Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...



  1. #1
    RSSBot

    Post Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Quand il s'agit d'aider son prochain, les rats ne quittent pas le navire. Par simple empathie, un rat délivre son congénère de la cage dans laquelle il est enfermé, jusqu'à préférer partager du chocolat avec le prisonnier libéré !
    L'empathie, qui désigne la capacité à comprendre les émotions ressenties par un autre individu, peut mener à des comportements prosociaux (acte intentionnel et bénéfique pour autrui) mais seulement chez les primates, pensaient les...

    Lire la suite : Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    N1C0LAS

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Bonjour, suis je le seul pour qui le lien vers votre news envoie sur une page FS mais sans la news ?
    "On ne sait jamais de quoi hier sera fait."

  4. #3
    Tannhauser

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Pareil le lien ne marche pas
    Dernière modification par Tannhauser ; 16/12/2011 à 20h23.

  5. #4
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Pour moi le lien marche.

    On observe le même type de comportement chez les primates, mais avec une réserve: Si le primate "sauveur" se sait observé par le primate "victime" il n'hésitera pas à aider, quitte à partager une récompense. En revanche si le sauveur sait qu'il ne peut être vu par la victime il aura moins tendance à lui venir en aide si cela doit l'obliger à partager.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Ratcontent

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...




    Bonjour l interpretation de cet experience es tres partisane.
    Le rat est hautement social le toucheret la présence lui est sans doute bienfaiteur il établit beaucoup de contact physique avec l 'individu libérer le libérateur cherchait 'il a amoindrir sa propre isolation.
    De plus on le voit museau au partie odorante de son confrere a savoir anus et partie génitale. La sexualité chez le rat est tres manifeste et l homosexualité
    en résulte arfois il a besoin de se reproduire.
    le chocolat et son congenere peuvent tous deux contribuer a sa survie les comportements de groupes sont avantageux pour la survie de l'individu.

    Alors parler d'Empathie on vas un peu vite.
    il faut reproduire l expérience avec un nombre variable de possible libérateur présent au meme instant il faut tenter plussieur combinaison de sexe
    Pour l incarcérer l on doit varier son sexe tenter et avec 2 incarcérersimultaner de meme sexe et de sexe différent aussi si possible utiliser des individu castrer jeune dans les deux roles et finalement anesthésier l olfaction de certain libérateur.

    Car tel qu'el est l'interprétation de cet expérience n'a rien de sérieux ce n'est que de la frapper de L'erreur anthropomorphique.

    Ratcontent

  8. #6
    invite73192618

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Citation Envoyé par Ratcontent Voir le message
    Bonjour l interpretation de cet experience es tres partisane.
    Le rat est hautement social le toucheret la présence lui est sans doute bienfaiteur
    Il y a du texte sous la vidéo

    Le rat délivre-t-il son congénère pour la joie que les retrouvailles procurent ? Les vidéos indiquent en effet que les deux individus ont l'air heureux de se retrouver. Mais cette hypothèse a été écartée suite à une expérience au cours de laquelle le prisonnier, une fois libéré, était dirigé vers un compartiment isolé de son sauveur. Il semblait donc bien s’agir d’empathie.

  9. Publicité
  10. #7
    Ratcontent

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Ce que tu cote omet la période d apprentissage du liberateur s il a appris c est soit qu il chairchait le plaisir soit il fuyait l'inconfort dans les deux cas cette periode d'aprentissage la conditionner poser l actedevenant en soi meme satisfaisant combien de fois suite au succes a t'on déprivé le libérateur du libéré .Même si le retrait du libéré s est effectué apres la premiere réussite et qu' il répete l'acte cela peut t'il réellement estomper de sa mémoire une vie ou ses congeneres on du l approcher et le quitter.
    J'en rajoute a l expérience si l'on effectue un cotoiement random suite au succes il va constament répéter l'acte le random etant le conditionnement le plus difficile a estomper.
    (Nourriture sexe) qu'il reprenne l expérience avec un rat affamé et le chocolat qu'il lui laisse la récompense un fois et qu'il la retire toute autre tentave subséquente.
    Et la oui je commet l'erreur antropomorphique Combien d'évenement provoquant le désespoir devra t'il vivre avant de cesser de vouloir satisfaire sa faim alors qu'il sait comment liberer la nourritureet qu'il y a déja eu acces.

