Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Voile solaire : lancement de Cosmos 1 dans quelques heures



  1. #1
    RSSBot

    Voile solaire : lancement de Cosmos 1 dans quelques heures

    Cosmos 1, le premier voilier spatial, devrait être placé sur orbite ce soir par une fusée à trois étages Volna, construite à partir du missile balistique militaire SS-N-18. Elle sera tirée depuis un sous-marin du type Kalmar naviguant en mer de Barents et placée en orbite à une altitude d'environ 840 kilomètres.

    D'une masse de 110 kilogrammes, la voile est composée de huit pétales...{br}{br}Lire l'article : Voile solaire : lancement de Cosmos 1 dans quelques heures {br}
    Soyez le premier à commenter cette actualité !

  2. Publicité
  3. #2
    vanos

    Re : Voile solaire : lancement de Cosmos 1 dans quelques heures

    Bonsoir,
    Je pratique les sports de voile, en dériveur ou char à voile, grâce à la dérive (la quille pour les voiliers) ou les roues on peut remonter le vent. Cette allure s'appelle "naviguer au plus près" et si c'est au plus près serré c'est même l'allure la plus rapide. Avec un char à voile on va même beaucoup plus vite que le vent.
    Je me demande donc si on peut plus ou moins adapter cette techinque pour se rapprocher du Soleil au lieu de s'en éloigner.
    La dérive (quille) ou les roues, en contact avec un autre milieu que l'air, sont indispensables pour éviter le dérapage et maintenir la direction choisie. Dans l'espace c'est une autre paire de manches car il n'y a pas de point d'appui pour une "dérive spatiale".
    Si quelqu'un d'entre vous à une réponse, merci de la communiquer dans ce débat.
    Amicalement.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)

  4. #3
    zoup1

    Re : Voile solaire : lancement de Cosmos 1 dans quelques heures

    Le seul moyen est de se lancé dans la bonne direction avec une vitesse suffisement grande. On peut utiliser la voile solaire pour acquérir une vitesse suffisement grande tout en tournant autour d'une planète (qui joue en quelque sorte le rôle de la dérive) et permet de passer par le point un point de Lagrange. Par contre l'accélération acquise à chaque tour est très faible et il me semble difficile d'échapper de l'attraction de la planète avec une vitesse supérieure à une énergie correspondant au point de Lagrange.
    (C'est sans doute pas très clair comme formulation je m'en rend bien compte mais il me faudrait fait un peu trop d'effort avec cette chaleur pour en trouver une plus adaptée).
    Je te donne une idée, tu me donnes une idée, nous avons chacun deux idées.

  5. #4
    vanos

    Re : Voile solaire : lancement de Cosmos 1 dans quelques heures

    Citation Envoyé par zoup1
    On peut utiliser la voile solaire pour acquérir une vitesse suffisement grande tout en tournant autour d'une planète (qui joue en quelque sorte le rôle de la dérive) et permet de passer par le point un point de Lagrange. Par contre l'accélération acquise à chaque tour est très faible et il me semble difficile d'échapper de l'attraction de la planète avec une vitesse supérieure à une énergie correspondant au point de Lagrange.
    Bonsoir,
    Un satellite autour d'un planète va se retrouver alternativement "vent debout" et "vent arrière" ce qui le privera de tout gain d'énergie, en plus de quel point de Lagrange parles-tu? L1, L2 ou L3, je ne parle pas de L4 ni de L5 qui sont beaucoup trop loin (149,6 millions de km); sans compter que les points de Lagrange n'ont pas d'énergie ce sont des puits de gravité. La planète ne peut en aucun cas servir de dérive car elle n'a pas de contact physique avec le voilier solaire. Ta réponse ne répond pas du tout à la question qui était : "peut envisager un moyen quelconque pour remonter le vent solaire afin de se raprocher de l'étoile au lieu de s'en écarter".
    Merci tout de même pour l'effort.
    Amicalement.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    doryphore

    Cool Re : Voile solaire : lancement de Cosmos 1 dans quelques heures

    D'après moi, le flot de particules solaires n'est pas assez dense pour permettre d'exploiter une éventuelle dépression permettant de louvoyer...
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  8. #6
    zoup1

