Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 71

Actu - Fusion froide : le retour ?



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Fusion froide : le retour ?

    Les annonces de succès dans la réalisation de la fusion froide n'ont pas manqué depuis celle faite par Fleischmann et Pons en 1989. Mais jamais leurs résultats n'ont réussi à être reproduits de façon convaincante. Il est à craindre que la dernière annonce ultra-médiatique faite au Japon par Yoshiaki Arata soit du même acabit...L'information commence à se répandre sur le Web. Un scientifique distingué de l'université d'Osaka, Yoshiaki Arata, serait parvenu à atteindre l'un des Saint-Graal de la physique : la fusion froide. Le 23 mai 2008, il en aurait fait la démonstrati...

    Lire la suite : Fusion froide : le retour ?
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Celestus

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Il aurait réussit a faire tout seul dans un pot ce que seul un réacteur ITER chauffé à plusieurs millions de degrés au-dessus de la température du coeur du soleil réussit à faire ?

    Ben l'est fort le mec...

    Moi aussi j'attends de voir...

  5. #3
    vallee

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    La fusion froide est un serpent de mer, car les faits sont têtus.
    L'argument de la barrière Coulombienne me fait marrer quand on connait la nature ondulatoire de la matière et donc de la charge...
    Les phénomènes de résonance pourraient permettre d'outrepasser un phénomène d'électrostatique connu et étudié macroscopiquement - cela pour dire que la manière des millions de degrés n'est peut être pas la seule façon de procéder. Tant que la physique n'aura pas répondu de manière claire à "qu'est ce que la charge", on pourra donc toujours se gausser de ceux qui essayent de faire progresser notre connaissance dans les domaines dits "hérétiques". Mais c'est un jeux de courtisans que de se moquer, sous pretexte que cela ne plait point au Roi. C'est bien un trait de culture française que je souligne là. Mais d'autres raisonnent autrement et d'autres peuvent aisément prendre le leadership scientifique aujourd'hui.
    Alors Messieurs, fi des a prioris et reconsidérez votre savoir avec un peu plus de modestie.

    "Les thermodynamiciens du XIXieme n'auraient jamais cru en la centrale nucléaire."

  6. #4
    mtheory

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par vallee Voir le message
    ]La fusion froide est un serpent de mer, car les faits sont têtus.
    L'argument de la barrière Coulombienne me fait marrer quand on connait la nature ondulatoire de la matière et donc de la charge...
    Y a vraiment pas de quoi rire, ça fait longtemps (80 ans) que l'on sait que l'effet tunnel rend possible les réactions de fusion dans le Soleil à des température plus basse qu'une évaluation rapide sans MQ le laisse prévoir.
    C'est un calcul de débutant en mécanique ondulatoire.
    Avant de rigoler on se renseigne.

    Pour le reste, je vous signale qu'il y a un article d'un pro fusion froide que j'ai donné en fin de mon article.

    Il y fait une revue excellente des défauts des preuves précédentes tout en en proposant des explications pour les expériences qui sont peut-être des preuves d'une fusion froide. Si j'étais aussi fermé que ça je n'aurai même pas parlé de cette expérience, ou j'aurais été beaucoup plus négatif.

    La conclusion finale de mon article le prouve, ça serait bien de la lire avant d'ouvrir le feu comme ça.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Rincevent

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par vallee Voir le message
    La fusion froide est un serpent de mer, car les faits sont têtus.
    pas vraiment les faits mais plutôt une poignée d'irréductibles... si les faits étaient si tétus que ça, la preuve serait là et comme le dit l'article personne n'en rirait compte tenu du problème actuel que représente l'énergie... faut vraiment être dénoué du moindre bon sens pour prétendre que la fusion froide et là mais que toute la "mafia scientifique" cherche à la nier juste pour "sauver les apparences"...

    L'argument de la barrière Coulombienne me fait marrer quand on connait la nature ondulatoire de la matière et donc de la charge...
    oui, c'est le cas pour toute personne qui n'a aucun recul sur la physique quantique et a juste une "connaissance" reposant sur de la vulgaire vulgarisation mais pense maitriser l'ensemble de la théorie...