    Alors non le retrait du libéré ne me satisfait pas.
    Même chez un rat l'apréciation et la satisfaction apporté par ses congéneres doit etre variable d une rencontre a l autre.
    La recherche est peut ètre l'objectif en soi.
    Mais dire Empathie non cest trop peux expliciter comme expérience pour cela.

    Ratcontent

  11. #8
    Ratcontent

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Pardon de double post mais si quelqu'un a acces a la revue ayant publier l'étude peut_il m'en faire parvenir copie,(Jai été sur le site et cela semble nécessiter un abonnement payant..alors bon ce serait gentil de me fournir l'article)

    Ratsceptique

  12. #9
    Ratcontent

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Bon aller quitte a sombrer dans le ridicule jme laisse aller.
    Un rat de labo n'est pas un rat.
    Il s'agit d'un être structuré par l'homme et dans toute étude concernant la psyché du rat de labo il ne faut pas omettre ce travers,il est humanisé( environnement relation stress ....)rien ne colle a ce que vit un rat. Cet apport particulier que nous lui apportons je crois doit grandement jouer sur son comportement.Socrate montrait qu'un esclave pouvait apprendre le calcul par démonstration au moment ou il était soumis a cette démonstration ce n'était plus un esclave il était devenant citoyen apprenant.

    Chaque espece peut manifester une gamme varié de comportement selon son environnement respectant habituelement le principe de l'efficience.
    Est-il des trait chez les rat ou des processus?
    S'il accomplit un acte la seule certitude c'est qu'il est outillé pour l'accomplir.Un background ou il peut piger avec plus ou moins de facilité sur les 2 milliards d'année d'évolution propre au vivant terrestre.
    L'empathie humaine est ce de l'empathie comme on se la veut définie.
    Ou n'est ce qu'une formulation pompeuse d'un individu qui ne pourrait survivre hors d'une société moderne.
    Je crois oui que le rat de labo peut éprouver de l'empathie et spécifiquement du genre humaine bien floue et bien partisane a ce qui nous mene au gain.
    En fait moi je veux une étude démontrant que nous avons du rat de labo en nous et ce dans tout nos comportement(je le dis avec un peu de cynisme mais beaucoup de sérieux).
    Si en tous il y a une corrélation significative et bien nous aurons démontré que les rats de labo sont bien humain et que ce type d'expérience mené en millieu controlé n'a rien a voir avec l'observation en millieu naturel d'un comportement particulier.

    Ratquivasqueteruneclope
    Dernière modification par Ratcontent ; 17/12/2011 à 09h03.

  13. #10
    Panclaste

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Bonjour: deux citations bibliographiques ayant une connexion avec le sujet de l'empathie: 'L'altruicine', par Stanislaw Lem et 'Sur le problème de l'empathie' par Edith Stein. Salut +

  14. #11
    Xoxopixo

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Futura-Sciences
    En outre, cela montre que manger du chocolat et libérer un congénère a la même valeur aux yeux du rat libre.
    En fait je ne pense pas qu'il y a deux altenatives de même "type" pour le rat.
    Il n'a pas, à mon avis, en face de lui deux alternatives "heureuses", la libération du congénère ou le plaisir du chocolat.
    Je ne pense pas que le rat se fait une représentation de son congénère libéré dans le futur qui possède la même force que le signal immédiat du déplaisir de voir son congénère emprisonné.

    Le rat est en face d'un fait immédiat; son congénère est emprisonné.
    Il s'agit d'un déplaisir.

    Le rat a donc une alternative entre

    1* un plaisir, le chocolat, et la persistance du déplaisir de voir son congénère emprisonné.

    2* Ou la perte du chocolat, l'inacession à un plaisir finalement plus lointain dans "la pensée du rat" et la cessation du déplaisir de voir (fait immédiat) son congenère emprisonné.

