Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Un groupe d'experts internationaux réuni au Mexique a défini les mesures à prendre pour mettre en place un système de prévention de collision d'astéroïdes avec la Terre et en a profité pour alerter les agences spatiales sur la nécessité de se doter de la capacité à dévier un objet se dirigeant vers la Terre. Comme le souligne le Comité des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique de l'Onu (Copuos), ce risque est ténu&nbsp;mais réel. <br />
    La réunion qui vient de se tenir a été orga...

    Lire la suite : Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    Carcharodon

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Salut,
    Comme le souligne le Comité des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique de l'Onu (Copuos), ce risque est ténu mais réel.
    Le risque est tellement ténu que le dernier géocroiseur "de grande extinction" est tombé il y a ...65 millions d'années ...

    l'exemple de Canyon Diablo est un mauvais exemple : il n'a provoqué qu'un dégat local et il serait hors de question de développer un système coutant des dizaines voir centaines de milliards pour éviter qu'une météorite fasse un cratère dans le désert.

    Rappellons aussi que les zones urbaines représentent une fraction infime de la surface terrestre.

    Seul, un gros géocroiseur, de plusieurs kilomètres de diamètre, serait une vraie menace pour l'humanité (pour une partie du moins, car si une espèce peut survivre a ça, c'est bien l'homme avec sa capacité d'observation et d'anticipation).

    Et contre un tel monstre, on ne pourra rien faire, sauf a avoir un système qui couterait des milliers de milliards, chose absolument impensable a développer aujourd'hui.

    Alors revenons sur terre : ça arrive tout les 100 millions d'années (même encore plus que ça si on considère que le précédent "daterait" du permien), il nous reste quelques dizaines de millions d'années avant que le ciel ne nous tombe sur la tête.

    Les "experts" ont surtout besoin d'argent, en ces temps difficiles, mais il y a des moyens plus correct de se le procurer que de faire du catastrophisme puéril de ce genre, en prenant, finalement, les gens pour des cons apeurés, près a payer sous une menace totalement inexistante.

    Un jour peut-être, on aura les moyens et la technologie disponible, mais certainement pas aujourd'hui.

    Tout ceci ne fait que remuer du vent et n'a rien d'un projet scientifique.
    Cet argent serait bien mieux employé ailleurs, dans le domaine spatial.
    Pour aller sur mars par exemple...
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  4. #3
    Mikael34

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Observer et prendre connaissance du risque qu'un astéroïde rentre en collision avec la Terre, pourquoi pas.

    Mais la question est surtout : est-on capable d'agir et de dévier la trajectoire d'un astéroïde par exemple ?
    Car si ce n'est pas le cas, quel intérêt de dépenser des milliards si c'est juste pour savoir qu'un astéroïde va nous percuter mais qu'on ne peut rien faire

  5. #4
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Tu fais une interprétation fautive des statistiques et des notions de risque. On ne peut pas considérer qu’un risque très faible est nul.
    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Rappelons aussi que les zones urbaines représentent une fraction infime de la surface terrestre.
    Un astéroïde a une chance équivalente de tomber en n’importe point du globe. Ce n’est pas parce que les régions désertiques sont majoritaires et qu’il n’y a pas eu d’impact sur des zones habitées depuis l’époque historique (et donc la constitution de ville) que le risque n’existe pas.

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Alors revenons sur terre : ça arrive tout les 100 millions d'années (même encore plus que ça si on considère que le précédent "daterait" du permien), il nous reste quelques dizaines de millions d'années avant que le ciel ne nous tombe sur la tête.
    Ce n’est pas parce qu’il y a eu en moyenne un évènement, par définition aléatoire, à des intervalles de 100 millions d'années qu’on peut en déduire la date du prochain, même approximativement. Il peut se produire n’importe quand entre demain et la fin des temps. Bon, OK, pas demain car nous le saurions, disons le siècle prochain.
    Tout ce qu’on peut dire c’est qu’il aura lieu de toutes façons. On peut espérer que l’humanité sera morte de sa belle mort avant cela

    Évaluer les risques n’est pas du catastrophisme. C’est comme ça que les écolos ont été ridiculisés pendant des décennies. Maintenant tout le monde leur donne raison… forcément parce que pratiquement toutes les catastrophes qu’ils avaient prédites se sont produites.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Carcharodon

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Évaluer les risques n’est pas du catastrophisme. C’est comme ça que les écolos ont été ridiculisés pendant des décennies. Maintenant tout le monde leur donne raison… forcément parce que pratiquement toutes les catastrophes qu’ils avaient prédites se sont produites.

