Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant



  1. #1
    RSSBot

    Post Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Avec les techniques de la biologie moléculaire, il devient de plus en plus facile de refaçonner le vivant. Des amateurs, dans les garages ou dans les labos, rivalisent d'ingéniosité pour créer des bactéries aux propriétés parfois étonnantes.
    La biologie tend-elle à devenir un jeu de Lego avec des briques biologiques ? Les méthodes du « do it yourself » (DIY), du bidouillage isolé dans un garage, qui ont permis des percées dans l'informatique, s'étendent aussi aux...

    Lire la suite : De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    Alanares

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Bon(jourOUsoir) à Tou(te)s.
    A partir du moment où des kits permettront à tout un chacun de bricoler dans son garage, une assertion comme"on ne veut pas se mettre hors la loi" "...on ne fait pas d'OGM BIEN QU'ON EN AURAIT LES MOYENS !!!" etc. Bref, toute déclaration de ce genre ne sera que voeu pieux : si un malade, un dérangé aux neurones en court-circuit qui prétend changer le monde pour le faire plier à SES idées ou croyances hurlubuesque, bref si un taré veut nuire, rien ne pourra l'en empêcher.
    Personnellement, amoureux fou de Science, de Technologie, et d'Education, j'essaye de garder les pieds sur Terre : dans tout système, le maillon faible reste l'Homme. Il appartient donc à l'Homme, conscient de ses imperfections et possibles dysfonctionnements, de mettre préventivement en place les barrières ad hoc face aux risques potentiels. Une de ces barrières consiste, à mon avis, à maintenir l'exercice de ce genre d'activité en milieu contrôlé. Seul un labo ayant pignon sur rue peut-être contrôlable, ce qui, par définition n'est pas le cas d'un bricolage clandestin.
    Les inconscients qui pensent mettre des kit entre n'importe quelle mains, ont-ils déjà entendu le mot de bio-terrorisme ?
    Cordialement à vous,
    Alanarès

  4. #3
    Ryuujin

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    La popularisation des feux d'artifices n'a pas généré d'explosion démographique des terroristes que je sache.
    Ça fait 40 ans que des centaines de gamins reçoivent des kits d'électronique ou de chimie à noël, encore aucun n'a fabriqué une bombe atomique ou EMT, ni un laser à découper les gens...

    Faut pas flipper comme ça : entre la biotechnologie et le bioterrorisme, il y a un gouffre aussi énorme qu'entre les feux d'artifices du nouvel an et un missile tomahawk.

    C'est pas avec un kit et un bac S (ni même un master) qu'on fait quoi que ce soit de révolutionnaire.
    Dernière modification par Ryuujin ; 31/12/2011 à 06h09.

  5. #4
    pleindeuss

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    ah bah si, des qu'il y a la moindre opportunité de foutre le bordel, on voit des tas de plus ou moins grands (arriérés et débiles) terroristes qui viennent faire chier le monde avec leurs pétards...

    après pour les kit de biochimie, je pense pas qu'on puisse faire grand mal à la population avec.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    LXR

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Il est bien plus facile de se procurer des Bacillus anthracis (anthrax) ou de cultiver des Clostridium botulinum (toxine botulinique) pour semer la terreur que d'arriver à créer un OGM toxique. La manipulation des gènes nécessite tout de même une connaissance en biologie moléculaire très poussée qui n'est vraiment pas à la portée de tout le monde.

  8. #6
    Alhec

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Le bioterrorisme, on en parle, mais jusqu'à présent c'est resté un fantasme non? Est-ce une menace si réelle que cela? Des horreurs pathogènes, il en émerge régulièrement de toute façon (voir HIV...) sans qu'il y ait besoin de l'intervention de fanatiques. Question subsidiaire, est-ce si facile que ça de créer un pathogène dangereux?

  9. Publicité
  10. #7
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Citation Envoyé par LXR Voir le message
    Il est bien plus facile de se procurer des Bacillus anthracis (anthrax) ou de cultiver des Clostridium botulinum (toxine botulinique) pour semer la terreur que d'arriver à créer un OGM toxique. La manipulation des gènes nécessite tout de même une connaissance en biologie moléculaire très poussée qui n'est vraiment pas à la portée de tout le monde.
    D'ailleurs comme l'expliquait un biologiste dans les émissions concernant le virus aviaire trafiqué, il est enfantin de se procurer de l'Ebola: il suffit de passer une semaine en vacances dans un pays touché et de récupérer deux ou trois linges contaminés... pas besoin de braquer un labo P4 !