    On pourait penser que le rat préfère ne rien perdre dans l'immédiat (le chocolat, il ne l'a pas déja sous les papilles...).
    Or le déplaisir de voir son congénère dans l'embarras est une "perte" immédiate et permanente qui peut posseder aux yeux du rat une valeur superieur non du fait de son intensité mais de sa permanence et du fait qu'il s'agisse d'un déplaisir.
    Combien "vaut" un plaisir contre un "déplaisir" ?
    Question difficile.

    Donc effectivement, le rat exprime de l'empathie, mais il choisi peut-être selon des valeurs de nécéssité immédiate, avec une préférence pour ne pas perdre ce qu'il a déja, par exemple au moment où il est arrivé dans la boite pour l'experience il n'avait ni de chocolat, ni de malheureux congénère emprisonné. La tranquilité quoi.

    On en déduit donc tout logiquement un des proverbes du rat :
    Un tu l'as, deux il l'aurat.
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

  15. #12
    ansset
    Animateur Mathématiques

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Citation Envoyé par Ratcontent Voir le message
    Je crois oui que le rat de labo peut éprouver de l'empathie et spécifiquement du genre humaine bien floue et bien partisane a ce qui nous mene au gain.
    En fait moi je veux une étude démontrant que nous avons du rat de labo en nous et ce dans tout nos comportement(je le dis avec un peu de cynisme mais beaucoup de sérieux).
    Si en tous il y a une corrélation significative et bien nous aurons démontré que les rats de labo sont bien humain et que ce type d'expérience menée en millieu controlé n'a rien a voir avec l'observation en millieu naturel d'un comportement particulier.
    .

    je ne vois pas pourquoi un rat se mettrait à avoir un comportement spécifique de "rat de labo" dans cette expérience.
    ce n'est pas un dauphin ou une otarie que l'on récompense.

    par ailleuirs, la comparaison des comportements sociaux entre rats et humains ne date pas d'hier.
    ( voir par ex tous les travaux de Laborit )
    on y retrouve par exemple les mêmes réactions face au stress : fuite ( si possible), agression d'un autre pour evacuer la siènne, ou auto-agression ( somatisation ).

    je te rejoins sur le mot empathie qui est très connoté.
    parlons plutôt de reflexe de survie d'un congénère de la même espèce, que l'on retrouve très souvent dans la nature.
    Dernière modification par ansset ; 04/05/2013 à 05h45.

  16. Publicité
  17. #13
    Panclaste

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    *L'empathie aurait une fonction de protection, en evoquant sur un autre les sentiments personnels, l'autre évoque le sentiment, mais associé à la circonstance qui a produit ces sentiments, et ainsi, il peut agir en conséquence. Sur le sujet de le rat qui delivra-t-il son congénere, une chanson du Mexique, avec le titre 'La calandria' -La calandre, un oiseau: 'Dans une cage doreé, pendu à un balcon, était une calandre, chantant sa douleur. A un pauvre petit moineau qui est venu près de sa cage: Si tu me laisses livre, à vous que je vais.... et la calandre ingrate, àpres qu'elle est sortie, àpres avoir vu au large, elle a volé et volé et volé...' Vous pouvez entendre la version originale sur YouTube. Salut +

  18. #14
    Xoxopixo

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    .
    Je ne vois pas pourquoi un rat se mettrait à avoir un comportement spécifique de "rat de labo" dans cette expérience.
    ce n'est pas un dauphin ou une otarie que l'on récompense.
    C'est une question en tous cas qui doit être posée avant de généraliser "au rat".
    Existe-t-il une diversité comportementale en terme d'inné voir d'acquis, au sein de l'ensemble des populations de l'espèce Rattus norvegicus ?

    J'aurais tendance à dire que oui.
    Citation Envoyé par Wikipedia
    Différences avec le rat brun

    Le rattus norvegicus à l'état sauvage possède une couleur brune et un marquage uni alors qu'à force de sélection et de mutations le rat domestique revêt une robe de couleur allant du blanc au noir et des marquages assez variés.

    Cependant les plus grandes différences se font au niveau du comportement.

    Les rats domestiques sont bien sûr apprivoisés et ont donc moins peur de l'homme.
    En général, ils supportent aussi plus facilement la captivité et sont moins stressés que des rats bruns sauvages apprivoisés.