    Là, désolé, y a erreur Nicolas : il ne s'agit pas d'évaluer les risques, mais de demander de l'argent pour entreprendre un truc extraordinairement cher et compliqué, qui n'a quasiment aucune chance de servir de toute l'histoire de notre espèce.
    je cites :

    ... et en a profité pour alerter les agences spatiales sur la nécessité de se doter de la capacité à dévier un objet se dirigeant vers la Terre
    A ce tarif la, autant construire une série de bases spatiales militaires en prévision d'une attaque extra terrestre qui a, statistiquement, presque autant de chance de se produire.
    C'est aussi absurde et cher.

    Alors j'insiste sur ce sujet : ceci est une fumisterie.
    Si on commence a dépenser de telles fortunes dans des choses aussi improbables, qui n'arriveront très certainement pas de l'histoire de notre espèce sur cette planète, je le répète, ça devient absolument n'importe quoi.
    Le dernier géocroiseur vraiment dangereux est tombé il y a 10 fois plus longtemps que l'apparition des hominidés ! Il faut raison garder sur ce sujet, quand même !
    Je suis désolé mais RIEN ne peut justifier une telle absurdité.

    La comparaison avec l'écologie n'est pas du tout pertinente, car tu compares ici un évènement a TRÈS courte portée (en échelle géologique, plus exactement en échelle de vie d'une espèce) : en l'occurrence quelques dizaines d'années, dont on était absolument sur qu'il allait intervenir, sauf a se mentir éhontément (ce qui a été fait), avec un phénomène dont on est même pas sur qu'il se reproduise avant plusieurs dizaines, voir centaines de MILLIONS d'années (rappelons que le SS est plus stable aujourd'hui que jamais, et que la proba de prendre un cailloux diminue avec le temps).

    Comparons ce qui est comparable, quand même, au risque de tout mélanger :

    1) l'écologie est indispensable.
    Y a même pas a tergiverser sur le sujet, sauf a vouloir perdre du temps.

    2) ce truc est simplement une façon de demander de l'argent et de l'activité pour un secteur touché par la crise et n'a STRICTEMENT aucune justification (sans même aborder l'infaisabilité technique contemporaine).

    Il serait considérablement plus valable d'utiliser cet argent pour améliorer la prévision des éruptions volcaniques, par exemple, qui sont une menace bien plus importante et réelle qu'un géocroiseur, pour les habitants de cette planète.
    Ici encore, les problèmes causés par le volcanisme sont considérablement plus fréquent (des millions de fois plus fréquent, s'il vous plait).

    Les surveiller, pourquoi pas, du moment que c'est pas hors de prix, c'est a dire que ça ne dépasse pas les 100 millions d'€.
    Afin de prévenir le monde, dans le cas extrêmement hypothétique ou ça pourrait advenir, surtout pour savoir qui va le prendre sur la tête.
    Mais penser a les intercepter, ce n'est pas a l'ordre du jour.
    Peut-être un jour très lointain, mais certainement pas aujourd'hui, et c'est se foutre du monde que d'être un scientifique du secteur et de faire ce genre de catastrophisme à la petite semaine pour trouver des financement et de l'activité.

    C'est ce genre d'attitude qui finit par provoquer la méfiance de la population vis a vis du corps scientifique.
    A force de crier au loup...
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  8. #6
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Toujours aussi impétueux, mon cher Carcharodon !

