Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa




  1. #1
    RSSBot

    Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Comment expliquer l'hécatombe constatée chez les abeilles depuis le milieu des années 1980 ? Pesticides ? Parasitisme ? Atteintes à l'environnement ? Chacun y va de son explication. Une équipe française fait le point : plus de quarante facteurs sont en cause...L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a décidé d'en savoir plus sur l'énigmatique surmortalité des abeilles constatée depuis le milieu des années 1980, avec des t...

    Lire la suite : Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    flashnight

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    bonjour a tous, je m'interesse sur le probleme des abeilles et leur disparition contreversé et pourtant qui s'affirme
    en quelques mot mais le débat est long :
    le problème de leur disparition est du je pense à l'abeille africaine qui collonise nos contré depuis bien longtemps de fait de sa mise a bas (naissance) qui est inférieur d'un jour a l'abeille européenne, ce qui lui donne son impitoyable sans de la vie a tuer nos petites abailles toute gentil et ci innocentes.
    c'est un reportage vue sur canal sat qui ma interpelé

  4. #3
    foufixp

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    A voir sur you tube en 8 épisodes de 6-7min: "Titanic apicole".
    Ca ne traite qu'un aspect du problème: les pesticides (oupss pardon, je devais dire les produits phytopharmaceutiques) et leur utilisation parfois illégale.
    Pour les apiculteurs le varoa et les maladies ne semblent pas être des explications valables (même si ca peut expliquer une partie des pertes).
    Le reportage met également en doute l'objectivité de l'Afssa...
    http://www.youtube.com/watch?v=e55So...eature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=INsmR...eature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=nMOUo...eature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=RNtZZ...eature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=v5EOo...eature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=LjZ7F...eature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=uEzzU...eature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=O2EBb...eature=related
    http://www.youtube.com/watch?v=qgljw...eature=related
    Dernière modification par foufixp ; 23/02/2009 à 13h54.


  5. #4
    foufixp

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    En bas de la page 13 de ce documents provenant de l'Afsaa il est bien mentioné que pendant la période de floraison du maïs
    les ruches doivent être à au moins 3km des champs de maïs...
    http://www.afssa.fr/Documents/DIVE2007ha3845.pdf
    1- c.f. contradiction relevée dans le reportage: c'est quasi impossible
    2- ils ne disent pas comment prévenir les abeilles sauvages...

  6. #5
    foufixp

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Enfin, voilà un extrait d'un communiqué d'Alsace Nature du 3 décembre 2008.

    Non au Cruiser, sauvons les pollinisateurs !

    Le Ministre de l’agriculture s’apprête à renouveler l’autorisation de
    mise en vente du pesticide dénommé "Cruiser". A l’occasion de la journée
    d’action organisée par les défenseurs des abeilles, France Nature
    Environnement rappelle sa vigilance sur ce dossier et demande à Michel
    Barnier de ne pas renouveler l’autorisation de cet insecticide.

    Le Cruiser (Thiaméthoxam, produit similaire au Gaucho), est *un
    insecticide toxique pour le système nerveux humain et comportant des
    risques majeurs pour les abeilles*. Il est utilisé en enrobage de
    semences de maïs depuis janvier 2008 en France. Ce produit est classé
    "dangereux pour l’environnement" et officiellement reconnu "dangereux
    pour la qualité de l’eau, très toxique pour les organismes aquatiques,
    dangereux pour les abeilles, pour les oiseaux et pour les mammifères
    sauvages"
    .

    L’AFSSA*, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, a reconnu
    les risques de ce produit pour les abeilles, et demandé de nombreuses
    contraintes d’utilisation (faible densité de semis, utilisation une
    année sur trois, etc.). En réalité, ces contraintes sont non seulement
    difficilement applicables mais surtout très difficilement contrôlables.


    Ces dernières années, de fortes chutes des effectifs de pollinisateurs
    ont été constatées partout dans le monde. Nous rappelons que *la survie
    et l’évolution de plus de 80% des espèces végétales dépendent
    directement de la pollinisation* par les insectes et notamment par les
    différentes espèces d’abeilles (plus de 1000 espèces en France en
    comptant les espèces domestiques). En effet, sans abeilles, nous
    n’aurons plus de fruits, plus de légumes, plus de fleurs, plus de
    biodiversité dans nos campagnes, sans oublier que les effets visibles
    sur les abeilles sont souvent indicateurs d’effets invisibles mais
    néfastes sur le système nerveux et la fertilité de l'homme.


