Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    Le 2 mars 1969, il y a exactement 40 ans et&nbsp;trois heures, le premier prototype du supersonique Concorde s'arrachait du sol pour la première fois, cristallisant les efforts de milliers de techniciens et d'ingénieurs et inaugurant une nouvelle époque du transport aérien civil.<br />
    Aéroport de Toulouse-Blagnac, 2 mars 1969, 15 h 38. L'appareil qui fut rapidement qualifié&nbsp;- et l'est toujours&nbsp;- de «&nbsp;plus bel avion du monde&nbsp;» vient de s'élancer en bout de piste. Les milliers d...

    Lire la suite : Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Severance

    Re : Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    Quel bel avion... j'ai toujours une larme à l'œil en pensant qu'il ne revolera plus...

  5. #3
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    Décidément, la propension aux cocoricos et aux envolées lyriques obscurcit quelque peu le jugement et nuit à l’exactitude des informations.
    Nous sommes sur un site scientifique, pas sur un blog perso. Il faudrait donc éviter les raccourcis hasardeux et les extrapolations approximatives.

    Citation Envoyé par RSSBot Voir le message
    Concorde est bien plus qu’un avion : c’est un mythe de l’Histoire.
    Très beau mais on aimerait moins de mythe et plus d’Histoire (avec un grand H).

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  6. #4
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    Il y a le Concorde, objet technologique : magnifique.
    Il y a le Concorde, comme solution économique : une erreur.
    Il y a le Concorde de l'imaginaire : en effet un mythe. N'oublions pas que c'est un héritage des années De Gaulle avec tout le mythe de la grandeur de la France. Et avec cet appareil elle surpassait toutes les grandes puissances. En plus il était beau.
    Donc cela ne me choque pas qu'un détour d'une phrase on évoque cet aspect. Il explique d'ailleurs pourquoi on s'est si longtemps obstiné à le faire voler alors qu'on savait que ce n'était pas rentable et qu'il était condamné.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    Encore une fois il faudrait faire la part du jugement personnel, en particulier esthétique, et de l’exposition objective des faits.
    Dans le genre « objet technologique », il y a des fondus de locomotives à vapeur que les bielles et les pistons mettent en pamoison. Sur un blog d’un ferrovipathe j’ai lu le dithyrambe des fameuses locomotives électriques « nez cassés » ! Tous les gouts sont dans la nature. Pour moi une locomotive à vapeur c’est laid, c’est sale, c’est bruyant et ça sent mauvais.
    Je trouve aussi que le Concorde était très beau, mais s’il avait été moche, à mon gout du moins, je suis bien convaincu qu’il aurait eu ses fans quand même en tant qu’objet technologique et que « belle réalisation française » (et accessoirement britannique ).
    Mais on est là dans l’esthétique et le symbolique, pas dans la technologie.

    Sur le plan économique je suis assez mécontent que mes impôts aient subventionné pendant des décennies les déplacements des VIP qui avaient, eux, les moyens de s’offrir le voyage.

    Sur le plan technique il ne faut pas passer sous silence le fait que le crash de Gonesse a révélé des défauts majeurs qui ont causé la cascades d’avarie entrainant la perte de contrôle de l’appareil. Son certificat de navigabilité malgré les tentatives de sécuriser les réservoirs lui a d’ailleurs été retiré pour ça. Henri Perrier, entre autres, ingénieur navigant d'essais lors du premier vol de Concorde en 1969 (un des quatre membres de l’équipage) puis directeur des essais en vol de la Division avions de l'Aérospatiale et directeur du programme Concorde de 1978 à 1994 a été mis en examen en 2005 pour homicides et blessures involontaires dans le cadre de l'enquête sur le crash de Gonesse. Il est soupçonné d'avoir été informé dès 1979 du défaut du supersonique qui a entrainé la fuite de carburant et de n'avoir rien fait pour y remédier. Le procès doit avoir lieu en février 2010. Concorde était donc loin d’être l’objet technologique sûr et fiable qu’on voulait le dire.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  9. #6
    cisou9

    Wink Re : Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    On peut dire ce que l'on veut, mais c'est un défit technologique qu'aucun pays n'a pu relever.
    Je suis peut-être cocorico mais je suis fière de l'être.
    Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peut l'en empêcher.Alexandre Soljenitsyne

  10. Publicité
  11. #7
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    Citation Envoyé par cisou9 Voir le message
    On peut dire ce que l'on veut, mais c'est un défit technologique qu'aucun pays n'a pu relever.
    Est-ce qu’il serait possible d’être un peu rigoureux ? En quoi les autres pays n’auraient pas été capable de relevé le défi ?

