Quand elles survolent bruyamment la végétation, les abeilles font très peur aux chenilles, qui les confondent avec des guêpes, leur ennemi juré. Ces dévoreuses de feuilles s'immobilisent ou finissent par déguerpir. Conclusion logique : les abeilles protègent les cultures. Deux chercheurs allemands viennent d'en faire la démonstration.Les chenilles ont des oreilles, ou plus précisément un certain sens de l'audition. Leur fragile tégument est recouvert de poils qui vibrent quand passe une onde sonore. La fréquence de résonance est ajustée sur celle du bourdonnement ...

Lire la suite : En effrayant les chenilles, les abeilles protègent les cultures...
Les actualités Futura-Sciences