    Pour obtenir quelque chose de vivable (et faisant ce qu'on veut faire), il faut obligatoirement passer par des tests en grandeur nature avec essais cliniques&co.

  11. #8
    Alanares

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Bonne année à tous !
    Tout d'abord une précision : n'étant pas biologiste, il est évident qu'en m'aventurant sur ce terrain, je risque fort de dire des âneries. En fait, j'essaye surtout de faire valoir un point de vue général et je vais m'en expliquer. Si je n'ai aucune compétence en biologie, en revanche des domaines comme la prospective ou la sûreté nucléaire ne me sont pas tout à fait inconnus. Voici donc, partir de là, quelques précisions.
    Ainsi, il est toujours extrêmement difficile, à partir des connaissances et contexte d'une époque donnée, de prévoir les développements possibles à des horizons relativement proche : même en prospective technologique, où l'on est pourtant en univers quasi déterminé, prévoir au delà de 5 ans devient périlleux. D'où ma crainte : si aujourd'hui pour bricoler le vivant il faut un matériel peu courant des connaissances en rapport, difficile de dire que dans 5 ou 10 ans ce sera le cas. Sans parler des approches parallèles.
    Exemple : lorsque j'étais un jeune ingénieur, mes maîtres m'expliquaient qu'il ne serait jamais possible à un crétin isolé de bricoler une arme nucléaire dans sa cuisine.
    Aujourd'hui, c'est toujours le cas, mais à une nuance près. Après les bouleversements géopolitiques de 2 dernières décennies, les matières radioactives sont (relativement) plus faciles à trouver, et, avec elles, il est très facile de réaliser une "bombe sale"... laquelle, en l'absence de toute explosion "nucléaire", peut quand même contaminer une zone pour longtemps.
    Idem en bio, ainsi que mentionné ici par d'autres internautes : point besoin de bricoler un mutant, les souches naturelles suffisent déjà à faire de gros dégâts (VIH, aviaire mutant tout seul, etc).
    Voilà aussi pourquoi, principe de précaution oblige, les pouvoirs publics sont forcés de prendre l'éventuelle menace en compte... et tant mieux pour nous si elle ne se réalise jamais.
    Mon intervention ne se situe que dans ce cadre là, mais encore une fois, ma totale ignorance du sujet peut me conduire à écrire des sottises !
    Bien cordialement à vous,
    Alanarès.

  12. #9
    invite231234
    Invité

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Salut à tous !

    Mais pourquoi diable () voyez-vous le mal partout, il faut mettre en balance les risques mais aussi les bénéfices ... non ?
    Pasteur ne faisait-il pas du bricolage du vivant lorsqu'il à découvert le vaccin contre la rage ?

  13. #10
    Svenn

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Citation Envoyé par Alhec Voir le message
    Le bioterrorisme, on en parle, mais jusqu'à présent c'est resté un fantasme non? Est-ce une menace si réelle que cela? Des horreurs pathogènes, il en émerge régulièrement de toute façon (voir HIV...) sans qu'il y ait besoin de l'intervention de fanatiques.
    Les risques sont sans doute limités mais il y a toujours un minimum de règles implicites à connaitre avant de se lancer à bricoler le vivant. Prenons un exemple tout simple :
    Mr X, biologiste du dimanche de son état, décide de sauver le monde en mettant au point une bactérie secrétant des anticorps anti-HIV + des anticorps anti-HCV + douze autres anticorps, ainsi qu'une dizaine de protéines potentiellement thérapeutiques dont il a lu le nom dans un journal de vulgarisation. Avec une seule bactérie, il aura le traitement universel ! Il prend donc sa souche d'E. Coli préférée et la transforme avec un premier plasmide, celui avec l'anticorps anti-HIV puis il sélectionne les bactéries à l'aide d'une résistance ampicilline. Il amplifie les bactéries et les transforme avec un second plasmide en rajoutant une résistance chloramphénicol. Puis une troisième, etc..., jusqu'à avoir utilisé toutes les résistances possibles et imaginables. Il constate alors que ses bactéries ne produisent quasiment rien et de rage, il vide ses bactéries à l'évier vu qu'il n'a pas le matériel de décontamination. On se retrouve donc avec des bactéries multirésistantes dans la nature, certes à la virulence sans doute faible mais quand même, ce n'est pas une gaffe anodine...
    Je pense néanmoins que le danger sera sans doute essentiellement pour celui qui fera les expériences dans son garage. On n'a pas réellement de recul sur les problèmes de santé pouvant être causés sur les expérimentateurs par les produits de biologie moléculaire. Tout les biologistes savent que "le BET est dangereux" mais le risque n'est pas quantifié. On prend donc des précautions, on enfile des gants spéciaux, on travaille sous la hotte, on traite les déchets séparément, bref toutes sortes de chose qu'un bricoleur dans son garage ne fera pas notamment parce que c'est compliqué à mettre en place et que ça coute cher.

