non OGM. Ce n'est pas normal non plus d'imposer des rotations à son voisin s'il ne peut pas les faire

    vous avez mal lu ou je me suis mal exprimé. la cohabitation est impossible

    je vous rappelle que la rotation des cultures est la base de l'agronomie. c'est la monoculture immodérée qui a entrainé la surconsommation d'insecticides et de désherbants..............
    nous sommes vraiment dans une politique d'affrontements. les agris qui se sont impliqués dans les filieres aoc avec des cahiers des charges ultra contraignants ne vont pas se laisser faire face à une infime minorité de céréaliers que l'on retrouve d'ailleurs souvent dans les conseils d'administrations des coops............

    http://www.mezimages.com/up/04/29381-P4170585.JPG

  18. #14
    Ryuujin

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    C'est quant même moins risqué de les produire en labo, les risques de contamination sont bcps plus maitrisés.
    oui, et c'est pareil pour les patates conventionnelles : c'est moins risqué de les cultiver en serre. c'est pas pour ça qu'on devrait tout mettre en serre.
    Le risque, faudrait déjà qu'il existe.


    De plus l argument des plantes males steriles est tres mediocre... sur un champ de millier de plantes/ha, si seulement 0,0001% n'est pas sterile, cela peut suffire a une dissemination qui sera exponentielle...
    on a aucun problème pour avoir des stérilités complètes.
    Le meilleur moyen par exemple est de récolter avant l'apparition des fleurs, ou en vert, avant qu'elle ne s'ouvre, ce qui ne pose aucun problème si le transgène est exprimé dans toute la plante.
    Il existe également des plantes cleistogames chez lesquelles la fécondation intervient alors que la feur est fermée.

    Enfin bref...

    Quant à cette histoire de "dissémination exponentielle", c'est du pur fantasme.


    l utilisation d'ogm dans les cultures "libres" cad non confinee ayant des consequence (ou des probabilites de consequence) toxicologique
    qui sont ? pour qu'il y ait des conséquences toxicologiques, il faut :
    1) que lan plante soit toxique.
    2) que la plante soit absorbée.

    Quant tu n'as ni l'un ni l'autre, cela a peu de sens de parler de "conséquences toxicologiques" : c'est du mauvais scénario catastrophe, sans plus.


    Concernant la propagande des anti OGM, il n'ont de toute facon que cette arme la
    Et bien c'est que leur position ne vaut rien.
    Quant on a pas d'argument valable et qu'on est un minimum intelligent et honnète, on comprends qu'il y a quelque chose qui cloche.


    En soit, les OGM sont sans risques je penses, car stériles.
    attention : la plupart des OGM ne sont pas stériles. La stérilité ayant fait un scandale ( pour des raisons pour le moins curieuses ) n'est utilisée qu'en thérapeutique.
    donc l'histoire des OGM stériles qui obligent les agriculteurs à racheter les semences tous les ans, c'est pour le moins bidon.
    Je rappelle que par exemple pour le maïs, la grande majorité des agriculteurs sont déjà obligés de racheter leurs semences tous les ans.


    as tu entendu parler dans le domaine de la biologie et a fortiori de la genetique d'un seul 100%.
    oui : j'en ai parlé plus haut. C'est amusant ce genre de dogmes que vous trimballez sur la biologie.
    Quant on lâche une brique, dans l'absolu la probabilité qu'elle remonte au lieu e tomber n'est pas nulle.
    Il n'empêche qu'elle tombe ou pas ta brique ?

    Et ben là, c'est pareil : même si on ne pourras jamais fournir de proba d'erreur nulle, une proba d'erreur suffisamment faible suffit largement à garantir la stérilité de champs.


    quid des filieres qualités, labels aoc?
    il n'y a absolument aucune raison qu'ils excluent les OGM qui ne sont en rien un critère de manque de qualité.
    Ca, faudra sans doute quelques bonnes décennies pour que les francais le comprennent, mais bon...


    il y a d'autres moyens de combattre en l'occurence la pyrale que le maïs bt, par exemple arréter la monoculture
    Et tu crois que ça suffit ? pour ta gouverne, la pyrale on la trouve aussi dans des champs qui ne sont pas en monoculture.

