Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Interview spéciale Venus Express : l'Europe à l'assaut de Vénus



  1. #1
    RSSBot

    Interview spéciale Venus Express : l'Europe à l'assaut de Vénus

    C'est un nouvel objectif que l'Europe spatiale s'est assigné avec Venus Express, qui doit s'élancer demain matin à 04:33 CET depuis le cosmodrome de Baïkonour en direction de l'Etoile du Berger.

    Vénus intéresse tous les scientifiques, du chimiste au physicien, en passant par le climatologue. Car l'étude de son épaisse atmosphère à effet de serre extrêmement puissant pourrait nous...

    Lire l'article : Interview spéciale Venus Express : l'Europe à l'assaut de Vénus
    Soyez le premier à commenter cette actualité !

  2. #2
    ar0469

    Re : Interview spéciale Venus Express : l'Europe à l'assaut de Vénus

    Bonjour,

    Je viens de lire l'interview sus-mentionnée.

    Il y est dit entre autres choses :

    "FS : Est-ce que la connaissance de la climatologie de Vénus (effet de serre, notamment) peut nous aider à mieux comprendre le climat de la Terre ?

    RMB : Tout à fait, oui. C'est dans ce contexte-là qu'il faut voir l'exploration de Vénus. Est-ce que Vénus aurait pu être habitée au départ ? Est-ce que Vénus aurait pu permettre l'éclosion de la vie comme elle aurait pu le faire sur Mars ? Toutes ces études sont à comparer entre la Terre, Mars et Vénus."


    Je ne suis pas spécialiste, mais je suis un peu étonné :

    Comment pourrait-on faire des déductions sur la climatologie de la Terre et son avenir éventuel en étudiant Vénus ?

    Une différence essentielle entre ces deux planètes tient à la longueur du jour. Sur vénus, il est à ma connaissance de 243 jours, équivalent terrestre. Ce qui sigifie un ensoleillement moyen continu toutes latitudes confondues de 122,5 jours terrestres.
    Il y a la largement de quoi faire rotir n'importe quelle planète, même si celle-ci est située dans la "zone de vie possible" entre 100 millions et 300 millions de Kms du soleil.

    Imaginons ce que serait la vie sur terre, si notre jour moyen d'ensoleillement ne faisait pas 12 heures, mais 122,5 jours.
    Je pense que si nous n'avions pas cette alternance moyenne de 12 heures de jours et de nuits permettant une dissipation calorifique régulière, nous ne serions pas là pour en parler, et que la surface de la Terre enregistrerait des températures du type Vénus, simplement un peu moins chaudes (distance oblige), mais tout aussi invivables.

    Dans ce contexte, vouloir faire des extrapolations par rapport aux conditions terrestres me parait difficile, sauf à montrer que la durée du jour Venusien était différente autrefois.

    Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pour ma part je suis sceptique quant aux connaissances que nous pourrions acquérir à ce niveau (extrapolations à la Terre). Ce qui ne veut pas dire que d'autres découvertes très intéressantes ne nous en apprendrons pas plus sur le vécu ou le devenir de cette planète.
    Alain

Discussions similaires

  1. Mars Express : révélations à venir
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/11/2005, 10h19
  2. Un traité visant à prévenir les maladies d'origine hydrique en Europe
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/08/2005, 10h15
  3. Télécommunications : accélérer les débits grâce à la lumière
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/06/2005, 18h48
  4. La première mission de longue durée de l'Europe à bord de l'ISS cet été
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/05/2005, 16h40
  5. L'Europe prépare l'arrivée de l'ATV et la mission Enéide à bord de l'ISS
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/03/2005, 18h17