Ces oiseaux sont bien plus dépendants qu'on le pensait de la température de l'eau. C'est ce que vient de révéler une remarquable étude sur l'archipel de Crozet, étalée sur neuf ans, dans laquelle 450 manchots ont été suivis individuellement grâce à un marquage électronique et un repérage par des antennes enterrées.En tant que prédateur marin au sommet de la chaîne alimentaire, le manchot royal (Aptenodytes patagonicus) constitue un bon indicateur de l'évolution des ressources. Depuis longt...

Lire la suite : Les manchots royaux menacés par le réchauffement climatique
Les actualités Futura-Sciences