Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 43

Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Le réchauffement climatique prend les déplacements des populations d'oiseaux de vitesse, ce qui pourrait provoquer des dommages irréversibles à la biodiversité et à l'équilibre biologique, selon la récente étude d'une équipe de chercheurs conduite par le professeur Vincent Devictor, de l'Université de Montpellier, parue le 19 août 2008 dans la revue britannique des Proceedings of the Royal Society.Au co...

    Lire la suite : Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    fenkys

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    La carte de l'article ne comporte pas de légende. Serait il possible de la faire figurer ?

  4. #3
    Damien49

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    c'est marqué : "Evolution des températures moyennes en France au cours du 20ème siècle. Tendances (en °C/siècle) 1901-2000 à partir de 70 séries de températures moyennes. Crédit Météo-France."
    Dernière modification par Yoghourt ; 27/08/2008 à 21h31. Motif: citation superflue

  5. #4
    vilveq

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    C'est peut être notre estimation du RC qui sont en avance sur la réalité. les oiseaux sont peut être en phase , eux.

  6. #5
    JeanGuy78

    Oiseaux en retard, chercheurs en avance sur le réchauffement...

    Citation Envoyé par RSSBot Voir le message
    Le réchauffement climatique prend les déplacements des populations d'oiseaux de vitesse,
    91, 182, 273 donc 1X91, 2X91, 3X91 je devine derrière ces chiffres mirifiques un tiers, deux tiers, trois tiers...
    18 X 0,068= 1,224°C donc 1,2°C car après le dixème c'est de la folie d'y croire.
    Et quand je vois la carte Météo (METEO pas Climato sur un siècle, qui indique bien moins pour vingt ans donc et c'est tellement avec des 'lignes de niveau' que je trouve assez ridicule de sortir n'importe quoi sans dire que tout ça c'est à un tiers près, à 100 km près peut-être ou bien pire que cela ne veut pas dire grand chose. Mais si on veut que cela va dans un sens de mouvement des espèces dont l'habitat évolue sensiblement.
    Quand je vois tout ce qu'on pourrait faire dire relativement au climat concernant l'envahissement des mouettes ou autres oiseaux de mer profondément dans les terres alors qu'on est avant tout à une adaptation liée à la ressource indirectement ou non apportée par l'homme ou autres déchets mais pas uniquement liére aux variations supposées (températures: quelles marges d'erreur?) climat .
    Idem sur les rapaces qui réapparaissent, température peut-être mais principalement peut-être aussi moins??? de pesticides ou pratiques agricoles un peu changées. Etc.
    Supposons un 'mauvais' printemps (pluies...) pour les couvées, les populations seront bouleversées pour plusieurs années etc...
    Idem doit-on dire que parce que la Taxifolia envahit de nlles zones en Mare Nostrum c'est parce que le climat change mais avant tout qu'elle est introduite par plusieurs causes autres ou assez nouvelles.
    Je me méfie de toutes ces constatations sur des indicateurs qui dépendent de multiples autres paramètres: des espèces d'oiseaux diminuent (ou le contraire) à cause d'autres paramètres souvent très nombreux et LIES, souvent impossibles à séparer.
    Ce qui importe plutôt c'est d'accumuler les données, et là j'applaudis, de voir ce qui tient de l'artificiel humain (pollution...) et ce qu'il faudrait améliorer pour éviter de faire toujours plus de dégâts ici sur la faune aviaire. Le reste tient surtout de tendances.
    Enfin il faut faire du score en nombre d'articles 'scientifiques' pour pouvoir être financé pour les annèes qui viennent. Je frémis pour la présentation 'climato' des publications des prochaines années. JeanGuy78.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    trhode

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    quelle belle démonstration !!
    Theorie : RC implique changement du biotope
    Mesures : modification du biotope inférieure aux estimations
    conclusion : c'est pire que ce qu'on pensait !!

    heureusement qu'il reste l'humour :
    http://www.phdcomics.com/comics/archive.php?comicid=761

    Longue vie à nos oiseaux !!

