Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Une entreprise suisse, Cytos Biotechnology, expérimente un vaccin, prenant la forme d'un faux virus, capable de provoquer une baisse de tension en stimulant une réaction immunitaire du patient. Les premiers essais sur l'homme sont encourageants.Dans la revue médicale The Lancet, une équipe de chercheurs de Cytos Biotechnology présente une nouvelle voie thérapeutique originale contre l'hypertension artérielle : la vaccination. L'étude en est à la phase 2. Dans la terminologie des essais obligatoires avant la mi...

    Lire la suite : Test d'un vaccin contre l'hypertension
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    MichelMichel

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Voici une méthode pour le moins surprenante, pour ne pas dire un peu cow boy, pour traiter une maladie dont l'état des connaissances encore est très imparfaite.
    Stimuler l'immunité contre ses propres antigènes me déplait énormément.
    À qui s'adressera ce vaccin si un jour il devait être approuvé?
    La majorité des hypertendus répondent bien à une monothérapie, la réduction du sel dans leur diètes l'activité physique et le maintient de leur poids santé.
    J'ai bien hâte de lire cette article.

  4. #3
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Bonjour,
    IL reste a déterminer, en effet, a qui ce vaccin sera proposé, sachant que chacun est libre de refuser. Déja, sont concernés, ceux qui répondent bien aux IEC. On peut surtout espérer que la sélectivité sera supérieure aux traitements PO.
    Et ne pas oublier qu'il y a environ 30% de mauvaise observance dans cette pathologie. Quels que soit le sort de ce vaccin, il a déja le mérite de faire taire les conspirationnistes qui pensent que les labos ne font que des produits pour péreniser les maladies.
    PS: Je ne trouve pas que ce soit cow boy, c'est tres bien pensé, et j'espere meme que c'est parce que le dévellopement a pris du temps que ce produit ne sort que maintenant.

  5. #4
    Corazon

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Plutôt d'accord avec MichelMichel.

    Myoper, quel avantage pour un pt de passer d'un IEC à ce vaccin?

    1. je vois déjà le tableau, où le vaccin serait prescrit de manière non spécifique en simple présence d'une HTA, peu importe la cause.

    2. la TA est souvent évolutive, et les traitements de l'HTA se doivent d'être rapidement malléables. Qu'arrive-t-il si le pt devient hypotensif pour une raison médicale quelconque (ce qui est fréquent)? Faudrait alors additionner un traitement hypertenseur à un traitement hypotenseur qu'on ne peut pas supprimer

    3. pour x raisons, connaître de manière ponctuelle la TA réelle d'un pt, peut être utile...ce que la présence du vaccin ne permettrait pas.

    Bref, bravo d'un point de vue scientifique, mais pour l'instant, je ne suis pas certain que ça serve bien la prise en charge clinique des patients.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    Plutôt d'accord avec MichelMichel.

    Myoper, quel avantage pour un pt de passer d'un IEC à ce vaccin?
    L'observance, limiter les aleas de biodisponibilité, le cout. Et si le vaccin tient ses promesses éviter les pics d'HTA et inversement.

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    1. je vois déjà le tableau, où le vaccin serait prescrit de manière non spécifique en simple présence d'une HTA, peu importe la cause.
    Alors, ce serait une erreur. Mais pourquoi ferait on cela ?
    On ne met pas tous les diabetiques sous insuline ... (la, tu sous entend que le corps médical fait n'importe quoi avec les traitements dont il dispose )

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    2. la TA est souvent évolutive, et les traitements de l'HTA se doivent d'être rapidement malléables. Qu'arrive-t-il si le pt devient hypotensif pour une raison médicale quelconque (ce qui est fréquent)? Faudrait alors additionner un traitement hypertenseur à un traitement hypotenseur qu'on ne peut pas supprimer
    Cela pourrait etre un probleme, mais les accès d'hypotension ne sont pas tres frequents et sont le plus souvent dus a des modifications, oublis/reprises de traitement (en fait le profil type est une TA qui s'éleve trop en fin de nuit et redescend trop vite a la prise du traitement) ce qu'un vaccin pourrait (peut etre) gommer. Et la tres grande majorité des hypertendus le sont a vie. Pratiquement, le seul cas est l'obese qui maigrit.
    Mais il va falloir, justement, préciser les indications, comme chaque fois et c'est aussi le boulot des médecins.

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    3. pour x raisons, connaître de manière ponctuelle la TA réelle d'un pt, peut être utile...ce que la présence du vaccin ne permettrait pas.
    Peut etre en recherche, sinon cliniquement cela n'a pas d'interet. On regarde juste la TA qu'il devrait avoir.

