Il y environ 2,5 milliards d'années, l'intense dégagement d'oxygène produit par certains micro-organismes aurait libéré dans l'océan d'énormes quantités de sels d'uranium. Accumulé sur les côtes, ce minerai aurait déclenché un peu partout sur Terre des réactions de fissions nucléaires. C'est l'hypothèse hardie de deux chercheurs canadiens.<br />
Pourquoi les roches datant de moins de 2,5 milliards d'années sont-elles si pauvres en uraninite ? Cet oxyde d'uranium (UO2 et UO3, plus quelques autres é...

Lire la suite : Et s'il avait existé des millions de réacteurs nucléaires naturels ?
Les actualités Futura-Sciences