  9. Publicité
  10. #7
    GillesH38a

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    il y a quelque chose que je comprends pas... ça fait 18 ans que je suis a Grenoble, et à 273 km c'est la côte d'azur à peu près. Or si c'etait juste un déplacement de 273 km du climat qui s'était fait en 18 ans, je devrais vivre dans un climat méditerranéen. Bizarre, il est toujours montagnard, et les arbres des forêts alpines n'ont pas été remplacés par des aloès ou des pins parasols. Et mon frère à Poitiers n'a pas l'air de vivre comme à Toulouse il y a 20 ans; alors ça veut dire quoi au juste ces 273 km ?

  11. #8
    cisou9

    Wink Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Il faut aussi regarder l'altitude la cote d'azur = 0 à 200 m
    Grenoble 200m à 4000m c'est tout.
    Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peut l'en empêcher.Alexandre Soljenitsyne

  12. #9
    jose-miguel

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    les oiseaux ont connus des extinctions massives, comme celle des dinausores, donc je ne pense pas qu'ils aient un quelconque souci a se faire avec cette histoire.
    Mère nature est certainement plus judicieuse que cet article

  13. #10
    JPL

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Il n'y a pas de "mère nature". C'est une expression sans signification. Donc la nature n'est pas "judicieuse".
    Quant à ta remarque perfide sur l'article, on s'en passera.
    Pour ce qui est de ton optimisme face à une extinction éventuelle, je me réjouis de savoir que dans quelques millions d'années l'évolution aura réglé le problème. je te donne rendez-vous à ce moment-là ! En attendant
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  14. #11
    harmoniciste

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Bonjour
    Comme gillesh38 et JeanGuy78 je ne trouve pas très logique de présenter des chiffres d'une telle précision quand on sait qu'ils sont fondés sur de très grossières moyennes. Dès lors, il me semblerait tout aussi "logique" de penser que le retard du comportement décrit, vient du fait que la plupart des oiseaux n'ont pas encore vu le film d'AlGore.

  15. #12
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Bonjour à tous

    Sans vouloir dire que tout va pour le mieux je m’interroge toujours sur la vraie pertinence de ce genre cri d’alarme : « Le réchauffement climatique prend les déplacements des populations d’oiseaux de vitesse, ce qui pourrait provoquer des dommages irréversibles à la biodiversité et à l’équilibre biologique ».

    1. Qu’est-ce que l’équilibre biologique ? L’histoire de la Terre n’est qu’une suite de bouleversements et les espèces ont constamment dû s’adapter, évoluer ou disparaitre. Indépendamment des changements climatiques, géologiques et autres, les espèces ne cessent d’évoluer et parfois de provoquer des modifications profondes du biotope. Certaines espèces ont même été victime de leur succès.

    2. N’oublions pas qu’il y a 12.000 ans, un clin d’œil à l’échelle géologique, le pergélisol s’étendait sur presque toute l’Europe, le niveau des océans était 100 m plus bas, la banquise descendait jusqu’à l’Irlande. On aurait pu aller à pied en Angleterre si elle n’avait pas été presque entièrement couverte sous 2.000 à 3.000 m de glaces. La faune eurasiatique et nord américaine ressemblait à celle d’Afrique mais la flore était comparativement extrêmement pauvre.
    Le réchauffement climatique brutal a entrainé des disparitions massives (pratiquement tous les grands mammifères).
    La Manche était une grande vallée où coulait un fleuve dont les affluents majeurs étaient le Rhin, la Seine, la Tamise, etc., et qui se terminait par un immense delta presque à la limite du plateau continental, donc bien au-delà de la Bretagne. Quelle biodiversité il y devait y avoir ! Quels dommages irréversibles !

    Il y a eu de multiples disparitions massives qui ont toujours été suivies par des explosions de biodiversité.

    Je suis bien d’accord que les changements climatiques actuels peuvent être catastrophiques pour l’espèce humaine telle que nous la connaissons. Comme elle est à présent très inféodée à des conditions bien particulières elle risque d’en subir les conséquences.