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    Bref, bravo d'un point de vue scientifique, mais pour l'instant, je ne suis pas certain que ça serve bien la prise en charge clinique des patients.
    Et la je suis tout a fait d'accord.
    Indications a préciser, incidence sur la morbimortalité, confort des patients ...
    Il y a encore du boulot, et il va peut etre finir a la poubelle, mais il est prometteur.

  8. #6
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    En fait, ce que l'on peut éspérer dans ce type de thérapies c'est une sélectivité plus grande que les traitements P.O., avec a la clé une meilleure tolérance pour moins d'effets secondaires.
    Mais comme tu le dis, vésicule, on en est pas la.

  9. Publicité
  10. #7
    Corazon

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Alors, ce serait une erreur. Mais pourquoi ferait on cela ?
    On ne met pas tous les diabetiques sous insuline ... (la, tu sous entend que le corps médical fait n'importe quoi avec les traitements dont il dispose )
    Disons que j'ai des doutes quant à la qualité de la prise en charge de l'HTA, dans certains cas. Je ressens un certain malaise quand je vois des diagnostics rapidement prononcés d'"HTA idiopathique" chez des jeunes pt de 20 ans, sur lesquels peu ou pas d'examens on été menés. D'une part, l'HTA doit d'abord servir de piste diagnostique (suggérant potentiellement la présence d'un trouble ou d'une patho autre, qu'il faut tenter de trouver avant de dire "idiopathique" par automatisme) et, d'autre part, faire baisser un TA via une quelconque dynamique (exemple...en tapant sur le système RAA) - et via une quelconque médicamentation - sans être vraiment certain de sa cause....est une erreur selon moi.

    Cela pourrait etre un probleme, mais les accès d'hypotension ne sont pas tres frequents et sont le plus souvent dus a des modifications, oublis/reprises de traitement (en fait le profil type est une TA qui s'éleve trop en fin de nuit et redescend trop vite a la prise du traitement) ce qu'un vaccin pourrait (peut etre) gommer. Et la tres grande majorité des hypertendus le sont a vie. Pratiquement, le seul cas est l'obese qui maigrit.
    Il y a d'autres cas de figure Myoper. Juste sur le plan cardiaque, plusieurs troubles peuvent provoquer la survenue d'une hypotension d'une certaine chronicité: atteinte du myocarde, troubles de rythme, troubles de valves. On a d'autre part des atteintes transitoires ou définitives du SN (diabète, parkinson, drogues, médicaments etc).

    Peut etre en recherche, sinon cliniquement cela n'a pas d'interet. On regarde juste la TA qu'il devrait avoir.
    Je ne suis pas tout à fait d'accord; il ne faut pas sous-estimer ce que la TA peut donner comme pistes diagnostiques.

    D'une manière ou d'une autre, ne crois-tu pas qu'un des attributs importants des traitements hypotenseurs consiste en leur malléabilité? Ça me semble absurde de toucher de manière irréversible, ou selon la durée du vaccin, au système RAA. Je n'ai pas beaucoup d'infos sur ce vaccin ceci dit. Peut-être y'a-t-il d'autres variables que nous ne connaissons pas de ce traitement. Mais bon, ça me paraît médicalement farfelu a priori, et potentiellement dangereux (honnêtement oui, je réitère qu'une mauvaise utilisation est plus que probable).
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  11. #8
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Bonsoir,
    La qualité de la prise en charge est, en effet, médecin dépendant (comme tout le reste ...) mais les référentiels sont bien la et sont actualisés quasiment tous les ans. En premiere intention, par exemple, sans cause, c'est les diurétiques (puis fonction du patient).

    Plus de 90% des HTA sont idiopathiques et le reste se partage entre une cause cardio (cardiomyopatie hypertensive ...) et rénale (artère), reste quelques cas dus au "syndrome métabolique" au sens large (obésité ...).
    Il faut effectivement éliminer ces causes (et chercher celles auquelles on a pas pensé) avant de donner un traitement définitif, mais on peut (doit) traiter pendant les examens paracliniques.
    Les troubles du rythme, valves, myocarde sont évidement traités en méme temps, c'est ce qui va te faire plutot choisir un bétabloquant, un inhibiteur calcique ou autres. Leur influence sur la tension (et vice versa) sont bien connus (par les toubibs, en particulier).
    Les variations de TA dues aux atteintes du SN sont la portion congrue; mis en évidence dans de rares cas qui font l'objet d'un suivi particulier avec des traitements particuliers. Les hypo ou hyper TA iatrogenes sont facilement repérables quand elles sont recherchées, c.a.d. dès que la TA n'est plus équilibrée, et donc évitables et en général transitoires. Il est rare, meme si ca arrive, qu'un patient doive arreter son traitement quelques jours. (et cela reste déconseillé: vaut mieux subir une hTA transitoire qu'un rebond d'HTA).

