Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    Une chrysomèle des racines du maïs de taille adulte a été capturée il y a quelques jours sur le territoire de la commune de Savigny-en-Revermont, en Saône-et-Loire. Il s'agit du deuxième cas en France cette année, après deux autres dans le Haut-Rhin en juillet. Cela ne fait que quatre cette année, mais c'est déjà trop pour une simple coïncidence et les autorités s'inquiètent d'une prolifération toujours possible de cet insecte ravageur.La préfecture du Jura indique que des mesures d'éradication du foyer vont être prises, et que compte tenu de la localisation précise de l'ins...

    Lire la suite : Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    brights44

    Re : Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    L'information diffusée dans cette actualité n'est pas correcte.

    Dans sa conclusion, Jean Etienne écrit :

    « Enfin, il est important de signaler que le maïs transgénique de type BT n'offre aucune protection contre les larves de chrysomèles. La firme Monsanto a mis au point le maïs MON863, génétiquement modifié de façon à résister à la chrysomèle des racines du maïs, dont l'importation est autorisée en Europe mais dont la culture reste interdite en raison de problèmes de santé rencontrés chez les rats en ayant reçu dans leur alimentation. Il faut cependant signaler que des variétés tolérantes à cet insecte ravageur ont été mises au point aux Etats-Unis par simple sélection, mais celles-ci ne semblent pas actuellement commercialisées. »

    à propos des maïs biotechnologiques de type Bt

    Ce qui est affirmé à propos du "maïs transgénique de type Bt" traduit une connaissance approximative du sujet ; la variété de maïs Mon863 est résistante grâce au gène cry3Bb1 transféré de la sous-espèce kumamotoensis de Bacillum thuringiensis (Bacille de Thuringe ou "Bt" pour les intimes).

    Jean Etienne semble penser que seules les variantes de maïs résistantes à la pyrale (Ostrinia nubilalis) ou la sésamie (Sesamia nonagrioides) méritent le qualificatif "Bt", telles la Bt11 de Novartis devenu Syngenta, ou la Mon810 développée par Monsanto.

    Ces variantes sont effectivement construites à partir d’un autre gène de B. thuringiensis, le cry1Ab, codant donc une autre protéine à l’action mortelle pour le système digestif des insectes, à savoir une des plus de 170 toxines (pour les insectes) que l’espèce B. thuringiensis (bactérie isolée pour la première fois en 1901 par le bactériologiste japonais S.Ishiwata) produit naturellement.

    Je rappellerai d'ailleurs à cette occasion que la toxine codée le gène cry1Ab est répandue par épandage depuis des décennies (notamment en agriculture biologique) et que la variante biotechnologique n'a constitué qu'à doter la plante de ce gène pour qu'elle assure son autodéfense sans avoir à utiliser des épandages de produits chimiques (même "naturels").

    Je vous renvoie, par exemple, pour plus d’informations à OGM, l’environnement et la santé de Marcel Kuntz à partir de la page 26.

    la désinformation relative aux rats et à la variété Mon863

    Jean Etienne remet le couvert une fois de plus sur la désinformation relative aux prétendus "problèmes de santé rencontrés sur des rats » . Plutôt que de longs développements je vous suggère de vous référer à l’article que l'association française pour l'information scientifique a d’ores et déjà publié en ligne – et qui sera publié en version papier dans le n° 279 de la revue Science et pseudo-sciences (diffusée dans les maisons et relais de la presse depuis le mois d'Août 2007) :

    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article734

    Michel Naud,
    président de l'association française pour l'information scientifique

  4. #3
    Yoyo

    Re : Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    je me permet de repondre a votre message, meme si je pense qu'il aurait été plus correcte de votre part d'attendre notre reponse a votre mail laissé sur le formulaire contact.

    Citation Envoyé par brights44 Voir le message
    Ce qui est affirmé à propos du "maïs transgénique de type Bt" traduit une connaissance approximative du sujet ; la variété de maïs Mon863 est résistante grâce au gène cry3Bb1 transféré de la sous-espèce kumamotoensis de Bacillum thuringiensis (Bacille de Thuringe ou "Bt" pour les intimes).