    D'ailleurs, non seulement tu es à coté de la plaque, mais tu fais en plus un drôle de procès aux agriculteurs : nombre d'entre eux pratiquent déjà les rotations, même en OGM.


    le vandalisme vient surtout des semenciers qui imposent leurs cultures à une majorité d'agriculteurs qui n'en veulent pas
    affirmation gratuite.
    On ne dis pas des agriculteurs bio qu'ils imposent leurs culturent à leurs voisins ?
    Ce genre de propos partisant ( au sens péjoratif ) n'a pas sa place ici ; un minimum de réflexion, et si possible d'argumentation ne ferait pas de mal.


    et je vous assure que la tracabilité fait bien rigoler! ( moiss batt non nettoyées, camions renversés, maïs collé au fond des bennes humides............)
    la tracabilité est assurée en aval : les lots qui contiennent un pourcentage trop élevé d'OGM sont étiquettés comme tels.
    Donc peu importe tes poignées de grains qui restent dans la benne : elles ne sont de toute façon qu'une goutte d'eau dans l'océan.


    vous avez mal lu ou je me suis mal exprimé. la cohabitation est impossible
    prouvez-le donc, perso je ne vois absolument pas en quoi elle le serait.

    Ca fait des millénaires qu'on cultives de nombreuses variétés différentes côtes à côtes, et que je sache il en existe encore plus d'une.
    Evitez la pensée magique : c'est pas parcequ'un champs est à coté d'un champs OGM qu'il devient OGM. De même, c'est pas parcequ'un champs contient quelques dizièmes de pourcents d'OGM que c'est un champs d'OGM.


    La cohabitation est tout a fait possible si par exemple les agriculteurs bio cessent de vouloir à tout prix jouer les martyrs dans un "eux ounous " du dernier des ridicules.
    Ils tolèrent 5% de grains traité aux pesticides chimiques dans leurs lots, ils peuvent tolérer moins de 0.9% d'OGM.

  19. #15
    ossau

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    """"""La cohabitation est tout a fait possible si par exemple les agriculteurs bio cessent de vouloir à tout prix jouer les martyrs dans un "eux ounous " du dernier des ridicules.
    Ils tolèrent 5% de grains traité aux pesticides chimiques dans leurs lots, ils peuvent tolérer moins de 0.9% d'OGM""""""""""

    nouveau sur ces forums, je vous trouve arrogant et a la limite mal élevé.........mais passons.

    ce que vous ne voulez pas comprendre, c'est que la marge acceptée pour les bios est une limite maximum avec la volonté d'aller vers le moins
    avec les ogm ce seuil de 0.9% est un seuil minimum, (Pagesse le reconnait d'ailleurs)..............ce qui implique a terme une contamination généralisée.........

    bien sur que la pyrale existe dans la polyculture, mais justement l'agri limite l'infestation par la rotation des cultures
    c'est ce qui est arrivé avec la chrysomele dont on a réussi à entraver la propagation

    le maïs bt plante entiere est consommé.........et aucune étude sérieuse n'a été faite sur l'absorption pendant plusieurs années de maïs ensilage bt..........quand on cherche pas, on trouve pas...........

    les maïs hybrides stériles sont pure invention des semenciers pour une histoire de gros sous.........des céréaliers font leurs semences de maïs en croisant des hybrides d'obtenteurs différents mais de précocité identique

    les filieres aoc et labels et bio interdisent les ogm comme le sont les antibios ( vous allez me dire qu'ils ont tord parceque ça soigne les rhumes..........

    ainsi de suite.........

    au fait je me suis présenté, mais vous quelle est votre profession?

  20. #16
    Slagt

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Citation Envoyé par ossau
    au fait je me suis présenté, mais vous quelle est votre profession?
    Étudiant à l'INA, c'est marqué dans son profil

    Moi j'aimerais comprendre un peu mieux. Si le maïs est racheté chaque année, et si les agriculteurs recommencent à zéro tous les ans, en quoi y a-t-il risque (incontrolé) de prolifération des OGM ?

    Quant à la stérilité, c'est très facile de vérifier.
    ••=• ••= = ••= •=• •= =••••= ••• =•=• •• • =• =•=• • •••

  21. #17
    ossau

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    la contamination déja dans le cas du maïs par le pollen.............il est étonnant qu'on ait prévu qu'une distance de 50 m de séparation entre les maïs ogm et non ogm alors que dansla culture de maïs semences, le semencier crée des ilots avec interdiction d'autres maïs pouvant polluer dans un rayon de 200 voir 300m. et il s'agit là d'une obligation de l'agriculteur sous contrat avec le semencier.

    ensuite par l'alimentation. déja il ya déja 10 ans j'avais montré deux étiquettes d'un même aliment de chez sanders lors d'une réunion publique avec bayrou.

