Des chercheurs de l'Université de Liverpool, dirigés par le Dr Michael Berenbrink, ont étudié le phénomène évolutif par lequel les poissons se sont dotés, durant les 400 derniers millions d'années, de la capacité à demeurer immobiles à différentes profondeurs d'eau.

Une vessie natatoire remplie de gaz permet à des poissons tels que le brochet ou la morue de flotter à certains niveaux...{br}{br}Cliquez-ici pour lire l'article{br}