    J’ai plusieurs réponses :

    1. Sur le cout de la mission.
    Cette mission ne semble pas faire partie des plus couteuses. Il s’agit de réemployer des technologies déjà éprouvées comme SMART-1. Construire à nouveau le même système, qui n’était lui-même pas très cher, devrait rester dans un budget raisonnable.

    2. Sur les objectifs.
    Il s’agit aussi de faire de la science : étudier la surface et la composition de l’astéroïde avant, pendant et après la collision. Cela pourrait être l’objectif d’une mission en soi.

    3. Tu tires des conclusions erronées des données statistiques.
    Tu connais l’histoire du type qui prend toujours l’avion avec une bombe dans son attaché-case pour éviter d’être victime d’un attentat, partant du principe qu’il y a fort peu de chances que deux personnes montent dans le même avion avec une bombe.
    Un évènement qui se produit aléatoirement tous les 100 millions d’années en moyenne a une chance équivalente de se produire chaque jour durant ces 100 millions d’années. Le risque est donc faible chaque jour mais il est égal aujourd’hui à ce qu’il sera demain et dans 10 millions d’années.

    4. Il n’y a pas que les quelques monstres de 10 km de diamètre qui nous menacent mais une grande quantité de mini monstres de 1 km et moins comme celui de l’évènement de la Toungouska
    Ça s’est produit en 1908, soit il y a un instant. Cela n’a détruit la forêt que dans un rayon de 20km mais si c’était sur Paris ce serait 10 millions d’habitants qui seraient anéantis.

    Cela dit il n’y a pas que ça qui menace l’humanité souffrante. Les volcans dans le genre du mont Toba ou du Yellowstone ont toutes les chances de se réveiller dans un avenir pas si lointain et il n’y a rien à faire contre eux.
    Il ne nous reste que les yeux pour pleurer.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  9. Publicité
  10. #7
    Benoit.Be

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Paris s'étend sur un peu plus que 20km

    Et puis bon même si on s'est qu'un astéroide va tombé sur la terre, il y a peut de chance qu'on sache où et si on a pas le moyen pour l'empecher ca ne sert à rien sauf à crée peut-être une panique...

  11. #8
    f6bes

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Bjr à tous,
    Apparemment pour 2026 c'est rapé.
    Reste 2036 pour ................Apophis. (2036 c'est....demain !)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/(99942)_Apophis
    Mais bon une chance sur 250 000 , c'est plus que le LOTO !!
    Et il y a des gagnant au Loto.
    C'est certainement pas la veille pour le lendemain qu'il sera temps d'envisager de réfléchir.
    Bonne soirée
    Dernière modification par f6bes ; 05/02/2010 à 16h23.

  12. #9
    invité6543212033

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Moi je vois bien le système créer une panique, tout le monde évacue les villes et tombe tout droit dans le champ de l'astéroïde ... une solution de plus pour la surpopulation !

    @ +

  13. #10
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Citation Envoyé par Benoit.Be Voir le message
    si on a pas le moyen pour l'empecher ca ne sert à rien sauf à crée peut-être une panique...
    Il est probable qu'aujourd'hui un objet comme celui de la Toungouska serait repéré et sa trajectoire connue plusieurs années à l'avance, voire même plusieurs décennies. S'il y a un risque de collission, la population mondiale le saura forcément et il y aura nécessairement panique qu'il y ait un organisme de veille dédié ou pas.
    Par conséquent qu'on décide de faire l'autruche ou non rien n'empêchera le catastrophisme.

    Votre raisonnement me rappelle exactement celui des détracteurs de l'écologie à l'époque. C'était celui du Pr Pélerin du fameux SCPRI qui nous a bien promené en bateaux au moment de Tchernobyl. Sa première mission, à laquelle il a été fidèle jusqu'au bout, était de rassurer les populations et d'éviter la panique. Mentir ? Comment ça mentir ? N'ayez peur bonnes gens, Papa Pélerin veille sur vous.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  14. #11
    Carcharodon

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Salut,

    Je suis désolé Nicolas, mais le cailloux de la Tungunska (que je connais fort bien) est exactement le contre exemple.
    Ce que je disais plus haut : dépenser des centaines, voir des milliers de milliards pour éviter qu'un éventuel et très hypothétique cailloux ne fasse un trou dans le désert est une couillonnerie.
    Je ne vois pas comment on peut objectivement soutenir le contraire.
    Surtout aujourd'hui ou on a pas le début du commencement de la technologie nécessaire pour le faire.