    Dans les pays industrialisés comme la France, ces populations de
    pollinisateurs sont en déclin et *de nombreuses espèces sont menacées*.
    En effet, l’élimination de leurs sites de nidification (disparition des
    haies et remembrements, urbanisation...), la raréfaction des plantes qui
    leur fournissent nectar et pollen (liée à la monoculture et
    l'utilisation d'herbicides) ainsi que les épandages de pesticides sont
    autant de facteurs qui contribuent à éliminer ces pollinisateurs
    .

    [...]

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Ryuujin

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Pour les apiculteurs le varoa et les maladies ne semblent pas être des explications valables (même si ca peut expliquer une partie des pertes).
    Et le critère de "valabilité" est simple : en terme de cause, la varroa et cie ont le désavantage de faire porter le chapeau aux apiculteurs.
    Alors que les pesticides offrent un bouc-émissaire bien commode aux apiculteurs : les agriculteurs contre lesquels beaucoup d'apiculteurs ont déjà une dent.


    http://www.avignon.inra.fr/stcavigno...o/08-Pub03.pdf
    En résumé, on a pas constaté de corrélation entre CCD et usage de pesticides : il y a également des CCD dans des zones non traitées avec les pesticides "accusés".
    Notamment en France, le régent et le gaucho étaient particulièrement utilisés en enrobage des semences dans le sud ouest, et c'est dans l'est que les apiculteurs ont eu le pls de problème. En outre, le problème continue après leur interdiction.
    Il y a en outre eu pas mal d'études montrant qu'aux concentrations relevées sur le terrain, leurs effets ne sont pas suffisants pour expliquer les CCD.

    Donc déjà, exit les premières affirmations des apiculteurs : ce ne sont à priori pas des pesticides qui déclenchent les CCD.
    Il est par contre possible que certains pesticides participent à l'affaiblissement des ruches.


    http://honeybee.org.au/pdf/Nosema_Ce...ology_2008.pdf
    Nosema Ceranae est le principal suspect (peut être en interaction avec l'IAPV).
    Cette étude récente montre que l'infection par Nosema ceranae provoque bien les symptomes du CCD.


    Il est pour le moins déplacé de venir militer pour l'interdiction d'un nouveau pesticide sur un forum scientifique, dans une rubrique consacrée à un rapport listant les causes possibles de l'hécatombe constatée chez les abeilles depuis le milieu des années 1980.

  9. #7
    foufixp

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Il est pour le moins déplacé de venir militer pour l'interdiction d'un nouveau pesticide sur un forum scientifique
    Je n'ai jamais milité et je ne milite pour aucune cause, ni ici, ni ailleurs.
    Je suis scientifique mais dans un tout autre domaine.
    Je ne fais que transmettre les informations que j'ai sur ce sujet (infos reçus par un apiculteur alors c'est forcément biaisé).

    Certains arguments du reportage me semblent convainquant mais sans doute insuffisant. Le gros point faible est que, comme je l'ai écris, il ne traite qu'un seul aspect et surtout il ne quantifie pas les pertes directement imputables aux pesticides (donc on ne peut pas savoir quel fraction des pertes totales cela représente).

    Maitenant je suis heureux de votre contribution qui donne accées à des articles scientifiques sur le sujet (le premier lien ne semble pas fonctionner).
    Je vais lire ça avec attention et si vous avez d'autres sources, qui n'émanent pas du monde apicole, je suis preneur... il faut considérer les arguments de tout le monde...

    Mais il faut aussi prendre en considération les aspects politiques. Je n'accuse personne (contrairement au reportage), mais étant donné les intérêts financier, il ne serais pas étonnant que le lobby des pesticides fasse préssion à différents niveaux pour minimiser les risques liés à leurs produits... et/ou à en forcer l'utilisation... et que les conclusions d'un ensemble de travaux scientifiques sur le sujets se retrouvent lissées...
    Dernière modification par foufixp ; 23/02/2009 à 16h44.

  10. Publicité
  11. #8
    yves25

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Les pbs ont souvent non pas une cause mais plusieurs qui se renforcent l'une l'autre: une faiblesse provoquée par telle ou telle chose sur laquelle vient se greffer une attaque .