    En toute rigueur, il me parait donc faux d’évoquer « des dommages irréversibles à la biodiversité et à l’équilibre biologique » car a) la biodiversité au sens large s’en fiche pas mal : des espèces disparaitront mais d’autres se trouveront parfaitement adaptées et b) l’équilibre biologique est une vue de l’esprit.
    Nous sommes sur un site scientifique, pas dans les pages Sciences et technologie de Libé ou du Nouvel Obs. Est-ce qu'on pourrait éviter de type de présentation "grand public" ? Al Gore n'est pas loin.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  16. Publicité
  17. #13
    Damien49

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    il y a quelque chose que je comprends pas... ça fait 18 ans que je suis a Grenoble, et à 273 km c'est la côte d'azur à peu près. Or si c'etait juste un déplacement de 273 km du climat qui s'était fait en 18 ans, je devrais vivre dans un climat méditerranéen. Bizarre, il est toujours montagnard, et les arbres des forêts alpines n'ont pas été remplacés par des aloès ou des pins parasols. Et mon frère à Poitiers n'a pas l'air de vivre comme à Toulouse il y a 20 ans; alors ça veut dire quoi au juste ces 273 km ?
    Normal. Le climat méditerranéen restera un climat méditerranéen et le climat montagnard, montagnard. Les 273km sont une transformation "grand public" des vrais valeurs bien plus compliqués évidemment. Je n'ai pas les chiffres exactes, mais c'est la période de retour du gel par exemple ou bien les valeurs journalières maximales ou bien les valeurs minimales etc... Lorsqu'on fait la moyenne de tous ces paramètres ont obtiens un décalage à peu près latitudinal de 273km. Mais il ne faut pas prendre cela au pied de la lettre. La carte de france qui va avec cet article montre d'ailleurs très bien que les variations sont hétérogenes d'un endroit à l'autre.

  18. #14
    floyd70

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par harmoniciste Voir le message
    Bonjour
    Dès lors, il me semblerait tout aussi "logique" de penser que le retard du comportement décrit, vient du fait que la plupart des oiseaux n'ont pas encore vu le film d'AlGore.


    Plus sérieusement a-on des indices concernant le comportement des animaux lors des changements climatiques antérieurs? Il y a quelques centaines d'années l'europe a connu le petit âge glaciaire. Est-ce qu'on sait si cela a pertubé la migration des oiseaux?
    Dernière modification par floyd70 ; 23/08/2008 à 22h19. Motif: erreur d'orthographe

  19. #15
    Marot1

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Un mot me chagrine dans le résumé de l'article tel que donné dans les Proceedings, c'est « breeding ».

    De bons dictionnaires (Collins, Cambridge) donnent comme traduction : élevage.

    « French breeding survey » est alors une enquête sur l'élevage des oiseaux.

    La portée de l'étude sur l'adaptation des oiseaux s'en trouve à mon avis fortement diminuée.

  20. #16
    Marot1

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Complément, la citation précise est
    Using data from the French breeding bird survey

  21. #17
    wingas

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Bonjour,
    Apparemment, à ma connaissance, les observateurs du Poitou, n'ont jamais constaté de modifications sur les oiseaux. Voici une page ou sont indiqué ce qu'ils ont noté en marge des registres paroissiaux. On y voit des canicules annuelles successives... et des periodes froides bien entendues. Il faudrait faire le tour de provinces de France bien entendu
    http://herage.org/histoire_climat.htm