    Cliniquement, le chiffre de la TA sans le traitement n'a pas d'intèret, on risque simplement un accident vasculaire a l'arret du traitement avec séquelles pour le malade et procès pour le médecin. (AVC sur arret brutal des bétabloquant: par exemple). Ca serait comme arreter l'aspirine, pour voir, a quelqu'un qui présente un risque artériel certain mais sans cause certaine retrouvée.
    La plupart des traitements sont a vie et la plupart des modifications vont dans le sens d'un allourdissement.
    Ce qui implique une étude tres bien faite de ce vaccin pour poser des indications tres précises et ensuite, les suivre. Si il y a mauvaise utilisation, c'est qu'il y a mauvaise indication (comme tous les autres traitements).
    Il est hors de question de traiter tous les hypertendus avec ce vaccin, il faut déterminer précisément qui pourra en bénéficier. Si on juge que les médecins ne sont pas capable de faire la part des choses , il faut les empecher de prescrire.
    Bien sur, avec juste: hypertension, systeme RAA, vaccin, on ne fait pas grand chose. Vois les anticancéreux, de plus en plus facile d'emploi, mais il est facile de tuer quelqu'un avec, ou la radiothérapie () ... Beaucoup de traitements sont dangereux, c'est pour ca que l'on fait faire des études a ceux qui vont les manipuler.

    Normalement, les médecins sont censés faire une dizaine d'années d'études (ou plus) et se former régulierement pour pouvoir donner des soins, il y aura toujours des moins bons/meilleurs, mais a moins de faire le meme cursus , il est délicat de juger et de dire ce qu'il faudrait (pas) faire.
    (Si en 1960 les questions d'internat en cardio portaient sur deux produits, maintenant , c'est une des plus grosse UV.).
    Pour ce genre de traitement, une formation supplémentaire sera certainement prévue. Au début, la prescription sera réservée aux cardio avec certainement un bilan obligatoire.
    Et, de toute facon, le patient sera libre d'accepter.
    Dernière modification par myoper ; 17/03/2008 à 20h23.

  12. #9
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Pour aller dans ton sens, vésicule, il y a en france, environ 1(2?)0.000 accidents iatrogenes sur plusieurs dizaines de millions de prescriptions: évidement, des erreurs seront faites. Mais si l'AFFSAPS fait bien son boulot, ceux-ci pourront etre évités en grande partie.
    (Au vu des progrés: c'est jugé statistiquement acceptable (ratio bien soignés/mal soignés) et, bien sur, améliorable)

  13. #10
    Corazon

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Regarde:

    Dr Franz Messerli (St Luke's Roosevelt Medical Center, New York), who was not affiliated with the study, raised some doubts, however. "There is no question that this is an intriguing new approach to antihypertensive therapy, and the data are very provocative," he said. "But there are also some concerns. Angiotensin II is the most powerful vasoconstrictor known, and not all angiotensin II is actually harmful. It has a physiologic role in the body for preventing blood pressure from falling in certain situations, such as dehydration or trauma."
    http://www.theheart.org/article/846793.do
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  14. #11
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Bien sur, c'est a tester; voir si le systeme est inhibé a 100% par le vaccin ou pas (quelle réactivité physiologique reste t'il). Activation de l'aldosterone par d'autres voies (ACTH, élévation de la kaliémie (Crush syndrom ...), etc...), et dans quelle mesure d'autres médiateurs (catécholamines, cortisol, vasopressine, ... ) pourront prendre le relais (ou pas sufisament). Donc, cela (ne) pourrait etre (forcément) un problème. Mais pour l'instant, il n'a pas été mis en évidence de tels problémes sous traitement oral.
    L'expérimentation reste absolument nécessaire vu que toute les voies qui régulent la tension n'ont pas été découvertes.
    Si les auteurs font allusion a un choc hypovolémique, l'augmentation de la TA ne présente qu'une aide (trés) limitée dans le temps (suivant son importance pour aider la vascularisation des organes nobles), seule une restauration de cette dernière pourra éviter les effets péjoratifs pour le patient.
    Pour l'hypovolémie relative du choc septique (vasoplégique en général), cela pourrait etre plus problématique. Mais vu la cascade de médiateurs de l'inflamation (dont effet ambivalent des kinines... ) et l'importance du SN (sympatique et parasympatique), il ne serait pas étonant que cette voie soit contournée ou peu utile (Cela reste a prouver, bien sur. ).
    Mais au final, ce système autonome est , par définition, insufisant (100% de mortalité sans traitement): ce qui pourrait diminuer la valeur de l'argument.
    Ce qui est a noter dans ces cas la, c'est que la chute de la tension est beaucoup plus du a une résistance vasculaire à ce systéme qu'à une faillite du systéme (production).
    Cecci dit, il va falloir se pencher sérieusement sur ce problème (entre autres), ainsi que sur les rétroactions provoquées (risque théorique de modifications ioniques, par exemple, au même titre que certains diurétiques ...). La chirurgie sur ces patients nous en apprendrait beaucoup.
    De meme, si ce vaccin n'a pas de potentiel thérapeutique, il nous en apprendra beaucoup sur ce système.
    Dernière modification par myoper ; 17/03/2008 à 23h13.