    Je me souviens d'une présentation par qq un de l'INRA, dans les années 80 à propos des pbs des forêts , en particulier dans les Vosges. On l'attribuait aux pluies acides et ce chercheur montrait que les arbres incriminés avaient été tous considérablement affaiblies par la sécheresse de 76.

    Alors, si on cessait de chercher un bouc émissaire unique.

    D'autant plus que si les causes sont multifactorielles , tout le monde a un peu raison.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  12. #9
    Ryuujin

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Tout dépend de la façon dont on défini une "cause".
    Parmis tous les facteurs, on peut en distinguer de différents types (nécessaires, suffisants, aggravants...).

    Les plus importants sont les facteurs nécessaires et/ou suffisants.

    Au vu de la publication de j'ai cité plus haut, Nosema Ceranae a l'air d'être un facteur suffisant.
    Et il est même possible qu'il soit nécessaire : ce champignon a été trouvé chez la très grande majorité des abeilles mortes suite à un CCD.

    Le problème de la tuberculose aussi est multifactoriel, ce qui ne veut pas dire que cette maladie n'est pas provoquée par un virus précis, et qu'un vaccin contre ce virus ne permettrait pas de l'éliminer.

    Au vu des progrès faits sur le sujet, on peut espérer trouver un coupable, voire un traitement, pour ce qui concerne les CCD du moins.

  13. #10
    Ricquet

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par foufixp Voir le message
    Nous rappelons que *la survie
    et l’évolution de plus de 80% des espèces végétales dépendent
    directement de la pollinisation* par les insectes et notamment par les
    différentes espèces d’abeilles (plus de 1000 espèces en France en
    comptant les espèces domestiques). En effet, sans abeilles, nous
    n’aurons plus de fruits, plus de légumes, plus de fleurs, plus de
    biodiversité dans nos campagnes, sans oublier que les effets visibles
    sur les abeilles sont souvent indicateurs d’effets invisibles mais
    néfastes sur le système nerveux et la fertilité de l'homme.

    [...]
    Je me pose depuis longtemps une question à propos de cette affirmation : "Si les abeilles disparaissent, plus de fleurs, plus de fruits, etc ...".
    Je me suis installé à la campagne depuis une dizaine d'années. J'ai planté quelques arbres fruitiers, je cultive un potager, je plante des buissons, des fleurs ... bref, je pratique, avec un grand bonheur, un "retour à la nature" ...
    Qu'est-ce qu'on entend, dans ce problème, par "les abeilles" ?? Parce que, j'ai un peu l'impression qu'il s'agit des abeilles des ruches "domestiquées", celles dont on récolte le miel.
    Or, dans ma campagne, je vois toutes sortes de pollinisateurs : des abeilles "domestiques" (que j'ai appris à reconnaître) mais aussi d'autres, de toutes tailles jusqu'à de magnifiques (très) gros bourdons que j'adore taquiner quand ils sortent, tous jaunes, de mes roses trémières ...

    Admettons donc que les abeilles domestiques disparaissent (ce qui serait dommage, évidemment), peut-on pour autant affirmer que mes arbres fruitiers ne porteraient plus jamais de fruits. Vu de mon jardin, ça paraît difficilement crédible ...
    D'ailleurs, la réponse se trouve dans l'extrait ci-dessus, il me semble : "plus de 1000 espèces en France en comptant les espèces domestiques" ... elles ne vont pas disparaître toutes ...

    Cordialement.

  14. #11
    Bruno

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par Ricquet Voir le message
    Admettons donc que les abeilles domestiques disparaissent (ce qui serait dommage, évidemment), peut-on pour autant affirmer que mes arbres fruitiers ne porteraient plus jamais de fruits.
    Les principaux insectes impliqués dans la reproduction des plantes ne sont pas les abeilles mais les papillons quand ce n'est pas le vent et que la plante ne pratique pas l'autofécondation.
    http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosbi...m_id=zoom_c1_1

    Donc non.
    « Il faut dire la vérité, mais on peut l'arranger. » -- Emily Dickinson

  15. #12
    superkenel

    Angry Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Critique de deux points du rapport
    A.