  22. #18
    JeanGuy78

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Damien49 Voir le message
    ... Les 273km sont une transformation "grand public" des vrais valeurs bien plus compliqués évidemment. Je n'ai pas les chiffres exactes, mais c'est la période de retour du gel par exemple ou bien les valeurs journalières maximales ou bien les valeurs minimales etc... Lorsqu'on fait la moyenne de tous ces paramètres on obtient un décalage à peu près latitudinal de 273km. Mais il ne faut pas prendre cela au pied de la lettre. La carte de france qui va avec cet article montre d'ailleurs très bien que les variations sont hétérogenes d'un endroit à l'autre.
    A rapprocher de l'interprétation de Damien '''on obtient...un décalage à peu près latitudinal de 273km"" (où je découvre le mot latitudinal, que je comprends quand même), je remets un bout se mon post sur 'Le réchauffement climatique prend les déplacements des populations d'oiseaux de vitesse', pour la commodité en 3 fragments:
    ""(((1))) 91, 182, 273 donc 1X91, 2X91, 3X91 je devine derrière ces chiffres mirifiques un tiers, deux tiers, trois tiers...((( donc du bon gros - dixit JeanGuy78- à peu près - dixit Damien- 1/3, 2/3, 3/3, ça ne change ou ne dit pas grand chose)))
    (((2))) 18 X 0,068= 1,224°C donc 1,2°C car après le dixème c'est de la folie d'y croire. (((je me demande si on prend les mêmes moyennes sur 18 ans mais en débutant et finissant 5 ans plus tôt, ou dix ans, on ne va pas avoir tout autre chose...)))
    (((3))) Et quand je vois la carte Météo (METEO pas Climato sur un siècle, qui indique bien moins pour vingt ans donc et c'est tellement avec des 'lignes de niveau' ((( qui se mélangent clairement et pas qu'avec l'altitude))) que je trouve assez ridicule de sortir n'importe quoi sans dire que tout ça c'est à un tiers près, à 100 km près peut-être ou
    (((4 je conclus))) bien pire que cela ne veut pas dire grand chose. Mais si on veut que cela va dans un sens de mouvement des espèces dont l'habitat évolue sensiblement.
    JE CONCLUS QUOI DE PLUS NORMAL QUE LES HABITATS BOUGENT --- UN PEU --- DANS LE TEMPS ET L'ESPACE
    Je me répète un peu d'humilité ne nuit pas, prendre (et financer) des notes des constats, des valeurs de chiffres, des séries (avec l'incertitude etc.) très BIEN, mais dans ce domaine et concernant des variables extrêmement LIEES (oser) avancer même une tendance, NON.

  23. Publicité
  24. #19
    yves25

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Les réactions me semblent bien démesurées par rapport au contenu de la news.

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message

    2. N’oublions pas qu’il y a 12.000 ans, un clin d’œil à l’échelle géologique, le pergélisol s’étendait sur presque toute l’Europe, le niveau des océans était 100 m plus bas, la banquise descendait jusqu’à l’Irlande. On aurait pu aller à pied en Angleterre si elle n’avait pas été presque entièrement couverte sous 2.000 à 3.000 m de glaces. La faune eurasiatique et nord américaine ressemblait à celle d’Afrique mais la flore était comparativement extrêmement pauvre.
    Le réchauffement climatique brutal a entrainé des disparitions massives (pratiquement tous les grands mammifères).
    d'abord, je ne suis pas tout à fait certain que ça soit à cette éposuqe qu'il y ait eu extinction massive mais il y a bien eu , à ces époques une diminution brutale de la biodiversité au moins aux latitudes moyennes. Nous parlons maintenant de changements susceptibles de s'opérer en un siècle et non pas en 12 000 ans ou en 1000 ans.

    Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que certaines populations animales et végétales aient quelques peines à s'adapter.

    Le phasage des cycles est fondamental et si les oiseaux arrivent un peu trop tard après l'éclosion des insectes , ils sont mal barrés.

    C'est simple, c'est assez évident quand on y réfléchit et, au fond, l'article en question essaie de quantifier ça ...

    Y a pas de quoi en faire tant d'histoires.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  25. #20
    floyd70

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Nous parlons maintenant de changements susceptibles de s'opérer en un siècle et non pas en 12 000 ans ou en 1000 ans.
    En parlant de changement très rapides de climat, j'ai lu récemment l'article suivant:

    Le climat a basculé de façon extrêmement brutale à la fin de la dernière période glaciaire

    De nouvelles analyses à ultra-haute résolution de carottes de glace du Groenland révèlent que le climat a basculé extrêmement brutalement, en quelques années, à la fin de la dernière période glaciaire voici environ 10 000 ans. C'est ce que montre l'équipe internationale qui a analysé les carottes du forage profond NorthGRIP, à laquelle les paléoclimatologues français du Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (CEA - CNRS - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) ont participé. Les chercheurs ont mis en évidence que ces brusques changements climatiques sont liés à des modifications radicales de la circulation atmosphérique. Ces résultats sont publiés le 19 juin 2008 dans Science et Science Express.

