Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Actu - En bref : le déclin des derniers tigres de Sibérie



  1. #1
    RSSBot

    Actu - En bref : le déclin des derniers tigres de Sibérie

    Selon le dernier rapport de Wildlife Conservation Society, la dernière population de tigres de Sibérie a subi une chute de 40% de ses effectifs, à cause du braconnage et de la fragmentation de son habitat.<br />
    La population des tigres de Sibérie, Panthera tigris altaica, après avoir atteint le seuil alarmant de moins de 30 individus dans les années 1940, avait été estimée à 500 spécimens en 2005.<br />
    C'est le Programme de Suivi des Tigres de Sibérie, coordonné par le Wildlife Conservation Society,...

    Lire la suite : En bref : le déclin des derniers tigres de Sibérie
    Les actualités Futura-Sciences

  2. #2
    noir_ecaille

    Exclamation Re : Actu - En bref : le déclin des derniers tigres de Sibérie

    Critiques :

    Quand une espèce s'éteint, la cause peut être naturelle ou artificielle -- artificielle de façon directe ou indirecte, en tout cas plus ou moins liée à l'homme et à ses accès destructeurs.

    C'est décevant de découvrir qu'il vaut mieux guérir la faim dans le monde, à coup d'OGM dispendieux et brevetés tout en éteignant les variétés naturelles locales plus adaptées, ou en supprimant une source de devises de façon très con.
    Un exemple ? Dans les îles d'Indonésie, certaines populations d'hippocampes s'amenuisaient comme peau de chagrin à cause des "médecines" traditionnelles régionales à base de poudre de perlinpinpin. Il a fallu la venue d'ONG pour faire prendre conscience aux autochtones qu'une exploitation réussie est une exploitation pérenne. Résultat : la poudre de perlinpinpin se vend toujours et à bon prix, et pour ce faire des sanctuaires à but reproductifs ont été créés pour les hippocampes. C'est tellement simple à appliquer...

    C'est quand même grave d'appauvrir nos propres ressources (y compris les prédateurs qui sont des régulateurs, un peu comme les loups qu'il a fallut réintroduire au parc de Yellowstone par exemple...), sous la mince excuse que "oh zut ! c'est pas vraiment voulu, c'est promis pas fait exprès".

    S'agit-il d'un manque de conscience ou d'un problème de vocabulaire, qu'il s'agisse du tigre de Sibérie ou du grand requin blanc ?

    Faut-il créer une expression comme "génocide d'une espèce ou d'une race" pour espérer interpeler l'opinion et les politiques ?

Discussions similaires

  1. Actu - En bref : a-t-on trouvé des poils de yéti ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 38
    Dernier message: 01/09/2012, 21h51
  2. Actu - Le déclin des empires romain et byzantin : une histoire de sécheresse ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 12
    Dernier message: 12/12/2008, 12h40
  3. Actu - Découverte d'un bébé mammouth congelé en Sibérie
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/07/2007, 12h27
  4. Actu - Trafic d'os et organes de tigres dans les élevages de Chine
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/06/2007, 16h15
  5. Trois bébés tigres de Sibérie sauvés dans l'extrême-orient russe
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/02/2007, 15h02