    Tant que la physique n'aura pas répondu de manière claire à "qu'est ce que la charge", on pourra donc toujours se gausser de ceux qui essayent de faire progresser notre connaissance dans les domaines dits "hérétiques".
    strictement aucun rapport...

    C'est bien un trait de culture française que je souligne là. Mais d'autres raisonnent autrement et d'autres peuvent aisément prendre le leadership scientifique aujourd'hui.
    la preuve : dans tous les autres pays la fusion froide est reconnue comme un véritable phénomène physique et la théorie que vous avez en tête concernant la "nature de la charge" est inscrite au programme de toutes les universités scientifiques même si elle est contredite par des décennies de résultats expérimentaux

    bref...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  9. #6
    Szym

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Il serait intéressant d'étudier la fusion froide d'un point de vue psychologique.

  10. Publicité
  11. #7
    Gwyddon

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par vallee Voir le message
    Alors Messieurs, fi des a prioris et reconsidérez votre savoir avec un peu plus de modestie.
    Monsieur, fi de votre suffisance et acceptez que vous ne comprenez rien à la physique

    Bon sinon pour être constructif (ou pas...), il y a une petite coquille : on dit "une sorte de réacteur chimique" et non pas "un sorte.."

    Merci pour cet article en tout cas, et qui aborde je trouve le sujet avec une grande prudence, j'ai tout particulièrement apprécié la conclusion
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  12. #8
    cisou9

    Wink Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    L'effet tunnel est utilisé en électronique en particulier des diodes à effet tunnel mais je n'ai jamais entendu parler de cela pour la fusion.
    J'ai personnellement travaillé sur la fusion chaude Pétula et Tore-Supra, et je vois mal comment faire de la fusion froide.

    C'est la seule que je connaisse.

    Ma spécialité est l'électronique. je suis retraité.

    Les images doivent être mises en pièce jointe.
    JPL, modérateur


    Nom : 1193938279.png
Affichages : 104
Taille : 18,1 Ko
    Dernière modification par JPL ; 31/05/2008 à 01h05.
    Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peut l'en empêcher.Alexandre Soljenitsyne

  13. #9
    Rincevent

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par Szym Voir le message
    Il serait intéressant d'étudier la fusion froide d'un point de vue psychologique.
    n'est-ce pas

    Citation Envoyé par cisou9 Voir le message
    je n'ai jamais entendu parler de cela pour la fusion.
    il y a eu quelques cas de réactions réussies en jouant avec de l'effet tunnel et de la matière très condensée (un peu dans le genre de la fusion catalysée par muons)... je n'ai pas de lien sous la main, mais une chose est sûre : ce n'est pas de la fusion froide telle que le souhaiteraient ses défenseurs... quoiqu'il en soit, ce genre de phénomène en a poussé certains à utiliser un autre terme que "fusion froide" et ils parlent souvent maintenant de "Condensed Matter Nuclear Science"... ils ont l'air de croire que la science c'est comme le marketing : on change le nom et tout le monde oublie les "bévues" passées... [ce qui est d'autant plus difficile quand les mêmes discours incohérents que par le passé sont tenus... ]
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  14. #10
    quetzal

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    en tout les cas, pour exploser sa carrière de physicien c'est sans doute une très bonne methode. ça doit faire joli sur un CV des publication sur la fusion froide, pas facile de trouver un job après cela..

    je me trompe ??

  15. #11
    JeanGuy78

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par cisou9 Voir le message
    L'effet tunnel est utilisé en électronique en particulier des diodes à effet tunnel mais je n'ai jamais entendu parler de cela pour la fusion.
    J'ai personnellement travaillé sur la fusion chaude Pétula et Tore-Supra, et je vois mal comment faire de la fusion froide.

    Pièce jointe 48196

    C'est la seule que je connaisse.

