Uwe Bergmann, du Stanford Synchrotron Research Laboratory (SSRL), et ses collègues ont eu l'idée d'utiliser le rayonnement X pour percer les secrets d'un document vieux de 1000 ans, seule copie existante d'au moins deux traités disparus du savant grec Archimède.

Le manuscrit rédigé par un scribe au Xème siècle a été effacé (sans doute au jus de citron) quelques deux cents ans plus tard...{br}{br}Lire l'article : Les secrets d'Archimède passés aux rayons X {br}