    Année après année, la neige qui tombe sur le Groenland s'accumule et se transforme progressivement en une épaisse calotte de glace, l'inlandsis. Ces couches annuelles de glace fournissent un enregistrement de l'évolution du climat. Mené sur une épaisseur de plus de 3 kilomètres, le forage NorthGRIP permet ainsi de connaître l'histoire du climat au cours des derniers 125 000 ans. Dans l'hémisphère Nord, la dernière période glaciaire (Quaternaire) s'est achevée de manière brutale, avec deux épisodes de réchauffement intenses, interrompus par une période froide. Le premier réchauffement rapide s'est produit voici 14 700 ans, lorsque la température du Groenland a augmenté de plus de 10°C : pendant cette période douce, appelée le Bølling, les premiers peuples de l'âge de pierre se sont installés en Europe du Nord et en Scandinavie. Mais les réjouissances ont été brèves. Il y a 12 900 ans, un retour à des conditions glaciaires s'est traduit par des températures extrêmement froides, avant un réchauffement final, il y a 11 700 ans. Celui-ci a marqué la fin de la dernière glaciation. Les carottes de glace du Groenland, qui reflètent l'évolution du climat de l'hémisphère Nord, révèlent que ces bouleversements climatiques se sont produits de façon extrêmement rapide.

    Un an pour mettre fin à une glaciation

    Une équipe de chercheurs vient de montrer que le climat a véritablement basculé d'une année à l'autre. « Nous avons analysé la transition entre la dernière période glaciaire et notre période interglaciaire chaude actuelle. Les renversements climatiques se produisent aussi abruptement que si quelqu'un avait soudain appuyé sur un bouton », constate Dorthe Dahl-Jensen, coordinatrice du projet NorthGRIP, et professeur au Centre d'étude de la glace et du climat au Niels Bohr Institute de l'Université de Copenhague.
    http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1363.htm?debut=32
    Dernière modification par floyd70 ; 24/08/2008 à 23h15. Motif: Changements 'esthetiques'.

  26. #21
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    d'abord, je ne suis pas tout à fait certain que ça soit à cette éposuqe qu'il y ait eu extinction massive mais il y a bien eu , à ces époques une diminution brutale de la biodiversité au moins aux latitudes moyennes. Nous parlons maintenant de changements susceptibles de s'opérer en un siècle et non pas en 12 000 ans ou en 1000 ans.
    Ce que tu dis est contradictoire puisqu’un changement climatique progressif a entrainé des extinctions massives tout de même.
    La disparition des mastodontes et de leur prédateurs (lions, hyènes, etc.) en Eurasie et en Amérique du Nord coïncide avec la fin de l’âge glaciaire. La transition a été assez rapide compte tenu de l’amplitude du réchauffement. Certaines espèces se sont adaptées ou ont migré comme les élans qui ont quitté nos latitudes pour le Grand Nord.
    De plus le réchauffement a non seulement été relativement brutal mais s’est opéré en dents de scie.

    Je pense qu’il faut en effet s’inquiéter du réchauffement climatique mais à mon sens l’histoire naturelle montre que la biodiversité nait justement de la pression du milieu. Par conséquent le désastre du réchauffement n’est pas tant pour la vie en général, qui triomphe de tout, mais la vie humaine en particulier. S’il y a une espèce qui risque d’avoir du mal à s’adapter c’est la nôtre.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  27. #22
    GillesH38a

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    tres exactement, c'est plutot certaines sociétés qui sont touchées, vu la diversité des climats auxquels l'espèce humaine s'est adaptée sans aucune technique industrielle, je ne vois pas du tout par quoi elle serait menacée en tant qu'espèce.

    Par ailleurs, finalement, même les projections les plus catastrophiques reviennent à chiffrer des "coûts" de 10, 20 % du PIB mondial ... qui a augmenté d'un facteur 100 depuis l'ere industrielle, grâce aux fossiles ! d'une part ca n'a pas grand chose de commun avec une extinction d'espèces, d'autre part meme le bilan total intégré ne me parait pas pouvoir etre considéré comme négatif de manière évidente...