    "1.2.3.3 Champs électriques et magnétiques ( page 40 du rapport )

    Les abeilles perçoivent les champs électriques et magnétiques par l’intermédiaire de petits cristaux abdominaux contenant du fer (Wajnberg et al., 2001). L’influence des champs électriques et magnétiques a peu été étudiée sur l’abeille et les données actuelles ne permettent pas de mettre en évidence une relation entre ces champs et la mortalité des colonies d’abeilles domestiques (Imdorf et al., 2007). "

    Pleins d'études montrent le contraire, peu semblent réellement objectives, mais certaines sont sérieuses et dignes de confiance.
    De plus Il est étrange de constater que la carte mondiale du dévelloppement des infrastructures de téléphonie portable, correspond à peu de chose à celle des régions touchées par l'effondrement de la population des abeilles.

    En parant d'études sur le sujet je viens juste de trouver celle-ci (je ne l'avais pas vu):

    "GSM-Handys ihre Information gepulst abstrahlen, muss neben den reinen Sendefrequenzen von etwa 900 MHz bzw. 1800 MHz zudem die Pulsfrequenz von 217 Hz berücksichtigt werden. Da diese
    Frequenz im Bereich der Wackeltanzfrequenzen der Bienen liegt, könnte sie den Tanzbereich resonant erregen. Entsprechend könnte der damit verbundene Lernprozess als Aufbau interner Modelle der Außenwelt der Bienen nichtthermisch beeinflusst werden."
    Source : http://agbi.uni-landau.de/materialie...uperierung.htm

    "GSM phones emit pulsed their information, in addition to the pure frequency of 900 MHz and 1800 MHz also the pulse frequency of 217 Hz are taken into account. As this frequency in the range of frequencies loose dance of the bees is, could they dance field resonantly excited. Accordingly, the associated learning as construction of internal models of the external world of the non-affected bees."
    Google Translation


    . Peut on considérer comme toxique un facteur de trouble des outils de repèrages et de communication des abeilles ?

    Vu qu'une abeille sans ces précieux outils se perd dans la nature et meurt de faim.

    PS : Ceci pourrait peut-être être une piste quand a la disparission subite des deux essains restant* (disparission à 100%) de la mère de mon amie, l'hiver dernier qui a été plutôt doux! Elle n'a retrouvée aucuns cadavres d'abeilles, et ayant perdu 2 essaims sur 4 l'année
    d'avant, elle a dût réinvestir 150€ dans un essaim neuf.
    Ou alors est-ce Monsanto ou Bayer qui seraient passé avec un aspirateur dans les ruches pour lutter contre l'acton propagatrice de leurs ogm !? (ps : c'est une blague !)


    B.
    "ANNEXE 3 : Évaluation des risques des produits phytopharmaceutiques pour les abeilles " (page 138 du rapport)

    La toxicité du Gaucho-Regent a tout de même été prouvé par le CNRS et l'AFSSA elle même en 1999-2000 !
    Voir CE 1221/97 C. Fléché AFSSA Sophia Antipolis
    Programme Effet des produits phytosanitaires


    Du coup, il est dur pour moi d'avoir confiance en un organisme qui semble changer de point de vue du jour au lendemain...

    Sans le discréditer pour autant, je me pose tout de même encore certaines questions après ce rapport :

    . Les tests de toxicité prennent-ils en comptent l'action associée de plusieurs produits pesticides ensemblent, attendu que rayon d'action d'une abeille domestique est de 5 km ?

    . Les test de toxicités prennent ils en comptent l'action sur le long terme et l'accumulation des substances dans les matériaux organiques de la ruches elle même ?

    . Les test de toxicités prennent ils en comptent l'action sur le long terme et dans la reine de la colonie ?

    (La reine doit accumuler certaines toxines durables dans son organisme car sa vie est completement différente et bien plus longue que ses abeilles filles.)

    . Prend-t-on en compte les effets engendrés par les pesticides sur les défenses imunitaires des larves issues de reine ayant accumulé dans leur organisme certaines substances nocives et nourris par ses soeurs avec une nourriture contaminée de pesticides ?