    Ma spécialité est l'électronique. je suis retraité.
    Vous montrez un schéma de fusion au Tritium, si je comprends bien.
    Pas ce qui se passerait avec fusion de deux deutériums, donnant alors un Hélium.
    Avec le fusion de deux deutériums il n'y aurait alors pas de neutrons, car ils vont tous dans l'Hélium.
    Et je suppose de l'énergie je l'espère positive, dont je ne suis pas assez doué pour vous donner ce que la théorie prévoit (peu ou beaucoup positive ou non). Mais on va le savoir rapidement.
    SI c'est bien vrai, ce sera vérifié par d'autres expérimentateurs comme de la fusion SANS réaction en chaîne.
    Avantage certain pour une exploitation thermique plus simple.
    En sciences il faut être modeste ET observateur critique non borné: souhaitons lui de bons échanges entre spécialistes expérimentateurs pour la suite. sans invectives stériles. JeanGuy78 .
    Dernière modification par JPL ; 31/05/2008 à 01h06.

  16. #12
    DMA

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Il ne serait pas bon tout de même de nier un phénomène expérimental sous prétexte qu’il est impossible théoriquement. On serait alors aussi ridicule que les « savants » aristotéliciens refusant de regarder dans la lunette de Galilée parce que ce qu’il voyait était impossible selon les théories d’Aristote. Affaire à suivre donc, mais avec la plus grande prudence...
    Franchement j'ai apprécié ce paragraphe

  17. Publicité
  18. #13
    rocinante

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Le problème avec les idées hérétiques c’est que si 99% d’entre-elles sont fausses le 1% restant peut constituer une révolution aux conséquences inestimables. Cela vaudrait donc la peine de consacrer disons 0.5% du budget de la recherche aux idées hérétiques, on pourrait imaginer une sorte de département hérétique, ouvert, sans aucun à priori et où l’expérience serait rêne.

    Pour la fusion froide il suffirait sans doute de consacrer 0.01% du budget d’ITER pour mettre au point une expérience irréprochable et trancher la question une bonne fois pour toute….

  19. #14
    Gunman

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par rocinante Voir le message
    on pourrait imaginer une sorte de département hérétique, ouvert, sans aucun à priori et où l’expérience serait reine.
    Dingue, moi qui croyais que toute la recherche fonctionnait comme ça

  20. #15
    EspritTordu

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Avec le fusion de deux deutériums il n'y aurait alors pas de neutrons, car ils vont tous dans l'Hélium
    D'après le lien proposé dans l'article de wikipédia english (http://en.wikipedia.org/wiki/Cold_fusion ; http://www.newenergytimes.com/Librar...dentsGuide.pdf, page 15), deux deutériums donnent un hélium naturel He4 plus des gammas ou bien un tritium et un proton, ou encore, un hélium 3 et un neutron

    Dans cette page, http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusion_aneutronique, on dit 1 deutérium avec un hélium 3 produit de l'hélium 4 et un proton...

    Tiens, il est aussi noté qu'un proton et du bore 11B donne de l'hélium et de l'énergie...hummm

    Cela semble bien varié tout ça?

  21. #16
    mtheory

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par EspritTordu Voir le message
    D'après le lien proposé dans l'article de wikipédia english (http://en.wikipedia.org/wiki/Cold_fusion ; http://www.newenergytimes.com/Librar...dentsGuide.pdf, page 15), deux deutériums donnent un hélium naturel He4 plus des gammas ou bien un tritium et un proton, ou encore, un hélium 3 et un neutron

    Dans cette page, http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusion_aneutronique, on dit 1 deutérium avec un hélium 3 produit de l'hélium 4 et un proton...

    Tiens, il est aussi noté qu'un proton et du bore 11B donne de l'hélium et de l'énergie...hummm

    Cela semble bien varié tout ça?
    C'est ce que je crois avoir compris aussi et c'est pour ça que j'avais donné le lien de Storms. Dans l'expérience Japonaise on fait fusionner du deutérium, enfin peut-être, mais une partie des réactions doit donner de l'hélium 3 plus des neutrons....pourquoi ne pas avoir fait un test avec les neutrons ?

    A mon avis, test il y a eu, mais ils n'ont rien trouvé et c'est pour cette raison que personne ne croient vraiment Arata depuis plus de 10 ans.

    Pas de neutron= pas de fusion, passe encore qu'un truc inconnu permette de franchir la barière Coulombienne mais si en plus il faut violer les lois de l'interaction faible...ça fait beaucoup de violations des lois de la physique.

