Des chercheurs portugais viennent de découvrir la seconde partie du mécanisme qui gouverne la formation des côtes chez les vertébrés. Deux groupes de gènes architectes déterminent où ces os apparaîtront chez l'embryon. Que l'un ou l'autre soit défaillant et l'embryon naît avec la cage thoracique d'un serpent !<br />
Pourquoi les serpents ont-ils jusqu'à 400 paires de côtes, tout le long de leur corps à l'exception de la queue, tandis que les souris n'en ont que 13, uniquement dans une région préci...

Lire la suite : Avoir des côtes ou ne pas en avoir ? Une histoire de gènes homéotiques
Les actualités Futura-Sciences