Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 27 sur 27

Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    L'expansion des premiers hommes modernes depuis l'Afrique via un itinéraire côtier longeant l'Asie méridionale se serait effectuée plus tard qu'on le pensait et aurait été à plusieurs reprises contrecarrée par une série d'importantes modifications environnementales.Ces conclusions résultent d'une étude de Kevin O. Pope (Geo Eco Arc Research, Garrett Park, Etats-Unis) et John E. Terrell (The Field Museum of Natural History, Department of Anthropology, Chicago), qui publient leurs résultats dans le ...

    Lire la suite : Out of Africa sous le contrôle du climat
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    Invité o24
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    On va me dire que je joue sur les mots, mais quand même, il n'est pas abuser que de trouver que les mots employés sont importants, surtout dans l'écrit. Je parle ici du mot "normal". J'ai déjà évoqué le problème de ce mot dans un autre fil, mais on n'a rien voulu entendre (j'ai peut-être employé un ton jugé - à tord - agressif. Je remets la chose sur le tapis, puisque le mot reviens, mais en évitant ici un ton qui pourrait être jugé "agressif" par des personnes à la susceptibilité exacerbée).

    Que veut dire "niveau normal des océans" ? À part "même niveau qu'aujourd'hui" ? Serait "normal" tout ce qui existe près et en même temps que nous-mêmes ? Ce concept, j'aurai tendance à le réfuter, trop nombriliste à mon goût.

    En écoutant ce podcast de Ciel & Espace Radio et sa suite, je retrouve dans les mots du géologue Pierre Thomas un avis semblable au mien sur ce mot, "normal", qui n'a pas sa place en science.

    Pour les Européens d'il y a 20 000 ans, il était tout autant "normal" de pouvoir traverser la Manche à pieds, que pour nous d'y voir une mer.

    Non ? Comme dit le géologue pré-cité, si ça existe, c'est normal !
    Dernière modification par Opopanax ; 14/10/2007 à 13h01.

  4. #3
    vanos

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Bonjour,

    Le titre de cet article est trompeur et réducteur car il n'y est fait aucune mention de l'Europe, de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.
    Pourquoi n'avoir pas choisi celui de la publication d'origine : "Environmental setting of human migrations in the circum-Pacific region" qui nettement plus explicatif.

    Amicalement.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)

  5. #4
    Invité o24
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par vanos Voir le message
    Bonjour,

    Le titre de cet article est trompeur et réducteur car il n'y est fait aucune mention de l'Europe, de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.
    Pourquoi n'avoir pas choisi celui de la publication d'origine : "Environmental setting of human migrations in the circum-Pacific region" qui nettement plus explicatif.

    Amicalement.
    Je suis d'accord avec ça. Les titres également sont importants, il faut faire attention à leur sens. Ici, au début, je ne comprenais pas pourquoi on parlait d' "out of Africa" à partir de -45 000 ans, sachant que l'Homme dit moderne était présent au Moyent Orient (donc hors Afrique) bien avant.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invité576543
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par Opopanax Voir le message
    sachant que l'Homme dit moderne était présent au Moyent Orient (donc hors Afrique) bien avant.
    L'article original indique (sans trop s'attarder sur ce qui soutient cette hypothèse) que h. sap. n'aurait pas réussi à se maintenir au Moyen-Orient après une première incursion (incursion qui est ce à quoi tu fais allusion). Vu comme cela, il y aurait eu une première sortie, sans suite. Puis le premier "out of Africa" réussi (au sens de durable à long terme), le long de la côte de l'Océan Indien, qui aurait précédé le deuxième, vers le Moyen-Orient puis le Caucase et l'Europe...

    Cordialement,

  8. #6
    vanos

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Puis le premier "out of Africa" réussi (au sens de durable à long terme), le long de la côte de l'Océan Indien, qui aurait précédé le deuxième, vers le Moyen-Orient puis le Caucase et l'Europe...
    Bonsoir,

    Cet article concerne seulement le peuplement circum-Pacifique et rien d'autre, sans aucun rapport avec celui, plus ancien, du Moyen-Orient et de l'Europe.
    Les preuves archéologiques antérieures à -45 000 ans sont suffisamment abondantes.
    Comme je l'ai dit dans un précédent post cet article est ambigu, il sème le doute.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)

  9. Publicité
  10. #7
    Invité o24
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    La présence humaine en Amérique, on retrouve ici la date "traditionnelle" de -14 000 ans, n'est-elle pas de plus en plus estimée antérieure ? Je me souviens d'une archéologue qui, sur France-Culture (l'émission d'archéologie "Le salon noir" je pense), parlait il y a quelques mois d'un site, au fin fond du Brésil, qui abritait des artéfacts humains vieux de 20 000 à 27 000 ans. J'entends de plus en plus ce genre de dates, mais beaucoup semblent les remettre en cause... Pas évident à départager ces opinions contraires. Attendre les futures découvertes...

