Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Actu - Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040

    Pendant vingt à trente ans, 250.000 utilisateurs de téléphone portable seront suivis dans cinq pays pour mettre en évidence l'éventuel effet des ondes sur l'apparition de cancers mais aussi d'autres pathologies. Une étude de plus, après bien d'autres, qui n'ont apparemment pas donné de résultats concluants.<br />
    Les émetteurs-récepteurs que nous collons régulièrement à une oreille ou les antennes-relais qui peuplent nos paysages sont-ils dangereux pour la santé ? Après plus d'une décennie d'usage...

    Lire la suite : Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    _Goel_

    Re : Actu - Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040

    0,90 contre 0,94 chez les utilisateurs réguliers. Outre-Manche, le mobile protègerait du gliome
    => ca me fait penser à l'article de S&V qui disait que soumis à d'intenses rayonnement de type GSM, des souris ayant asheimer ont vu l'évolution de la maladie stopper voire régresser, et celles prédisposées à cette maladie n'ont rien développé... (comme les souris saines).
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  4. #3
    Ellis

    Re : Actu - Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040

    En France, les études de l'Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail), tout autant que le Grenelle des ondes, n'ont abouti qu'à de timides recommandations, préconisant d'éviter l'utilisation du mobile par les enfants, en l'occurrence seuls concernés par le principe de précaution.
    La conclusion du rapport du 15 octobre 2009 de l' Afsset est pourtant clair:

    « Les données issues de la recherche expérimentale disponibles n’indiquent pas d’effets sanitaires à court terme ni à long terme de l’exposition aux radiofréquences. Les données épidémiologiques n’indiquent pas non plus d’effets à court terme de l’exposition aux radiofréquences. Des interrogations demeurent pour les effets à long terme, même si aucun mécanisme biologique analysé ne plaide actuellement en faveur de cette hypothèse. » page 403

    La seul reproche que l'on peut faire à la conclusion de ce rapport est d'avoir, par la suite, fait marche arrière en recommandant des précautions pour prendre en compte les inquiétudes paranoïaques du public dans une sorte de compromis.


    Qu'ont en finissent avec ces ondes par pitié !

  5. #4
    BioBen

    Re : Actu - Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040

    Le plus gros reproche que l'on puisse faire, c'est que le communiqué de presse de l'afsset soit en totale contradiction avec le rapport scientifique qu'il présente.

    Citation Envoyé par Première phrase du communiqué de presse en bleu et gras
    Le rapport de l’Afsset met en évidence l’existence d’effets des radiofréquences sur des fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d’études expérimentales considérées par l’Afsset comme incontestables
    puis plus loin avec la deuxième partie en bleu et gras
    Pour l’Afsset ils constituent des signaux indéniables.

    Face à ces incertitudes l’Afsset considère qu’il convient d’agir et fait les recommandations suivantes :
    Alors que le rapport scientifique conclut :
    Conclusion générale sur les effets sanitaires
    L’actualisation de cette expertise collective a reposé sur l’analyse d’un très grand nombre d’études, dont la majorité a été publiée au cours des cinq dernières années. La validité de ces études a été analysée et n’est pas toujours acquise. Les données issues de la recherche expérimentale disponibles n’indiquent pas d’effets sanitaires à court terme ni à long terme de l’exposition aux radiofréquences. Les données épidémiologiques n’indiquent pas non plus d’effets à court terme de l’exposition aux radiofréquences. Des interrogations demeurent pour les effets à long terme, même si aucun mécanisme biologique analysé ne plaide actuellement en faveur de cette hypothèse.
    Voir aussi l'avis de l'Académie des Sciences, l'Académie de Médecine et l'Académie des Technologies.
    http://www.academie-sciences.fr/actu...17_12_2009.pdf
    L'Académie nationale de Médecine, l’Académie des sciences et l'Académie des Technologies ont constitué un groupe d'experts auquel a été demandé un avis sur les risques sanitaires des radiofréquences. Il approuve sans réserve les conclusions du rapport scientifique de l’Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) sur les radiofréquences, rendu public le 15 octobre 2009, qui confirment celles de nombreuses autres expertises collectives.
    Les Académies s’étonnent que la présentation de ce rapport n’ait pas particulièrement insisté sur ces aspects rassurants, mais au contraire sur les 11 études rapportant des effets. Ces études justifient un essai de réplication mais ne constituent pas pour autant des « signaux d’alerte » crédibles. Elles ne sont pas considérées comme telles dans le rapport scientifique dont les conclusions sont différentes. Cette présentation a paradoxalement inquiété le public en proposant, sans justifications claires, des mesures de réduction des expositions.
    [...]
    Les Académies déplorent que ces études aient été présentées comme « incontestables » invitant à réduire l’exposition aux antennes-relais. Ceci ne ressort ni du rapport scientifique de l’Afsset, ni des conclusions des autres rapports récents, ni de l’analyse de ces études. Des mesures de réduction des expositions ne peuvent aujourd’hui relever que d’une décision de gestion politique.
    Dernière modification par BioBen ; 26/04/2010 à 23h55.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Nicolas.Ca

