Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation



  1. #1
    RSSBot

    Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    A l'université Stanford, un show aérien a eu beaucoup de succès : les modèles réduits d'hélicoptères qui y réalisaient les plus difficiles des manœuvres acrobatiques n'avaient pas de pilotes. Et ils avaient appris tout seuls...Comment enseigner le pilotage à un robot ? La technique classique consiste à mettre au point un programme informatique pour contrôler l'appareil et actionner les commandes à bon escient pour imposer une trajectoire. L'exercice est délicat avec un hélicoptère, engin instable par nature, qui ne plane pas et dont il faut en permanence corriger les mouveme...

    Lire la suite : En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    _Goel_

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Le savais pas que les hélicos de modélisme pouvaient avoir un pas négatif !
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  4. #3
    Cocoricooo

    Talking Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Vivement qu'on commercialise des robots qui iront au bureau à votre place : on pourra les "réveiller" très top le matin pour qu'ils ne perdent pas de temps dans les embouteillages, et pendant ce temps on restera tranquillement sous la couette!

  5. #4
    halman

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Déjà les commandes de vol électriques sont un avantage énorme de meilleure sécurité, meilleur contrôle des gouvernes dans les phases critiques, économie de carburant, plus de confort, plus de manoeuvrabilité, plus de longévité des structures parce que moins de fatigue et d'usure aux efforts dus aux turbulences non controlées, etc.

    Mais là c'est autre chose.

    Il s'agit carément de remplacer le pilote par un processeur.

    Si on remplace les pilotes par des processeurs auto apprenants, mais que va devenir le pilote ?

    Un tripatouilleur de joystick au sol derrière ses écrans ?

    Comme n'importe quel quidam avec son jeu vidéo le dimanche.

    Bien sur on me répondra ces gens là sont des ingénieurs, c'est autre chose.

    Mais on l'a bien vu dans toute l'histoire de l'aviation, entre ce que les ingénieurs pondent comme systèmes et ce que les pilotes découvrent en l'air, cela n'a jamais rien à voir. Le développement du F16, typique. Les ingénieurs avaient cru résoudre toutes les situations avec les commandes de vols gérées par ordinateur. Quelle utopie délirante. Le nombre incroyable (plusieurs centaines, il parait que même le F104 n'a pas fait autant de veuves de pilotes) de F16A qui se sont crashés parce que les ordinateurs n'avaient pas la sollution à une situation inatendue, donnant des ordres délirants aux commandes de vol, les avions devenant incontrolables et se crashant.

    Ce sont les pilotes d'essais qui ont découvert comment passer le mur du son, pas des costards cravate avec des règles à calculer assis tranquillement derrière leurs bureaux.

    Et le plaisir de voler ?

    Le but de l'exploration de l'espace est justement que ce soit des hommes qui y aillent, par plaisir, par curiosité, par aventure, par sportivité.

    Qui n'a pas rêvé en lisant Jules Vernes ou Clarke d'aller sur la Lune ou de visiter des sattelites de Jupiter ou Saturne afin d'y voir si une possibilité de vie y existait ?

    Et même ça on va le déléguer à des processeurs made in Taïwan ?

    A force de se faire remplacer pour tout par des robots, nous allons devenir une espèce qui ne saura plus rien faire d'autre que rester dans sa cage d'appartement, reliés virtuellement à tout, aux infos, au boulot, assistant par robots interposés à l'exploration spatiale au lieu d'y participer soi même.

    Un espèce de nerds assistés par ordinateurs.

    Autant nous cloner dans la matrice, en fin de compte cela revient à ça.

    Quand c'est le pilote automatique qui prend les commandes, je m'emmerde à un point tel qu'il n'y a pas de mot pour le dire. Je ne peux pas m'empécher de el débrancher pour essayer quelque chose, la consommation à telle altitude avec quelques degrés de volets négatifs ou positifs par exemple. Incomparablement plus passionnant que la Star Ac, je peux vous le confirmer !