    Jean Etienne semble penser que seules les variantes de maïs résistantes à la pyrale (Ostrinia nubilalis) ou la sésamie (Sesamia nonagrioides) méritent le qualificatif "Bt", telles la Bt11 de Novartis devenu Syngenta, ou la Mon810 développée par Monsanto.
    Je reconnais que la phrase est ambigue, mais a aucun moment il n'est dit que seul le maïs resistant a la pyrale et a la sesamie sont des maïs de type Bt. Cependant votre précision est exacte, mais sans doute un brin trop spécialisée pour les non scientifiques.

    la désinformation relative aux rats et à la variété Mon863

    Jean Etienne remet le couvert une fois de plus sur la désinformation relative aux prétendus "problèmes de santé rencontrés sur des rats » . Plutôt que de longs développements je vous suggère de vous référer à l’article que l'association française pour l'information scientifique a d’ores et déjà publié en ligne – et qui sera publié en version papier dans le n° 279 de la revue Science et pseudo-sciences (diffusée dans les maisons et relais de la presse depuis le mois d'Août 2007) :

    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article734

    Michel Naud,
    président de l'association française pour l'information scientifique
    Alors la je ne suis pas d'accord avec vous! vous etiez plus prudent dans votre mail! Nous accuser de desinformation est bien mal nous connaitre! Vous etes vous donné la peine de lire nos dossiers sur les OGM, avez vous regardez sur le forum toutes les discussions (parfois vives) concernant les OGM ? si vous l'aviez fait vous auriez vu que nous passons notre temps a nous battre contre les idées recues souvent véhiculées par les médias.
    quelques liens rien que sur le mais MON863
    http://forums.futura-sciences.com/sh...d.php?t=155128
    http://forums.futura-sciences.com/sh...ad.php?t=20473

    L'etude sur les rats a clairement montré que les résultats n'etaient statistiquement significatifs. Futura-sciences s'en est d'ailleurs fait largement l'eccho (http://forums.futura-sciences.com/sh...d.php?t=155128) ce qui a donné lieu a une discussion interessante. Pour autant une erreur est toujours possible et je pense qu'un peu d'indulgence ne serait pas superflue avant d'accuser publiquement les gens de faire de la desinformation volontairement!

    Dans votre combat pour la "verité scientifique" et votre lutte contre la desinformation que l'on rencontre frequemment dans tel ou tel média, il serait souhaitable que vous ne vous trompiez pas de cible!
    un simple mail nous disant "il me semble qu'une erreur s'est glissée dans l'actu xxxx, il serait souhaitable de la corriger car ceci porte a confusion", aurait largement suffit...

    Yoyo

  5. #4
    brights44

    Re : Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    Bonjour Yoyo,

    Merci de votre réactivité mais si vous pouvez me reprocher, probablement avec raison, mon impatience pour stopper dès que possible ce qui aurait pu être le départ (involontaire) d'une énième rumeur sur la toile, je vous invite à ne pas sur-interpréter mes propos.

    Quand je parle de "désinformation" sur les rats, à aucun moment je n'ai mis en cause Futurasciences ; dans nos forums internes j'ai même évoqué une "désinformation involontaire" ; comme ils sont internes vous êtes bien obligés de me croire sur parole, mais sachez que je n'entends pas vous dresser un procès d'intention.

    Je suis d'accord avec vous, sur la première partie, qu'il s'agit avant tout d'une ambiguité puisqu'il s'est imposé comme raccourci dans la plupart des médias que le premier maïs biotechnologique à être mis en culture était "le" maïs Bt et qu'il n'est pas facile de revenir ensuite expliquer au lecteur qu'en fait c'est quand même un peu plus compliqué que cela.

    Sur le second point, je vous fais crédit que vous avez écrit que "l'etude sur les rats a clairement montré que les résultats n'etaient statistiquement pas significatifs." mais, reconnaissez néanmoins que, dans ce contexte, la phrase "la culture reste interdite en raison de problèmes de santé rencontrés chez les rats en ayant reçu dans leur alimentation." est, elle aussi, pour le moins ambigue. Je pense que vous serez d'accord avec moi que le lecteur devrait, dans la rédaction de la dernière brève, plutôt retenir qu'il y a des "problèmes de santé rencontrés chez les rats" ayant reçu dans leur alimentation du maïs résistant à la chrysomèle, plutôt que le contraire ...

    Je n'ai aucune animosité devant le travail remarquable que vous faites, le site dans son ensemble comme vous à titre personnel, mais il est clair que le climat dominé plus par la passion que par la raison sur ces sujets à composante fortement émotionnelle pour nombre de nos concitoyens place la barre beaucoup plus haut que pour bon nombre d'autres sujets sur l'exigence de précision dans la communication, sinon on se fait ballader par les lobbys, et le lobby anti-OGM en est un particulièrement efficace et redoutable dans sa maîtrise des moyens de communication modernes.

