Une équipe scientifique internationale conduite par le professeur Ruth Luthi-Carter, du laboratoire de neurogémonique fonctionnelle, à l'EPFL (Ecole Polytechnique Federale de Lausanne), entouré de chercheurs attachés à des laboratoires de Suisse, Grande-Bretagne, Etats-Unis, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande, a constaté que les gênes liés à la maladie de Huntington s'expriment à l'identique dans le cerveau des souris et des humains.Cette découverte, qui vient d'être publiée et fait la couverture du magazine "Human Molecular...

Lire la suite : Maladie de Huntington : pertinence des modèles animaux
Les actualités Futura-Sciences