    Rien de plus passionnant et exaltant qu'à tenir soi même les commandes, à être DANS le cockpit et pas assis derrière un bureau à tenir un joystick. Ressentir les mouvements de l'avion, le soleil à travers le plexyglass, les sensations des gouvernes à travers les efforts du manche, une buse qui vient vous engueuler parce que vous traversez son ascendance, le coucher du soleil à 2500 mètres d'altitude, sentir l'atmosphère complètement évoluer au cours de la journée et ne plus se comporter de la même manière même au niveau des gouvernes aérodynamiques, lever la tête et se dire qu'il reste si peu d'atmosphère entre vous et l'espace, etc, des centaines d'émotions que le gars derrière ses écrans est incapable d'imabginer pas.

    Et quand ces processeurs, à force d'auto apprentissage, en viendront forcement à faire une sorte de crise d'adolescence, que croyez vous qu'ils feront avec leurs créateurs ? Et bien oui, comme n'importe quel ado ils les enverront se faire voir ailleur.

    Peut être pas à la manière de Terminator, mais ils ne vont pas se géner pour nous réduire à la portion inexistante, un peu à la Hal mal programmé par ces politiciens à la con qui lui ont ordonné de mentir à l'équipage.

    Alors qu'un pilote lui aurait compris et réagi correctement.

    Non ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par halman Voir le message
    Non ?
    Non:

    Déjà les commandes de vol électriques sont un avantage énorme de (...)
    Actuellement, sans doute. Mais ça ne préjuge pas de l'avenir.

    Si on remplace les pilotes par des processeurs auto apprenants, mais que va devenir le pilote ?
    Euh... à vrai dire, ça n'a pas grande importance. Les métiers évoluent en permanence. On ne va interdire une technologie juste pour préserver un métier (les allumeurs de réverbères auraient peut-être apprécié)

    Les ingénieurs avaient cru résoudre toutes les situations avec les commandes de vols gérées par ordinateur. Quelle utopie délirante.
    Je ne pense pas qu'on soit dans ce cas là. Et puis cet exemple aura permis de ce rendre compte des limites.

    Le nombre incroyable (plusieurs centaines, il parait que même le F104 n'a pas fait autant de veuves de pilotes) de F16A qui se sont crashés parce que les ordinateurs n'avaient pas la sollution à une situation inatendue, donnant des ordres délirants aux commandes de vol, les avions devenant incontrolables et se crashant.
    D'un autre coté, le nombre de crash par erreur humaine (en particulier dans les débuts de l'aviation) est colossal.

    Ce sont les pilotes d'essais qui ont découvert comment passer le mur du son, pas des costards cravate avec des règles à calculer assis tranquillement derrière leurs bureaux.
    Et alors, qui a parlé de remplacer les pilotes d'essais.

    Et le plaisir de voler ?
    c'est comme l'histoire des métiers... on ne va pas refuser une évolution (potentiellement moins meurtrière) pour le plaisir de quelques personnes

    Et même ça on va le déléguer à des processeurs made in Taïwan ?
    C'ets ce qu'on a déjà fait. Ce n'est pas un humain qui se promène actuellement sur Mars.

    Et quand ces processeurs, à force d'auto apprentissage, en viendront forcement à faire une sorte de crise d'adolescence
    Non, c'est de la science fiction de piètre qualité.

    Alors qu'un pilote lui aurait compris et réagi correctement.
    Sauf quand il se plante lamentablement.

    Pour conclure: ne vois pas dans mon post une critique personnelle. Je comprends le plaisir que tu peux avoir à piloter. Mais:
    - tu anticipes des utilisations qui ne sont pas à l'ordre du jour et ne le seront, à mon avis, pas avant 1 siècle
    - tu sembles considérer que le plaisir prime avant tout, mais crois bien que les passagers se foutent du plaisir du pilote si un pilote automatique peut ne serait-ce que diviser par deux leurs "chances" de mourir
    - rien ne t'empêchera de continuer à piloter pour le plaisir et prenant des risques personnels et pas des risques pour 100 ou 200 inconnus.

