Pour participer à la lutte contre le Sida, Microsoft a mis à disposition ses ressources de calcul et ses outils d'analyses pour les études menées en Afrique du Sud à l'aide du logiciel PhyloD. Le but est de puiser dans l'énorme masse de données produites et d'en tirer des enseignements précieux sur les mutations du virus. Or, un virus ressemble un peu à un spam...
Chaque année, 1,8 million de personnes meurent du Sida, soit 5.000 personnes par...

Lire la suite : La lutte contre les spams sert aussi à rechercher un vaccin contre le Sida
Les actualités Futura-Sciences