    De plus, si ça produisait vraiment plus d'énergie que ça en consomme pour obtenir le deutérium, le palladium etc...pourquoi Arata n'est pas déjà multi-milliardaire avec une firme produisant ses réacteurs...on se le demande.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  22. #17
    Arapède

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    C'est ce que je crois avoir compris aussi et c'est pour ça que j'avais donné le lien de Storms. Dans l'expérience Japonaise on fait fusionner du deutérium, enfin peut-être, mais une partie des réactions doit donner de l'hélium 3 plus des neutrons....pourquoi ne pas avoir fait un test avec les neutrons ?

    A mon avis, test il y a eu, mais ils n'ont rien trouvé et c'est pour cette raison que personne ne croient vraiment Arata depuis plus de 10 ans.

    Pas de neutron= pas de fusion, passe encore qu'un truc inconnu permette de franchir la barière Coulombienne mais si en plus il faut violer les lois de l'interaction faible...ça fait beaucoup de violations des lois de la physique.

    De plus, si ça produisait vraiment plus d'énergie que ça en consomme pour obtenir le deutérium, le palladium etc...pourquoi Arata n'est pas déjà multi-milliardaire avec une firme produisant ses réacteurs...on se le demande.
    Bonjour,

    Et s'il s'agissait de réactions de fusion nucléaire en chaîne?

    Selon Julian Schwinger (Prix Nobel de physique) on pourrait avoir:
    proton+deutéron--->Hélium3--->hélium3+deutéron--->Hélium4+proton--->il suffit alors de reprendre en boucle. Dans le palladium, les noyaux de deutérium sont alignés, ce qui peut permettre d'envisager ce processus.

  23. #18
    DomiM

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Bonjour,

    Admettons que ça produise plus d'énergie mais ça consomme du palladium et quel est le COP

    Jl Naudin a fait un test et il trouve COP 1,64 dans le meilleurs des cas (Cathode depalladium bien usée ce qui augmente la surface de réaction donc le COP)

    Dans ces condition il vaut mieux une bonne pompe à chaleur et c'est bien ce que l'on constate, on trouve facilement une pompe à chaleur avec un COP > 3 mais pas de réacteur comme IronMan

    Désolé de vous décevoir
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  24. Publicité
  25. #19
    Galaad

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par DMA Voir le message
    Franchement j'ai apprécié ce paragraphe
    Pour continuer avec les exemples Galiléins, n'est-ce pas Galilée qui interpreta les cometes comme des illusions d'optique?

  26. #20
    Galaad

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par rocinante Voir le message
    Le problème avec les idées hérétiques c’est que si 99% d’entre-elles sont fausses le 1% restant peut constituer une révolution aux conséquences inestimables. Cela vaudrait donc la peine de consacrer disons 0.5% du budget de la recherche aux idées hérétiques, on pourrait imaginer une sorte de département hérétique, ouvert, sans aucun à priori et où l’expérience serait rêne.

    Pour la fusion froide il suffirait sans doute de consacrer 0.01% du budget d’ITER pour mettre au point une expérience irréprochable et trancher la question une bonne fois pour toute….
    1% ... puis 0.5% ... puis 0.01% .... pas facile a quantifer tout ca ...

  27. #21
    Dansteph

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par rocinante Voir le message
    Pour la fusion froide il suffirait sans doute de consacrer 0.01% du budget d’ITER pour mettre au point une expérience irréprochable et trancher la question une bonne fois pour toute….
    C'est pas faux

    Mais beaucoups de questions ne peuvent jamais être "tranchées" et si on devais étudier toutes les idées "farfelues" il est probable que tout le budget de la recherche n'y suffirait pas.

    D'ailleurs les plus prometteuse sont étudiées le plus souvent. (je ne connais aucune théorie "miraculeuse" qui n'ait pas été démontée actuellement!?)

    Dans le cas de la fusion froide ce qu'il y a de bien toutefois c'est que les gars prétendent fabriquer de l'énergie avec "deux chewing-gum et trois bouts de ficelles". Comme c'est pratiquement vérifiable par "tout un chacun" il ne faudrais pas six mois avant que ca révolutionne le monde si c'était vérifié... On l'attend depuis tellement longtemps ce mat de cocagne la.