  8. #6
    Cocoricooo

    Wink Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    les passagers se foutent du plaisir du pilote si un pilote automatique peut ne serait-ce que diviser par deux leurs "chances" de mourir
    Not d'accord ! D'abord parce que les passagers ne savent pas qui ou quoi pilote l'avion, ensuite parce qu'ils auraient tort de "se foutre" du plaisir du pilote. En effet, un pilote (ou plutôt une équipe, dans les gros appareils) qui s'ennuie et ne trouve aucun plaisir à faire son travail a sûrement plus de chances de faire une boulette, si l'on admet que le plaisir de faire quelque chose contribue à l'attention qu'on y porte. Ensuite parce que les automates ne sont fonctionnels, par définition et construction, que dans un certain espace de paramètres. Si donc un cas se présente qui soit hors l'espace prévu, l'automate ne peut que prendre une mauvaise décision, alors qu'un pilote en chair et en os peut se tromper mais aussi... prendre la bonne décision.

  9. Publicité
  10. #7
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par Cocoricooo Voir le message
    Not d'accord ! D'abord parce que les passagers ne savent pas qui ou quoi pilote l'avion, ensuite parce qu'ils auraient tort de "se foutre" du plaisir du pilote. En effet, un pilote (ou plutôt une équipe, dans les gros appareils) qui s'ennuie et ne trouve aucun plaisir à faire son travail a sûrement plus de chances de faire une boulette
    Je suis assez d'accord avec toi sur l'effet de l'ennui, mais j'y apporterai une nuance tout de même:
    Entre la fatigue de devoir piloter activement un avion sur une longue distance et l'inattention causée par le manque de plaisir, les risques sont comparables (je pense)

  11. #8
    halman

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Non:


    Actuellement, sans doute. Mais ça ne préjuge pas de l'avenir.


    Euh... à vrai dire, ça n'a pas grande importance. Les métiers évoluent en permanence. On ne va interdire une technologie juste pour préserver un métier (les allumeurs de réverbères auraient peut-être apprécié)


    Je ne pense pas qu'on soit dans ce cas là. Et puis cet exemple aura permis de ce rendre compte des limites.


    D'un autre coté, le nombre de crash par erreur humaine (en particulier dans les débuts de l'aviation) est colossal.


    Et alors, qui a parlé de remplacer les pilotes d'essais.


    c'est comme l'histoire des métiers... on ne va pas refuser une évolution (potentiellement moins meurtrière) pour le plaisir de quelques personnes


    C'ets ce qu'on a déjà fait. Ce n'est pas un humain qui se promène actuellement sur Mars.


    Non, c'est de la science fiction de piètre qualité.


    Sauf quand il se plante lamentablement.

    Pour conclure: ne vois pas dans mon post une critique personnelle. Je comprends le plaisir que tu peux avoir à piloter. Mais:
    - tu anticipes des utilisations qui ne sont pas à l'ordre du jour et ne le seront, à mon avis, pas avant 1 siècle
    - tu sembles considérer que le plaisir prime avant tout, mais crois bien que les passagers se foutent du plaisir du pilote si un pilote automatique peut ne serait-ce que diviser par deux leurs "chances" de mourir
    - rien ne t'empêchera de continuer à piloter pour le plaisir et prenant des risques personnels et pas des risques pour 100 ou 200 inconnus.
    Non les passagers ne se foutent pas de savoir si c'est un pilote automatique, lorsqu'on leur dit qu'il n'y a pas de pilote et que tout le vol se déroulera entièrement de manière informatisée sans intervention humaine, c'est la panique, ils refusent de monter.

    Les rares vols de 747 et de Caravelle qu'il y a eu entièrement automatisés, seuls des passagers volontaires et rémunérés et des techniciens ont accepté. Les industriels sont restés dans la sagesse humaine : ne pas prendre de passagers commerciaux.

    Mais vous oubliez tous le principal, c'est qu'un pilote humain a ce qu'un processeur ne pourra jamais avoir : l'instinct de l'expérience.

