Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes



  1. #1
    RSSBot

    Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Sommes-nous tous égaux face à la longévité ? La réponse est non d'après des généticiens. Les centenaires possèderaient des gènes de prédisposition empêchant les maladies liées à l'âge de se développer.<br />
    Bien sûr, l'environnement est un facteur clé de la longévité : manger sainement, pratiquer du sport, bref, être raisonnable tout au long de sa vie, permettrait, selon les médecins, de préserver notre santé. Pourtant, si ce genre de mode de vie permet d'atteindre habituellement les 80 ans, il ne s...

    Lire la suite : La longévité des centenaires, une affaire de gènes
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    kalish

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    et bien pour ma part la réponse à la deuxième question sera oui, et j'ai toujours du mal à comprendre la sagesse qu'il y a à accepter de vivre un temps déterminé arbitrairement par la nature. On refuse la maladie, mais on accepte la vieillesse, c'est terriblement frustrant.
    j'aspire à l'intimité.

  4. #3
    betatron

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Bonjour,
    je sens qu'on n'a pas fini de nous pondre des réformes des retraites!
    En tout état de cause, il serait juste que ceux qui possèdent ces gènes cotisent davantage que les autres.

  5. #4
    Banana-moulue

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    On peut dire que la vieillesse est une maladie ( indispensable ?) donc pourquoi ne pas la guérir ...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    trebor

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Citation Envoyé par betatron Voir le message
    Bonjour,
    je sens qu'on n'a pas fini de nous pondre des réformes des retraites!
    En tout état de cause, il serait juste que ceux qui possèdent ces gènes cotisent davantage que les autres.
    +1
    Si on arrive un jour à donner une date à +/- 5 ans de fin de vie, suite à l'analyse des gènes, ?
    Que l'âge de la retraite soit calculée en rapport avec ce résultat.
    Par exemple :
    Pensionné à 45 ans si on a des gènes de vie évalués vers +/- 65 ans.
    C'est plus intéressant vu dans ce sens là
    A+
    Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras.

  8. #6
    Edelweiss68

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    +1
    Si on arrive un jour à donner une date à +/- 5 ans de fin de vie, suite à l'analyse des gènes, ?
    Que l'âge de la retraite soit calculée en rapport avec ce résultat.
    Par exemple :
    Pensionné à 45 ans si on a des gènes de vie évalués vers +/- 65 ans.
    C'est plus intéressant vu dans ce sens là
    A+
    Et si on se trompe (dans le mauvais sens = mort plus tôt que prévue), on ne le saura que trop tard...c'est pas génial!

  9. Publicité
  10. #7
    trebor

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Citation Envoyé par Edelweiss68 Voir le message
    Et si on se trompe (dans le mauvais sens = mort plus tôt que prévue), on ne le saura que trop tard...c'est pas génial!
    Salut,
    C'est là que la science doit être précise afin d'éviter les écarts trop grands.
    Ce serait toujours mieux que ce qui va être mis en place, c'est à dire prolonger l'âge de la retraite pour tous les travailleurs(euses) quelques soit leurs espérences de vie ( inconnue aujourd'hui ), la retraite à 60, 62, 65,....peut-être 70 ans, ils sont fous nos dirigeants.
    A+
    Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras.

  11. #8
    f6bes

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Citation Envoyé par Edelweiss68 Voir le message
    Et si on se trompe (dans le mauvais sens = mort plus tôt que prévue), on ne le saura que trop tard...c'est pas génial!
    Bjr à toi,
    Et si on se trompe dans l'autre sens.....çà....équilibre !
    Plus que 30ans à tirer et aprés c'est tout bénef !
    Bonne vacances pour ceux qui y vont!

  12. #9
    kalish

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    donc on aurait droit à 30 ans de retraites, pas plus? Autant travailler moins pendant la vie, et repousser jusqu'à la mort. Mieux, je veux mes 30 ans de retraite maintenant, et je jure que je travaillerai après.
    j'aspire à l'intimité.

  13. #10
    betatron

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Je tiens à m'excuser auprès de tous:
    je ne m'attendais pas à ce que ma boutade entraîne le fil dans un tel hors sujet!
    Pour recentrer, j'ai une question: je croyais que le vieillissement avait un rapport avec les télomères. Est-ce toujours d'actualité?