    Et ce qui m'énerve particulièrement, c'est que cette communication mensongère (risque ténu mais réel qui impose de se doter d'un système) vient de la part du corps scientifique, alors que c'est lui qui devrait au contraire expliquer a quel point il faut relativiser tout ça, et a quel point cet argent serait nettement mieux utilisé dans des trucs qui servent vraiment a quelque chose.
    Un tel gâchis de ressources est inconcevable.

    S'il tombe dans l'eau, je sais bien qu'il créera un formidable Tsunami.
    Mais rappelons qu'il n'y a JAMAIS eu un seul mort, par la chute d'un météorite, de l'histoire (recensée, bien sûr) des civilisations humaines.
    Pire (et amusant) le seul objet solide (excluant le H2O sous toutes ses formes et les émissions volcaniques) qui est tombé du ciel sur un humain ne l'a pas tué !
    C'est un morceau de coiffe de fusée qui est tombé sur une brave dame, en Australie je crois, et qui n'a même pas été blessée (c'est très dur a retrouver, le lien, par contre) !

    Franchement je dis stop : chaque centime, chaque cents, serait mille fois mieux utilisé ailleurs que dans une telle ânerie.
    On fait très bien ce qu'il y a a faire actuellement : observation pour prévention.
    Developper l'observation, d'accord.
    commencer a flamber de l'argent dans un système destiné a terme a intercepter les géocroiseurs, non.

    L'air de rien, il faudrait au moins autant d'argent que pour une mission martienne afin de prétendre pouvoir stopper un PETIT géocroiseur, de quelques dizaines de mètres de diamètre.
    Arrêtons de rêver a des trucs qu'on ne peut pas faire et qui, en plus, n'auront vraiment de raisons de servir, au mieux, qu'une fois par ère géologique.
    notre propre ère (le développement des hominidés), c'est pas une ère géologique, c'est un minuscule pouillème de ça.

    Il y a beaucoup plus de chance que ça n'arrive jamais de l'histoire de notre espèce plutôt que ça arrive.
    C'est ça la vérité scientifique du phénomène, et pas autre chose.

    Je parle ici d'un cailloux qui serait VRAIMENT problématique.
    Pas d'un pétard mouillé qui fait un trou dans le désert en explosant avant même d'atteindre le sol et qui n'a même pas eu d'influence sur la population locale (bon c'est vrai qu'en Sibérie ...).

    toute cette histoire (la soit disant nécessite de se doter d'un système de protection) n'est, je le répète, qu'une vaste fumisterie.
    Dans la bouche d'un politicien, ce ne serait pas étonnant, dans la bouche de scientifique, c'est carrément gênant.

    De toute façon , c'est un non sujet, car rien ne sera jamais fait en ce sens, en tout cas de mon vivant.
    De l'argent sera certainement dépensé dans cette ânerie, mais je suis certain qu'on est pas prêt de mettre au point un système efficace.
    Armageddon, c'est que au cinéma, et tu le sais très bien Nicolas.
    tout ça ressemble aux histoires d'ET : on s'en occupe seulement depuis qu'on peut lever la tête, les ET "existent" depuis que l'homme va dans l'espace, il ne faudrait reproduire le même schéma avec les géocroiseurs.

    D'autant plus que nous sommes l'espèce la moins menacée de la planète par ce genre de cataclysme planétaire, dont on compte seulement 2 épisodes qui ont eu une réelle influence dans l'histoire de la vie terrestre.
    Donc "l'excuse" de la survie de l'humanité ne tient même pas.

