À quoi sert un ver, un virus ou un spyware s'il ne peut être utilisé que sur un échantillon restreint de machines qui supportent le langage dans lequel il a été développé ? À rien. Les développeurs de malwares l'ont bien compris. Il est donc naturel qu'ils se tournent vers un langage extrêmement portable comme JAVA.

Les développeurs de malwares ont un regain d'intérêt pour le langage...{br}{br}Cliquez-ici pour lire l'article{br}