    Michel Naud
    http://www.pseudo-sciences.org/
    Dernière modification par brights44 ; 19/08/2007 à 07h14.

  6. #5
    Jean Etienne

    Re : Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    Citation Envoyé par brights44 Voir le message
    Bonjour Yoyo,

    Je n'ai aucune animosité devant le travail remarquable que vous faites, le site dans son ensemble comme vous à titre personnel, mais il est clair que le climat dominé plus par la passion que par la raison sur ces sujets à composante fortement émotionnelle pour nombre de nos concitoyens place la barre beaucoup plus haut que pour bon nombre d'autres sujets sur l'exigence de précision dans la communication, sinon on se fait ballader par les lobbys, et le lobby anti-OGM en est un particulièrement efficace et redoutable dans sa maîtrise des moyens de communication modernes.

    Michel Naud
    http://www.pseudo-sciences.org/
    Bonjour,

    Je tiens absolument à vous rassurer en vous affirmant que de mon côté aussi, je tente par tous les moyens de placer la raison au-dessus de la passion, surtout lorsqu'il s'agit de sujets aussi sensibles et médiatisés. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, je ne suis absolument pas adversaire de l'utilisation des OGM sur une base scientifique ou à des fins de recherche biologiques, agronomiques ou médicales, et je veille avant tout à paraître impartial dans mes écrits.

    J'ouvre ici une petite parenthèse, si vous le permettez, pour déplorer l'absence de réaction de la part des organisations scientifiques devant l'exploitation de certaines populations au moyen des OGM, qui a abouti à la ruine de centaines de familles d'exploitants agricoles dans le tiers-monde suite à l'obligation, pour diverses raisons contractuelles ou autres, d'acheter désormais des graines GM et l'interdiction qui en résulte de produire leurs propres semences. Je m'étonne du manque de communication à ce sujet (aussi bien sous la forme de confirmation que de démenti) de la part des sources autorisées, car cette dérive qu'il faut bien considérer comme une arme économique porte gravement atteinte à l'image des OGM alors que ni ceux-ci, ni les chercheurs n'en sont directement responsables, tout en renforçant l'argumentation des anti-OGM. Peut-être cet abus n'est-il pas considéré comme "scientifique", ce qui expliquerait une certaine réserve pour ne pas dire un certain mutisme, mais il nuit à la science. Fermons la parenthèse...

    Lorsque je cite le "maïs Bt", je reconnais que c'est ambigu... Je connais les différentes catégories de maïs transgéniques et leurs utilisations, mais là, soyez aussi assuré que mon seul souci était de résumer, non de manipuler l'information... Et je vous remercie pour les précisions que vous avez vous-même apportées.

    Jean Etienne

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    brights44

    Re : Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    Bonjour Jean,

    Je ne pense pas qu'il appartient aux associations scientifiques de se prononcer sur des questions telles que celle que vous soulevez, ni pour les confirmer, ni pour les démentir, ni pour les commenter ; il convient d'être clair ; dans les débats "citoyens" (en novlangue, "politiques" en français) un scientifique est un citoyen qui pèse pour une voix comme n'importe quel autre citoyen ; la qualité de "scientifique" ne donne aucune garantie de clairvoyance particulière pour penser la vie en société. Les associations comme les nôtres interviennent quand la science et la technique se trouvent en quelque sorte pris en otage par les acteurs (légitimes et nécessaires) du débat politique, ce qui est le cas en matière de biotechnologies. Nous dénonçons les obscurantismes, les contemporains comme les plus anciens, mais le scientisme nous est étranger.

    Dans le prochain numéro Hors Série de notre revue Science et pseudo-sciencesque nous allons sortir, consacré aux biotechnologies, nous publierons, en tribune libre, des points de vue d'adhérents militants pour l'un dans l'extrême-gauche anticapitaliste, et pour l'autre dans la mouvance libérale. Nous n'entendons pas, en effet, mélanger les genres. L'information scientifique est une chose, le débat démocratique en est une autre, et je crois que ni la science ni la démocratie n'ont à y gagner quand les cartes sont brouillées.