    Donc wait and see mais si ca marche ca fera un bruit tellement énorme qu'il serait dur de ne pas être au courant.

    A++

    Dan

  28. #22
    DomiM

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Bonjour,

    IL y a des découvertes non rentable qui de ce fait n'atirent pas de capitaux et rament pendant des décennies pour augmenter leur faible rendement.

    donc "il ne faudrais pas six mois avant que ca révolutionne le monde si c'était vérifié" me semble un peu faut.

    La pile à combustible, les panneaux solaires n'ont rien révolutionné, ils s'ajoutent à la panoplie déja concéquente de nos sources d'énergies.

    Dans ce cas, l'utilisation de métaux rare est un frein non négligeable.


    Cordialement
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  29. #23
    Dansteph

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Citation Envoyé par DomiM Voir le message
    donc "il ne faudrais pas six mois avant que ca révolutionne le monde si c'était vérifié" me semble un peu faut.
    Si ils ont vraiment le "saint graal" ca ne devrait pas être long. D'autant plus que les recherches ne coutent pas "très cher". Si l'experience est reproductible je suis sur que pleins de gens vont se pencher dessus. Une énergie "gratuite" c'est la pierre philosophale du 21eme siècle et la gloire éternelle pour son découvreur.

    Citation Envoyé par DomiM Voir le message
    La pile à combustible, les panneaux solaires n'ont rien révolutionné, ils s'ajoutent à la panoplie déja concéquente de nos sources d'énergies.
    Ce ne sont pas des "saint graal" justement. Avec le pétrole aussi peu cher ce sont des énergies très couteuses dont l'interet n'est relativement pas évident.

    Pour revenir à la fusion froide ce serait génial mais j'ai peur que ce ne soit qu'une ligne de plus dans un dossier déjà chargé.

    Dan

  30. #24
    EspritTordu

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Pas de neutron= pas de fusion, passe encore qu'un truc inconnu permette de franchir la barière Coulombienne mais si en plus il faut violer les
    Dans http://www.newenergytimes.com/Librar...dentsGuide.pdf, page 19, il est notamment noté que des neutrons semblent avoir été cependant détectés :

    Takahashi et al.[32, 126, 127] measured the energy of neutrons emitted from electrolytic cells containing a palladium cathode subjected to alternate high and low applied current. Neutrons were seen at 2.54 MeV and between 3-7 MeV, suggesting a multi-body process for their production. This idea was further explored using ion bombardment.
    Scaramuzzi and co-workers[128] reported neutron emission when titanium was temperature cycled in D2 gas. This observation prompted many attempts[129] to replicate the claim, with many being successful, but with many failures. Analysis after a similar study showed the presence of anomalous tritium[130]. Emission appeared to occur most often when titanium passed through a temperature associated with a phase change. Considerable cracking of the hydride occurred, but simple crack formation did not seem to relate to emission. Jones et al. have recently detected neutron emission from titanium electrodes during electrolysis, similar to the claims made by these workers in the past [131].
    proton+deutéron--->Hélium3--->hélium3+deutéron--->Hélium4+proton--->il suffit alors de reprendre en boucle. Dans le palladium, les noyaux de deutérium sont alignés, ce qui peut permettre d'envisager ce processus.
    C'est élégant : mais d'où vient le proton initial, d'une réaction primaire avec le deutérium... Cela suppose effectivement des traces nucléaires, infinitivement réduites ; ceci explique peut-être pourquoi neutrons, ou tritium sont si difficiles a détecter, c'est un jeu du chat et de la souris pour tomber au bon moment avec son détecteur...

    Jl Naudin a fait un test et il trouve COP 1,64 dans le meilleurs des cas (Cathode depalladium bien usée ce qui augmente la surface de réaction donc le COP)
    Que signifie COP?

    La cathode de palladium s'use-t-elle dans le procédé : si on laissait le système fonctionner des heures et des heures, la cathode disparaitrait-elle à la longue?