  11. #8
    Invité o24
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Les questions de fonds comme l'usages des mots et des titres restent lettre morte... Merci de les avoir posées alors ! Ces questions sont assurément idiotes.

  12. #9
    invité576543
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par vanos Voir le message
    du Moyen-Orient et de l'Europe.
    Les preuves archéologiques antérieures à -45 000 ans sont suffisamment abondantes.
    Comme je l'ai dit dans un précédent post cet article est ambigu, il sème le doute.
    As-tu des références pour des preuves archéologiques de présence de h. sap. au Moyen-Orient entre 74/70000 et 45/50000 bp?

    Cordialement,

  13. #10
    muller.charles

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    As-tu des références pour des preuves archéologiques de présence de h. sap. au Moyen-Orient entre 74/70000 et 45/50000 bp?

    Cordialement,
    Il me semble que les fossiles H. sapiens les plus anciens de la région (Mont Carmel, Israel) sont datés d'env. 100 ka BP, mais qu'on les suppose sans continuité régionale en effet (contrairement aux H. neandertalensis d'Irak, restés in situ plus longtemps), avec une seconde phase de colonisation H. sapiens hors d'Afrique reprenant vers 50-40 ka BP.

    Sinon, content de voir que l'humanité s'adapte depuis ses origines aux changements climatiques. Décidément, rien de nouveau sous le soleil
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  14. #11
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Sinon, content de voir que l'humanité s'adapte depuis ses origines aux changements climatiques. Décidément, rien de nouveau sous le soleil
    Oui grâce à la disparition massive de certaines populations (famines évoquées dans l'article). Évidemment à l'échelle de la protohistoire c'est un "détail" sans conséquence au vu du résultat final.
    Et si on a une vue plus optimiste on peut dire qu'il est plus facile a des groupes humains disséminés et plutôt migrateurs de déplacer leurs tentes de peaux que de déplacer une ville, où les populations denses du Bangladesh.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  15. #12
    Invité o24
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Sinon, content de voir que l'humanité s'adapte depuis ses origines aux changements climatiques. Décidément, rien de nouveau sous le soleil
    Un peu hors sujet, là... Complètement même. Et totalement faux quand aux changements en grande partie anthropiques actuels, "rien de nouveau" ? ? ? Mais bon, stoppons-là le HS.

  16. Publicité
  17. #13
    muller.charles

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Oui grâce à la disparition massive de certaines populations (famines évoquées dans l'article). Évidemment à l'échelle de la protohistoire c'est un "détail" sans conséquence au vu du résultat final.
    Et si on a une vue plus optimiste on peut dire qu'il est plus facile a des groupes humains disséminés et plutôt migrateurs de déplacer leurs tentes de peaux que de déplacer une ville, où les populations denses du Bangladesh.
    Les échelles ne sont pas les mêmes. Mais les évolutions tendent un peu à s'annuler, non ? Certains attendent des changements climatiques rapides dus à l'explosion démographique et à l'industrialisation l'ayant accompagnée (l'ayant permise aussi, malgré l'avis de Malthus et de ses héritiers) ; en même temps, cette explosion et cette industrialisation se sont traduites par des pouvoirs d'observation, de prédiction et d'adaptation sans commune mesure avec ceux d'une tribu paléolithique d'Homo sapiens. Renouveller un parc urbain et une implantation de population si la mer grimpe, cela ne demande pas trois siècles : il n'est qu'à voir comment le visage des pays développés a changé en l'espace de 50 ans, sans urgence spéciale.

    Un peu hors sujet, là... Complètement même. Et totalement faux quand aux changements en grande partie anthropiques actuels, "rien de nouveau" ? ? ? Mais bon, stoppons-là le HS.
    Il me semblait que le titre choisi pour la brève FS visait à insister sur l'importance du climat dans l'évolution humaine. L'actualité montre que cela reste vrai aujourd'hui - et pas mal de travaux historiques ont montré que l'ascension et le déclin des civilisations possèdent aussi des causes environnementales, notamment climatiques.

