De mi-décembre 1999 à janvier 2000, des masses de fioul lourd se déversent sur 400 kilomètres de côtes, du Finistère à la Charente-Maritime, fuyant des cuves de l'Erika, un pétrolier vétuste qui s'est coupé en deux dans la tempête. Le groupe Total, qui avait affrété le navire, vient d'être déclaré responsable, ce mardi 30 mars 2010, ainsi que l'armateur, le gestionnaire et Rina, la société qui avait contrôlé l'Erika. Retour sur images grâce à l'Ina et au magazine Thalassa.<br />
Le 11 décembre 199...

Lire la suite : Reportages d'antan : Erika, retour sur une marée noire
Les actualités Futura-Sciences