    Intervenant donc maintenant à titre personnel, et non plus ès qualité de président de l'association je vous dirai que je ne suis absolument pas convaincu par votre plaidoyer. Ce n'est évidemment pas la première fois que je le lis, mais la répétition n'est pas une garantie de vérité (les antiennes des religieux en sont une illustration facile). L'affirmation que vous reprenez à votre compte me semble présenter toutes les caractéristiques d'une affirmation infalsifiable (au sens de Popper). Je ne peux donc qu'évoquer ma propre perception de la demande mondiale concrète des agriculteurs, et ma perception propre contredit plutôt la vôtre, ce qui ne lui donne ni plus ni moins de crédibilité : autant les opposants aux OGM s'efforcent d'apporter des éléments prétenduement factuels - et qui se révèlent faux - dans la controverse scientifique et technologique qui les dépasse, autant les éléments factuels apportés au débat politique me semblent bien minces.

    Michel
    Dernière modification par Gwyddon ; 20/08/2007 à 05h38. Motif: un lien ça va, deux c'est un peu trop

  9. Publicité
  10. #7
    marcel kuntz

    Re : Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    Jean Etienne a écrit :

    "J'ouvre ici une petite parenthèse, si vous le permettez, pour déplorer l'absence de réaction de la part des organisations scientifiques devant l'exploitation de certaines populations au moyen des OGM, qui a abouti à la ruine de centaines de familles d'exploitants agricoles dans le tiers-monde suite à l'obligation, pour diverses raisons contractuelles ou autres, d'acheter désormais des graines GM et l'interdiction qui en résulte de produire leurs propres semences."

    Cette affirmation me semble faire un amalgame entre différents éléments qui n’ont rien à voir. Permettez moi de séparer ces éléments.

    Il est vrai que dans les pays riches nord-américains, les semenciers, pour éviter la multiplication à la ferme des semences GM, font signer un contrat aux agriculteurs utilisateurs où ils s’engagent à ne pas resemer (donc à racheter leurs semences pour l’année suivante). Il s’agit pour les semenciers, dans une logique économique (et non pas de domination politique comme on l’entend souvent), de rentabiliser leur investissement de développement de ces semences. Il faut, pour être complet, préciser que lesdits agriculteurs ont le choix entre acheter des semences GM ou conventionnelles. Il faut aussi préciser qu’aucune société n’a de monopole dans ces pays (loi anti-trust oblige).

    Il n’est sans doute pas inutile de rappeler que la possibilité de rentabiliser les investissements, en vendant une variété plusieurs années, existe aussi pour les variétés hybrides (qui existent bien avant les OGM) qui ne peuvent se resemer sous peine de voir les caractères génétiques se séparer lors des générations successives.

    Nous sommes donc dans une logique économique, que l’on aime ou pas, qui a ses avantages comme ses inconvénients, mais qui existe avec ou sans les OGM.

    Dans les pays européens, la législation est différente car, même en cas de brevets (non par sur le « vivant » mais sur une invention ayant « intégré une application biotechnologique » : la différence à son importance) le droit de resemer (semence de ferme) existe contrairement à ce que l’on entend, là aussi, souvent. Il est garanti (avec des limites) pour les semences conventionnelles ET GM (article 14 du règlement CE n° 2100/94). Voir la transposition en droit français de la Directive européenne: www.assemblee-nationale.fr/12/ta/ta0357.asp

    Quant au maïs, non prévu dans le règlement ci-dessus, il est hybride (GM comme conventionnel !).

    Une autre catégorie est celle des pays où il n’y a pas de législation prévoyant une propriété industrielle sur les semences. C’est le cas de l’Argentine où « l’inventeur » des sojas GM (en l’occurence Monsanto) ne peut rien obtenir (et surtout pas des royalties). On peut s’attendre à ce qu’il n’investisse plus dans ce pays. L’avenir dira si le pays en sortira gagnant à moyen terme . . .

    Quant aux pays pauvres, précisons que seuls certains pays « émergeants » cultivent des surfaces significatives d’OGM, ce qui doit amener à revoir de manière critique les allégations souvent entendues sur la « ruine des paysans pauvres ». Pour être précis, prenons un exemple : les cotonniers Bt au Makhathini Flats (Afrique du Sud). Des travaux du Cirad et de l’INRA ont montré que « l’introduction des cultivars Bt a un impact positif sur les rendements et les marges nettes en grande culture irriguée alors que les avantages sont aléatoires en paysannat (culture pluviale) ». Pas de ruine donc, mais il faut de l’irrigation pour tirer tous les avantages de ces cultures GM dans ce cas précis.

