Les chercheurs de l'Observatoire Pierre Auger, situé dans la Pampa en Argentine, viennent de résoudre une vieille énigme. L'origine des rayons cosmiques à très hautes énergies serait bien associée aux noyaux actifs de galaxies, et donc à des trous noirs dépassant le million de masses solaires.L'étude des rayons cosmiques date des débuts du siècle dernier et, avant que l'homme ne soit capable de construire des accélérateurs suffisamment puissants à partir des années 1950, c'est avec eux que les premières grandes découvertes en physique des particules élémentaires ont été fait...

Lire la suite : Les rayons cosmiques de hautes énergies proviendraient de noyaux actifs de galaxies
Les actualités Futura-Sciences