Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Actu - La convection du manteau terrestre, redoutable énigme peut-être résolue



  1. #1
    RSSBot

    Actu - La convection du manteau terrestre, redoutable énigme peut-être résolue

    Depuis des décennies, géophysiciens et géochimistes s'affrontent au sujet de la structure convective du manteau terrestre. Y a-t-il une ou deux couches ? Un chercheur français, Francis Albarède, pense avoir tranché la question, s'offrant le luxe de réconcilier les observations des deux communautés.Pour les géophysiciens, cela ne faisait aucun doute. De la même manière que le bruit que fait un instrument de musique nous renseigne sur la composition et la forme du matériau le composant, les ondes sismiques enregistrées partout sur la planète indiquaient u...

    Lire la suite : La convection du manteau terrestre, redoutable énigme peut-être résolue
    Les actualités Futura-Sciences

  2. #2
    Tawahi-Kiwi

    Re : Actu - La convection du manteau terrestre, redoutable énigme peut-être résolue

    Citation Envoyé par RSSBot Voir le message
    Dissous dans l’ensemble du manteau au tout début de l’histoire de la Terre, ils auraient migré très tôt dans des roches réservoirs réfractaires à la fusion et suffisamment dures pour ne pas être étirées facilement par les mouvements de convection.
    L'idee est interessante mais c'est la que ca coince et que ca ne reste qu'une idee. Quel est ce reservoir et pourquoi garde t-il He, Ar, Ne ainsi que toutes une autre floppee d'isotopes non mentionnes dans la news. Il y a encore une tonne de travail a faire pour prouver une idee comme celle la. (et qu'en est-il de tout l'helium produit apres la formation de ce reservoir?!?)

    En meme temps, le meme auteur, F.Albarede avait publie en 2005 dans le meme journal, une autre idee (sur base de "nappe phreatique") pour expliquer les anomalies dans les emissions de gaz inertes des dorsales et OIB. Si l'idee est a retenir egalement, elle ne suffit pas, tout comme celle-ci, a explique toutes les differences geochimiques qui existent entre les rides medio-oceaniques (MORB) et les points chauds (OIB).

    Rem : J'ai pas trouve l'article, si mtheory pouvait me filer la ref, ce serait cool, je pourrais critiquer l'idee plus en connaissance de cause

    Cheers,

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  3. #3
    mtheory

    Re : Actu - La convection du manteau terrestre, redoutable énigme peut-être résolue

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    L'idee est interessante mais c'est la que ca coince et que ca ne reste qu'une idee. Quel est ce reservoir et pourquoi garde t-il He, Ar, Ne ainsi que toutes une autre floppee d'isotopes non mentionnes dans la news. Il y a encore une tonne de travail a faire pour prouver une idee comme celle la. (et qu'en est-il de tout l'helium produit apres la formation de ce reservoir?!?)

    En meme temps, le meme auteur, F.Albarede avait publie en 2005 dans le meme journal, une autre idee (sur base de "nappe phreatique") pour expliquer les anomalies dans les emissions de gaz inertes des dorsales et OIB. Si l'idee est a retenir egalement, elle ne suffit pas, tout comme celle-ci, a explique toutes les differences geochimiques qui existent entre les rides medio-oceaniques (MORB) et les points chauds (OIB).

    Rem : J'ai pas trouve l'article, si mtheory pouvait me filer la ref, ce serait cool, je pourrais critiquer l'idee plus en connaissance de cause

    Cheers,

    T-K
    Hello ! Eh ben je suis aussi frustré que toi pour le moment, j'ai relayé l'information disponible sur le web en free mais je me pose plein de questions et y a des choses qui sont pas top clair pour moi dans l'histoire
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  4. #4
    mtheory

    Re : Actu - La convection du manteau terrestre, redoutable énigme peut-être résolue

    Je viens de trouver un peu plus d'infos là, ça te parlera plus qu'à moi à coup sûr http://adsabs.harvard.edu/abs/2007AGUFM.V43F..07A

    The canonical view of He isotope geochemistry holds that high 3He/4He ratios in basalts fingerprints undegassed mantle sources. Hawaiian basalts with unradiogenic He with 3He/4He up to 30 RA are therefore seen as originating from parts of the mantle that is still primordial, at least much more so than MORB mantle (3He/4He ~ 8 RA). This view was strongly reinforced by the discovery of solar and even planetary Ne components in oceanic basalts and gas wells. The canonical view, however, conflicts with multiple observations on ocean islands, notably Hawaiian basalts: the correlation of {187}Os/{186}Os with δ 18O combined with the presence of unusually radiogenic Hf isotope compositions for a given Nd isotope composition and the correlation between Hf and Pb isotopes are all features strongly reminiscent of ancient subducted oceanic crust and pelagic sediments in the source of the Hawaiian plume. These conflicting observations beg the question of how Hawaiian basalts, which carry the embodiment of a primordial gas signature, at the same time can provide such strong evidence of surface material recycling. I here suggest and alternative model that uses the marble cake paradigm and Shuster et al.'s data on olivine. A solution to this conundrum lies in an analogy with oil genesis: 3He and Ne do not reside in the low-melting point peridotites in which they were originally hosted but rather migrated since early in Earth history into refractory &145;reservoir' rocks. Since there can be no free gas phase percolating at pressures in excess of olivine carbonation at ~3 GPa, He must be largely redistributed by diffusion. The time scale of diffusion is the defining parameter: although over billions of years 3He diffuses across large distances, melting events are too short to efficiently strip residual refractory rocks from their high-3He/4He component. Assuming that melts begin forming over the uppermost 100 km with an upwelling rate of 10 m y-1 in plume conduits and 10 cm y-1 under mid- ocean ridges, the characteristic times of melt extraction in each of these two environments are 10,000 y and 1 My, respectively, and the maximum thickness of refractory layers contributing their He to the magmas are 10 m and 100 m, respectively. The difference in 3He/4He ratios of ocean-island and mid-ocean ridge basalts and the preservation of solar neon are ascribed to the reservoirs rocks being stretched to a different extent during melting. Old fragments of oceanic lithosphere, and possibly cumulates from the magma ocean, rather than primordial mantle &145;nuggets', should host most of the primordial He and Ne presently observed in oceanic basalts. Helium with high 3He/4He ratios may contain a component of primordial origin, but not necessarily reflect the reservoir in which it has been residing for most of the Earth's history.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - Peut-être le premier clonage humain
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/01/2008, 20h39
  2. Actu - L'acrylamide rend peut-être cancérigène le bon goût de grillé...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/01/2008, 18h10
  3. Actu - Peut-être des vestiges de l'océan de magma de la Terre primitive
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/12/2007, 20h44
  4. Actu - Les énigmatiques fluctuations radio de Saturne peut-être élucidées
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/11/2007, 14h42
  5. Actu - Voici peut-être les premières galaxies de l'Univers
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/07/2007, 19h01