    Mais beaucoups de questions ne peuvent jamais être "tranchées" et si on devais étudier toutes les idées "farfelues" il est probable que tout le budget de la recherche n'y suffirait pas.

    D'ailleurs les plus prometteuse sont étudiées le plus souvent. (je ne connais aucune théorie "miraculeuse" qui n'ait pas été démontée actuellement!?)
    Je ne connais pas bien le milieu de la recherche, mais investir de l'argent publiquement et officiellement dans une expérience douteuse et fluctuante sans garantie d'avoir des résultats, semble, à mon avis, une entreprise repoussante pour des comptes et l'image publiques et inenvisagables pour la rentabilité privée. Cela explique pourquoi si peu de laboratoire ont relevé ce défi.

    Maintenant si la fusion froide porte aujourd'hui encore ce nom issu d'un calamiteux plan médiatique, il reste qu'avant tout l'aspect technique d'une telle expérience (c'est-à-dire une source d'énergie à profusion - reste à savoir si le mot profusion est juste car rien ne garantit une importante source d'énergie, il faut du "carburant deutérium" ; peut-être une sorte de cartouche de démarrage pour de moteurs à fusion classique comme le furent dans leur temps les cartouches d'explosifs des turbohélices des avions de la seconde guerre mondiale ; de plus, il ne faut pas oublier qu'il s'agit en tant que tel, d'une machine thermique limitée par le rendement de Carnot pénabilisant beaucoup le rendement de production électrique si c'est ainsi qu'est envisagé la consommation d'énergie), est secondaire sans doute face à la découverte du phénomène de fusion à si basse échelle, si accessible. On passerait, à l'idée de la fusion, de la température et de l'énormité du soleil, mais aussi de son danger et de son éloignement, de réacteur nucléaire à fission, de Tchernobyl, à quelque chose de proche, commun, et facile à mettre en oeuvre; en somme on penserait fusion comme on pense aujourd'hui à l'électricité ou aux réactions chimiques, un truc sous la main, de notre vie quotidienne, Quel changement d'opinion sur le nucléaire cela serait-il...

    Outre, cette approche poétique et un peu utopique, la question avant tout, c'est d'expliquer le phénomène de surplus calorifique qui semble avoir été observé dans plusieurs expériences. C'est peut-être de tout simple, déjà connu, mais insoupçonné ici, comme cela peut-être une découverte majeure de la physique : les spécialistes théoriques restent muets, la physique doit expliquer le phénomème expérimental, c'est son but, non?

    L'expérience de fusion froide est-elle toujours envisagée avec du deutérium et du palladium?
    Le Deutérium est-il si stable? Pourquoi ne le trouve-t-on qu'en si faible quantité dans la nature?

  31. Publicité
  32. #25
    Quintilio

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par EspritTordu Voir le message
    Je ne connais pas bien le milieu de la recherche, mais investir de l'argent publiquement et officiellement dans une expérience douteuse et fluctuante sans garantie d'avoir des résultats, semble, à mon avis, une entreprise repoussante pour des comptes et l'image publiques et inenvisagables pour la rentabilité privée. Cela explique pourquoi si peu de laboratoire ont relevé ce défi.
    Le probleme ce n'est pas la garantie d'avoir des resultats. Dans la recherche public la garantie de resultats n'est pas un critere qui est pris en compte (au moins pour le moment). Le probleme ici est qu'il n'est vraiment pas garantie qu'il y ai reellement quelque chose a chercher.


    Citation Envoyé par EspritTordu Voir le message
    Outre, cette approche poétique et un peu utopique, la question avant tout, c'est d'expliquer le phénomène de surplus calorifique qui semble avoir été observé dans plusieurs expériences.
    La question avant tout, selon moi, serait de verifier que le phenomene existe, cad que l'experience soit reproduite dans d'autres laboratoires avec les memes resultats.

