Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    Les variations génétiques qui favorisent le développement de maladies auraient été sélectionnées au cours de l'évolution parce qu'elles conféraient un avantage contre d'autres maladies.<br />
    Nous ne sommes pas tous égaux face aux maladies et les gènes y sont pour beaucoup ! Des variations génétiques favorisent certaines pathologies et certaines de ces mutations seraient de plus en plus présentes dans la population. Or l'évolution devrait sélectionner les individus en pleine santé, qui ont plus de ch...

    Lire la suite : Parfois, les mauvais gènes nous protègent
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    math-de-limoux

    Re : Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    Je suis désolé, mais cette théorie repose sur un postulat de départ qui n'est absolument pas démontré :
    "Or l'évolution devrait sélectionner les individus en pleine santé".

    Qui a prouvé que l'espèce humaine continuait d'évoluer aujourd'hui?
    Pour qu'il y ait évolution, il faut qu'il y ait sélection naturelle (majoritairement par rapport à la sélection sexuée). Or dans nos civilisations "occidentales", qui peut prétendre à la sélection naturelle? Les mortalités infantile et adulte ont été diminuées phénoménalement par une meilleure alimentation, un environnement sécurisé, et une médecine sans précédents. De sorte que la sélection naturelle est actuellement désactivée.
    Désactivée au point qu'il conviendrait même de se demander dans quelle mesure l'homme ne serait pas même en train de dégénérer. Et si l'homme était effectivement en train de dégénérer, la question de la raison de l'augmentation de certaines mutations génétiques qui favorisent certaines pathologies s'en trouverait évidente : les mutations augmentent parce que l'homme dégénère.

    (^_^)

  4. #3
    Cendres
    Modérateur

    Re : Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    Citation Envoyé par math-de-limoux Voir le message
    Je suis désolé, mais cette théorie repose sur un postulat de départ qui n'est absolument pas démontré :
    "Or l'évolution devrait sélectionner les individus en pleine santé".
    C'est effectivement une formule maladroite.

    Citation Envoyé par math-de-limoux Voir le message
    Qui a prouvé que l'espèce humaine continuait d'évoluer aujourd'hui?
    Les mutations continuent de se produire chez l'homme, technologie ou pas.

    Citation Envoyé par math-de-limoux Voir le message
    Pour qu'il y ait évolution, il faut qu'il y ait sélection naturelle (majoritairement par rapport à la sélection sexuée).
    Pas seulement...la sélection sexuelle joue un rôle non négligeable. Sans compter la dérive génétique, les migrations, effet fondateurs, etc...

    Citation Envoyé par math-de-limoux Voir le message
    Or dans nos civilisations "occidentales", qui peut prétendre à la sélection naturelle? Les mortalités infantile et adulte ont été diminuées phénoménalement par une meilleure alimentation, un environnement sécurisé, et une médecine sans précédents. De sorte que la sélection naturelle est actuellement désactivée.
    Plutôt fortement diminuée; tu parlais au départ de "l'espèce humaine". Elle ne se limite pas aux civilisations "occidentales" (la Chine est 2ème puissance mondiale maintenant).

    Citation Envoyé par math-de-limoux Voir le message
    Désactivée au point qu'il conviendrait même de se demander dans quelle mesure l'homme ne serait pas même en train de dégénérer. Et si l'homme était effectivement en train de dégénérer, la question de la raison de l'augmentation de certaines mutations génétiques qui favorisent certaines pathologies s'en trouverait évidente : les mutations augmentent parce que l'homme dégénère.

    (^_^)
    Ce paragraphe nécessite quelques éclaircissements biologiques.
    C'est quoi, dégénérer? Quelle augmentation de mutations?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  5. #4
    math-de-limoux

    Re : Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    J'espère que ce sera lisible, je ne maîtrise pas encore la technique pour citer...

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Les mutations continuent de se produire chez l'homme, technologie ou pas.
    Mais oui. Il y a mutation car il y a reproduction. Mais mutation n'est pas la même chose qu'évolution. Je me répète : pour qu'il y ait évolution, il faut qu'il y ait, avant tout, sélection naturelle.


    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    tu parlais au départ de "l'espèce humaine". Elle ne se limite pas aux civilisations "occidentales" (la Chine est 2ème puissance mondiale maintenant).
    La Chine suit le chemin de nos anciennes grandes puissances, en retard, mais plus vite. Comme l'Amérique du Sud et une majorité de la population mondiale. Ce qui ne fait que renforcer mon point de vue.
    L'espèce humaine ne se limite pas aux puissances "occidentales". Mais je ne pense pas qu'on puisse traiter sur un même plan une étude épidémiologique (il est fait, dans l'article, référence à une immunité au paludisme) menée, par exemple, sur la population des Etats-Unis d'Amérique et celle du Bengladesh.


    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    C'est quoi, dégénérer?
    Ce que j'ai voulu exprimer par le terme dégénérer est le fait d'être de moins en moins adapté à son environnement naturel, du fait même de l'amoindrissement de la sélection naturelle.


    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Quelle augmentation de mutations?
    Cf article "Des variations génétiques favorisent certaines pathologies et certaines de ces mutations seraient de plus en plus présentes dans la population."



    Mon but en commentant cet article n'est nullement de critiquer pour critiquer. C'est juste d'exprimer un avis divergent. Peut-être irrecevable. Mais peut-être aussi que pour valider une thèse, il faut avoir invalidé ses concurrentes auparavant.

