Alors que Discovery a rejoint hier Cap Canaveral sur le toit d'un Boeing 747, plus de vingt années après la mise en service de la flotte de navettes spatiales américaines, la Nasa se rend compte de l'erreur historique qu'elle semble avoir commise en plaçant tous ses oeufs dans le même panier. Autrement dit, en confiant exclusivement à ce seul moyen de transport spatial la mission d'acheminer des hommes vers l'orbite...{br}{br}Lire l'article : Interview : l'avenir des vols habités américains {br}