    Quand le pilote fera d'instinct une manœuvre d'évitement totalement innovatrice et adaptée à la nouvelle situation, le processeur lui en sera encore à analyser une situation pour laquelle il n'aura pas de réponse.

    Innover dans l'urgence, un ordinateur cela ne sait pas le faire.

    Piloter pour le plaisir n'a rien à voir avec prendre des risques personnels. Le cliché aviateur=casse cou est une image fantasmagorique de films ridicules.
    Quand il y a un danger on ne décolle pas, cela semble a mille lieux de l'imaginaire de la plupart des gens.

    Si vous préférez un univers totalement déshumanisé, c'est votre problème, ne venez pas pleurer qu'un pilote automatique n'aura pas su trouver la solution d'un problème qu'un pilote aura su résoudre par expérience.

    Je sais bien qu'il existe déjà des simulateurs de vols équipés de systèmes experts regorgeant de banque de données de milliers de pannes et situations rencontrées, mais si ses calculateurs lui disent qu'effectuer telle manœuvre est hors limite il ne fera rien. Alors qu'un pilote humain saura trouver une solution innovante pour contourner le problème.

    Toujours ce fameux exemple de Neil Armstrong et Aldrin. S'ils n'avaient pas pris les commandes, les ordinateurs les auraient crachés dans un cratère lunaire.

    C'est vraiment inquiétant d'oublier ce genre de chose, la machine ne doit rester qu'un outils, en aucun cas les limites ne doivent être dépassées en remplaçant le pilote.

    Et non ce n'est pas de la science fiction de bas de gamme, allez voir par exemple sur des sites comme automatesintelligents.com, les groupes de robots reliés en réseaux font des choses spontanément qui vous étonneront.

    Il ne s'agit pas d'interdire une technologie pour le plaisir de quelques uns, il s'agit juste que chacun reste à sa place d'humain et de robot.

    Et sur Mars pour l'instant ce sont des robots de reconnaissance, mais les missions martiennes sont bien lancées pour dans quelques dizaines d'années.

    Ne mélangez pas tout.

  12. #9
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par halman Voir le message
    Quand le pilote fera d'instinct une manœuvre d'évitement totalement innovatrice et adaptée à la nouvelle situation, le processeur lui en sera encore à analyser une situation pour laquelle il n'aura pas de réponse.

    Innover dans l'urgence, un ordinateur cela ne sait pas le faire.
    J'aimerai juste que tu n'oublies pas de parler du nombre de fois où le pilote a fait d'instinct (ou par erreur) une manoeuvre qui a causé le crash de son appareil.

    C'est bien beau de ne voir que les cas où l'homme a l'avantage sur la machine, sans parler un seul instant de quand la machine est supérieure à l'homme.

    Oui, dans certains cas l'homme réagit "mieux". Mais dans certains autres cas, il réagit "moins bien".

    Et vu la généralisation des moyens de pilotage automatique, j'ai l'impression que, sauf cas rares d'urgences, le pilote automatique évite beaucoup de bourdes.

    Si vous préférez un univers totalement déshumanisé, c'est votre problème, ne venez pas pleurer qu'un pilote automatique n'aura pas su trouver la solution d'un problème qu'un pilote aura su résoudre par expérience.
    Et ceux qui pleurent leur famille morte à cause d'une erreur humaine ?

    Et non ce n'est pas de la science fiction de bas de gamme, allez voir par exemple sur des sites comme automatesintelligents.com, les groupes de robots reliés en réseaux font des choses spontanément qui vous étonneront.
    On est incapable pour le moment d'obtenir une vague étincelle de conscience, même dans les swarm-intelligence alors que l'on cherche à en obtenir.
    Alors venir imaginer qu'une machine dont ce n'est pas le but va nous faire une crise d'adolescence...