    (^_^)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    Pour qu'il n'y ai plus de sélection naturelle, il faudrait qu'il n'y ait plus de mortalité avant reproduction et que celle-ci ne soit pas modifiée (diminuée) non plus.
    L'environnement change mais quelle que soit l'origine de ces changement, l'homme doit encore s'y adapter (ce n'est pas parce que c'est l'homme qui essaie d'adapter son environnement qu'il l'adapte complétement et partout).


    Citation Envoyé par math-de-limoux
    Ce que j'ai voulu exprimer par le terme dégénérer est le fait d'être de moins en moins adapté à son environnement naturel, du fait même de l'amoindrissement de la sélection naturelle..
    Si l'homme était de moins en moins adapté a son environnement, il y aurait justement de plus en plus de "possibilités" de sélections.

    Il y a un donc biais de raisonnement : l'environnement est au contraire de mieux en mieux adapté a l'homme parce qu'il est de moins en moins naturel (du point de vue exposé ici) et c'est ce qui va contribuer a diminuer la sélection (qui deviendrait moins naturelle ?) et pas l'inverse.

    Citation Envoyé par math-de-limoux
    Et si l'homme était effectivement en train de dégénérer, la question de la raison de l'augmentation de certaines mutations génétiques qui favorisent certaines pathologies s'en trouverait évidente : les mutations augmentent parce que l'homme dégénère.
    Il faudrait démontrer ou poser une définition qui relie dégénérescence et taux de mutations.
    Un taux de mutation élevé augmente au contraire les possibilités de sélection et donc d'adaptation ou d'évolution.



    En regardant brièvement le groupage HLA (expression de certains gènes) on voit que certains sont corrélés a certaines maladies et présentent donc une corrélation inverse avec d'autres.
    Normal, non ?

  8. #6
    Fiarle

    Re : Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    Bonjour,

    Si certaines évolutions, plus ou moins bonnes, sont en partie bloquées par le manque "d'aggressions" par les maladies, l'environnement, ... de l'organisme ; les évolutions nécessaires courrent le risque d'être "bloquées" avec une diminution de la diversité biologique : l'exemple de l'homme citée dans cet article est-il le seul cas représentatif ? ou le seul connu faute d'études sur d'autres espèces ?.

    Dans ce cas ne faudrait-il pas mettre en oeuvre le principe de précaution avec beaucoup plus de retenue qu'actuellement ?

    Merci

  9. Publicité
  10. #7
    piwi

    Re : Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    Bonjour,

    Par simple curiosité, je pose une question à tous à la cantonade:
    Que mettez vous sous l'expression "sélection naturelle"?

    Cordialement,
    piwi
    Je sers la science et c'est ma joie.... Il parait.

  11. #8
    Fiarle

    Re : Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    Bonjour

    Question de PIWI
    "Que mettez vous sous l'expression "sélection naturelle"?

    La possibilité d'excercer 2 instincts de base de la vie "Survivre et se reproduire" grâce à une maîtrise plus ou moins importante de son environnement (aggressions, dangers, recherche de nourriture, trouver son où sa partenaire)

  12. #9
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    Rebonjour,
    Citation Envoyé par Fiarle Voir le message
    Question de PIWI
    "Que mettez vous sous l'expression "sélection naturelle"?
    La possibilité d'excercer 2 instincts de base de la vie "Survivre et se reproduire" grâce à une maîtrise plus ou moins importante de son environnement (aggressions, dangers, recherche de nourriture, trouver son où sa partenaire)
    Puisque l'homme maitrise et adapte rapidement de mieux en mieux son environnement que serraient ces évolutions nécessaires ?

    Citation Envoyé par Fiarle Voir le message
    les évolutions nécessaires


    Je rappelle au passage que puisque l'environnement n'est pas totalement contraint, cette sélection s'exerce toujours.

    PS : en cliquant sur le bouton "citer", on voit apparaitre des QUOTE qui vont isoler la citation.

  13. #10
    Cendres
    Modérateur

    Re : Actu - Parfois, les mauvais gènes nous protègent

    Citation Envoyé par math-de-limoux Voir le message
    Mais oui. Il y a mutation car il y a reproduction.
    Il n'y a pas besoin de la reproduction pour qu'une mutation se produse dans une cellule. En revanche, elle n'est transmise que si elle se produit dans une cellule germinale impliquée dans un processus de reproduction.

    Citation Envoyé par math-de-limoux Voir le message
    Mais mutation n'est pas la même chose qu'évolution.
    Non, mais ça en est le socle, le carburant.

    Citation Envoyé par math-de-limoux Voir le message
    Je me répète : pour qu'il y ait évolution, il faut qu'il y ait, avant tout, sélection naturelle.
    Comme le suggère piwi, il faut voir ce que chacun signifie par sélection naturelle. Y inclus-tu la dérive génétique, la sélection sexuelle, la dynamique des populations (migrations, effets fondateurs, catastrophes provoquant une redistribution des allèles)?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

Discussions similaires

  1. Actu - Avons-nous dans nos cellules des gènes de Néandertaliens ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 14
    Dernier message: 25/10/2012, 10h43
  2. Actu - Les chimpanzés, parfois, adoptent des orphelins...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/02/2010, 16h45
  3. Actu - En effrayant les chenilles, les abeilles protègent les cultures...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/12/2008, 10h45
  4. Les jus 100 % naturels protègent notre santé
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/02/2007, 22h11
  5. des gènes Néandertaliens en nous ?
    Par Bip dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/02/2006, 22h57