Trois équipes du CNRS ont étudié une petite molécule capable de réduire fortement la croissance de tumeurs ainsi que leur vascularisation. Ses effets semblent assez bien compris et cet agent ne montre aucune toxicité pour les tissus sains. De plus, sa synthèse à l'échelle industrielle est facile. Les essais cliniques devraient commencer l'an prochain.Cette molécule s'appelle pour l'instant HB-19, mais elle pourrait se faire connaître sous le nom de Nucant, la dénomination choisie par la société ImmuPharma, qui en ...

Lire la suite : HB19, un anticancéreux prometteur et bientôt à l'essai
Les actualités Futura-Sciences