Au printemps, la banquise arctique expédie dans l'atmosphère l'azote qu'elle a reçu l'année précédente sous forme de nitrates, d'origine naturelle ou humaine. Polluants notoires, participant à la formation de pluies acides, ces oxydes d'azote suivent donc un cycle complexe. De quoi inciter climatologues et spécialistes de l'environnement à une approche globale.Les feux de forêt et même les éclairs produisent irrégulièrement de grandes quantités d'oxydes d'azote (NO, NO2, N2O...). Les activités humaines, en particulier le chauffage et les automobiles, aj...

Lire la suite : Les glaces de l'Arctique émettent des oxydes d'azote
Les actualités Futura-Sciences