    La seule différence, , écrit en tout petit la mention: susceptible de contenir des aliments génétiquements modifiés

    pareil pour l'ensilage pour les animaux de ferme

    il y a peu pres de chez moi un semi remorque revenant d'espagne avec de la farine de maïs français, moulu en espagne(!!!) et revenant en france dans le Gers a répandu ses 20 tonnes dans le torrent de montagne proche( qu'on appelle gave)

  22. #18
    Ryuujin

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    ce que vous ne voulez pas comprendre, c'est que la marge acceptée pour les bios est une limite maximum avec la volonté d'aller vers le moins
    avec les ogm ce seuil de 0.9% est un seuil minimum, (Pagesse le reconnait d'ailleurs)..............ce qui implique a terme une contamination généralisée.........
    en francais, cela ne veut strictement rien dire.
    Non, le seuil de 0.9% est un seuil maximum, et surement pas minimum ( ça n'aurait aucun sens !! ). Pour le reste, la quête du 0% est un luxe. Ce qui compte, c'est la cohabitation des filières, cad que la présence d'OGM dans les filières OGM soit suffisamment faible pour n'avoir aucune conséquence possible, même en les supposant toxiques.
    Et ça fait des millénaires qu'on sait séparer des cultures de variétés différentes sans difficultés, donc à priori rien d'impossible, même si les exigences sont plus importantes ici.


    bien sur que la pyrale existe dans la polyculture, mais justement l'agri limite l'infestation par la rotation des cultures
    et par des traitements : rien ne dit que la rotation suffise.

    c'est ce qui est arrivé avec la chrysomele dont on a réussi à entraver la propagation
    Sans traitements ? j'en doute ; même en bio ils ont traité dans les exploitations touchées.


    le maïs bt plante entiere est consommé.........et aucune étude sérieuse n'a été faite sur l'absorption pendant plusieurs années de maïs ensilage bt..........quand on cherche pas, on trouve pas...........
    On a pas non plus constaté de mortalité supplémentaire, ou de baisse de productivité chez les troupeaux nourris au maïs OGM, et pourtant ça fait déjà plusieurs générations qui y ont droit aux USA.
    Et n'allez pas dire que la nutrition des animaux d'élevage n'est pas assez surveillée : même les baisses de production liées à des rations un tantinet trop pauvres sont détectées, alors les surmortalités...

    Les éleveurs choisissent et testent leurs aliments également, faudrait voir à pas les prendre pour des cons.

    Pour le reste, les tests de toxicité requis pour les pesticides ont été conduit sur la toxine BT, des tests de toxicité inédits ont été menés sur les OGM en questions...
    Il n'y a à priori aucune raison de faire preuve d'un excès de prudence : tous les maïs conventionnels synthétisent aussi des antifongiques et cie naturels, la quasi-totalité des plantes que nous mangeons possèdent des toxines etc... qui les protègent des aggresseurs.
    A chaque fois qu'on nous pond une variété résistante à un insecte, un champignon, par sélection classique o touche à ces systèmes. On en fait pas pour autant tout un flan. Et pourtant, on a encore moins d'études sur le sujet que pour les OGM.
    Un poid, deux mesures, c'est bien curieux n'est-ce pas ?


    les maïs hybrides stériles sont pure invention des semenciers pour une histoire de gros sous.........des céréaliers font leurs semences de maïs en croisant des hybrides d'obtenteurs différents mais de précocité identique
    non, et cela a déjà été expliqué dans le détail ici.
    Peu de maïs hybrides sont stériles, mais ce n'est pas parcequ'ils ne sont pas stériles que l'agriculteur peur ressemer ses semences.
    En l'occurence, l'intérêt d'acheter des hybrides F1, c'est le gain de rendements et cie. Les semences récoltées si elles sont ressemées ne sont plus des hybrides F1 et perdent une bonne partie de leur intérêt agronomique.

