Pour mieux étudier les propriétés des minuscules batteries à électrolyte solide, encore expérimentales et dont on espère beaucoup, une équipe franco-japonaise a utilisé un microscope électronique pour en découper une tranche, observée dans un autre microscope. Cette première mondiale a immédiatement fourni ses résultats : les réalisations actuelles sont moins bonnes que ce que l'on imaginait.Pour miniaturiser les batteries, l'électrolyte liquide devient un handicap et on cherche depuis longtemps à le remplacer par un milieu solide. A terme, on espère descendre ains...

Lire la suite : Une tranche de nanobatterie revèle ses défauts cachés
Les actualités Futura-Sciences