    "Evidence implicating Bt biopesticides from GM crops has also emerged. Purified Bacillus thuringiensis Cry1Ab toxin was fed to Nosema infected and uninfected borer larvae. Nosema infection reduced the lethal dose of Cry1Ab toxin to one third the lethal dose of the uninfected larvae [11]. When Bacillus thuringiensis kurstaki (Dipel) formulations were used to treat Nosema pyrausta infected and uninfected corn borer larvae. The infected larvae had a lethal dose 45 times lower than the uninfected larvae [12]"
    Source : http://www.i-sis.org.uk/Parasiticfungi.php


    . Comment savoir si l'AFSSA et ses membres ont subit les pressions des grosses firmes phytosanitaires toutes milliardaires ?

  16. #13
    JPL

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par superkenel Voir le message
    Comment savoir si l'AFSSA et ses membres ont subit les pressions des grosses firmes phytosanitaires toutes milliardaires ?[/B]
    La thèse du grand complot caché est un refuge commode (d'autant que non prouvable par nature !). Je connais un des experts de l'AFSSA et je peux dire que si cela c'était produit on le saurait !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  17. #14
    invite87654345678
    Invité

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Bonjour

    Jean Etienne, pourrais-tu me dire où retrouver le compte rendu complet de l'Afssa sur la surmortalité des abeilles, ou me diriger sur un service pour obtenir le dossier complet.
    L'info est plutôt succinte... Plus de 40 causes probables, mais à part le varroa, les pesticides et les mauvaises pratiques des apiculteurs (je crois même que cette définition est faire insulte à la profession... il y a des pourris dans tous les domaines mais ce ne sont pas la majorité), je ne sais pas quelles sont les autres 37 ou plus, causes...

    Merci d'avance,
    Patrick

  18. #15
    invite87654345678
    Invité

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    Les principaux insectes impliqués dans la reproduction des plantes ne sont pas les abeilles mais les papillons quand ce n'est pas le vent et que la plante ne pratique pas l'autofécondation.
    http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosbi...m_id=zoom_c1_1

    Donc non.
    ----
    Bonsoir

    Eh ben... il y a pourtant plus d'abeilles solitaires que de papillons actuellement...

    et le CNRS se contrediraitt alors puisque je lis... :
    "Les insectes pollinisateurs sont tous ceux qui butinent les fleurs au stade adulte : mouches, coléoptères, papillons et surtout abeilles. " ...
    "Les insectes les plus efficaces pour la pollinisation ont fréquemment le corps hérissé de nombreux poils (appelés soies), ou même présentent des organes spécialisés pour la récolte de pollen, comme des corbeilles situées sur les pattes des abeilles." (en français dans le texte !)
    Cherchez l'erreur...

    La pollinisation anémophile est trop aléatoire pour être réellement efficace, et c'est pourquoi la nature a mis en oeuvre différentes méthodes de pollinisation. Celle des insectes (l'entomophile) est complémentaire de la première car sélective.

    Bzzz

  19. #16
    Bruno

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Jean Etienne, pourrais-tu me dire où retrouver le compte rendu complet de l'Afssa sur la surmortalité des abeilles, ou me diriger sur un service pour obtenir le dossier complet.
    Le lien est juste en bas de l'article à coté de l'icone : http://www.afssa.fr/Documents/SANT-R...teAbeilles.pdf
    « Il faut dire la vérité, mais on peut l'arranger. » -- Emily Dickinson

  20. #17
    JPL

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    le CNRS se contrediraitt alors puisque je lis... :
    D'abord le CNRS n'est pas une entité qui parlerait d'une seule voix ; ce sont des chercheurs qui ont chacun leur propre approche des problèmes. Ensuite je ne vois aucune contradiction. En effet les papillons ont bien des "poils" également et dans le deuxième texte les abeilles sont citées comme exemple.
    Quant à la fécondation anémophile, elle est très largement répandue (graminées, conifères...) et même exclusive dans divers groupes de plantes.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  21. #18
    invite87654345678
    Invité

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    D'abord le CNRS n'est pas une entité qui parlerait d'une seule voix ; ce sont des chercheurs qui ont chacun leur propre approche des problèmes. Ensuite je ne vois aucune contradiction. En effet les papillons ont bien des "poils" également et dans le deuxième texte les abeilles sont citées comme exemple.
    Quant à la fécondation anémophile, elle est très largement répandue (graminées, conifères...) et même exclusive dans divers groupes de plantes.
    J'ai relevé une incohérence dans le texte, je la relève.