    Mais soyons de bonne foi, je suis d'accord que mon propos est HS par rapport à l'essentiel du contenu de la brève, le smiley signalait d'ailleurs que c'était une pointe ironique. S'il y a plus d'infos sur le peuplement H Sapiens au Moyen Orient, cela m'intéresse.
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  18. #14
    invité576543
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    S'il y a plus d'infos sur le peuplement H Sapiens au Moyen Orient, cela m'intéresse.
    Si on accepte l'idée que les données génétiques indiquent un goulot d'étranglement très important il y a 70/74000 ans, et que ce goulot serait aussi faible que 10000 individus, cela limite fortement le nombre de régions dans lesquelles vivait h. sapiens. Ensuite la diversité génétique de sapiens hors Afrique est encore plus faible. Difficile d'imaginer que les ancêtres des h. sapiens qui sont sorti d'Afrique 50 ka bp était plus qu'un petit groupe vers 70 ka bp.

    L'hypothèse d'Ambrose, qui donne l'éruption du Toba comme cause de l'éradication de tous les h. sapiens sauf quelques populations africaines, est assez séduisante, et implique plus ou moins qu'il n'y avait plus de h. sapiens hors Afrique quelques temps après l'éruption (qui est datée usuellement de 70 ka bp, mais de 74 ka bp dans l'article, suite à une correction des âges C14). (I.e., à part quelques lieux de climat privilégié sous les tropiques, la plupart des h. sapiens auraient été totalement incapables de s'adapter au brutal changement climatique déclenché par l'éruption, alors que h. neanderthalis ne semble pas avoir trop souffert )

    Cordialement,

  19. #15
    Invité o24
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Du côté de la Chine :

    L’un des plus anciens représentants de l’homme moderne en Chine a été découvert près de Pékin. Les datations indiquent qu’il vivait il y a environ 40.000 ans sur le continent asiatique.
    (Citation de nouvelobs.com du 3/4/2007)

  20. #16
    invité576543
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Opopanax Voir le message
    Du côté de la Chine :

    A quel débat cette pièce est-elle apportée?

    C'est cohérent avec le scénario proposé par l'article et résumé dans la brève: il s'agirait d'un membre de l'expansion suivant les côtes de l'Asie méridionale, qui aurait été jusqu'à la Corée et le Japon. Non?

    Cordialement,

  21. #17
    muller.charles

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Si on accepte l'idée que les données génétiques indiquent un goulot d'étranglement très important il y a 70/74000 ans, et que ce goulot serait aussi faible que 10000 individus, cela limite fortement le nombre de régions dans lesquelles vivait h. sapiens. Ensuite la diversité génétique de sapiens hors Afrique est encore plus faible. Difficile d'imaginer que les ancêtres des h. sapiens qui sont sorti d'Afrique 50 ka bp était plus qu'un petit groupe vers 70 ka bp.

    L'hypothèse d'Ambrose, qui donne l'éruption du Toba comme cause de l'éradication de tous les h. sapiens sauf quelques populations africaines, est assez séduisante, et implique plus ou moins qu'il n'y avait plus de h. sapiens hors Afrique quelques temps après l'éruption (qui est datée usuellement de 70 ka bp, mais de 74 ka bp dans l'article, suite à une correction des âges C14). (I.e., à part quelques lieux de climat privilégié sous les tropiques, la plupart des h. sapiens auraient été totalement incapables de s'adapter au brutal changement climatique déclenché par l'éruption, alors que h. neanderthalis ne semble pas avoir trop souffert )
    Je laisse de côté la génétique car, d'après ce que j'avais lu, on peut faire différents scénarios avec ou sans Toba (avec ou sans goulots d'étranglement sévères en général) pour modéliser la diversité génétique des H. sapiens actuels. Il est notamment possible que la sortie de l'Afrique se soit accompagnée de micro-goulots chez les populations migrantes.

    Ce que je trouve un peu curieux, c'est cette résistance de H neandertalensis (et au passage du petit nouveau H floresiensis s'il est confirmé qu'il s'est adapté in situ depuis H erectus : vu sa localisation, il aurait dû disparaître sous les cendres). Je sais que Neandertal était hyper-adapté au froid, mais se prendre une méga-éruption alors que l'on est déjà en phase glaciaire...