  28. #23
    yves25

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par floyd70 Voir le message
    En parlant de changement très rapides de climat, j'ai lu récemment l'article suivant:



    http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1363.htm?debut=32
    Oui, on en a déjà parlé et il y a eu une new sur FS.

    Ce qu'il faut bien remarquer c'est qu'il s'agit là d'un réchauffement très rapide ...du Groenland
    , pas de la planète.
    Or, ce qui est en cause maintenant, c'est l'ensemble de la planète et ça fait une sacrée différence!

    Pour le reste des remarques, je ne suis pas en désaccord sur le fait que la vie n'est pas mise en danger par le réchauffement (je l'ai écrit ici assez souvent) ni même sans doute la biodiversité à long terme et je ne pense pas que les auteurs de l'article soient d'un autre avis.

    Ce qui nous préoccuppe, ce sont les soubresauts des qq siècles à venir. C'est totalement négligeable d'un point de vue géologique , ça l'est pas tellement pour nous et nos enfants.


    Détail qui n'en est peut être pas tellement un : par extinction massive , on entend par exemple celle du Cambrien ou celle du Crétacé (correction) qui a vu la disparition de plus de 50% des espèces ..dont les dinosaures http://fr.wikipedia.org/wiki/Extinction_massive). Les glaciations n'ont pas provoqué de telles disparitions et c'est ce que je soulignais. Par contre, elles ont rendu la vie très difficile pour certaines espèces dans certaines régions, c'est beaucoup plus limité si je puis dire mais c'est justement ce genre de choses dont il est question et nous, en tant qu'espèce, nous sommes adaptés à un certain environnement qui va se trouver malmené...par contre coup nous aussi.

    En fait , il me semble que vous prêtez aux auteurs des idées qui courent sans doute dans la blogosphère mais pas beaucoup dans le milieu scientifique: le réchauffement n'est pas un risque pour la vie sur Terre , je n'ai jamais entendu ni lu quoi que ce soit de sérieux là dessus (je parle d'articles ou de communications scientifiques)
    Dernière modification par yves25 ; 25/08/2008 à 16h43. Motif: correction d'époque
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  29. #24
    floyd70

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Oui, on en a déjà parlé et il y a eu une new sur FS.

    Ce qu'il faut bien remarquer c'est qu'il s'agit là d'un réchauffement très rapide ...du Groenland
    , pas de la planète.
    Or, ce qui est en cause maintenant, c'est l'ensemble de la planète et ça fait une sacrée différence!
    Les chercheurs parlent de changement de climat et de la fin de la glaciation :

    Une équipe de chercheurs vient de montrer que le climat a véritablement basculé d'une année à l'autre. « Nous avons analysé la transition entre la dernière période glaciaire et notre période interglaciaire chaude actuelle. Les renversements climatiques se produisent aussi abruptement que si quelqu'un avait soudain appuyé sur un bouton »
    Un changement climatique qui implique la fin de la glaciation me semble impliquer toute la planète et pas seulement le Groenland.

    Je remarque les alarmistes nous parlent souvent des carottes de glace et de la mesure du taux de CO2 dans celle-ci. Hors ces carottes de glace sont faites en Antarctique. Cela voudrait-il dire que ces mesures ne concernent que l'Antarctique et qu'on ne peut rien en déduire pour le reste de la planète?

  30. Publicité
  31. #25
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Détail qui n'en est peut être pas tellement un : par extinction massive , on entend par exemple celle du Cambrien correction : ou celle du Crétacé qui a vu la disparition de plus de 50% des espèces ..dont les dinosaures
    Très juste. Je n’aurais pas dû utiliser cette expression, je voulais seulement dire que certaines espèces ont soit totalement disparu lors de la dernière déglaciation, les mammouths par exemple, soit disparu d’un continent, comme les chevaux en Amérique ou les bisons en Eurasie.

