Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées



  1. #1
    RSSBot

    Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    Dans la lutte pour la dépollution, la mode est à la bioremédiation ! Des chercheurs portoricains ont réussi à modifier génétiquement des bactéries pour éliminer le mercure de sites pollués. Une technique efficace et peu coûteuse pour éliminer ce métal extrêmement toxique.<br />
    Après les algues dépolluantes de Fukushima, voici les bactéries antimercure ! Le principe est le même dans les deux cas : utiliser la capacité de fixation et d'accumulation du vivant pour extraire un polluant d'un milieu...

    Lire la suite : En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    Elle serait aussi sans danger car les micro-organismes sont confinés dans un réacteur où passe l’eau à nettoyer.
    Comment arrive-t-on à isoler les bactéries ?
    L'eau en sortie est filtrée ? par osmose ?

  4. #3
    kalish

    Re : Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    elles sont peut-être tuées.
    j'aspire à l'intimité.

  5. #4
    LXR

    Re : Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    Comment arrive-t-on à isoler les bactéries ?
    L'eau en sortie est filtrée ? par osmose ?
    Elles sont dans un bioréacteur où passe l'eau contaminée. Je suppose que le principe est le même que les bioréacteurs utilisés dans l'industrie pour produire des molécules biologiques en grande quantité par des bactéries, qui doivent fonctionner de manière similaire.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bior%C3%A9acteur

    Citation Envoyé par kalish Voir le message
    elles sont peut-être tuées.
    A priori, il ne faut tuer les bactéries que si on veut récupérer le mercure emprisonné dans les bactéries pour son recyclage. Le but de la manoeuvre est justement de rendre le mercure biologiquement indisponible car isolé dans les bactéries. La capacité des bactéries E.coli à proliférer rapidement est un grand avantage dans ce type de dépollution car il n'y a virtuellement pas de limite de dépollution dans un bioréacteur : pas de saturation des bactéries par le mercure car de nouvelles bactéries se reproduisent en permanence capturant le mercure disponible, et dans un bioréacteur on peut contrôler la population bactérienne de façon à ce qu'elle soit pérenne (renouvellement des nutriments, élimination des déchets,...).

    Je n'ai qu'un doute sur ce système de dépollution : comment gères-t-on les déchets produits par les bactéries, qui contiennent forcément du mercure (à une concentration plus faible qu'à l'arrivée du mercure dans le bioréacteur mais tout de même il doit en rester!)? A moins qu'on arrive à connaitre la quantité exacte de mercure pouvant être capturé par les bactéries et d'injecter que cette quantité dans le bioréateur. Cela permettrait d'éliminer des déchets sans trace de mercure...

    Fin du monologue....
    Dernière modification par LXR ; 25/08/2011 à 00h20.

  6. #5
    Itsasoa

    Re : Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    Bonjour,

    Merci pour ces précisions LXR.

    Les travaux présentés ici montrent que des bactéries peuvent être utilisées pour dépolluer un milieu contaminé au mercure, mais ils ne proposent pas (encore) un système industriel valable, prêt à fonctionner. Il est donc logique que plusieurs points soient à améliorer, pour passer d'une expérience de laboratoire à un procédé commercialisable.
    Plus d'informations sur les méthodes employées par les chercheurs sont disponibles dans la publication d'origine (comme d'habitude également en lien dans l'article).
    http://www.biomedcentral.com/content...6750-11-82.pdf

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    LXR

    Re : Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    Merci pour le lien.

    Oui bien sûr il s'agit là d'une preuve de concept plus que la mise au point d'une méthode directement utilisable par l'industrie. Dans tous les cas cela montre le potentiel de la dépollution par des bactéries, qui peut visiblement marcher même lorsque le polluant est inorganique.

  9. Publicité
  10. #7
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    Citation Envoyé par LXR Voir le message
    Elles sont dans un bioréacteur où passe l'eau contaminée. Je suppose que le principe est le même que les bioréacteurs utilisés dans l'industrie pour produire des molécules biologiques en grande quantité par des bactéries, qui doivent fonctionner de manière similaire.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bior%C3%A9acteur
    Je reviens sur ce sujet, croyant avoir lu trop vite l'article de Wikipedia.
    J'ai donc recommencé, mais je ne vois pas de renseignements sur la séparation bactéries/liquide. Quelqu'un pour m'aider ?

  11. #8
    LXR

    Re : Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    Par filtration je suppose mais sans garantie puisque un filtre est normalement saturé rapidement par la masse de bactéries qui est énorme dans un bioréacteur. Etant donné qu'une turbine tourne en permanence dans le bioréacteur, peut-être qu'elle arrive à désaturer le filtre en remettant les bactéries en suspension. A creuser...

  12. #9
    polo974

    Re : Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    C'est sûr qu'il faut séparer les bactéries chargées avant qu'elles ne meurent et que le polluant soit relargué.
    Peut-être une centrifugation?

    ou bien des huitres qui se nourrissent de ces bactéries, et concentrent à leur tour en plus facile à trier...
    (ou autre organisme pluricellulaire condamné pour "la bonne cause"...)
    Jusqu'ici tout va bien...

  13. #10
    LXR

    Re : Actu - En bref : dépollution du mercure par des bactéries génétiquement modifiées

    Non pas autant d'originalité. C'est certain que la réponse est connu par les personnes qui sont mieux au courant que moi sur les bioréacteurs. Il y a tout ce qu'il faut dans ces engins pour sortir le liquide du bioréacteur tout en gardant les bactéries à l'intérieur, et il me semble que c'est par filtration, mais sans garantie.

    En effet, des molécules que l'on consomme dans la vie de tous les jours sont produites en bioréacteur. Lorsque les industriels veulent récupérer la molécule produite dans le bioréacteur, il est certain qu'ils ont prévu un mécanisme leur permettant de récupérer la molécule d'intérêt sans les bactéries. Sinon quelle tête ferait le consommateur en sachant qu'il y a des E.coli transgéniques dans de nombreux produits qu'il consomme!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - En bref : des fossiles de bactéries E.T. dans des météorites ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 17
    Dernier message: 01/08/2012, 02h17
  2. Diabète : des plantes génétiquement modifiées pour produire de l'insuline
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 71
    Dernier message: 27/01/2008, 09h12
  3. Actu - Dépollution des émissions des moteurs diesels par plasma
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/07/2007, 12h40
  4. Autorisation pour la culture de pommes de terre génétiquement modifiées
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/07/2006, 22h57
  5. Plantes génétiquement modifiées : la réalité du terrain sur la contamination
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/01/2006, 10h48