    L’URSS l’a effectivement relevé. Le Tupolev 144 était bâclé et le programme a foiré, c'est vrai mais il volait. Dire qu’un programme soviétique est foireux est une tautologie…

    Les USA, quant à eux, ont décidé de mettre les pouces et ils ont bien fait quand on voit les déboires commerciaux du Concorde. Je ne doute qu’ils en avaient les capacités technologiques.
    On peut même craindre rétrospectivement que, s’ils avaient persévéré, ils auraient finalement accouché d’un supersonique de deuxième génération. Il aurait eu en particulier un rayon d’action supérieur permettant les liaisons transpacifiques que le Concorde ne pouvait pas assurer. Auquel cas, Concorde se serait fait souffler même la pauvre niche dans laquelle il a survécu.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  12. #8
    SK69202

    Re : Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    Bonsoir,

    Les USA, quant à eux, ont décidé de mettre les pouces et ils ont bien fait quand on voit les déboires commerciaux du Concorde.
    L'argument est inversé, c'est quand les américains ont mis les pouces que les déboires commerciaux de Concorde ont commencés. Ils ne sont pas restés inactifs. Le choc pétrolier de 73 n'a évidement rien arrangé.

    Reste que nous sommes les seuls à avoir pu voir, entendre et pour quelques uns voler dans un avion civil supersonique.

    Très beau mais on aimerait moins de mythe et plus d’Histoire (avec un grand H).
    Les mythes c'est ce qui restent quand l'Histoire a ou est oublié(e).

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #9
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    L'argument est inversé, c'est quand les américains ont mis les pouces que les déboires commerciaux de Concorde ont commencés. Ils ne sont pas restés inactifs. Le choc pétrolier de 73 n'a évidement rien arrangé.
    Argument fréquemment entendu mais faux, une corrélation n’indique pas une relation de cause à effet.