    Allons sur mars, plutôt, avec la même thune !!
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  15. #12
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Juste en passant,
    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Mais rappelons qu'il n'y a JAMAIS eu un seul mort, par la chute d'un météorite, de l'histoire (recensée, bien sûr) des civilisations humaines.
    ...
    Il y a beaucoup plus de chance que ça n'arrive jamais de l'histoire de notre espèce plutôt que ça arrive.
    C'est ça la vérité scientifique du phénomène, et pas autre chose.
    Me semble être la pierre angulaire de la démonstration et sauf erreur de ma part, ce n'est pas parce qu'un risque n'a jamais été constaté qu'il ne se réalisera pas ou, a d'autant moins de chances de se produire (sachant qu'il est possible et qu'il s'est déjà "au moins en partie" réalisé (je ne présume pas des effets) dans l'histoire de la terre et d'autres éspèces).

    La deuxième assertion relève du jugement de valeur qui est peut être vrai mais devrait être chiffré (risque / durée de vie notre éspèce sur terre) pour prétendre au statut de vérité scientifique.

    En dehors de ça, je lis deux points de vue sur la gestion d'un risque perçu comme éxtrémement rare mais pouvant être extrémement grave (jugements de valeur également que je justifie par le fait que je minimise les possibilités et maximise les effets) et l'un privilégie les ressources et l'autre, l'éspèce ou la vie.
    Les ressources ne sont pas inépuisables mais sont souvent gachées, la vie humaine n'est pas remplacable (mais est perissable/se termine un jour et si on est encore sur cette planète dans 5 milliards d'années, l'éspèce aussi).

    Bon WE
    Dernière modification par myoper ; 06/02/2010 à 07h58. Motif: et le bon WE, faut pas oublier le bon WE !!!

  16. Publicité
  17. #13
    Benoit.Be

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Il est probable qu'aujourd'hui un objet comme celui de la Toungouska serait repéré et sa trajectoire connue plusieurs années à l'avance, voire même plusieurs décennies. S'il y a un risque de collission, la population mondiale le saura forcément et il y aura nécessairement panique qu'il y ait un organisme de veille dédié ou pas.
    Par conséquent qu'on décide de faire l'autruche ou non rien n'empêchera le catastrophisme.

    Votre raisonnement me rappelle exactement celui des détracteurs de l'écologie à l'époque. C'était celui du Pr Pélerin du fameux SCPRI qui nous a bien promené en bateaux au moment de Tchernobyl. Sa première mission, à laquelle il a été fidèle jusqu'au bout, était de rassurer les populations et d'éviter la panique. Mentir ? Comment ça mentir ? N'ayez peur bonnes gens, Papa Pélerin veille sur vous.

    ND
    Faudrait savoir si on a déjà les moyens de le repéré (alors pas besoin de millions de dollar)...
    Part contre j'ai des doutes qu'on puisse calculée l'impact d'un astéroïdes précisément...

    Qu'il serait peut-être moins couteux de chercher les moyens de protection et que si on trouve ceux-ci alors il peut devenir intéressant d'étudier si un cailloux va nous tomber sur la tête...

    Je n'ai jamais dit qu'il fallait mentir à la population, part contre il faut se faire à l'idée qu'on ne peut se protégé de tout risque...

  18. #14
    Saint-Sandouz

    Re : Actu - Astéroïdes : vers un réseau mondial de surveillance

    Commençons par repréciser l’objet du débat parce que tu t’emballes, tu imprécationnes, mais tu sors du sujet.
    De quoi est-ce qu’il s’agit-il donc ?
    * D’un concept de projet de la part d’une équipe de l’ESA. Il ne s’agit donc pas de la « communauté scientifique » au sens large qui tirerait le signal d’alarme sans raison.
    * C’est une manip visiblement à petit budget, réutilisant des technologies déjà développées. Qui a dit que ça couterait « des milliers de milliards » ?
    * Elle ne consiste pas à repousser un objet qui risque de nous tomber sur la tête. C’est une étude de faisabilité (modifier sa trajectoire) sur un astéroïde quelconque, c’est un démonstrateur.
    * L’utilisation de percuteur a déjà été faite sur la Lune, sur une comète, etc., pour étudier leur composition. Ce projet fait donc aussi de la science : un percuteur particulièrement lourd va faire un trou profond, ce sera très intéressant.