    Ils sont généralement sociables, paisibles et affectueux et se prêtent volontiers au dressage.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rat_domestique

    Citation Envoyé par Ansset
    Je te rejoins sur le mot empathie qui est très connoté.
    Parlons plutôt de reflexe de survie d'un congénère de la même espèce, que l'on retrouve très souvent dans la nature.
    Effectivement, l'empathie n'est pas un "objet" que l'on possède ou pas.
    Il s'agit du nom permettant de décrire un mécanisme, plus ou moins développé, qui consiste pour un être vivant à "vivre" interieurement une situation exterieure à son individualité.
    En ce qui concerne les êtres humains, nous avons un mot ancien pour ça ; l'empathie. (empathos "souffrir avec" il me semble)

    Plus litérairement:
    Citation Envoyé par CNRTL
    EMPATHIE, substantif
    EMPATHIE n. f.
    XXe siècle. Composé du préfixe grec em-, de en, « dans », et de -pathie, d'après sympathie.
    Capacité de s'identifier à autrui, d'éprouver ce qu'il éprouve.
    http://www.cnrtl.fr/definition/academie9/empathie

    C'est un peu comme pour le terme "véhicule".
    On parle par exemple de "véhicule"; ce terme permet de décrire des caracteristiques générales en terme de fonction de tout "véhicule", mais ça ne décrit pas la multitude des véhicules existants, basés sur des mécanismes différents.
    Citation Envoyé par Wikipedia
    Les recherches récentes ont amené à distinguer le concept d'empathie émotionnelle qui désigne la capacité à comprendre les états affectifs d'autrui, et le concept d'empathie cognitive, c'est-à-dire la capacité à comprendre les états mentaux d'autrui, utilisé en théorie de l'esprit.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Empathie

    Sachant que toute situation se vit in finé toujours interieurement, le degrès de ressemblance entre la situation vécue et la situation "copiée" peut aller très loin, peut-être comme chez le rat.
    Citation Envoyé par Wikipedia
    Le physicien Pierre Papon explique ainsi : « On fait subir à la première une légère douleur, et l'on voit une région précise de son cerveau « s'illuminer » lorsqu'elle la ressent.

    La personne voisine, qui observe la scène sans être manipulée et donc sans rien sentir sur le plan physique, présente une image IRM comparable au même moment, tout simplement par empathie.
    On arrive donc à mettre en évidence un sentiment ».

    Lorsqu'on présente à des personnes des images qui suggèrent qu'une autre personne a mal, un tiers des personnes ressentent une douleur au même endroit de leur corps (empathie sensorielle), deux tiers sont perturbées mais ne ressentent pas elles-mêmes la douleur (empathie affective)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Empathie

    L'empathie, en ce qui concerne l'être humains (ce premier mot lui étant dédié) est en quelque-sorte la capacité plus ou moins contrôlée (en ce qui nous concerne) au niveau individuel à se mettre la place de l'autre, non pas par une pure abstraction rationelle, mais par le ressenti physique allant jusqu'à un certain degrès de réalité individuelle.

    Citation Envoyé par nouvelles.umontreal.ca
    Une autre étude de même nature effectuée par Jean-Philippe Mailhot, étudiant en psychologie, arrive à la même constatation quant au rapport entre le désagrément et l'empathie.

    «À notre avis, cela démontre que les personnes très empathiques parviennent à maitriser leur sensation de douleur, avance Étienne Vachon-Presseau comme explication.
    Sans cette maitrise, il leur serait sans doute impossible de porter attention à autrui parce que l'épreuve serait pour elles trop difficile
    http://www.nouvelles.umontreal.ca/re...a-douleur.html

    Le rat ici par exemple contrôle probablement peu son individualité, le déplaisir de la situation de "l'autre" lui revient peut-être plus mécaniquement sans qu'il puisse y faire face.
    L'individualité du rat est en ce sens, à mon avis, amoindrie comparativement à celle de l'être humain, capable de contrôler cette capacité ... et de ce fait voit parfois de l'empathie là où il serait peut-être plus question d'individualité.
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