    Par ailleurs, pour que Toba soit assez puissant pour quasi-éradiquer les H sapiens, il faut une chute brutale et assez longue des températures, suffisante pour perturber le régime de chasse et cueillette (un peu différent du régime agricole en termes de sensibilité aux variations climatiques). Les autres primates africains auraient dû souffrir, ainsi que pas mal d'espèces thermophiles bien sûr. Est-ce le cas ?
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  22. #18
    invité576543
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Bonjour,

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Je sais que Neandertal était hyper-adapté au froid, mais se prendre une méga-éruption alors que l'on est déjà en phase glaciaire...
    A ce que je comprends, Toba arrive juste avant une phase glaciaire. Les papiers parlent d'une phase immédiate de 6 ans, puis une période "glaciaire" de 1000 ans, puis un réchauffement temporaire, puis enfin l'entrée dans la glaciation.

    Par ailleurs, pour que Toba soit assez puissant pour quasi-éradiquer les H sapiens, il faut une chute brutale et assez longue des températures, suffisante pour perturber le régime de chasse et cueillette (un peu différent du régime agricole en termes de sensibilité aux variations climatiques).
    Ca semble bien être ce qui est indiqué par les archives climatiques. Un texte parle d'une baisse de 16° pendant quelques années au Groenland, selon les mesures sur la glace ancienne.

    Ce qui suit est un extrait d'un texte de vulgarisation, pas d'un article scientifique:

    Citation Envoyé par http://www.bookrags.com/research/population-bottleneck-gen-03/
    Annual layers of ice in the Greenland ice sheet suggest that this haze lasted six years, causing a "volcanic winter." This was followed by 1,000 years of the coldest temperatures of the last ice age. Analysis of air trapped in these ice layers suggests that temperatures dropped 16 °C over Greenland during this "instant ice age."
    Les autres primates africains auraient dû souffrir, ainsi que pas mal d'espèces thermophiles bien sûr. Est-ce le cas ?
    Ben non. L'hypothèse est que l'Afrique équatoriale aurait été pas mal épargnée. On ne note pas de bottleneck aussi important pour les chimpanzés par exemple.

    S'il y a eu de gros dégâts sur d'autres espèces, c'est plutôt dans la zone tempérée qu'il faut les chercher. Il y a dans les articles que j'ai trouvé quelques indications vagues d'effets sur d'autres espèces, mais je n'ai pas encore trouvé d'articles directement sur le sujet.

    Quand à l'homme de Flores... On pourrait aussi invoquer les orang-outangs et les gibbons: il faudrait effectivement expliquer pourquoi la zone Indonésie/Malaisie a peu souffert de l'éruption si proche. Dans les textes il y a de vagues indications que les dépôts de cendres sont à l'Ouest. Là encore, je n'ai pas lu de papiers clairs, par exemple d'étude géologique sur la zone exacte de dépôt des cendres du Toba. A part les cendres, Flores, orangs et gibbons sont en zone équatoriale, que l'on peut penser être, comme l'Afrique équatoriale, une zone refuge pendant l''hiver volcanique".

    Comme tu l'indiques, le cas surprenant serait alors celui des néanderthals. Surtout si on note qu'il pourrait très bien être le seul primate à avoir survécu dans les régions tempérées (il me semble qu'on a aucune trace des autres branches de l'humanité hors Afrique postérieures à 70 ka bp, sf Flores qui est en zone tropicale).

    J'avais lancé une discussion il y a quelques semaines, sur cette question de ce que pourrait être cette adaptation exceptionnelle de néander au froid. Mais cela semble un domaine plutôt spéculatif...

    Cordialement,

  23. Publicité
  24. #19
    invité576543
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Je laisse de côté la génétique car, d'après ce que j'avais lu, on peut faire différents scénarios avec ou sans Toba (avec ou sans goulots d'étranglement sévères en général) pour modéliser la diversité génétique des H. sapiens actuels. Il est notamment possible que la sortie de l'Afrique se soit accompagnée de micro-goulots chez les populations migrantes.
    Si je comprends bien, le goulot peut se constater en ne prenant en compte que la population africaine, et l'existence de ce goulot général es bien argumentée. L'existence de goulots pour la partie migrante est avérée, mais s'ajoute au goulot supposé daté de 70/75 ka bp.

    Indépendamment de Toba ou plus généralement de la cause du goulot général, si un goulot très étroit affectant toute l'espèce se confirme pour cette période, cela suffit pour donner un argument fort à ce que les sorties d'Afrique de 100 ka bp n'aient pas eu de postérité, puisque par ailleurs il semble claire que plusieurs populations déjà un peu différenciées ont survécu en Afrique lors du goulot et que les descendants actuels des migrants postérieurs se détachent génétiquement de ceux restés en Afrique postérieurement au goulot.

