Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Actu - Bactéries à l'arsenic : « non, ce n'est pas une nouvelle forme de vie »



  1. #1
    RSSBot

    Actu - Bactéries à l'arsenic : « non, ce n'est pas une nouvelle forme de vie »

    André Brack, spécialiste d'exobiologie, revient pour Futura-Sciences sur la découverte étonnante d'une bactérie capable de vivre et de se développer en présence d'arsenic et en l'absence de phosphore. Pour lui, des points essentiels restent à vérifier.<br />
    Une modeste bactérie, connue depuis longtemps, fait beaucoup parler d'elle depuis jeudi soir : GFAJ-1, une souche vivant dans les sédiments peu profonds du lac Mono&nbsp;(Californie)&nbsp;se rait capable de remplacer les atomes de phosphore par...

    Lire la suite : Bactéries à l'arsenic : « non, ce n'est pas une nouvelle forme de vie »
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    invité6543212033

    Re : Actu - Bactéries à l'arsenic : « non, ce n'est pas une nouvelle forme de vie »

    Salut !

    Je me demande pourquoi personne ne répond à cette actu !!?

    Bon Ok Ok !!!

  4. #3
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Bactéries à l'arsenic : « non, ce n'est pas une nouvelle forme de vie »

    Parce qu'en fait tout le monde répond ici : http://forums.futura-sciences.com/co...obiologie.html
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #4
    rampholeon

    Re : Actu - Bactéries à l'arsenic : « non, ce n'est pas une nouvelle forme de vie »

    Au fond, ce qui est en débat c'est le degré de conformité aux exigences connues de la physiologie sur terre - le degré conçu comme nécessaire à un autre astre pour que nous nous autorisions d'y imaginer des sortes de semblables (et non pas vraiment des interlocuteurs : question de distance).

    Or à proportion qu'on s'explique le vivant (et même la conscience) comme émergeant de mécanismes qu'on peut détailler, l'on se trouve confronté à l'intuition vague que des mécanismes différents, bâtis sur d'autres fondements physiques ou chimiques éventuellement, pourraient en principe produire des émergences comparables. A notre niveau (formule pour exclure les spécialistes) ce n'est pas la physiologie qui fait le vivant, mais les comportements qui résultent de cette physiologie.

    Cette intuition naturelle ne se trouve pourtant guère soutenue ni même évoquée dans la course aux exoplanètes dont on vise avant tout à repérer les plus "terroïdes". Il y a à cela une logique qui mériterait d'être débattue... mais qui risque de ne l'être qu'une fois que nous serons lassés, après que les astronomes aient aligné une longue liste "d'exoterres" plausibles sans pour autant faire aboutir le schmilblick.

    Je ressens le buzz que la Nasa fait autour de ces "bactéries à l'arsenic", comme un appel à gagner du temps sur ce sujet.

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Actu - Un ADN à l'arsenic : nouvelle forme de vie et révolution en exobiologie
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 91
    Dernier message: 07/06/2012, 13h19
  2. Créer une nouvelle forme de vie : Est-ce éthique ?
    Par Pierre de Québec dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 163
    Dernier message: 07/10/2010, 21h48
  3. Réponses: 6
    Dernier message: 24/11/2007, 10h33
  4. Pleo : une “nouvelle forme de vie” robotique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/02/2006, 07h22
  5. Une nouvelle forme de vie sur la Terre?
    Par Yoyo dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 02/04/2004, 15h35