    Citation Envoyé par EspritTordu Voir le message
    L'expérience de fusion froide est-elle toujours envisagée avec du deutérium et du palladium?
    On ne fusionne pas le deuterium avec le palladium, on ne peut pas fusioner le palladium avec un gain d'energie (Z+N > 56). Si j'ai bien compris il permettrait de faire fusionner les atomes de deuterium (un peu comme la pierre philosophale qui permet la transformation du plomb en or )
    "Toute nouvelle vérité naît malgré l'évidence." Gaston Bachelard

  33. #26
    DomiM

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Bonjour,

    Pour voir la cathode de palladium qui s'use avec formation de cavité augmentant la surface donc la réaction http://jlnlabs.online.fr/cfr/diycfr/cfrg01.htm
    Le COP est un coéfficient de rendement
    Il doit être suppérieur à 1 pour produire de l'énergie



    Citation :
    Important note : With such a design, a COP up to 2 and more can be obtained. If you conduct yourself the experiment, you will notice that the value of the COP will increase with the number of test runs. When the tungsten rod is brand new, the COP is always less than 1 but becomes greater than 1 when the tip of the tungsten rod becomes thinner with some small longitudinal cracks visible on it.
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  34. #27
    EspritTordu

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    oui effectivement l'électrode s'use, mais dans votre lien, il s'agit de tungstène et non de palladium, aussi le palladium s'use-t-il aussi? Je croyais l'électrode inactive dans l'électrolyse?

    On ne fusionne pas le deuterium avec le palladium, on ne peut pas fusioner le palladium avec un gain d'energie (Z+N > 56). Si j'ai bien compris il permettrait de faire fusionner les atomes de deuterium (un peu comme la pierre philosophale qui permet la transformation du plomb en or )
    Aussi, si on donne du crédit à l'expérimentation de Naudin dans le lien de DomiM, cela montre que la fusion froide tel que est aussi expérimentée avec un autre couple que eau/deutérium et palladium pour la cathode. Ici, on a une électrode en tungstène, et un electrolyte au Potassium de carbonate il est précisé. Maintenant on note que l'auteur constate une perte de poids du système. Pour autant, l'electrolyte reste en même quantité selon ses mesures. Il est evident pour moi que l'eau solvant va s'évaporer, mais il doit y avoir une variation de l'electrolyte ou bien est-ce alors l'électrode qui s'épuise?

    Le probleme ici est qu'il n'est vraiment pas garantie qu'il y ai reellement quelque chose a chercher.
    N'y a-t-il pas une hausse de chaleur inattendue?

  35. #28
    EspritTordu

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Je voulais ajouter : dans l'expérience de Naudin, comment expliquer le surplus de chaleur? Des réactions thermonucléaires à nouveau hummm??? De la fusion......?

  36. #29
    DomiM

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Bonjour EspritTordu

    aussi le palladium s'use-t-il aussi?

    Il me semble que si la fusion a lieu à l'intérieur du palladium celui ci doit en subir les conséquence.

    Celà doit effectivement créer des micro cavités comme pour le tungtène et le Th-loaded (avec 1.70% à 2.20% d'oxide de thorium ThO2

    Citation de Mr Naudin
    The use of a Th-loaded rod increases the life of your cathod

    C'est bien le problème car reproduire l'expérience est difficile si on ne la fait qu'une 2 ou même 3 fois car la cathode n'est pas assez usée pour offrir une surface propice à une fusion conséquente.
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  37. #30
    Szym

    Re : Actu - Fusion froide : le retour ?

    Ce qui me rend sceptique est que edit:certains auteurs de ces études écrivent que le surplus d'énergie vient de réactions chimiques ET nucléaires sans pouvoir donner les proportions. Ils ne nient pas la présence de réactions chimiques, pourquoi postuler alors les réactions de fusion? Le "COP" n'est pas énorme après tout, et le paladium est un excellent catalyseur... Nul besoin de fusion pour avoir un dégagement de chaleur...

    Cela revient un peu à bruler un bout de charbon puis prétendre que la chaleur dégagée est due à la réaction chimique qui a lieu avec l'oxygène ET à une réaction de fusion.

    En même temps je ne comprends pas pourquoi personne n'essaye de reproduire ces expériences. Une études sérieuse menée par un gros labo suffirait à apporter une réponse définitive.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. fusion froide
    Par t0ma dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/09/2007, 17h50
  2. Fusion froide
    Par scientist dans le forum Physique
    Réponses: 80
    Dernier message: 08/12/2004, 16h20