    Cette affaire est emblématique des rapports qu’entretiennent les Français avec l’Amérique, surtout en cette période gaulliste. On a accusé les vilains Yankees de l’avoir coulé parce qu’il était comme ils disent eux-mêmes NIH (Not Invented Here). La Federal Aviation Administration (FAA) a en effet interdit aux avions civils le survol à vitesse supersonique du territoire et des eaux territoriales US. C’est rapidement devenu le cas partout ailleurs.
    L’État américain finançait pour sa part le projet SST, lancé par Kennedy en 1963. Là-bas aussi la politique a joué un rôle décisif puisque, comme pour le spatial vis à vis de l’URSS, l’Amérique voulait rattraper le retard de cinq ou six ans qu’elle avait pris sur l’Europe. Parmi les projets soumis par les avionneurs à l’appel d’offre lancé par l’État fédéral c’est le plus pharaonique qui avait été choisi, le B 2707 de Boeing, sautant directement à la génération suivante : 300 places, Mach 3, ailes à géométrie variable, construction en titane, autonomie de 6.500 km environ.
    Mais deux types d’opposition se sont déclarés aux USA contre les supersoniques.
    Le premier, environnemental, s’est surtout concentré sur les nuisances sonores, celle du décollage et celle du bang supersonique. Des associations écologiques et de riverains ont obtenu de l’aéroport de New York l’interdiction d’accès au Concorde, interdiction qui a été ultérieurement annulée par un tribunal. Il faut se rappeler les plaintes récurrentes des habitants de la grande banlieue Nord de Paris situées dans l’axe des pistes de l’aéroport Charles de Gaulle, jusqu’à une trentaine de kilomètres de distance à cause de ses moteurs à post-combustion (des moteurs militaires naturellement).
    La deuxième opposition, spécifiquement contre le SST, d’ordre politique, contestait le financement sur fonds publics de projets industriels à vocation commerciale, inacceptable dans une économie de marché. Le programme SST, après avoir englouti des sommes importantes, a été annulé par le Sénat en 1971 avant même la construction du premier prototype, bien qu’il ait reçu 115 pré-commandes et qu’il ait été soutenu par tous les présidents en exercice.
    Par conséquent la première opposition était dirigée contre les supersoniques en général, et non contre le Concorde en particulier, et la deuxième l’était spécifiquement contre le programme officiel américain qui a donc été étouffé dans l’œuf.
    Est-ce que le survol du territoire français est autorisé en supersonique ? Les autorités françaises auraient-elles délibérément saboté la carrière du Concorde ? C’est interdit absolument partout dans le monde, eaux territoriales incluses. Vu son rayon d’action il ne lui restait que les lignes transatlantiques. Commercialement c’est maigre. Il n’y avait guère de place pour une autre compagnie à part British Airways et Air France.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Reste que nous sommes les seuls à avoir pu voir, entendre et pour quelques uns voler dans un avion civil supersonique.
    Le voir était facile. Je l’ai même vu sur l’aéroport de Moscou.
    L’entendre, merci bien, je tiens à mes tympans.
    Voler dedans, avec ce qu’il m’a couté en impôts je ne sais pas si j’aurais eu droit à un billet mais en tout cas c’était trop cher.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Les mythes c'est ce qui restent quand l'Histoire a ou est oublié(e).
    Les mythes sont d’essence religieuse et la religion n’a pas sa place sur ce forum.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  14. #10
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Il y a 40 ans, le premier vol du Concorde

    Il faut redescendre sur terre et faire son deuil des envolées lyriques. Déjà que le supersonique n’a guère de passé, mais a-t-il un avenir ?

    Il y a le problème du bruit. Il parait improbable qu’on arrive un jour à résoudre l’équation de l’efficacité des moteurs et de la cellule en subsonique comme supersonique. Concorde était équipé de moteurs d’origine militaire à post combustion, laquelle était utilisée au décollage et au passage du mur du son. Est-ce qu’on arrivera un jour à faire un moteur à cycle variable, à fort taux de dilution pour le subsonique, donc relativement silencieux et moins gourmand, et à faible taux pour le supersonique ? En attendant, comme les avions de chasse, Concorde délivrait plus de 110dB au décollage et à l’atterrissage.
    Les riverains des aéroports concernés (jusqu’à des dizaines de kilomètres dans l’axe des pistes) ont dû supporter ça pendant des décennies. On pouvait s’assoir sur l’opinion publique mais maintenant ça fait désordre.

    Le problème de la consommation peut être amélioré à la marge mais il n’y a pas de miracle. On pouvait fermer les yeux sur cette question mais à présent avec un baril qui peut repasser au-dessus des $100 et pourquoi pas $200, quel avionneur et quelle compagnie prendrait le risque ?
    Comme les 4X4 voraces, les supersoniques ne sont pas verts et pas durables du tout.

    Les investissements colossaux nécessaires à son développement le mettent hors de portée d’un seul avionneur que ce soit Airbus ou Boeing. Ils devraient s’associer et compter sur des financements publics. Ça m’étonnerait que ce type de dépense puisse à nouveau être pris en charge par les états, États-Unis compris.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

Discussions similaires

  1. Actu - Premier vol d'un avion piloté électrique à piles à combustible
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/12/2014, 01h02
  2. Actu - En images : l'extraordinaire aventure de Concorde
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 10
    Dernier message: 06/03/2009, 07h28
  3. Actu - En bref : le premier laser optique a 48 ans !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/05/2008, 13h53
  4. Actu - Messenger réussit le premier survol de Mercure depuis 33 ans
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 6
    Dernier message: 17/01/2008, 09h51