Le protocole de Montréal a démontré l'action destructrice de certains fluides frigorigènes sur la couche d'ozone, notamment les CFC et HCFC. Ils ont été remplacés par les fluides frigorigènes HFC, dont les plus courants en climatisation sont le R407C et le R410A. Les HFC présentent l'avantage d'u...

Lire la suite : Les fluides frigorigènes sont-ils néfastes pour l'environnement ?
Les questions / réponses Futura-Sciences