    Résultat : elles ont beau être fertiles, elles ne sont pas ressemées. Comme pour les OGM stériles, donc aucun changement sur ce point.


    les filieres aoc et labels et bio interdisent les ogm
    C'est injustifié ( aucun rapport avec la qualité que ces labels prétendent défendre ), et cela devra évoluer.


    la contamination déja dans le cas du maïs par le pollen.............il est étonnant qu'on ait prévu qu'une distance de 50 m de séparation entre les maïs ogm et non ogm alors que dansla culture de maïs semences, le semencier crée des ilots avec interdiction d'autres maïs pouvant polluer dans un rayon de 200 voir 300m. et il s'agit là d'une obligation de l'agriculteur sous contrat avec le semencier.
    C'est tout a fait normal, et on en a déjà parlé.

    D'abord, je tiens à rappeler qu'hormis ces îlots qui sont des cas particuliers, de surface très restreinte, c'est à la charge de celui qui veut des semences "pures" à 100% de mettre en place une distance de 300m ( normes francaises pour le maïs, distance non fixe, qui peut être plus faible s'il y a des obstacles de natures à entraver les flux de pollen - haies etc... - ).

    Donc en gros, si le même système devait être appliqué au bio, on ferait quelques petites réserves "bio" ou les agriculteurs ne pourraient pas cultiver en conventionnel à moins de 300m d'une exploitation bio.
    Et pour tout le reste de la France, la distance de 300 mètres serait à la charge des exploitants en bio, cad que ce serait à eux de ne pas cultiver bio sur une bande de 300m de large de façon à protéger leurs champs.
    Celui qui veut se payer le luxe de semences "pures" le fait à ses frais.


    Si vous êtes partisan du bio, ou du 0% OGM, je doute que vous souhaitiez vraiment voir ce système appliqué : à coté, les 50m de distance à la charge des exploitants en OGM sont un superbe cadeau pour vous.
    Je ne saurais que trop vous déconseiller alors de présenter cet exemple comme une référence.


    il y a peu pres de chez moi un semi remorque revenant d'espagne avec de la farine de maïs français, moulu en espagne(!!!) et revenant en france dans le Gers a répandu ses 20 tonnes dans le torrent de montagne proche( qu'on appelle gave)
    ce genre de truc est interdit ; vous devriez envisager une action en justice. Ceci dit, je ne vois vraiment pas le rapport avec le sujet.

  23. Publicité
  24. #19
    ossau

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    """""ce genre de truc est interdit ; vous devriez envisager une action en justice. Ceci dit, je ne vois vraiment pas le rapport avec le sujet"""""""""""

    il est étonnant que dans cette histoire vraie, vous ne releviez que la faute d'inattention d'un conducteur ayant loupé un virage en montagne au point de vouloir le condamner........
    en l'occurence vous voulez abattre l'arbre qui cache la foret car vous n'avez pas remarqué l'énormité contenue dans cet accident:
    a savoir que 20 tonnes de maïs grain FRANCAIS a fait 500 bornes pour etre réduit en farine en ESPAGNE( région de sarragosse) pour être livré dans le Gers..........pas de moulins dans le gers? ou dans le sud ouest?........ou alors ce n'est pas le même maïs qui est revenu? quid de la tracabilité? car le seul document que l'on remplit dans ce genre de transport est un bordereau de transfert pour les douanes avec date, numéro du camion, nom du chauffeur et le tonnage approximatif de marchandises transportée...........c'est tout..........
    a comparer avec un cahier des charges aoc ou bio long comme un jour sans pain.........


    vous voyez maintenant le rapport avec le sujet?

    au niveau des ogm médicaments de plein champs, comment allez vous organiser chaque filiere pour chaque plante médicament?
    une fosse de réception pour chaque plante? des batteuses différentes? enfin tout le toutim..........

    je ne mets pas en cause vos études sans doute brillantes et je ne rejette pas la science quoique vous en pensiez, mais il existe une foultitude parametres que vous effacez d'un revers de la main en étant certain de détenir LA VERITE........
    or vos erreurs ( je vous prie de m'exuser d'employer ce mot a votre égard) auront bien plus de conséquences que celles de l'étourderie d'un chauffeur espagnol que voues enverriez avec célérité devant les juges.........

    je précise que ne suis pas bio ni en aoc mais en agriculture raisonnable ( et non pas raisonnée , ce qui veut rien dire) et sait faire la différence entre un scientifique et un scientiste

  25. #20
    Démostène

    Cool Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Salut,
    "Citation:
    C'est quant même moins risqué de les produire en labo, les risques de contamination sont bcps plus maitrisés.

    oui, et c'est pareil pour les patates conventionnelles : c'est moins risqué de les cultiver en serre. c'est pas pour ça qu'on devrait tout mettre en serre.
    Le risque, faudrait déjà qu'il existe."