    La fonction première des poils d'abeilles est de récolter le pollen et de le disperser... Ce n'est pas le cas chez les papillons. Chez la majorité des diurnes, les poils sont situés sur le dessus du corps et n'ont pas fonction de pollinisation. Lorsque l'on observe un papillon, on constate qu'il se tient debout sur la fleur et aspire le nectar avec sa trompe. Il ne se "baigne" pas dans le pollen comme le font certaines abeilles qui le récoltent avec leurs poils abdominaux.

    D'autre part je n'ai jamais prétendu que la pollinisation anémophile n'était pas répandue. J'ai dit qu'elle n'était pas suffisante en tant que telle sinon la pollinisation entomophile n'existerait pas. Elle correspond à certaines essences, comme l'entomophile ou la myrmécophile correspondent à d'autres. Elles se complètent.

  22. #19
    invite87654345678
    Invité

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    Le lien est juste en bas de l'article à coté de l'icone : http://www.afssa.fr/Documents/SANT-R...teAbeilles.pdf
    Je n'avais pas vu. Merci

  23. #20
    Gaffal

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    C' est quand même etrange cette histoire
    en 20 ans, bon nombre de molécules phytosanitaires les plus toxiques ont etés retirées du marché
    les prix de celles qui restent on bien gonflés et je peux vous garantir qu' on les emploie à reculons (lutte raisonnée).
    j' ai des ruches dans les vignes, mais aussi des hordes de bestioles qui ont l' air de bien se porter...

    j' en suis à me demander si ce n' est pas une de ces molécules fongicide retirée du marché qui à laissé la porte ouverte à l' épidémie de Nosema Ceranae .
    je suis aussi, et comme vous trés soupçonneux envers toutes ces fréquences electromagnétiques que l' on propage dans notre environnement (wifi,bluetooth,3G...)
    Quand aux propriétaires de serres à tomates qui ont importé des ruchettes de frelons asiatiques pour polliniser leurs cultures, il auraient mérité une bonne punition cul nu devant la ruche...

  24. #21
    invite87654345678
    Invité

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Je pense qu'une des raisons majeures du déclin des abeilles est l'appauvrissement de la qualité du pollen.
    La diversité génétique florale s'étant affaiblie du fait des cultures et de l'usage intensif de produits phytosanitaires toxiques, il en découle que la qualité de la nourriture des pollinisateurs s'en ressent. Elle induit une fragilité chez l'insecte.
    Une abeille sociale qui ne trouve pas de nourriture suffisante à proximité de sa ruche, meurt. Il en est de même en cas d'absence d'eau.
    On parle beaucoup de la disparition des abeilles sociales dont on peut dénombrer les ruches, mais peu ou pas des abeilles solitaires dont il impossible de quantifier les victimes.
    Or la plupart des abeilles solitaires se nourrissent à la même source que les abeilles sociales.

    J'ai même eu l'occasion d'observer (et des spécialistes également) que la collète du lierre qui émerge en septembre (ce qui en fait l'abeille la plus tardive de l'année), généralement inféodée au pollen de lierre, apparait plus tôt (juillet-août) et se nourrit de pollen de solidage (photos pour preuve ainsi que captures).
    Un entomologiste belge (Nicolas Vereecken) mène une étude sur 4 ans afin de définir si l'abeille se spécialise, et si le pollen sert à nourrir les larves. Personnellement je le crois. Mais croyance ne vaut pas preuve.
    Les massifs de lierre sauvage (Hedera helix) sont de plus en plus rares. Il n'en subsiste plus que dans les vignobles de côteaux sur les vieux murs de soutainement ou sur les ruines. L'insecte doit donc se rabattre sur une autre source de nourriture pour survivre et surtout, émerger plus tôt en saison.
    Le solidage étant une plante envahissante, il est éliminé là où il peut l'être. Que l'on éradique aussi le solidage, la collète pourrait disparaître totalement, à moins qu'elle ne se spécifie à nouveau en s'adaptant à une autre plante nourricière.

  25. #22
    superkenel

    Thumbs up Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    La thèse du grand complot caché est un refuge commode (d'autant que non prouvable par nature !). Je connais un des experts de l'AFSSA et je peux dire que si cela c'était produit on le saurait !
    Les modérateurs ne doivent-t-il pas faire se genre de commentaire en privé suivant la charte du forum de Futurama?