    Re : Actu - Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040

    Un sujet bien délicat,

    si on regarde de près les revues de santés spécialisés, on observe tout de même beaucoup d'articles critiquant les ondes GSM sur des organismes vivants (aussi bien des cellules que des insectes ou des souris):

    - The effect of exposure duration on the biological activity of mobile telephony radiation. Panagopoulos DJ, Margaritis LH. Mutat Res. 2010 Apr 22

    - Effect of mobile phone exposure on apoptotic glial cells and status of oxidative stress in rat brain. Dasdag S, Akdag MZ, Ulukaya E, Uzunlar AK, Ocak AR. Electromagn Biol Med. 2009;28(4):342-54.

    - Mobile phone use and risk of tumors: a meta-analysis. Myung SK, Ju W, McDonnell DD, Lee YJ, Kazinets G, Cheng CT, Moskowitz JM. J Clin Oncol. 2009 Nov 20;27(33):5565-72.

    Mais que ces jolis articles font débat dans tout un tas de spécialités différentes. Je souhaite bien du courage à la commission d'enquête. Pour tirer le vrais du faux, en sortant de vrais mécanismes bio-physique et en écartant les biologistes, ou statisticiens, ou même bio-statisticiens farfelus en besoin de publication.

    De plus, le sujet est pourris par des articles infiniment intéressant du style: les applications smart phone, le bistouri du futur? ou Comment j'ai écris un navet dans un journal scientifique uniquement en écrivant avec le clavier tactile de mon smart phone.
    Dernière modification par Nicolas.Ca ; 27/04/2010 à 23h47. Motif: erreurs de frappe

  8. #6
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040

    L'effet biologique est certain mais cela ne présuppose pas un effet sanitaire.
    Et si un tel effet est mis en évidence, on ne peut pas, pour l'instant (au regard des données accumulées), trancher entre un effet péjoratif ou bénéfique.

  9. Publicité
  10. #7
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040

    Citation Envoyé par Nicolas.Ca Voir le message
    Je souhaite bien du courage à la commission d'enquête. Pour tirer le vrais du faux, en sortant de vrais mécanismes bio-physique et en écartant les biologistes, ou statisticiens, ou même bio-statisticiens farfelus en besoin de publication.
    Il ne s'agit en aucun cas d'une commission d'enquête ou d'une méta-analyse sur des travaux publiés. Il s'agit de faire un suivi épidémiologique de 250.000 personnes sur 20 ou 30 ans.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  11. #8
    Nicolas.Ca

    Re : Actu - Téléphone mobile et santé : l'étude Cosmos donne rendez-vous en 2040

    Désolé je sors un peu du sujet, enfin c'est pas totalement hors sujet nomplus.

    Mais cette étude est menée par l'Imperial College de Londre, en collaboration avec le MTHR, et d'autre états européens. Cette grosse étude va forcement être publiée, et ses travaux seront utilisables par l' Afsset.
    Tenir compte d'autant de travaux différents aussi bien sur le point de vu méthodologique que structurel complique fortement la tâche des commissions.
    Je précise que je ne tiens absolument pas à jeter la pierre sur l'Afsset. Je ne connais pas suffisamment les fonctionnement de ce genre d'agence.
    Dernière modification par JPL ; 28/04/2010 à 22h22. Motif: Modifié à la demande de l'auteur du message

Discussions similaires

  1. Actu - Etoiles filantes : les Léonides seront-elles au rendez-vous ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/11/2009, 11h05
  2. Actu - Echographie à l'aide... d'un téléphone mobile
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/04/2009, 19h49
  3. Actu - En bref : le 10 mai, le Soleil a rendez-vous aux Champs-Elysées...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/05/2008, 10h45
  4. Actu - En bref : un vaisseau Soyouz a rendez-vous avec l'ISS
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/04/2008, 14h07