Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Le protocole de Kyoto entre en vigueur



  1. #1
    RSSBot

    Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    A l'occasion de l'entrée en vigueur du Protocole de Kyoto, qui vise à lutter contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz carbonique, voici un retour sur les fondements du protocole,...{br}{br}Cliquez-ici pour lire l'article{br}
    Soyez le premier à commenter cette actualité !

  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    Enfin !!!
    C'est une nouvelle extrêmement importante.
    Juste une remarque : l'actu dit que
    Les engagements souscrits par les pays développés sont ambitieux.
    Ce n'est pas vraiment l'avis des climatologues : il faudrait faire beaucoup plus. Mais c'est un début.
    Il faudrait également des engagements concernant ceci :
    Au niveau national, le mécanisme de marché de quotas d'émission, instauré à l'échelle communautaire, ne peut toutefois suffire à lui seul au respect des engagements internationaux. S'il vise le principal gaz à effet de serre, en volume d'émissions, qu'est le dioxyde de carbone, il ne concerne qu'une partie du secteur industriel et énergétique, exclut le secteur de l'agriculture, des transports et du résidentiel et du tertiaire. Or, ces deux derniers secteurs sont, en France, les principaux émetteurs de gaz à effet de serre et, contrairement au secteur industriel et énergétique, leurs émissions continuent de croître.

  4. #3
    marathon

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    Le protocole ne perméttra pas d'éviter les catastrophes liées aux changements climatiques à cause de la période d'application trop courte ( de 2008 à 2012 ) . Il faudrait le faire sur plusieurs décennies
    Dernière modification par marathon ; 16/02/2005 à 21h16.

  5. #4
    Narduccio

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    Les engagements souscrits par les pays développés sont ambitieux.
    C'est le cas, à moins bien sur, que l'on soit prêts à sacrifier 2 ou 3 milliards de personnes. Kyoto prévoit que les pays non dévéloppés puissent accéder à un niveau de vie décent, tandis que les anciens pays industrialisés (ceux qui ont pollués la planète pendant 150 ans) font de sérieux efforts pour limiter leurs rejets.
    Il faut comprendre les pays sous-développés; ils nous voient, installés sur les fruits de notre industrie, repus à en claquer. Et, au moment, ou ils font encore un effort pour se sortir de leur ornière, on leur dits: "Désolé, mais il ne faut pas! Vous risqueriez de trop polluer!"

    Quelques pistes de réfléxions: http://www.afrik.com/article749.html
    et http://www.afrik.com/article1544.html
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  6. #5
    ritadesbois

    Unhappy Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    bonsoir

    le plus scandaleux dans l'histoire, en mon sens, est que l'on marchande avec le vivant et la survie de notre espèce. jusqu'où l'Homme ira dans ses égarements ? quel drame va-t-il falloir pour changer cette sidérante inconscience globale, et de la mesquinerie qui la "gouverne".

    cela est d'autant plus irritant que l'on dispose d'un vaste ensembles de facteurs déterminants dans cette possibilité : éducation somme toute décente, et attaquée actuellement, information largement partagée (et orchestrée, mais c'est une autre histoire), etc...

    on y croit !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cécile

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    Citation Envoyé par marathon
    Le protocole ne perméttra pas d'éviter les catastrophes liées aux changements climatiques à cause de la période d'application trop courte ( de 2008 à 2012 ) . Il faudrait le faire sur plusieurs décennies
    2008 à 2012 est évidemment un début, le protocole prévoit que les émissions de CO2 continueront à diminuer après cette date, de plus en plus fortement.

    Citation Envoyé par Narduccio
    C'est le cas, à moins bien sur, que l'on soit prêts à sacrifier 2 ou 3 milliards de personnes. Kyoto prévoit que les pays non dévéloppés puissent accéder à un niveau de vie décent, tandis que les anciens pays industrialisés (ceux qui ont pollués la planète pendant 150 ans) font de sérieux efforts pour limiter leurs rejets.
    Il faut comprendre les pays sous-développés; ils nous voient, installés sur les fruits de notre industrie, repus à en claquer. Et, au moment, ou ils font encore un effort pour se sortir de leur ornière, on leur dits: "Désolé, mais il ne faut pas! Vous risqueriez de trop polluer!"
    QUand je dis que c'est insuffisant, je parle bien sûr des pays développés. Nos efforts pour diminuer nos rejets ne me semblent pas si "sérieux". En France, par exemple, le bonus-malus pour les voitures les plus consommatrices a été abandonné sitôt évoqué, les aides en matière de chauffage solaire sont faibles, de même que les aides à l'isolation. Sans parler du fret, qui n'a jamais été encouragé intelligemment, et des transports en commun insuffisants. etc. etc.