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Je ne vois pas comment on peut objectivement soutenir le contraire.
    C’est en effet très difficile de soutenir « objectivement » le contraire de jugements de valeurs purement personnels et d’arguments assez peu rationnels.

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Mais rappelons qu'il n'y a JAMAIS eu un seul mort, par la chute d'un météorite, de l'histoire (recensée, bien sûr) des civilisations humaines.
    Il faudrait que tu fasses un effort pour connaitre les fondamentaux des statistiques et de la gestion des risques.

    On n’évalue pas les risques seulement d’après les statistiques d’accidents.
    Une des circonstances qui ont conduit à l’accident de Challenger était précisément l’habitude, plus ou moins réfléchie, de la NASA de sous-estimer le risque en vertu du fait que rien n’était jamais arrivé.
    L’évènement de la Toungouska est en plus là pour nous rappeler que le risque de collision existe vraiment. À peine plus tôt il y a eu Meteor Crater. La Terre est beaucoup plus densément peuplée aujourd’hui qu’alors, surtout le long des littoraux. Comme tu le dis, une chute dans un océan créerait un énorme tsunami.

    De plus tu fais une erreur fréquente : « ça arrive tout les 100 millions d'années (même encore plus que ça si on considère que le précédent "daterait" du permien), il nous reste quelques dizaines de millions d'années avant que le ciel ne nous tombe sur la tête. » À partir d’un résultat statistique, tu conclues à une périodicité de l’évènement. L’évènement est purement aléatoire et si, sur des milliards d’années, il se produit en moyenne tous les 100 millions d’années, il n’y a pour l’instant aucune cause connue permettant d’extrapoler à sa périodicité.

    J’ai lu une hypothèse selon laquelle le Soleil aurait une compagne naine brune, sur une orbite très allongée, dont la périodicité serait de l’ordre de 30 millions d’années. À proximité de son périhélie elle modifierait les orbites des petits corps du système solaire, ce qui entrainerait leur migration vers les régions centrales. Cela provoquerait une recrudescence de collisions avec les planètes.
    À ma connaissance cette hypothèse n’a pas été vérifiée. En tout cas, elle permettrait d’expliquer une éventuelle périodicité qui, pour l’instant, n’est pas démontrée.

    Conclusion :
    1. Est-ce que le risque existe ?
    1.1. Il est faible statistiquement mais non nul, le dernier évènement est arrivé il y a un siècle.
    1.2. Par contre il est potentiellement énorme par ses conséquences.
    1.3. La population est au courant de ce risque ou peut le devenir, ce que ne manqueront pas d’exploiter à l’occasion quelques médias pour faire de la copie. C’est aussi un paramètre à gérer.

    2. Que couterait ce projet ?
    Tu n’en sais rien. « Des milliers de milliards » me parait très très exagéré. Tu fais du catastrophisme Tu devrais un peu contrôler tes emballements.

    3. À quoi ça sert ?
    À titre de recherche scientifique, il me parait tout à fait justifiable d’envoyer un gros percuteur faire un gros trou sur un astéroïde pour voir ce qu’il y a dedans.
    De plus, je verrais bien une sonde, sorte d’AWACS, parcourir notre voisinage pour recenser les objets qui s’y trouvent. Il serait équipé d’un radar et de quelques capteurs pas compliqués. Il serait sur une orbite ayant grosso modo l’orbite de Vénus à son périhélie et Mars à son aphélie. En une dizaine d’années il serait passé à portée de radar de tout ce qu’il y a entre les deux.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

Discussions similaires

  1. Actu - La surveillance des astéroïdes en manque de moyens
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/01/2010, 07h43
  2. systèmes de surveillance réseau
    Par m.naouar dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/10/2006, 02h29
  3. La conservation des récifs coralliens par le réseau mondial des aires marines protégées
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/08/2006, 21h07
  4. Une surveillance accrue des petits astéroïdes tueurs
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/06/2006, 05h48