Avant l'arrivée de Cassini autour de Saturne, et surtout l'atterrissage de la sonde européenne Huygens sur Titan, son plus grand satellite, les astrophysiciens postulaient que ce dernier était uniformément recouvert d'un océan de méthane dont ils estimaient la profondeur à plus d'un kilomètre. Or, il n'en est rien.L'atmosphère de Titan est essentiellement dominée par l'azote et le méthane, formant un brouillard dense et orangé qui en dissimule en permanence la surface. Cette composition induit une chimie complexe, qui provoque la formation d'éthane et de nombreux hydrocarbur...

Lire la suite : En bref : pourquoi n'y a-t-il pas d'océan d'hydrocarbures sur Titan ?
Les actualités Futura-Sciences