  14. #11
    cisou9

    Angry Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Je pense que cette étude est intéressante, je m'explique j'ai travaillé jeune 16 ans et repris les études après le service militaire, à mon époque 28mois1/2 (Algérie) j'ai cotisé 41 ans et 3 trimestres à la sécu et j'ai eu ma retraite à 60 ans.

    Combien de temps il me reste à vivre, je l'ignore j'ai de l'hypertension et le tremblement essentiel.

    J'ai un ami entrepreneur en maçonnerie 59 ans qui est au bout du rouleau, et on veut que ces gens là aillent voir le médecin du travail qui donnera la retraite quant le gus sera foutu.

    Donc cette étude permettrais de donner un temps de retraite raisonnable à tout le monde.
    Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peut l'en empêcher.Alexandre Soljenitsyne

  15. #12
    kalish

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    ce serait à la fois juste et inéquitable? mmh c'est possible ça?
    j'aspire à l'intimité.

  16. Publicité
  17. #13
    Edelweiss68

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    ce serait à la fois juste et inéquitable? mmh c'est possible ça?
    Ben oui, la justesse c'est par rapport à une règle définie et l'équitabilité n'est pas toujours la règle de la règle!

  18. #14
    jgiovan

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Bonjour,

    désolé d'être aussi terre-à-terre, mais la génétique ne détermine pas la prédisposition à mourir dans un accident de voiture...

    Plus sérieusement, je m'étonne que l'épigénétique soit totalement passée sous silence dans cet article. On commence à avoir pas mal d'indices sur le fait qu'on peut très bien avoir un génome bourré de gènes prédisposant à plein de maladies et ne jamais les déclarer car ces gènes sont silencieux.

    Des études portant sur des jumeaux homozygotes ont démontré que leur génome, bien qu'identique, ne s'exprime pas tout-à-fait de la même facon en raison de facteurs épigénétiques différents.

    On peut séquencer le génome autant qu'on veut, cela n'apporte aucune réponse en terme d'expression ou d'inhibition de ces gènes...

  19. #15
    FC05

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Oui, il faut comprendre ces résultats comme statistiques. Ils n'ont que peu de valeur pour un individu.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  20. #16
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Citation Envoyé par jgiovan Voir le message
    On peut séquencer le génome autant qu'on veut, cela n'apporte aucune réponse en terme d'expression ou d'inhibition de ces gènes...
    Aucune ? Si : voir la réponse de FC05. Si ta réponse était vraie on n'aurait pas pu fonder la génétique sur l'étude phénotypique de l'expression des gènes (à commencer par les célèbres petits pois lisses et ridés de Mendel).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  21. #17
    jgiovan

    Re : Actu - La longévité des centenaires, une affaire de gènes

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Aucune ? Si : voir la réponse de FC05. Si ta réponse était vraie on n'aurait pas pu fonder la génétique sur l'étude phénotypique de l'expression des gènes (à commencer par les célèbres petits pois lisses et ridés de Mendel).
    Re,

    ma réponse veut bien dire ce qu'elle veut dire : le séquencage du génome n'apporte pas de réponse en ce qui concerne l'activation ou l'inhibition des gènes impliqués dans la mort prématurée, l'apparition des maladies ou au contraire la longévité.

    On sait aujourd'hui que certains individus peuvent être porteurs d'un gène potentiellement pathogène sans jamais déclarer la maladie car le gène est "silencieux".

    D'ou le fait, d'ailleurs, que les résultats n'aient qu'une valeur statistique et pas prédictive : chez un certain pourcentage de la population le (les) gène(s) s'exprimera(ont). Il serait quand même intéressant pour un individu de savoir si les gènes en questions sont actifs ou silencieux chez lui. En tant qu'individu, les statistiques ne m'intéressent pas beaucoup. Le diagnostic m'intéresse davantage.

Discussions similaires

  1. Actu - Avons-nous dans nos cellules des gènes de Néandertaliens ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 14
    Dernier message: 25/10/2012, 10h43
  2. Actu - Sur Mars, Opportunity s'offre un record de longévité
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/05/2010, 07h45
  3. Actu - Avoir des côtes ou ne pas en avoir ? Une histoire de gènes homéotiques
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/04/2010, 14h45
  4. Actu - Dans le corps, des cellules aux gènes différents : un dogme brisé ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/07/2009, 17h25
  5. Une roue qui patine, une affaire de tribologie
    Par boomer dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/06/2007, 21h21