  9. Publicité
  10. #7
    ritadesbois

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    il n'y a de toutes façons aucune volonté politique et sociétale réelles, si ce n'est des gesticulations et autres effets d'annonce. que ce soit de la part de la droite ou de la gauche. cela fait 15 ans, par exemple, que j'entends parler de la nécessité de développer le transport de marchandises par voies navigables et par train. on attend encore, et la situation empire : de moins en moins de mariniers d'un côté, et une sournoise volonté de démantèlement par privatisation de l'autre.

    et je reviens sur le principe du pollueur payeur : c'est une honte absolue. la quintescence de la rapacerie occidentale. nous aurons sûrement à nous en expliquer un jour...

  11. #8
    Narduccio

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    Citation Envoyé par ritadesbois
    cela fait 15 ans, par exemple, que j'entends parler de la nécessité de développer le transport de marchandises par voies navigables et par train. on attend encore, et la situation empire : de moins en moins de mariniers d'un côté, et une sournoise volonté de démantèlement par privatisation de l'autre.
    Mais, c'est le consommateur qui choisi. En achetant les produits qui ont le meilleur rapport qualité prix, nous incitons les producteurs à baisser leurs tarifs.

    Citation Envoyé par ritadesbois
    et je reviens sur le principe du pollueur payeur : c'est une honte absolue. la quintescence de la rapacerie occidentale. nous aurons sûrement à nous en expliquer un jour...
    Si tu n'as pas fait d'erreur dans ton intervention.
    Le principe pollueur-payeur est la seule solution logique. Il convient que ceux pour lesquels on polluent participent financièrement à la dépolution. Ainsi, c'est l'acheteur d'un produit qui doit payer la polution engendrée par la réalisation de son produit et ensuite celle éventuellement due à son usage!
    Je ne vois pas pourquoi la collectivité devrait intervenir pour gommer ce principe. Que l'argent de la collectivité (impots et taxes diverses) serve pour la collectivité, mais aussi pour aider les plus défavorisés d'entre nous; je trouve cela normal. Mais c'est à l'argent des pollueurs de payer les dégats!
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  12. #9
    sourir

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    pollueur payeur un principe bien difficile à comprendre. Est-il un vrai principe? quelles sont ses remises en cause et quel sont les différents probléme que pose ce principe dans la réalité ?.
    La principale difficulté consiste à identifier le
    pollueur. Hors le cas des nuisances des installations
    fixes, la réponse n’est pas forcément simple. Le
    pollueur peut être soit le producteur,
    soit le consommateur final, soit plusieurs maillons de
    la chaîne économique.
    Il s’agit également de savoir dans quelles limites le
    pollueur doit être mis à contribution
    et quel est le niveau de protection de l’environnement
    recherché. Plusieurs approches sont possibles :
    celle qui se réfère au niveau de protection défini par
    les pouvoirs publics, celle qui se réfère à un coût
    économiquement acceptable ou celle qui renvoie à la
    loi les conditions de mise en œuvre.

  13. #10
    Narduccio

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    Citation Envoyé par sourir
    pollueur payeur un principe bien difficile à comprendre.
    Il me parait à moi d'une limpidité déconcertante. Celui qui pollue ou au bénéfice de qui on pollue paye les dégats.
    Citation Envoyé par sourir
    La principale difficulté consiste à identifier le pollueur.
    L'utilisateur final doit payer le prix. prenons un exemple simple. La taxe que l'on paye sur les carburants, elle sert à financer l'impact négatif qu'à l'utilisation d'un véhicule personnel sur l'environnement. D'accord, elle ne couvre pas toutes les externalités, mais elle devrait y tendre; pour peu qu'il y ait la volonté politique de les appliquer.

    Citation Envoyé par sourir
    Hors le cas des nuisances des installations fixes, la réponse n’est pas forcément simple. Le
    pollueur peut être soit le producteur, soit le consommateur final, soit plusieurs maillons de
    la chaîne économique.
    L'utilisateur est la personne qui tire bénéfice des pollutions réalisées en amont ou en aval. D'ailleur, les surcoûts éventuels des dépolutions en amont se retrouvent bien sur le ticket final.