    En Inde, la filiale de Monsanto était la première à proposer des semences de cotonniers Bt, ce qui lui permet, cela est vrai, de les vendre à des prix élevés (ce qui prouve l’attrait de ces variétés pour les paysans, sinon pourquoi payer plus cher !). Il existe cependant d’autres variétés non GM et demain il y aura des concurrents sur le marché des cotonniers GM. Il y a aussi un marché parallèle de semences Bt « inofficielles » (souvent de qualité moindre) dérivées de celles de Monsanto. La ruine de paysans est une réalité dans ce pays (où l’on ne peut pas demander à l’Etat des aides en cas de mauvaises récoltes et où des usuriers imposent leur loi). Les suicides aussi, mais ils ont existé avant les OGM (évitons donc les simplifications abusives) : divers articles de presse (y compris dans le journal l’Humanité du 22 novembre 06 qui ne peut être suspecté de sympathie pour Monsanto . . .) en attestent.

    Précisons pour finir que les semences GM « stériles » n’existent pas. Il ne s’agit que d’un concept, breveté certes, mais sans existence réelle.

    La situation est donc complexe, contrastée et ne devrait pas se prêter à des allégations simplistes sur « LES » OGM, si l’on souhaite débattre de manière constructive.

    M. Kuntz
    CNRS
    Les OGM, l’environnement et la santé (Editions Ellipses)

  11. #8
    Ryuujin

    Re : Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    Enfin, il est important de signaler que le maïs transgénique de type BT n'offre aucune protection contre les larves de chrysomèles. La firme Monsanto a mis au point le maïs MON863, génétiquement modifié de façon à résister à la chrysomèle des racines du maïs, dont l'importation est autorisée en Europe mais dont la culture reste interdite en raison de problèmes de santé rencontrés chez les rats en ayant reçu dans leur alimentation.
    Ce paragraphe est mal formulé : on comprends en le lisant qu'il n'y a pas de maïs BT résistant à la chrysomèle, ou qu'ils ne fonctionnent pas, alors que c'est faux.

    Il aurait fallu écrire qu'aucun maïs BT résistant à la chrysomèle n'est disponible en France.

    Et il aurait été bon de rappeler précisément que le maïs BT autorisé à la culture ( MON810 ) est résistant à certains lépidoptères, mais pas à la chrysomèle.

    Les péripéties concernant l'hybride MON810XMON863 concerne son autorisation à l'importation, pas à la culture.
    Cet hybride n'est pas disponible à la culture en France, et il y en a quelques autres qui le sont dans le monde, et non en France.
    Il est dès lors inutile d'évoquer (qui plus est de façon aussi floue) la récente polémique : elle est hors sujet.


    Enfin bref, à mon avis, modifier l'article pour reformuler ce paragraphe ne serait pas du luxe. Sans cela, il induira systématiquement le lecteur non averti en erreur.

  12. #9
    Jean Etienne

    Re : Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Ce paragraphe est mal formulé : on comprends en le lisant qu'il n'y a pas de maïs BT résistant à la chrysomèle, ou qu'ils ne fonctionnent pas, alors que c'est faux.

    Il aurait fallu écrire qu'aucun maïs BT résistant à la chrysomèle n'est disponible en France.

    Et il aurait été bon de rappeler précisément que le maïs BT autorisé à la culture ( MON810 ) est résistant à certains lépidoptères, mais pas à la chrysomèle.

    Les péripéties concernant l'hybride MON810XMON863 concerne son autorisation à l'importation, pas à la culture.
    Cet hybride n'est pas disponible à la culture en France, et il y en a quelques autres qui le sont dans le monde, et non en France.
    Il est dès lors inutile d'évoquer (qui plus est de façon aussi floue) la récente polémique : elle est hors sujet.


    Enfin bref, à mon avis, modifier l'article pour reformuler ce paragraphe ne serait pas du luxe. Sans cela, il induira systématiquement le lecteur non averti en erreur.
    Vous avez raison, j'ai remanié cette partie de l'article afin d'éviter toute équivoque.

  13. #10
    Ryuujin

    Re : Actu - Alerte à la chrysomèle des racines du maïs en France !

    Merci beaucoup, c'est clair comme de l'eau de roche maintenant !

Discussions similaires

  1. Actu - Gastro-entérite : la carte de France des régions les plus touchées
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2007, 13h53
  2. Définition - Chrysomèle des racines du maïs
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/08/2007, 23h00
  3. Actu - La carte du maïs OGM en France
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/07/2007, 09h00
  4. Actu - En bref : présence du virus H5N1 confirmée en France
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/07/2007, 13h46
  5. Actu - En bref : le retour de la grippe aviaire en France ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/07/2007, 11h39