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    En fait , il me semble que vous prêtez aux auteurs des idées qui courent sans doute dans la blogosphère mais pas beaucoup dans le milieu scientifique: le réchauffement n'est pas un risque pour la vie sur Terre , je n'ai jamais entendu ni lu quoi que ce soit de sérieux là dessus (je parle d'articles ou de communications scientifiques)
    Très juste. Ce qui me gène dans l’article c’est la crainte de la perte de diversité en vertu d’un « équilibre biologique ». Comme s’il y avait une sorte d’entropie positive, les espèces ne tendant qu’à la disparition et donc leur nombre ne pouvant que décroitre. C’est le contraire qui s’est toujours produit : malgré une pression du milieu extrêmement destructive (catastrophes majeures, bouleversements géologiques, climatiques, etc.), pour une espèce disparue dix autres apparaissent.

    L’espèce humaine étant très inféodée à une certaine manière d’exploiter son biotope, elle est très exposée à un changement. Que se passerait-il pour l’humanité en général si des zones entières étaient submergées par la montée des océans : une bonne partie de l’Asie, de la côte est des USA, Londres, la Hollande, une partie de la Belgique, etc., et en général toutes zones portuaires ?

    ND
    Dernière modification par yves25 ; 25/08/2008 à 16h45. Motif: correction d'époque
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  32. #26
    yves25

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par floyd70 Voir le message
    Les chercheurs parlent de changement de climat et de la fin de la glaciation :



    Un changement climatique qui implique la fin de la glaciation me semble impliquer toute la planète et pas seulement le Groenland.

    ?

    Voici le résumé de l'article en question, tu noteras qu'il est bien question de changement brutal au Groenland et pas sur la planète

    The last two abrupt warmings at the onset of our present warm interglacial period, interrupted by the Younger Dryas cooling event, are investigated in high temporal resolution from the Greenland NGRIP ice core. The deuterium excess, a proxy of Greenland precipitation moisture source, switches mode within 1 to 3 years over these transitions and initiates a more gradual change (50 years) of the Greenland air temperature as recorded by water stable isotopes. The onsets of both abrupt Greenland warmings are slightly preceded by decreasing Greenland dust deposition, reflecting wetting of Asian deserts. A northern shift of the ITCZ could be the trigger of these abrupt shifts of northern hemisphere atmospheric circulation resulting in 2 to 4K changes in Greenland moisture source temperature from one year to the next.

    Le sujet a été discuté
    http://forums.futura-sciences.com/thread232085.html

    Je remarque les alarmistes nous parlent souvent des carottes de glace et de la mesure du taux de CO2 dans celle-ci. Hors ces carottes de glace sont faites en Antarctique. Cela voudrait-il dire que ces mesures ne concernent que l'Antarctique et qu'on ne peut rien en déduire pour le reste de la planète
    On parle de quoi? Du CO2 ou de la température?
    L'étude des carottes de glace à très haute résolution temporelle concerne les variations régionales et non plus globales. Par contre, si on lisse les variations , alors on obtient la tendance globale (parce que le climat régional de ces zones n'est pas indépendant du climat global) . Ca dépend simplement des lunettes que tu mets: pour voir de loin ou pour voir de près.

    Explication: . Les observations effectuées dans les glaces du Groenland montrent que le climat de cette région a subi des variations brutales .

    cela a eu des conséquences sur le climat global (ne serait ce que par la variation d'albédo et surtout la circulation océanique ) mais le changement n'est pas aussi immédiat à l'échelle planétaire: les constantes de temps ne sont pas les mêmes.
    Dernière modification par yves25 ; 25/08/2008 à 12h39.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  33. #27
    yves25

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Très juste. Je n’aurais pas dû utiliser cette expression, je voulais seulement dire que certaines espèces ont soit totalement disparu lors de la dernière déglaciation, les mammouths par exemple, soit disparu d’un continent, comme les chevaux en Amérique ou les bisons en Eurasie.


    Très juste. Ce qui me gène dans l’article c’est la crainte de la perte de diversité en vertu d’un « équilibre biologique ». Comme s’il y avait une sorte d’entropie positive, les espèces ne tendant qu’à la disparition et donc leur nombre ne pouvant que décroitre. C’est le contraire qui s’est toujours produit : malgré une pression du milieu extrêmement destructive (catastrophes majeures, bouleversements géologiques, climatiques, etc.), pour une espèce disparue dix autres apparaissent.


    ND
    On est donc d'accord.