  19. #15
    Panclaste

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Sentir la douleur d'un ou d'une autre, c'est impossible pour les etres humains, et je doute qu'il existe dans l'univers entier un etre qui veut sentir la douleur d'un autre, ça serait si douloureux, que les gens ayant ce pouvoir seraint obliges de s'abstenir de tout contact avec les autres; de la meme façon que quand l'on se souvient d'une douleur ont ne sent pas une autre fois la douleur, mais seulement le souvenir d'avoir pati nous revient, quand l'on voit d'autres ayant des souffrances, ont a l'image du danger, et un impuls pour aider en tant que possible, mais l'on a vu dans un circuit formule I une voiture qui s'est mis en flammes, et quand un autre pilote a essaye d'aider l'homme en danger, les gardes l'on empeche de se rapprocher a la voiture en flammes, et l'autre pilote a fini brule. Les medecins utilisent des procedes pour s'eloigner affectivement des malades, procedes qui sont dits 'Dissociation instrumentale', autrement, personne ne serait en condition de travailler dans les soins de malades, car il serait trop douloureux d'avoir une affection pour les malades egale a la que vous avez, par example, vers votre conjoint, et l'on conseille fortement aux medecins de ne pas traiter ses amis et ses familiers, tout comme ne se traiter pas eux/elles memes, meme quand il existe un procede ayant le nom 'therapie autogene', mais plus de 50% des medecins aux Etats Unis se traitent soi memes et se font des ordonnances. La compassion, ça c'est possible, partager la douleur, comme partager les plaisirs ne serait pas possible, l'on a une image, un concept, une idee, mais l'on ne sent pas les sensations des autres, car les informations qui portent la douleur des l'organe d'origine ne se transmettent pas, les cerveaux, les nerfs, les neurones, restent toutes elles isolees dans un seul corps, pas de fusion, pas de communication de sensations.

  20. #16
    noir_ecaille

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Bon je n'ai même pas terminé la première ligne du pavé supra de Panclaste.

    Revisitons les notions...

    Chez le rat comme chez l'humain, on trouve des circuits particuliers appelés "neurones miroirs". Ils sont hautement impliqués dans les constructions d'états mentaux chez autrui, dit aussi empathie au sens cognitif. Ils servent autant à imaginer/anticiper les actions d'autrui que ses émotions et réactions, qu'on peut grossièrement schématiser à l'aide algorithmes d'implication-projection.

    Seulement il existe de subtiles différences dans les interprétations d'autrui d'un humain à l'autre. On peut raisonnablement penser qu'il est maladroit de projeter telle quelle notre interprétation de l'état mental d'un rongeur, même si ses réactions ont du sens pour nous par implication-induction tout autant superficielle. On peut toutefois procéder comme dans l'article à des expériences pour vérifier si tout ou partie de notre interprétation est fausse.

    Apparemment le rat présente une forme d'empathie assez similaire à la nôtre quant à la souffrance d'un congénère
    Dernière modification par noir_ecaille ; 20/05/2013 à 20h54.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  21. #17
    Panclaste

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    noir_ecaille: felicitations; votre avis sur les 'neurones miroir' est tres en rapport avec le sujet des commentaires, car il montre une base neuronale certaine pour certains aspets de 'l'empathie', l'on dit souvent que notres reponses affectives sont tres similaires, sinon egales, a celles des chimps, et meme saint Paul dit que 'd'abord, c'est le corps', coprs qui a des mechanismes tres forts pour la protection de l'individu et de l'espece, construits par l'evolution des vivants, et presentes des la naissance, car ils auraient une base neuronale hereditaire.