    Citation Envoyé par sourir
    Il s’agit également de savoir dans quelles limites le pollueur doit être mis à contribution
    et quel est le niveau de protection de l’environnement recherché. Plusieurs approches sont possibles :
    celle qui se réfère au niveau de protection défini par les pouvoirs publics, celle qui se réfère à un coût économiquement acceptable ou celle qui renvoie à la loi les conditions de mise en œuvre.
    Théoriquement, l'on tend de plus en plus à essayer de répercuter toutes les éxternalités dites négatives. Ainsi, s'il s'avère exact que l'augmentation actuelle des cas d'astme chez les enfants est éffectivement due à l'augmentation de la pollution automobile, il faudra d'une manière ou d'une autre en répercuter le coût sur l'utilisation des différents véhicules. Il faudra trouver un moyen pour privilégier les moins polluants. Actuellement, le cout social et médical est plus ou moins supporté par la sécu et la société (absences des parents, absentéisme des enfants à l'école, ...). On voit bien qu'il faut intervenir à plusieurs niveaux et bien informer les gens; il ne s'agirait surtout pas de faire croire qu'il faut permettre de boucher le trou de la sécu par une méthode pareille . Mais bien de faire comprendre aux personnes qui utilisent des moyens de transports inadaptés (gros 4x4 de ville par exemple) qu'ils sont directements responsables de la détresse respiratoire de nos chères têtes blondes; mais cela uniquement dans le cas ou les faits sont avérés et corrélés.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  14. #11
    Cécile

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    Comme le dit Sourir, si on est tous plus ou moins d'accord sur le principe, sa mise en oeuvre n'est pas évidente.
    Citation Envoyé par Narduccio
    L'utilisateur final doit payer le prix. prenons un exemple simple. La taxe que l'on paye sur les carburants, elle sert à financer l'impact négatif qu'à l'utilisation d'un véhicule personnel sur l'environnement. D'accord, elle ne couvre pas toutes les externalités, mais elle devrait y tendre; pour peu qu'il y ait la volonté politique de les appliquer.
    Oui, mais prenons un autre exemple : les emballages. Ce n'est pas vraiment l'utilisateur final qui est demandeur, c'est plutôt le producteur, pour mieux mettre en valeur ses produits. Et souvent, on n'a pas le choix, on doit acheter avec un emballage démesuré. Pourquoi l'utilisateur final devrait-il payer deux fois ? (il paye l'emballage et son élimination).

    Théoriquement, l'on tend de plus en plus à essayer de répercuter toutes les éxternalités dites négatives. Ainsi, s'il s'avère exact que l'augmentation actuelle des cas d'astme chez les enfants est éffectivement due à l'augmentation de la pollution automobile, il faudra d'une manière ou d'une autre en répercuter le coût sur l'utilisation des différents véhicules.
    Oui, mais quel coût ? Le coût des traitements médicaux ? le coût du manque à gagner en arrêts de travail ? Quel est le coût qu'on attribue à une mort prématurée ?

    mais cela uniquement dans le cas ou les faits sont avérés et corrélés.
    Là, ça devient encore plus complexe : l'immense majorité des maladies ont plusieurs causes ? Comment tu attribues l'asthme de telle personne à la pollution automobile, l'asthme de telle autre à un facteur génétique, à son mode de vie, etc. ?

    Bref, pas si simple.

  15. #12
    Narduccio

    Re : Le protocole de Kyoto entre en vigueur

    Citation Envoyé par Cécile
    Oui, mais prenons un autre exemple : les emballages. Ce n'est pas vraiment l'utilisateur final qui est demandeur, c'est plutôt le producteur, pour mieux mettre en valeur ses produits. Et souvent, on n'a pas le choix, on doit acheter avec un emballage démesuré. Pourquoi l'utilisateur final devrait-il payer deux fois ? (il paye l'emballage et son élimination).
    Les allemands rendent leurs embalages à la caisse. je ne sais pas si cela a entrainé une diminution des emballages inutiles. J'ai toujours l'impression que l'on me prend pour un con quand l'emballage est 3 fois trop grand. Et j'ai tendance à boycotter quand j'ai cette impression. faudrait peut-être que plus de monde fassent pareil.

    [/QUOTE]Oui, mais quel coût ? Le coût des traitements médicaux ? le coût du manque à gagner en arrêts de travail ? Quel est le coût qu'on attribue à une mort prématurée ? Là, ça devient encore plus complexe : l'immense majorité des maladies ont plusieurs causes ? Comment tu attribues l'asthme de telle personne à la pollution automobile, l'asthme de telle autre à un facteur génétique, à son mode de vie, etc. ? Bref, pas si simple.[/QUOTE]
    Je suis d'accord avec toi, c'est pas simple. Mais il faudrait se donner les moyens pour tendre vers cet idéal.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  16. Publicité

Discussions similaires

  1. Le protocole de Kyoto et la revue Nature
    Par victor.digiorgi dans le forum Actualités
    Réponses: 57
    Dernier message: 12/11/2007, 14h43
  2. le protocole de Kyoto
    Par sonckos dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 10
    Dernier message: 18/12/2006, 22h10
  3. KYOTO, un protocole sans effet ???
    Par claude27 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 27
    Dernier message: 08/09/2005, 23h41
  4. Application du protocole de Kyoto
    Par edouardo dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/12/2004, 14h10
  5. Protocole de KYOTO 1 & 2
    Par Zimato dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 15/11/2004, 22h54