    Il y a surtout un abus de langage : il arrive aussi qu'on parle de l'équilibre du climat qui serait rompu (moins maintenant) . En fait, le climat n'est jamais en équilibre, je pense que c'est le même abus de langage et ce n'est donc pas très important.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  34. #28
    floyd70

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    En comparant l'évolution de l'abondance de poussières, d'isotopes de l'oxygène et de l'hydrogène dans les couches annuelles des carottes de glace, les scientifiques sont parvenus à déterminer la manière dont le climat change, année après année. C'est d'abord le contenu en poussières qui change, et qui diminue d'un facteur 10 en quelques décennies. Le premier signe de bascule du climat se trouve donc loin du Groenland, dans les déserts d'Asie, sources de ces poussières.

    «Le résultat le plus spectaculaire est la modification de l'origine des précipitations du Groenland. Quelques années après la modification du contenu en poussières, l'excès en deutérium de la glace bascule d'un niveau glaciaire à un niveau interglaciaire quasiment d'une année à l'autre, ce qui témoigne d'une réorganisation extrêmement rapide de la circulation atmosphérique tropicale puis polaire» explique Valérie Masson-Delmotte, directeur de recherches au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement.
    On parle ici également des désert d'Asie et de la modification de la circulation atmosphéorique tropicale. Tout cela semble indiqué que cela ne concerne pas uniquement le Groenland.

  35. #29
    yves25

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    As tu lu que la modification concernait l'ensemble du climat en qq années?
    Non
    Le basculement observé au Groenland est rapide mais les changements en Asie ne le sont pas pour autant.

    Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il y a une tendance de fond (dans ce cas là, c'est la changement de l'insolation), Ses effets ne sont pas immédiats du tout , d'abord parce que ce changement est lui même lent (c'est pas le cas du CO2 aujourd'hui mais c'est le cas de l'insolation), ensuite c'est l'albédo qui diminue principalement en Asie et en Amérique du Nord (sur les continents). Ca, ca prend du temps. Ensuite , la température des océans augmente et la quantite de CO2 augmente et donc son effet de serre. en mêm temps la circulation océanique accélère ou ralentit

    Tout ça, c'est encore lent mais petit à petit la circulation atmosphérique se modifie (cad qu'il y a un peu plus ou un peu moins de perturb au Nord par exemple)
    Mais tout ça, ça concourt à amplifier le mouvement
    et à un moment, ça bascule, là où ça peut basculer le plus rapidement cad dans les zones couvertes de neige et de glace.

    Ensuite encore, la circulation océanique est elle même ralentie par la fonte des glaces et les apports d'eau douce et ca s'amplifie encore.

    Ce dont on parle dans cet article, c'est de l'existence des points de non retour (des tipping points) . C'est justement ce que les "sceptiques" veulent réfuter, et c'est ce dont Al Gore parle dans son film à propos du Groenland !

    C'est amusant de voir comment certains peuvent comprendre de travers!
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  36. #30
    Yves2

    Re : Actu - Les oiseaux en retard sur le réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Posté par yves25
    Détail qui n'en est peut être pas tellement un : par extinction massive , on entend par exemple celle du Cambrien qui a vu la disparition de plus de 50% des espèces ..dont les dinosaures
    Très juste.
    Eh oh euh... oui enfin les dinosaures, ils ont pas disparu au Cambrien, hein... z'ont survécu un peu plus longtemps quand même
    Enfin je me doute que ce n'est pas ce que voulait dire Yves, mais la formulation reprise en plus dans la citation peut prêter à confusion...

    Y.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Les incendies de forêts combattent-ils le réchauffement climatique ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 10
    Dernier message: 06/08/2010, 19h04
  2. Actu - A Bangkok, le réchauffement climatique sur la table des négociations
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 113
    Dernier message: 16/06/2008, 16h14
  3. Actu - Le réchauffement climatique simulé sur Google Earth !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/06/2008, 19h23
  4. [Biologie végétale] Les différents effets du réchauffement climatique sur la vigne
    Par maria2 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/04/2008, 12h42
  5. Actu - Les manchots royaux menacés par le réchauffement climatique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/02/2008, 13h35