Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau



  1. #1
    RSSBot

    Post Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Les fonctions cérébrales pourraient être perturbées en cas d'exposition aux nanoparticules de dioxyde de titane. La barrière protectrice du cerveau serait en effet endommagée au contact de ces nanoparticules, que l'on retrouve dans de nombreux produits d'usage courant.
    Tout savoir sur le cerveau à travers notre dossier
    Les nanoparticules de dioxyde de titane, utilisées dans de nombreux produits, des peintures aux crèmes solaires, peuvent altérer la barrière hématoencéphalique qui...

    Lire la suite : Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    gazou15

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Encore une découverte qui met à mal tous les produits qui sont fabriqués pour normalement améliorer le quotidien et qui a des conséquences sur la santé.
    Si les découvertes de toutes sortes n'étaient utilisées que pour le bien-être et non pour faire de l'argent, nous n'en serions pas là.

  4. #3
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Ça, ce n'est pas une analyse, c'est un cliché du café du commerce. Si on lit en dehors de tout esprit polémique on voit qu'il s'agit d'une étude dans des conditions très particulières : ce sont des expériences in vitro portant sur des culture de tissus reconstitués. Cette étude dit seulement que si ces nano-particules sont présentes dans le sang il y a de fortes probabilités qu'elles franchissent la barrière hémato-encéphalique. Par contre elle ne dit rien sur la probabilité que ces particules arrivent dans la circulation sanguine.

    Concernant les usages évoqués dans l'article la question qui se pose pour les crèmes solaires est de savoir si ces particules peuvent franchir la barrière cutanée et se retrouver dans le sang en quantité significative. Sur ce point voir par exemple : http://www.futura-sciences.com/fr/ne...33/#xtor=RSS-8 et http://www.futura-sciences.com/fr/ne...ereuses_31191/

    Concernant les peintures je ne vois guère que le ponçage des peintures anciennes comme facteur de risque.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #4
    PictBridge

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Donc c'est ainsi, on sait que se produit est dangereux et on continue sa commercialisation à tout vas ?!
    On vas faire comme l’amiante ? Attendre qu'il y a quelques accidents cérébrale ou quelques morts pour agir ...

    Ça fait pitié.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Ça continue dans le café du commerce. Tout produit est dangereux dans certaines conditions d'utilisation, y compris le sel et le sucre, idem pour le gaz, l'électricité... La question est de savoir s'il est éventuellement susceptible d'être dangereux dans les conditions où on l'emploie. Cela ne se règle pas par quelques slogans faciles mais par des études minutieuses qui envisagent tous les aspects de la question et font une évaluation des avantages et des inconvénients. Par exemple l'oxyde de titane dans les émulsions solaires contribuent à la protection contre les cancers de la peau. Si on l'enlève la protection est moins efficace : de quel côté le risque maximum se situe-t-il ?

    Personnellement je n'ai pas d'avis arrêté sur la question, sauf le fait qu'il faut être très vigilants et multiplier les études sur ce type de matériau. L'actualité expose une des recherches sur la sujet, mais il est évident qu'elle n'aborde qu'un des aspects de la question. Elle doit donc être complétée par d'autres études qui aborderont les autres volets de la question. À terme peut-être supprimera-t-on les nano-particules d'oxyde de titane pour certains de leurs usages (pas forcément pour tous) mais peut-être aussi jugera-t-on que les avantages l'emportent sur les inconvénients ou que les risques ont été surévalués (ou sous-évalués... à voir).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #6
    jgiovan

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Bonjour,

    Ce qui fait pitié, c'est le niveau des interventions...

    Je suis surpris de ne pas avoir lu "Mediator", "Sang Contaminé" ou "Fukushima" dans les amalgames...

    J'appliquerai pour ma part le principe de précaution : j'eviterai dorénavant de sniffer des suspensions de nanoparticules de dioxide de titane !

  9. Publicité
  10. #7
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Citation Envoyé par jgiovan Voir le message
    J'appliquerai pour ma part le principe de précaution : j'eviterai dorénavant de sniffer des suspensions de nanoparticules de dioxide de titane !
    Tu vérifieras qu'il n'y en a pas avant de sniffer de la blanche ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  11. #8
    jgiovan

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Tu vérifieras qu'il n'y en a pas avant de sniffer de la blanche ?
    Hum, Hum... Si j'avais le pouvoir d'écrire en vert, je dirais que ce post est hors-charte ...

  12. #9
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Il l'est, mais vu le niveau actuel plaisanter détend un peu et ne pollue pas trop une discussion qui pourrait être intéressante avec un peu de bonne volonté.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  13. #10
    SNT

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Donc ici on ne parle que des nanoparticules de dioxyde de titane. Parce que d'autres nanoparticules sont utilisées actuellement en labo afin d'élaborer des vaccins / médicaments ou autre et je ne pense pas qu'elles soient extrêmements nocives.

