Moins connu que le comprimé d'iode, le bleu de Prusse est un colorant composé de fer et de cyanure. En cas d'accident nucléaire, cet élément chimique est « susceptible de complexer le césium 137 », explique François Chast, chef du service de pharmacologie-toxicologie de l'Hôtel-Dieu, à...

Lire la suite : Le bleu de Prusse contre le césium radioactif
Les questions / réponses Futura-Sciences