    Cordialement,

  25. #20
    Invité o24
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Bonjour,

    A quel débat cette pièce est-elle apportée?

    C'est cohérent avec le scénario proposé par l'article et résumé dans la brève: il s'agirait d'un membre de l'expansion suivant les côtes de l'Asie méridionale, qui aurait été jusqu'à la Corée et le Japon. Non?

    Cordialement,
    C'était en fait une info en complément de la discussion...

  26. #21
    muller.charles

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Si je comprends bien, le goulot peut se constater en ne prenant en compte que la population africaine, et l'existence de ce goulot général es bien argumentée. L'existence de goulots pour la partie migrante est avérée, mais s'ajoute au goulot supposé daté de 70/75 ka bp.
    (...)
    Justement, j'avais lu un papier de synthèse dans Nature Review Genetics sur le polymorphisme des populations africaines et il ne mentionnait pas spécialement (de mémoire) un goulot spécifique à ce continent dans l'évolution des H sapiens (je vais tâcher de retrouver la ref., elle est un peu vieille, genre 2001 ou 2002).
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  27. #22
    invité576543
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Justement, j'avais lu un papier de synthèse dans Nature Review Genetics sur le polymorphisme des populations africaines et il ne mentionnait pas spécialement (de mémoire) un goulot spécifique à ce continent dans l'évolution des H sapiens (je vais tâcher de retrouver la ref., elle est un peu vieille, genre 2001 ou 2002).
    Dans les trucs que je pioche à droite à gauche, il y a ce texte qui oppose l'idée d'un goulot récent.

    Cordialement,

  28. #23
    Zozo_MP

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Dans les trucs que je pioche à droite à gauche, il y a qui oppose l'idée d'un goulot récent.

    Cordialement,
    Bonjour mmy

    J'espère qu'avec la question qui va suivre je ne suis pas trop HS.

    Voilà! Comment peut-il y avoir des différences physiques relativement importantes entre un suédois ou norvégien actuels et les africains actuels. En seulement 50 000 ans ce qui me paraîssait assez court pour une évolution (différentiation).

    Donc cette sortie de l'afrique n'est-elle pas plus ancienne et n'a elle pas été plus durable qu'indiquée ce qui laisserait du temps pour les évolutions physiques que j'évoquais.

    J'ai eu cette idée curieuse en regardant des statues du moyen-orient ou des régions de l'Inde et de la Chine. Sur ces statues les différences avec l'homme actuel du 20ème siècle (soit environ 6000 ans) ne sont pas patentes. Donc si en 6000 ans les différences sont peut importantes pourquoi en dix fois plus longtemps le seraient-elles.

    Cordialement

  29. #24
    invité576543
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Zozo_MP Voir le message
    Voilà! Comment peut-il y avoir des différences physiques relativement importantes entre un suédois ou norvégien actuels et les africains actuels. En seulement 50 000 ans ce qui me paraîssait assez court pour une évolution (différentiation).

    Donc cette sortie de l'afrique n'est-elle pas plus ancienne et n'a elle pas été plus durable qu'indiquée ce qui laisserait du temps pour les évolutions physiques que j'évoquais.

    J'ai eu cette idée curieuse en regardant des statues du moyen-orient ou des régions de l'Inde et de la Chine. Sur ces statues les différences avec l'homme actuel du 20ème siècle (soit environ 6000 ans) ne sont pas patentes. Donc si en 6000 ans les différences sont peut importantes pourquoi en dix fois plus longtemps le seraient-elles.
    Il n'y a pas de raison que ce soit linéaire. Une différenciation des caractères visibles (car c'est de cela dont on parle, il n'y pas de différence profonde entre Fuégien et un San) peut se produire très rapidement, sous condition a) que les populations en cause aient un effectif faible, b) que la sélection sexuelle (choix du partenaire, qui peut être fortement influencé par des critères culturels) soit assez active. Ensuite, la population s'expand sans modification visible. On peut imaginer que les différences visibles se sont mises en place lors de quelques épisodes de migration ou d'isolement relatif (par exemple il y a 30000 ans ou plus), à chaque fois sur des populations qui ont grossi fortement après, pendant des milliers d'années sans modifications visibles.

    La sélection naturelle directe peut agir très vite aussi, un exemple intéressant est la tolérance au lactose ) l'âge adulte, qui est largement prévalente maintenant chez les Européens du Nord et nulle chez les amérindiens, alors que la consommation régulière de lait date de moins de 10000 ans.