    Une autre phrase de F W Nietzsche, dans 'Ecce Homo', en provenance d'un examen: Quelle est votre ideal de vie? -Le fonctionnaire; Et votre philosophie? -Celle de Kant, le fonctionnaire comme chose en soi, erigee en tribunal du fonctionnarie comme phenomene' Salut +

  22. #18
    Panclaste

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Une proposition avec qui il n'y a jamais qu'empathiser: 'Tu as à choisir entre la mort et la folie'
    (Terrorisme mentale)

    (Pardon par le mauvais français, je demande au moderateur svp d'eliminer la version precedente, et eventuellement une amelioration redaction par quelqu'un, merci bien)

  23. Publicité
  24. #19
    Panclaste

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Tout a fait neuf sur le sujet, malheureusement, en Anglais, et pas sur les souris, mais sur des etres humains malades, notamment, l'on voit qu'il existent chez nous, des differents types d'empathie.
    Salut +


    1. Eur Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2013 Jun;263(4):299-307. doi:
    10.1007/s00406-012-0373-0. Epub 2012 Oct 18.

    Insight in schizophrenia: associations with empathy.

    Pijnenborg GH, Spikman JM, Jeronimus BF, Aleman A.

    Department of Psychotic Disorders, GGZ-Drenthe, Dennenweg 9, 9404 LA, Assen, The
    Netherlands, g.h.m.pijnenborg@rug.nl.

    Many people with schizophrenia (50-80*%) demonstrate impaired insight, something
    which has been associated with a poorer outcome. Two types of empathy can be
    distinguished: affective empathy via shared emotions and cognitive empathy, also
    referred to as Theory of Mind (ToM). ToM can be subdivided into cognitive ToM
    (knowledge about beliefs of other people via perspective taking) and affective
    ToM (knowledge about other people's emotions via perspective taking). Recent
    studies show a relationship between Theory of Mind (ToM) and insight. However,
    the relationship between affective empathy and insight in schizophrenia was not
    examined previously. This was the aim of the present study. We expected that
    affective empathy would show a stronger relationship with insight than both
    cognitive and affective ToM. We assessed forty-six patients with a diagnosis of
    schizophrenia, and fifty-three healthy controls were assessed with a test battery
    consisting of tests of social cognition (a self-rating scale for affective
    empathy, a ToM task assessing both cognitive and affective ToM, and two tests of
    emotion perception), verbal memory, executive functioning, psychomotor speed, and
    intelligence. Insight was assessed with item G12 of the PANSS-interview. A
    regression equation showed that affective empathy made the strongest unique
    contribution to insight, followed closely by affective ToM. Together, they
    explained 45*% of the variance in insight. None of the other independent
    variables made a unique contribution to the prediction of insight. Both affective
    ToM and affective empathy are associated with insight in schizophrenia. Being
    able to take empathize with other peoples feeling at both the affective and
    cognitive level may enhance insight in schizophrenia.

    PMID: 23076736 [PubMed - in process]

  25. #20
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Intéressant, certes, l'empathie chez les humains et leur déficit dans certaines pathologies mais ce qui est surprenant pour ceux qui ne le savaient pas, c'est cette empathie chez les rats (animal) ; autrement dit, le sujet du fil.

  26. #21
    N1C0LAS

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Autre chose de surprenant est cette tendance à penser que ce qui est découvert en premier chez l'homme lui est réservé. L'empathie "découverte" chez l'homme en premier lui est réservé, on la concède aussi aux rats maintenant mais non sans peine. Par contre pour prendre un exemple inverse, les mécanismes de régulations du génome découverts chez une bactérie sont très vite généralisés à l'homme.
    J'ai l'impression qu'on généralise plus facilement des phénomènes à l'homme et plus difficilement depuis l'homme vers les autres espèces...
    Humm je vais peut être aller poster sur le forum épistémologie.
    "On ne sait jamais de quoi hier sera fait."

  27. #22
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Citation Envoyé par N1C0LAS Voir le message
    Humm je vais peut être aller poster sur le forum épistémologie.
    Moui, parce que je ne suis pas certain du "non sans peine" et qui est le "on" dans ce cas.

  28. #23
    Tannhauser

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Si de tels comportements sociaux et altruistes ont déjà été observés chez d’autres animaux – l’exemple le plus connu est sans doute celui des abeilles qui sont prêtes à mourir pour sauver leur colonie – et pour des raisons bien précises, il est en revanche difficile de comprendre l’intérêt du rongeur au cours de ces expériences. Peut-être une simple sensation de bien-être ? Une étude des mécanismes neuronaux permettrait de répondre à cette question.
    Moi ce qui me frappe c'est que les chercheurs n'arrivent pas à comprendre l'acte désintéressé (en l’occurrence plutôt dont l'intérêt à court terme est hors du champ de perception de l'individu et de ses facultés d'anticipation).
    Ca a l'air de les perturber.
    Mais c'est justement la raison d'être de l'empathie.