    Re : Voile solaire : lancement de Cosmos 1 dans quelques heures

    Citation Envoyé par vanos
    Bonsoir,
    Un satellite autour d'un planète va se retrouver alternativement "vent debout" et "vent arrière" ce qui le privera de tout gain d'énergie, en plus de quel point de Lagrange parles-tu? L1, L2 ou L3, je ne parle pas de L4 ni de L5 qui sont beaucoup trop loin (149,6 millions de km); sans compter que les points de Lagrange n'ont pas d'énergie ce sont des puits de gravité. La planète ne peut en aucun cas servir de dérive car elle n'a pas de contact physique avec le voilier solaire. Ta réponse ne répond pas du tout à la question qui était : "peut envisager un moyen quelconque pour remonter le vent solaire afin de se raprocher de l'étoile au lieu de s'en écarter".
    Merci tout de même pour l'effort.
    Amicalement.
    Je vois bien que ma répons pas très claire n'a pas été bien comprise.
    Je ne sais pas bien comment est conçu cosmos 1, mais on peut penser à priori que la sonde équipée d'une voile solaire est équipée d'un d'un ssytème permettant d'orienté cette voile par rapport au flux de photons. Ainsi lorsque la voile est satellisée autour de d'une planète, on doit pouvoir se débrouiller pour être poussé lorsque l'on se déplace en suivant le vent solaire et ne pas être freiné lorsque l'on se déplace en sens inverse du vent solaire. Il est ainsi possible d'augmenter l'énergie mécanique de la sonde et de changer d'orbite.
    C'est en ce sens que la planète peut être utilisée comme une "dérive", mais je veux bien y mettre autant de guillemets qu'il te fera plaisir. L'impulsion acquise lorsque la sonde se déplace dans la direction du flux de photon est "retourné" grâce à l'attraction gravitationnelle de la planète.
    C'est pas très simple à exprimer avec des mots, c'est pour cela que je suis un peu confus, mais en gros si on oubli tout les astres autre que la planète en question, tu peux décrire le mouvement de la sonde autour de la planète en utilisant 2 grandeurs seulement (+ une phase en fait) l'énergie et le moment cinétique de la sonde. C'est deux grandeurs constituent une sorte d'espace des phases pour le mouvement de la sonde. Par ailleurs, il est possible de déterminer à tout instant ce que doit être l'orientation de la voile solaire pour se déplacer le long d'une direction "choisie" dans cet espace des phases, autrement dit pour modifier l'orbite de la sonde de la manière que l'on souhaite. Conceptuellement, cela ressemble beaucoup à un effet de fronde utilisé pour dévier et accéléré une sonde (normale) lors du passage près d'une planète.
    Maintenant, si on inclut dans l'affaire les autres astres, il n'est plus aussi facile de se "guider". En travaillant dur, on arrive cependant à passer par un point de Lagrange (Celui que l'on veut mais je pense à L1 bien sur pour aller vers le Soleil). Avec une voile solaire on aura du mal à passer ce point de Lagrange avec une vitesse importante et en gros l'énergie de la sonde sera l'énergie potentielle correspondant au point de Lagrange... Ensuite il ne reste plus qu'à se laisser glisser vers le soleil.
    La planète à laquelle je pense est bien sur la Terre, il faut bien fournir de l'énergie au système pour s'extraire du champ de gravitation terrestre.

    J'espère qu'avec cette réponse mon point parraitrat moins confus, mais je suis quelque peu septique.
    Je te donne une idée, tu me donnes une idée, nous avons chacun deux idées.

  9. Publicité
  10. #7
    vanos

    Re : Voile solaire : lancement de Cosmos 1 dans quelques heures

    Citation Envoyé par doryphore
    D'après moi, le flot de particules solaires n'est pas assez dense pour permettre d'exploiter une éventuelle dépression permettant de louvoyer...
    Bonjour,
    Non, je ne pense pas qu'il s'agisse de dépression, dans l'espace cela n'a pas sens, mais bien de poussée des photons. La progression du voilier est dûe à la résultante du parallélogramme des forces poussée du vent/appui de la dérive. Dans l'espace, il n'y a pas d'appui, je vois mal comment remonter le vent solaire dans de telles conditions.
    Amicalement.
    Connais toi toi-même (Devise de Socrate inspiré par Thalès)

Discussions similaires

  1. [Divers] Comment peut-on mourrir irradié en quelques heures?
    Par dperez dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/11/2007, 14h23
  2. Voile solaire : lancement de Cosmos 1 - échec de la mission - MAJ
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/06/2005, 08h54
  3. Il ne me reste que quelques heures
    Par African_Warrior dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/04/2005, 22h43