  15. #12
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Ne te méprends pas, je ne critique pas ta façon de penser, au contraire. Il est parfois difficile de faire la part des choses entre progrès et utilité thérapeutique (Dans ce cas , on ne peut pas encore se prononcer). Toutes tes questions (et plus encore) doivent etre posées.
    Peut etre que ta crainte vient de certains précédents. Je pense au "viox" (coxib) qui a été (et est encore) une excellente piste thérapeutique qui ne s'est pas concrétisée mais a été maintenu sur le "marché" par une action commerciale et non scientifique, avec les problèmes que l'on sait. (Les médecins avaient de mauvaises informations).
    Dernière modification par myoper ; 18/03/2008 à 00h36.

  16. Publicité
  17. #13
    Corazon

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    Disons qu'en premier lieu, ça m'apparaît à connotation assez commerciale: un vaccin (aux 6 mois ou à l'année je crois), et hop, fini l'HTA.

    D'un autre côté, il est vrai que le traitement de l'HTA est compliqué par le fait que bon nombre de pts ne prennent par leur médicamentation. En contrepartie, jusqu'où la médecine doit-elle être paternaliste?

    Troisièmement, c'est l'aspect non malléable du traitement qui m'inquiète, bien que plusieurs de tes remarques sont justes et pertinentes.

    Quatrièmement, comme michelmichel semblait aussi le penser, c'est un peu "weird" de déclencher une telle réponse immunitaire, et ça me laisse un léger arrière-goût. Mais ce n'est pas un argument scientifique.

    Mais bon, peut-être l'avenir et l'application clinique de ce vaccin me donneront-ils tort, SI il est commercialisé.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  18. #14
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Test d'un vaccin contre l'hypertension

    C'est vrai que la déclaration est assez brutale. C'est aussi vrai que le but premier d'une firme est de dégager des bénefices, contrairement au corps médical. Ce vaccin ne devrait etre commercialisé que si il a une efficacité thérapeutique. Il ne devra etre utilisé que si il y a une amélioration du service médical rendu (ASMR).
    Il est exact que ça parait osé de provoquer une réponse immunitaire contre son organisme alors qu'on se débat encore dans les maladies autoimmunes.
    A priori, ce vaccin est dirigé contre une cible qui n'est pas spécifique a l'individu (tes récepteurs et les miens sont repérés de façon identique).
    Pour moi, le risque le plus réel (en admettant qu'il n'y ait pas d'effets secondaires imprévus et trop importants) est celui d'une efficacité clinique limitée par un échappement thérapeutique. Ce vaccin remplacerait donc une molécule de la panoplie, avec peut etre une efficacité supérieure: sa place restera parmi les autres stratégies thérapeutiques.

    Et, a mon avis, la médecine ne doit pas avoir de limite autre qu'éthique, c'est au patient de dire ce qu'il accepte ou pas. Depuis la loi de 2002, il doit etre correctement informé et il doit etre accompagné dans sa décision (le praticien n'est pas pour autant dégagé de sa responsabilité).
    Comme on a pu le constater sur le forum du tabac, les fumeurs peuvent continuer a fumer () et les médecins doivent lui éviter (dans la mesure du possible) les complications et les soigner.
    La médecine de demain a l'image de l'homme de demain: vaccin par ici et par la, une correction génétique de l'autre coté ... (Avec utilisation en ésthétique).
    La polypill est déja dans les cartons (anticholéstérol, antiaggregant, antiHTA et ce que tu veux d'autre). Certes les labos voudraient bien vendre ça en prévention, mais c'est au corps médical de respecter des indications éprouvées.

Discussions similaires

  1. Actu - Un vaccin contre la maladie de la vache folle chez la souris
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/05/2007, 08h15
  2. Vers la mise au point d'un vaccin contre le paludisme
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/02/2007, 11h14
  3. vaccin contre le sida
    Par jeronimo88 dans le forum MST : SIDA, syphilis, hépatite...
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/05/2006, 16h19
  4. Ebola : premier test d'un vaccin chez l'homme
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/03/2006, 08h33