    Si un gène comme celui de la tolérance au lactose peut prendre toute la palette de 2 à 100% selon les populations en moins de 10000 ans, il ne semble pas impossible que les caractéristiques visibles se soient différenciées rapidement, en bien moins de 50000 ans.

    Cordialement,

  30. Publicité
  31. #25
    muller.charles

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Dans les trucs que je pioche à droite à gauche, il y a ce texte qui oppose l'idée d'un goulot récent.

    Cordialement,
    Merci pour la référence. J'ai retrouvé le texte mentionné plus haut. Voici l'abstract. En plus, on le trouve en libre-accès pdf à cette adresse :
    http://www.uvm.edu/~rsingle/stat395/...enetics-02.pdf

    C'est notamment en légende de la figure 2 que les chercheurs évoquent la question, à partir des déséquilibres de liaison.


    Nature Reviews Genetics 3, 611-621 (August 2002) | doi:10.1038/nrg865
    Genetic analysis of African populations: human evolution and complex disease

    Sarah A. Tishkoff1 & Scott M. Williams2,3

    Abstract - Africa is one of the most ethnically and genetically diverse regions of the world. It is thought to be the ancestral homeland of all modern humans, and is the homeland of millions of people of the recent African diaspora. Because of the central role of African populations in human history, characterizing their patterns of genetic diversity and linkage disequilibrium is crucial for reconstructing human evolution and for understanding the genetic basis of complex diseases.
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  32. #26
    Zozo_MP

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Citation Envoyé par mmy;
    Bonsoir,



    Il n'y a pas de raison que ce soit linéaire. Une différenciation des caractères visibles (car c'est de cela dont on parle, il n'y pas de différence profonde entre Fuégien et un San) peut se produire très rapidement,

    il ne semble pas impossible que les caractéristiques visibles se soient différenciées rapidement, en bien moins de 50000 ans.

    Cordialement,
    Bonjour

    Merci mmy pour l'explication c'est très clair.

    Cordialement

  33. #27
    invité576543
    Invité

    Re : Actu - Out of Africa sous le contrôle du climat

    Bonjour,

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Merci pour la référence. J'ai retrouvé le texte mentionné plus haut. Voici l'abstract. En plus, on le trouve en libre-accès pdf à cette adresse :
    http://www.uvm.edu/~rsingle/stat395/...enetics-02.pdf

    C'est notamment en légende de la figure 2 que les chercheurs évoquent la question, à partir des déséquilibres de liaison.
    J'ai lu le texte. Il ne me semble pas si clairement en opposition avec le papier à l'origine de ce fil.

    En particulier ils confirment la notion d'une expansion de population récente, ils la datent de 100 ka bp, mais il y a pas mal d'incertitude dans ces chiffres (la date du Toba est plus précise que les dates issues des analyses génétiques). La figure 2 montre une transition qui pourrait être un bottleneck aussi bien.

    Les autres papiers disent aussi que la partie sortie d'Afrique ne représente qu'une faible partie de la diversité africaine, mais c'est compatible avec l'idée d'un bottleneck avec plusieurs groupes survivants en Afrique, dont un seul est à l'origine de ceux sortant d'Afrique: cela crée automatiquement un décalage entre le point de différenciation, qui précède le bottleneck pour les Africains (et donc toute l'humanité) mais qui lui est postérieur pour les émigrants. On s'attend alors, si le bottleneck est brutal, à ce que les deux dates encadre l'événement. Or ces deux dates sont resp. 99 ka et 52 ka bp dans l'article même que tu cites; faut avouer que ce n'est pas vraiment en contradiction avec 74 ka bp pour un bottleneck brutal!

    En bref, le sujet est intéressant, mais j'ai l'impression que l'on est seulement au début de ce type d'approche. Il y a tellement de données que l'on peut espérer être mise à jour dans les années qui suivent pour penser qu'on observera une convergence des idées dans le futur...

    Cordialement,

Discussions similaires

  1. Actu - Les archives bénédictines racontent le climat européen
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 14
    Dernier message: 27/07/2008, 02h14
  2. Actu - Comment les villes assèchent le climat local
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 18
    Dernier message: 19/07/2007, 13h19
  3. Actu - Climat : la neige s'assombrit, la température augmente
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 33
    Dernier message: 07/07/2007, 11h28
  4. Lanceur VEGA : test d'une tuyère sous pression et sous contrôle
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/06/2006, 16h13
  5. Contrôle MSFLEXGRID sous VB
    Par Bruno dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/02/2003, 07h17