    Tu vois dans cette news un univers sans pilote, et tu hurles au scandale.
    Moi je vois dans cette news, une formidable possibilité de réduire les crashs, tout en gardant un minimum de pilotes "au cas où" (et oui, tu as l'air de croire que je suis partisan du 100% automatique alors que ce n'est absolument pas le cas)

  13. #10
    invite73192618

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Halman c'est bizarre que tu te focus sur l'aspect sécurité, et qu'en même temps tu ne cherches pas à savoir si les pilotes humains sont meilleurs que la machine en moyenne (non, sauf peut-être, en l'état de l'art, pour l'atterrissage/décollage). De fait, la plupart d'un temps de vol se fait sur le pilote automatique... c'est un robot. Sauf erreur de ma part, aucun n'a fait de crise d'adolescence jusqu'ici.

    Citation Envoyé par halman Voir le message
    il s'agit juste que chacun reste à sa place d'humain et de robot.
    Bon enfin la vrai raison C'est quoi, pour toi, la place d'un humain versus d'un robot?

  14. #11
    Yves2

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Et ceux qui pleurent leur famille morte à cause d'une erreur humaine ?
    Il y a toujours une erreur humaine à la base. S'il y a une défaillance mécanique, il y a un mec qui a mal conçu la pièce derrière, ou un tech qui l'a mal mise en place, ou je ne sais quoi d'autre... S'il y a un logiciel mal programmé, il y a un informaticien derrière qui a mal fait son boulot.
    Le problème, c'est que la dernière plaque, ce sont les pilotes : ce sont eux qui sont aux commandes au moment ou l'avion se plante. Et un humain, bah oui, ça commet des erreurs. Alors c'est tellement simple d'accuser les pilotes, de dire qu'ils ne servent à rien, et de penser qu'en supprimant la dernière plaque, on supprime toutes les autres.... mais c'est n'importe quoi.
    Au contraire, si dans le modèle de Reason, tu enlèves la plaque pilote, tu vas tout simplement augmenter la probabilité d'accident.

    Y.

  15. #12
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par Yves2 Voir le message
    Alors c'est tellement simple d'accuser les pilotes, de dire qu'ils ne servent à rien, et de penser qu'en supprimant la dernière plaque, on supprime toutes les autres.... mais c'est n'importe quoi.
    Euh... pourquoi vous êtes paranoïaques à ce point, halman et toi ?
    Est-ce que quelqu'un ici a voulu tout mettre sur le dos des pilotes ? Non !
    Est-ce que quelqu'un ici a voulu virer les pilotes pour les remplacer par des ordis ? Non plus !

    Alors on reste zen, et on parle avec des arguments.

    Au contraire, si dans le modèle de Reason, tu enlèves la plaque pilote, tu vas tout simplement augmenter la probabilité d'accident.
    De deux choses l'une:
    Pour une action donnée, soit le risque est moins important avec pilote, soit il est moins important sans pilote.
    Ex d'actions: décollage, atterrissage, pilotage par temps clair, pilotage par temps orageux, vol d'attente au dessus d'un aéroport, refuel en vol, ...

    Dans les cas où le robot est plus efficace, on met un robot, dans les cas où l'homme est plus efficace, on met un pilote. (et dans certains cas on assiste l'un par l'autre)
    Quel est le problème avec ça ? Je n'arrive pas à voir le moindre argument pour refuser l'installation d'un robot si celui-ci réduit, en moyenne, les risques.

  16. Publicité
  17. #13
    Yves2

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Euh... pourquoi vous êtes paranoïaques à ce point, halman et toi ?
    Est-ce que quelqu'un ici a voulu tout mettre sur le dos des pilotes ? Non !
    Est-ce que quelqu'un ici a voulu virer les pilotes pour les remplacer par des ordis ? Non plus !

    Alors on reste zen, et on parle avec des arguments.


    De deux choses l'une:
    Pour une action donnée, soit le risque est moins important avec pilote, soit il est moins important sans pilote.
    Ex d'actions: décollage, atterrissage, pilotage par temps clair, pilotage par temps orageux, vol d'attente au dessus d'un aéroport, refuel en vol, ...