    Il n'y a pire sourd que celui qui ne veut entendre !!
    Le risque de contamination ici, ce n'est pas vers l'extérieur de la plantation, mais vers l'intérieur ! Par divers pesticides et autres, il s'agit de plantes " médicaments" pas de patates ! Ce genre d'ogm devrait rester dans les labos uniquement pour guarantir la qualité des produits qu'on en tire.

    A propos des patates, précédement tu en parlait au sujet de toxicité induite par croisement, tu semble oublier que la non toxicité est plutot une exception dans cette famille ( solanacées, il me semble)...

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  26. #21
    Ryuujin

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    il est étonnant que dans cette histoire vraie, vous ne releviez que la faute d'inattention d'un conducteur ayant loupé un virage en montagne au point de vouloir le condamner........
    ce n'était donc pas intentionnel ? c'était pourtant ce que votre post sous-entendait : et bien alors il ne reste plus que la deuxième partie de ma remarque : c'est complètement hors-sujet.
    Il est d'ailleurs bien curieux que premier point sur lequel vous souhaitez rebondir soit précisément celui qui est hors-sujet. Cela ne laisse rien présager de bon pour la suite de votre post.


    a savoir que 20 tonnes de maïs grain FRANCAIS a fait 500 bornes pour etre réduit en farine en ESPAGNE( région de sarragosse) pour être livré dans le Gers..........pas de moulins dans le gers? ou dans le sud ouest?........ou alors ce n'est pas le même maïs qui est revenu? quid de la tracabilité? car le seul document que l'on remplit dans ce genre de transport est un bordereau de transfert pour les douanes avec date, numéro du camion, nom du chauffeur et le tonnage approximatif de marchandises transportée...........c'est tout..........
    a comparer avec un cahier des charges aoc ou bio long comme un jour sans pain.........
    bah voyons, c'est bien connu : les moulins espagnols sont de vrais foutoirs qui prennent un malin plaisir à mélanger tous les lots.
    La tracabilité existe également au niveau de la meunerie, et si le camionneur lui n'a qu'un bordereau de livraison ( ce qui est également le cas pour la farine produite en France contrairement à ce que vous sous-entendez ) le producteur, le moulin, et le destinataire ont eux une trace écrite précise de l'opération.
    S'il y a échange de lot au niveau du moulin, c'est lui qui se rend coupable d'escroquerie.

    vous accusez donc implicitement les moulins espagnols de malhonnèteté, gratuitement bien entendu.
    On retrouve l'omniprésente théorie du complot...

    Ceci dit, cela n'a absolument rien à voir avec les plantes OGM à visée sanitaire, qui ne sont de toute façon pas traitées avec les filières classiques.
    Elles sont récoltées a part ( et elles peuvent l'être en vert ) et traitées a part.

    Donc non : toujours aucun rapport avec le sujet.

    au niveau des ogm médicaments de plein champs, comment allez vous organiser chaque filiere pour chaque plante médicament?
    on l'a déjà expliqué 3 fois.
    Il suffit de récolter ces plantes séparément, et de les traiter séparément.

    Ce qui est fait, car ces récoltes ne partent pas ensuite dans des filières agro-alimentaires mais pharmaceutiques.

    La question ne se posê même pas : ce sont déjà deux filières complètement séparées. La question n'est pas comment on compte les séprarer : c'est déjà fait.
    C'est plutôt comment elles pourraient se recouper, et là, franchement je vois pas !

    une fosse de réception pour chaque plante? des batteuses différentes? enfin tout le toutim..........
    bah ça, ça tombe un peu sous le sens, encore plus quand les plantes sont pas destinées à être récoltées de la même façon que celles à visée alimentaire !


    mais il existe une foultitude parametres
    qui sont ? le laïus des nombreux paramètres qu'on est même incapable de citer, c'est le crédo des pseudo-sciences ça.
    Tous les paramètres que vous évoquez pour l'instant ont déjà été traités.


    et sait faire la différence entre un scientifique et un scientiste
    laisser moi en douter ; pour cela, il faut déjà être capable de définir la science.