    Perso je serais plus inquiet des produits contenus dans les bombes de déodorants, parce que le principe c'est quand même une pulvérisation, donc pleins d'aérosols !
    "Ne regrette jamais tes erreurs, elles te feront toujours avancer" So

  14. #11
    N1C0LAS

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Je ne sais pas si c"est moi qui manipule mal les nouveaux concepts mais je ne comprend pas la différence entre "molécule" et nanoparticule, si quelqu'un pouvait éclairer cette différence. Merci.
    "On ne sait jamais de quoi hier sera fait."

  15. #12
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Tu es d'accord qu'une particule de poussière, de farine, etc. est constituée d'un grand nombre de molécules ? Les nano-particules ne sont rien d'autre que des particules plus petites, donc constituées elles aussi d'un nombre important de molécules. Mais le fait qu'elles soient nettement plus petites leur donne des propriétés intéressantes sur le plan technique.

    Malheureusement cela est aussi susceptible de leur donner des propriétés physiologiques particulières : d'une part leur diffusion dans les tissus biologiques peut en être facilité ; d'autre part plus une particule est petite plus son rapport surface/volume est élevé, ce qui signifie que les effets de surface vont devenir prédominants. Or les surfaces possèdent des propriétés chimiques différentes du reste de la particule. Elles sont souvent beaucoup plus réactives chimiquement.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  16. Publicité
  17. #13
    polo974

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Pour une fois, le titre est en-deçà du contenu:
    La barrière n'est pas juste traversée, elle est aussi abimée...
    Mais il faudrait déjà que les particules arrivent jusque là.

    Pour la peinture poncée, il me semble que les poussières sont plus grosses que l'échelle nanométrique, ce qui n'empêche pas que la poussière, de façon générale, n'est pas très bonne pour la santé (euphémisme)...
    Jusqu'ici tout va bien...

  18. #14
    Xoxopixo

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Bonjour,

    Citation Envoyé par JPL
    Tu es d'accord qu'une particule de poussière, de farine, etc. est constituée d'un grand nombre de molécules ? Les nano-particules ne sont rien d'autre que des particules plus petites, donc constituées elles aussi d'un nombre important de molécules. Mais le fait qu'elles soient nettement plus petites leur donne des propriétés intéressantes sur le plan technique.
    A noter surtout qu'il s'agit d'assemblages atomiques non présents dans la nature.
    On ne sait pas comment les organismes réagissent face à ces elements nouveaux, des tests doivent être effectués pour chacun d'entre-eux.
    Dans le même registre, on connait les produits chimiques de synthèse qui ne sont pas dégradés par les microorganismes, les enzymes pour ce faire n'existant pas.

    Citation Envoyé par Sénat
    Ainsi, en sortie de station d'épuration, on trouvera, en concentration faible certes, des produits non dégradés, des produits partiellement dégradés et des résidus de transformation. En effet, il est une idée bien ancrée dans l'esprit de nos concitoyens et pourtant fausse quant aux possibilités de dégradation des bactéries vis-à-vis des substances organiques. On imagine que, si on leur en donne le temps, les micro-organismes finiront toujours par dégrader totalement les substances avec lesquelles ils sont en contact.

    Or ceci n'est certainement pas vrai, du moins à l'échelle de temps de quelques mois ou de quelques années.

    Il suffit de songer aux substances naturelles telles que les acides humiques présents dans les sols forestiers. Ces substances, pourtant naturelles, sont très peu dégradées par les micro-organismes, sinon elles seraient oxydées en CO2 et ne s'accumuleraient pas dans les sols.

    Il est vrai que de très nombreuses substances d'origine naturelle sont biodégradables, c'est-à-dire peuvent être décomposées par les micro-organismes.

    Cette propriété n'est pas aussi fréquente pour les produits organiques de synthèse
    . Ainsi d'assez nombreuses molécules organiques fabriquées par synthèse chimique sont en fait peu ou pas biodégradables. Elles peuvent alors passer à travers les stations d'épuration sans subir de transformations importantes, pour aboutir finalement dans les milieux récepteurs. Au fur et à mesure que la qualité des cours d'eau se restaure suite à la politique d'assainissement menée depuis plusieurs décennies et aux progrès faits dans les techniques de mesures, on peut à présent détecter ces polluants présents à l'état de traces.
    http://www.senat.fr/rap/l02-215-2/l02-215-271.html

    La question est de savoir si on peut se permettre de disseminer largement ces elements nouveaux sachant qu'il n'existe aucun moyen de dépolluer.