    Dans les cas où le robot est plus efficace, on met un robot, dans les cas où l'homme est plus efficace, on met un pilote. (et dans certains cas on assiste l'un par l'autre)
    Quel est le problème avec ça ? Je n'arrive pas à voir le moindre argument pour refuser l'installation d'un robot si celui-ci réduit, en moyenne, les risques.
    Salut Faith,

    Il n'y avait pas d'agressivité dans mon post, et je pensais amener des arguments avec les plaques de Reason. Je ne suis pas d'accord avec la fin de ton post (enfin, partiellement pas d'accord). Les pilotes sont une plaque qui ne doit pas sauter. Par contre, je veux bien qu'on en rajoute une (ça, ça ferait progresser la sécurité), par exemple un automatisme (je pense aux systèmes qui avaient été installés sur les DC10 et ou l'appareil volait "tout seul" en cas de perte hydraulique totale, ce que les pilotes ne savent pas faire - sauf exception très, très rare). Celà dit, ne crois tu pas qu'il y en a déjà assez, des automatismes ? Dans le cas du DC10 que j'évoque, il n'a même pas été installé en série.
    As tu un exemple de phase de vol ou tu penses que les automatismes actuels ne suffisent pas ?
    Enfin je vois un dernier danger, et pas le moindre, dans cette automatisation à outrance : tes pilotes, derniers mohicans, vont perdre toutes compétence aéronautique, et le jour ou pour une raison x ou y ils devront reprendre les commandes, ça sera peut être bien pire.

    Finalement, on est relativement d'accord sur le fond. Mais sur la forme, je citais ta phrase : "Et ceux qui pleurent leur famille morte à cause d'une erreur humaine ?" parce que je pense que c'est un mauvais argument de prétendre sur cette base qu'il faut plus d'automatismes. Tu dis un peu avant que "le nombre de crash du aux erreurs humaines est colossal", mais à la base de tout crash, il y a une erreur humaine, qui peut être très en amont ! Ca n'a rien à voir avec l'automatisation des systèmes embarqués.

    En fait, on pourra faire sauter les pilotes le jour où le trou de la plaque "pilotes" du modèle de Reason sera devenu énorme par rapport aux autres. Deux solutions : soit il grandit, par exemple par défaut de formation (économie !!), les pilotes deviennent nuls et il faut les supprimer. Inutile de dire que je ne souhaite pas que cette hypothèse se révèle juste, même si elle colle tristement bien au modèle économique actuel.
    Soit les autres trous des autres plaques deviennent négligeables, la probabilité de crash est quasi nulle, plus besoin de pilotes. Malheureusement, dans ce second cas, il y a des plaques irréductibles : aléas météo, par exemple.


    Y.

  18. #14
    invite73192618

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par Yves2 Voir le message
    Soit les autres trous des autres plaques deviennent négligeables, la probabilité de crash est quasi nulle, plus besoin de pilotes.
    Si "les autres plaques" deviennent négligeables par rapport à celle des pilotes, la conclusion n'est pas forcément "probabilité de crash quasi nulle", mais surtout "dans l'état de l'art, recourir aux pilotes est plus dangereux qu'utile."

    Citation Envoyé par Yves2 Voir le message
    Malheureusement, dans ce second cas, il y a des plaques irréductibles : aléas météo, par exemple.
    En quoi est-il irréductible que les pilotes soient meilleurs pour faire face aux aléas météo?

  19. #15
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par Yves2 Voir le message
    Il n'y avait pas d'agressivité dans mon post
    OK, désolé.

    As tu un exemple de phase de vol ou tu penses que les automatismes actuels ne suffisent pas ?
    Quelles sont les phases les plus dangereuses ? Atterrissage (il me semble que ça commence à s'automatiser pas mal), décollage (y a-t-il une aide auto ?)

    Pour moi, le taux de mortalité est tout à fait acceptable (d'autant plus que je ne prends pas l'avion ). Mais si quelqu'un est capable d'apporter un système plus performant que l'homme, je trouverais dommage de s'en passer.