    Le risque de contamination ici, ce n'est pas vers l'extérieur de la plantation, mais vers l'intérieur ! Par divers pesticides et autres, il s'agit de plantes " médicaments" pas de patates ! Ce genre d'ogm devrait rester dans les labos uniquement pour guarantir la qualité des produits qu'on en tire.
    alors là, on nage en plein délire !!

    Que veux tu qu'on en fasses des "pesticides et autres" ? ces champs peuvent être traités comme n'importe quel autre champs !!
    Quant on traite on le fait de façon à s'assurer qu'il n'y aura plus au moment de la récolte de résidus ; on ne traite pas juste avant la récolte ! Après, peu importe qu'il y ait sur ces lots des pesticides à l'état de traces, de toute façon, c'est l'insuline qu'on en extrait ensuite.


    A propos des patates, précédement tu en parlait au sujet de toxicité induite par croisement, tu semble oublier que la non toxicité est plutot une exception dans cette famille ( solanacées, il me semble)...
    bien sûr que non je ne l'oublie pas ; je l'ai même mentionné.
    Mais cela ne change rien au sujet : toute modification des génomes présente des risques potentiels, quelque soit la méthode utilisée.
    En l'occurence, toutes les nouvelles variétés de patates, à fortiori celles résistantes aux insectes etc... devraient subir des tests de toxicité, et pas seulement celles qui sont OGM.

  27. #22
    Démostène

    Cool Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    ...
    alors là, on nage en plein délire !!

    Que veux tu qu'on en fasses des "pesticides et autres" ? ces champs peuvent être traités comme n'importe quel autre champs !!
    Quant on traite on le fait de façon à s'assurer qu'il n'y aura plus au moment de la récolte de résidus ; on ne traite pas juste avant la récolte ! Après, peu importe qu'il y ait sur ces lots des pesticides à l'état de traces, de toute façon, c'est l'insuline qu'on en extrait ensuite.
    .
    Salut,
    D'abord, je voudrais te rappeler que le respect et la politesse sont de mise sur le forum, tu utilises trop souvent un ton agressif voire insultant envers les autres.

    Mis à part ça, il me semble beaucoups plus sécurisant de faire produire les médicaments par des levures ou des bactéries en milieu controlé dans des cuves que par des plantes cultivées en extérieur car, par définition, l'extérieur est hors de controle total. Il est dejà trop évident que nous absorbons trop de pesticides par l'alimentation, même sous forme de traces, pour encore en ajouter par des médoc produits au rabais en plein champ par des plants OGM.
    De plus, l'extraction des principes actifs est surement plus facile en partant des produits des cuves.

    C'est juste une question de bon sens qu'un scientifique comme toi devrait trouver évident.
    @+
    Dernière modification par Démostène ; 18/04/2007 à 15h11.
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  28. #23
    Listo

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    L'article est vague sur l'intérêt économique du procédé. Il y a un an, le fabricant l'estimait ainsi:
    La méthode traditionnelle qui se sert de microorganismes génétiquement modifiés est également plus coûteuse; SemBioSys estime que l'utilisation de carthames des teinturiers pour la production d'insuline permettra de diminuer les coûts de production de 40%.

    Avec la carthame, le problème de séparation des filières ne se pose pas.

    Pour renoncer à un avantage de cet ordre il faudrait tout de même identifier un risque crédible. Lequel?

  29. #24
    Ryuujin

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    il me semble beaucoups plus sécurisant
    sur un forum scientifique, cela importe peu ( "pas" en fait même ).
    Ce qui compte, ce n'est pas ce qu'il te semble, mais ce sont les risques potentiels réels.

    Les conséquences du manque d'accès à l'insuline ont elles l'avantage d'être bien concrêtes, et non "potentielles" pour ne pas dire "imaginaires".


    Il est dejà trop évident que nous absorbons trop de pesticides par l'alimentation, même sous forme de traces, pour encore en ajouter par des médoc produits au rabais en plein champ par des plants OGM.
    Je désespère de te voir un jour lire un post correctement.
    A partir de ces plantes, on extrait l'insuline.
    Donc basta les possibles traces de pesticides.
    En outre, cette insuline est prise à faible dose je te le rappelle doncce n'est de toute façon rien par rapport à ce qui est déjà absorbé par l'alimentation.