    Je n'ai pas de thèse et je ne suis membre d'aucun parti politique et ne crois pas au pouvoir mondial des reptiles ou des extraterrestres.
    Pour me défendre je ne citerais que quelques mots clefs références à l'histoire et l'actualité, libre à vous d'être intelligent et curieux.
    EG Farben, Nuremberg / Monsanto, Aspartam, Regan, FDA / Pfizer, procès, enfants, méningite, Nigéria.

  26. #23
    myoper

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par superkenel Voir le message
    EG Farben, Nuremberg / Monsanto, Aspartam, Regan, FDA / Pfizer, procès, enfants, méningite, Nigéria.
    Les (dé)sinformations sur ces sujets sont tellement connues qu'on les trouve même sur internet, par contre il y a peu de gens qui les étudient objectivement et sérieusement.
    Finalement H.S. ces commentaires.
    Dernière modification par myoper ; 25/02/2009 à 18h58.

  27. #24
    JPL

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Citation Envoyé par superkenel Voir le message
    Les modérateurs ne doivent-t-il pas faire se genre de commentaire en privé suivant la charte du forum de Futurama?
    Lis en totalité la charte du forum :
    Tout acte de modération est écrit en vert ; dans les autres cas les modérateurs s'expriment à titre personnel.
    D'où sors-tu que je doive faire ces commentaires en privé ?

    J'ai encore le droit d'avoir une opinion personnelle et de l'exprimer comme tout autre membre du forum, non ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  28. #25
    Ryuujin

    Re : Actu - Surmortalité des abeilles : plus de 40 causes identifiées par l'Afssa

    Pleins d'études montrent le contraire, peu semblent réellement objectives, mais certaines sont sérieuses et dignes de confiance.
    De plus Il est étrange de constater que la carte mondiale du dévelloppement des infrastructures de téléphonie portable, correspond à peu de chose à celle des régions touchées par l'effondrement de la population des abeilles
    Pourrais-tu les citer ? Personnellement, je n'en vois pas une seule qui soit concluante.

    L'étude allemande que tu cites est disponible sur ingenta, on en a déjà longuement parlé : elle ne prouve strictement rien, puisqu'il s'agit d'un simple modèle théorique, qui ne permet même pas de conclure théoriquement (il n'est pas démontré qu'il y a résonnance, et qu'en admettant qu'il y ait résonnance, cela affecte réellement des processus cognitifs).

    Pour ce qui est des cartes, désolé, mais je ne vois vraiment pas de quoi tu parles : à l'échelle Francaise, je ne vois au contraire aucune corrélation.


    . Peut on considérer comme toxique un facteur de trouble des outils de repèrages et de communication des abeilles ?
    Toxique, je ne pense pas, mais nocif quand même.
    A noter que ce n'est à priori pas le cas des ondes GSM.


    La toxicité du Gaucho-Regent a tout de même été prouvé par le CNRS et l'AFSSA elle même en 1999-2000 !
    Oui, mais pour des concentrations sans commune mesure avec celles auxquelles les abeilles sont réellement exposées.
    Lisez un peu mieux avant de tirer des conclusions.

    Pour les tests de toxicité, cela dépend desquels. On ne teste généralement que l'effet d'une exposition : qu'elle soit directe ou qu'elle provienne de matériaux de la ruche est hors-sujet.


    L'article que tu cites par de l'action d'une toxine BT sur l'insecte ravageur qu'elle cible. Chez ces ravageurs sensibles au BT, ok ; il y a une augmentation de la sensibilité à des parasites en présence de BT.

    Mais l'abeille n'est pas sensible à cette toxine BT.

Discussions similaires

  1. Actu - Les abeilles nous abandonnent
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 67
    Dernier message: 04/07/2010, 20h20
  2. Actu - L'Afssa conclut à l'innocuité du maïs OGM MON 810 de Monsanto
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 91
    Dernier message: 14/02/2009, 15h25
  3. Actu - Reconnaissance des visages : l'ordinateur devrait imiter... les abeilles
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/02/2009, 14h27
  4. Actu - Loque américaine : des découvertes pour protéger les abeilles
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/06/2008, 13h35