Une période de sécheresses extrêmes subies par l'Afrique voici 90.000 à 135.000 ans aurait eu une influence déterminante sur les migrations humaines ainsi que sur l'évolution de certaines espèces, comme les poissons, affirme Andrew S. Cohen, de l'université d'Arizona à Tucson."Le niveau du lac Malawi, un des plus profonds du monde, agit comme une véritable jauge", indique Cohen. "Il se situait autrefois 600 mètres plus bas que son niveau actuel, ce qui nous indique que la région était beaucoup plus sèche à cette époque. De plus, les fouilles archéologiques indiq...

Lire la suite : Les grandes sécheresses africaines à l'origine des migrations humaines
Les actualités Futura-Sciences