    C'est quand même pas compliqué :
    lundi : rat A emprisonné
    mercredi : rat B emprisonné
    Si les animaux sont empathiques à la fin de la semaine ils ont plus de chance d'être vivants , sinon les deux ont plus de chance d'être morts.

    Mais bon venant de chercheurs de l'université de Chicago ca ne m'étonne qu'à moitié. Berceau du libéralisme moderne, ils ont surement un bon gros bagage idéologique à traîner et une vision purement individualiste de la sélection naturelle.
    Si j'avais une conclusion à tirer de cette incompréhension je dirais que, dans ce labo, les rats sont plus empathiques que les chercheurs.
    Je sais, je provoque.
    Ils sont juste complètement à coté de la plaque.


    Je cite ce texte

    ... Or nous sommes des animaux sociaux, et nous ne pouvons survivre que grâce à nos interactions avec les autres. La capacité de ressentir l'état émotionnel de nos congénères et d'y répondre de manière appropriée nous a alors apporté, ainsi qu'aux mammifères en général, un avantage adaptatif évident pour la survie de l'individu et du groupe..

  29. #24
    noir_ecaille

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    Ce qui m'étonne c'est qu'on oublie des relations impliquant l'empathie mais pour de tout autres motifs :
    - sexualité
    - prédation
    - concurrence
    ...

    En général on cherche un partenaire prêt à s'accoupler, donc il faut d'une manière ou d'une autre parvenir à empathiser/intérioriser son état émotionnel/psychique/physique -- sex or not sex ?

    Le prédateur, surtout si ses proies sont des animaux, doit se figurer les perceptions de sa proie et surtout anticiper ses réactions s'il veut pouvoir manger. Donc encore un coup intérioriser les états mentaux, agir et "pré-réagir" en conséquence, voire tirer partie de ces mêmes états mentaux.

    En combat avec un alter-ego, il y a beaucoup de communication et de psychique, notamment bluff mais aussi détermination, colère, peur... Autant d'états qui peuvent influer sur l'issue d'un combat.

    Etc.


    Donc oui l'empathie existe ailleurs que chez H. sapiens. Ce qu'on ignore, c'est l'usage qu'en font les autres animaux. H. sapiens utilise beaucoup l'empathie de façon ludique, surtout dans nos sociétés modernes où la chasse et même le combat peuvent devenir à leur tour des sports, soit une forme de ludicité. Et ces rats-là apportent peut-être une preuve que nous ne sommes pas les seuls à utiliser l'empathie de cette façon là.
    Dernière modification par Cram 64 ; 23/06/2013 à 21h26. Motif: Modifié à la demande du posteur.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  30. Publicité
  31. #25
    N1C0LAS

    Re : Actu - Quand les rats préfèrent, par empathie, partager leur chocolat...

    . Moui, parce que je ne suis pas certain du "non sans peine" et qui est le "on" dans ce cas.
    Regardez donc l'historique des caractères qu'on pensait être le propre de l homme et voyez à quel point ils sont encore ancrés dans nos pensées. L homme est le seul à utiliser des outils, l homme est le seul à souffrir, l homme c'est le langage etc.

    Qui est "on"? Et bien c est vous c est moi.
    "On ne sait jamais de quoi hier sera fait."

Discussions similaires

  1. Actu - Quand les guêpes se reconnaissent grâce... à leur visage
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/12/2011, 15h38
  2. Actu - Les canaris font leur show... et s'adaptent à leur public !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/08/2011, 09h16
  3. Actu - Quand des plantes broutées boostent leur ADN pour survivre
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/08/2011, 15h45
  4. Actu - Les femmes préfèrent les hommes qui ont de l'humour !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/02/2011, 17h26
  5. Actu - Noyaux : les protons préfèrent les neutrons
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 07/06/2008, 17h33