    C'est juste une question de bon sens qu'un scientifique comme toi devrait trouver évident.
    ton "bon sens" n'est déjà pas logique, alors "scientifique", n'en parlons pas.

  30. Publicité
  31. #25
    ossau

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    """""""Citation:
    et sait faire la différence entre un scientifique et un scientiste

    laisser moi en douter ; pour cela, il faut déjà être capable de définir la science
    .

    ah quelle jeunesse!

    je vais vous donner une autre approche de la loi de la relativité.

    devant chez moi passe souvent de brillants quinqua ( ce que vous serez dans quelques années je n'en doute pas), chefs d'entreprises, cadres sup , ingénieurs , fondés de pouvoir,peut être thésards, certains me demandent un verre d'eau, en sueur..........ils vont à Compostelle

    vous ne voyez pas le rapport?........je m'en doutais..........

  32. #26
    Ryuujin

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    on peut aussi être huissier et avoir un coeur.
    Le scientifique n'est pas non plus un être froid, vide de croyances etc... en dehors de son travail : il ne doit pas croire lorsqu'il raisonne, dans le cadre de son travail.
    En dehors, il a même le droit d'être con si ça lui chante.

    La science, c'est un travail, pas un état : on est pas scientifique parcequ'on a un diplome, on est scientifique lorsqu'on travaille proprement, méthodiquement.
    C'est même un abus de langage au fond de parler de "scientiques"...

    enfin, c'est hors sujet.

  33. #27
    ossau

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    vous ne croyez pas si bien dire! car j étais huissier stagiaire sur bordeaux avec 3 ans d'école nationale de procédure avant de devenir agriculteur........
    parcours atypique je le reconnais, mais démarche humaine n'ayant pas rencontré beaucoup d'huissiers avec un grand coeur ( je peux vous apprendre comment se vendent littéralement des listings de débiteurs entre huissiers...........
    le métier d'agriculteur apprend à être humble et 50 ans est un age stratégique ou l'on s'aperçoit qu'a tout moment on peut etre libéré de ses chaines adn..........cela relativise beaucoup de choses.......

    hs? pas tant que ça.......

  34. #28
    Ryuujin

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    n'ayant pas rencontré beaucoup d'huissiers avec un grand coeur
    ils ne peuvent pas s'en payer le luxe dans le cadre de leur travail, comme les scientifiques ne peuvent pas se payer le luxe de trainer des croyances dans le cadre de leur travail.

    Ils ne sont pas tous pour autant des monstres en dehors de leur travail, de même que tous les scientifiques ne sont pas pour autant agnostiques, que les bouchers ne sont pas tous serial killers etc...

    enfin bref, non, c'est complètement hors sujet, revenons-en à la production d'insuline en champs.

  35. #29
    Démostène

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    ...sur un forum scientifique

    1)Donc basta les possibles traces de pesticides.
    Salut,
    1) Ah oui ? tu as des sources et des chiffres, ou alors on n'a même pas cherché les pesticides ? ( encore un argument d'autorité)
    Sur un forum scientifique .... ( no comment !)
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  36. #30
    Ryuujin

    Re : Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline

    tu sais ce que c'est qu'une extraction ?!?

    C'est pas à partir de la plante qu'on fait le médicament : on commence par extraire l'insuline, cad qu'on ne retire que l'insuline de la plante.

    voici une publi qui détaille l'extraction :
    http://www.scielo.br/pdf/bjce/v22n3/25928.pdf

    facteur de purification : 465 ! Même en faisant baigner les plantes dans des pesticides tu n'en trouveras rien après extraction.

    dsl si je prends des raccourcis, mais j'ai l'habitude de débattre avec des gens qui réfléchissent.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Autorisation pour la culture de pommes de terre génétiquement modifiées
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/07/2006, 22h57
  2. Un porc transgénique pour produire massivement des oméga-3
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/07/2006, 13h10
  3. Logiciel simple pour produire des .bmp de formules maths
    Par RVmappeurCS dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/03/2006, 19h26
  4. Plantes génétiquement modifiées : la réalité du terrain sur la contamination
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/01/2006, 10h48
  5. Des algues pour produire en masse un pigment d'intérêt pharmacologique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/07/2005, 12h27