    Citation Envoyé par JPL
    Tu vérifieras qu'il n'y en a pas avant de sniffer de la blanche ?
    Et qu'il est très difficile de les détecter.
    Même si il est vrai, des progrès sont fait dans ce sens.

    Citation Envoyé par Futura-Sciences
    Comment détecter des nanoparticules dans l'air ambiant ? La technique est difficile car elles sont plus grosses que des molécules mais plus petites que n'importe quel grain de poussière. Les dispositifs d'analyse chimique les repèrent très mal et les filtres ne les arrêtent guère. Or, avec l'avènement inévitable des nanotechnologies dans de multiples domaines et jusqu'à notre environnement quotidien, la question de leur détection se pose crûment. En effet, ces minuscules particules peuvent avoir des effets néfastes sur la santé humaine et animale, comme plusieurs travaux l'ont amplement démontré, par exemple dans les crèmes solaires ou pour les nanotubes, présents dans une large gamme de produits actuels, et surtout à venir.

    A la Washington University of St.Louis (WUSTL), une équipe menée par Lan Yang travaille sur le principe d'un détecteur qui serait à la fois efficace et d'une réalisation suffisamment simple. Leurs résultats, très prometteurs, viennent d'être décrits dans la dernière livraison de la revue Nature Photonics.
    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...hedrale_21945/

    Citation Envoyé par Nanonorma
    Dans son numéro de janvier 2010, la revue Nature Photonics rapporte la création d'un dispositif innovant de détection in situ des nanoparticules jusqu'à une taille de 30 nm.

    Une équipe de la Washington University of Saint-Louis annonce avoir mis au point un détecteur efficace de nanoparticules dans l'air ambiant. Ce détecteur, qui prend la forme d'un tore, est décrit comme un résonateur en mode galerie miniaturisé. La lumière issue d'un laser circule dans un tore dont le diamètre correspond précisément à la longueur d'onde de la lumière émise par le laser (ou à un multiple entier de cette longueur d'onde). Cette correspondance permet à la lumière émise de ne pas être absorbée par l'anneau dans lequel elle circule (résonance de fréquence). Quand une particule vient au contact de l'anneau, elle modifie la fréquence de résonance du système et une partie de la lumière en circulation est alors absorbée. L'analyse de la longueur d'onde absorbée permet normalement de renseigner sur la taille de la particule entrée en contact avec le tore. Ces résultats de recherche sont importants dans une optique notamment de protection des travailleurs en contact avec des nanoparticules.
    http://www.nanonorma.org/news/usa-20...s-lair-ambiant

    Ce qui ne résoud pas le problème ni de leur toxicité par accumulation, ni celui de leur dépollution.
    On peut à mon avis faire le parallèle avec les radioéléments, qui heureusement sont, eux, bien reglementés en ce qui concerne leur utilisation.
    Une fois dans notre environnement, comment fera-t-on pour s'en débarrasser, si par exemple certains affectent gravement la reproduction des mammifères ?
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

  19. #15
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Citation Envoyé par Xoxopixo Voir le message
    A noter surtout qu'il s'agit d'assemblages atomiques non présents dans la nature.
    On ne sait pas comment les organismes réagissent face à ces elements nouveaux
    Le problème n'est pas qu'il s'agirait d'éléments nouveaux : cela fait longtemps qu'il y a des nano-particules dans les fumées, même si on ne le savait pas. C'est essentiellement un problème de taille et de rapport surface/volume.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  20. #16
    jgiovan

    Re : Actu - Des nanoparticules passent à travers la barrière protectrice du cerveau

    Bonjour,

    Ce qui est bien, c'est qu'on peut remplacer le mot "nanoparticule" par "OGM" ou "pesticide" dans la plupart des posts et cela ne nuirait aucunement à la qualité du fil de discussion...
    Heureusement que cette étude ne porte que sur le dioxide de titane. Avec des nanoparticules de pesticides OGM lourds, je n'ose imaginer la panique !

Discussions similaires

  1. Actu - Des nanoparticules magnétiques : le traitement anti-cancer du futur ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/07/2011, 13h38
  2. Actu - Des nanoparticules d'or non-toxiques grâce à la cannelle
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/12/2010, 10h57
  3. Actu - Des nanoparticules contre les tumeurs
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/07/2010, 23h06
  4. Actu - La Lodamine : un anticancéreux porté par des nanoparticules
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/07/2008, 09h56
  5. Actu - Des nanoparticules d'or pour délivrer des médicaments dans les cellules
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 6
    Dernier message: 13/06/2008, 14h17