On comprend mieux pourquoi le VIH peut provoquer des démences : non seulement il endommage les neurones mais il empêche également leur régénération à partir des cellules souches. Peut-être également en cause dans d'autres maladies neurodégénératives, ce mode d'action pourrait ouvrir des pistes thérapeutiques.Un tiers des patients atteints du Sida sont victimes d'une forme de démence progressive. Sans qu'on ait compris pourquoi, le virus (le VIH) semble s'attaquer directement aux neurones. Mais un second mode d'action vient d'être découvert par Stuart Lipton et ses coll...

Lire la suite : Comment le virus du Sida s'en prend au cerveau
Les actualités Futura-Sciences