    Enfin je vois un dernier danger, et pas le moindre, dans cette automatisation à outrance : tes pilotes, derniers mohicans, vont perdre toutes compétence aéronautique, et le jour ou pour une raison x ou y ils devront reprendre les commandes, ça sera peut être bien pire.
    Ca j'y avais pensé aussi... Mais c'est, à mon avis, un faux problème: le jour où les pilotes en seront à ce niveau là, alors la mortalité en vol 100% automatique sera sans doute comparable (voir inférieure) à la mortalité actuelle.
    Alors, bon... ça ne me semble pas inacceptable.

    Mais sur la forme, je citais ta phrase : "Et ceux qui pleurent leur famille morte à cause d'une erreur humaine ?" parce que je pense que c'est un mauvais argument
    Je vais être plus direct que toi: ce n'est pas du tout un argument C'était juste une réponse au non-argument qui précédait (dans le post de halman)

    Finalement, on est relativement d'accord sur le fond.
    Oui

  20. #16
    Yves2

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    O
    Ca j'y avais pensé aussi... Mais c'est, à mon avis, un faux problème: le jour où les pilotes en seront à ce niveau là, alors la mortalité en vol 100% automatique sera sans doute comparable (voir inférieure) à la mortalité actuelle.
    Alors, bon... ça ne me semble pas inacceptable.
    Je ne suis pas pilote pro, alors je ne vais pas aller plus loin. Peut être s'il y en a un ici, il pourra mettre son grain de sel ?
    Juste pour répondre à ce point ci dessus : alors pourquoi, aujourd'hui, commence-t-on à constater les effets néfastes des automatismes à outrance ? Sous prétexte de facilité d'utilisation, les formations sont réduites au minimum, et le concept de "sens de l'air" disparait. Ca donne des atteros trop long, des finales non stabilisées... tout simplement par manque d'experience "à la main", sous prétexte que t'inquiète, le navion il sait faire tout seul ! Même ma concierge pourrait le piloter ! (copyright BZ...). Du coup, il a carrément fallu supprimer certains automatismes prévus à l'origine.
    Bon, on s'est éloigné du sujet, mais je pense qu'il faut faire très attention à ces histoires d'automatisation à outrance. Regarde chez les militaires : le Rafale pourrait très bien voler tout seul (les drones le font bien !), mais ils ont choisi de garder un homme à bord. Pourquoi ? Et ce d'autant plus que l'homme, dans ce cas précis, est en partie limitatif (il supporte des facteurs de charge moins importants que la structure elle même).

    Y.

  21. #17
    Rann

    Re : Actu - En vidéo : des robots apprennent la voltige aérienne par imitation

    Bonjour,

    Le transport c'est possible: La question les passagers l'accepteront ils?

    Les militaires idem transport pour le largage de troupe...
    Pour le combat qu'en est il aujourd'hui...il n'y a quasiment plus rien d'intuitif...a part pour faire joujou. Ce sont des techniciens, les robots peuvent ils être techniciens et frapper chirugicalement oui à mon avis

    pour la TA
    Là j' ai des doutes, les paramètres en prendre en compte sont parfois très intuitifs

    Quant aux aéroclub; Niet puisque les gens y vont pour le plaisir de voler.


    Ce que je veux dire avec cette énumération c'est qu'il y a des domaines de vol où le robot sera plus efficace et d'autres où se serait bien trop complexe pour le service rendu.
    La termitière future m'épouvante. Et je hais leur vertu de robots St Ex.

Discussions similaires

  1. Actu - En bref : 2029, l'odyssée des robots
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 19
    Dernier message: 25/02/2008, 19h09
  2. Actu - Des robots à moustaches de rat
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/02/2008, 10h35
  3. Actu - En vidéo : le Darpa Urban Challenge, course folle de voitures robots
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/11/2007, 17h39
  4. Actu - En bref : les robots martiens paralysés par la tempête
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/07/2007, 12h39
  5. Actu - En vidéo : des trous noirs propulsés par ondes gravitationnelles
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/06/2007, 12h30