Découverts au début des années 1990, les microARN contribuent à réguler l'expression des gènes.

Chez l'homme, plus de 200 de ces courtes séquences d'ARN non codantes de 20 à 25 nucléotides ont été identifiés, mais leurs mécanismes d'action restent peu connus. Aujourd'hui, trois études américaines, parues dans la revue Nature, éclairent d'un jour nouveau...{br}{br}Lire l'article : Cancer : les microARN s'en mêlent {br}