    Question subsidiaire, est-ce si facile que ça de créer un pathogène dangereux?
    Je ne pense pas que ce soit très difficile mais heureusement les crétins qui essaient sont très rares.


    Citation Envoyé par arxiv Voir le message
    Salut à tous !

    Mais pourquoi diable () voyez-vous le mal partout, il faut mettre en balance les risques mais aussi les bénéfices ... non ?
    Pasteur ne faisait-il pas du bricolage du vivant lorsqu'il à découvert le vaccin contre la rage ?
    Le problème, c'est que 99,9.. % des gens, moi y compris, sont intellectuellement des nains à côté de Pasteur et que même dans le cas de Pasteur, il y a eu un certain nombre d'accidents avant d'arriver à un vaccin raisonnablement fiable. Il a aussi eu la chance de s'attaquer sans le savoir à un virus qui était particulièrement bien adapté à la vaccination.

  14. #11
    Alanares

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Bon(soirOUjour) à tous.
    Pierre et Marie Curie étaient sans aucun doute les meilleures personne qui soient, à des Années-Lumières du délinquant et encore moins du terroriste. De surcroît, ils étaient tous deux des Savants, des vrais, avec S majuscule, et l'on doit toujours faire référence à eux avec respect. Pourtant, ils se sont aventurés dans un monde inconnu dont ils ignoraient les dangers. Leur labo (un garage !), leur habitat, leurs vêtements, leur corps extérieurement et intérieurement ont été contaminés au Radium. Ils ne l'ont pas fait intentionnellement : tout simplement, ils se sont aventurés en terrain par définition inconnu avant eux puisqu'ils en sont les découvreurs. Qui oserait aujourd'hui soutenir qu'il n'est pas mauvais qu'un gamin aux connaissances de Physique approximative joue avec une pastille de Radium dans son garage ? Après tout il est bon que l'enfant fasse de lui-même des découvertes n'est-ce pas ? En pédagogie moderne, ira-t-on donc jusqu'à prétendre que, la vie étant ce qu'elle est, on doit laisser des gosses de maternelle manipuler des grenades. Je suis pourtant prêt à parier que le gosse de CP qui jouerait avec une grenade ne serait en rien un méchant qui voit le mal partout : il voudrait seulement jouer. Quid de la responsabilité parentale (quel gros mot !)... Le parallèle entre cet enfant et ses parents est facile à faire avec un inconscient et la société. Quid de la responsabilité de l'Etat de laisser des joujoux pouvant vite devenir incontrôlables entre des mains d'inconscients. Ce mot d'inconscient n'est pas péjoratif dans mon propos : étant totalement ignare en Biologie, je me proclame incompétent et inconscient de tout danger y afférent, et, par conséquent, de toute précaution à prendre avant, pendant et après telle ou telle manip. Voyez-vous, il faut savoir admettre nos limites : personne ne peut être totalement compétent en tout. Je sais bien que c'est parait-il un défaut bien français que de se croire, pour n'importe lequel d'entre nous, aussi compétent que n'importe quel Ministre en charge de tel ou tel domaine... et de vociférer sur un zinc : "MOI JE dis, YAKA etc". Tant que cela reste du domaine du verbiage, cela peut prêter à sourire. Mais mes craintes prennent justement source dans une évolution qui tend de plus en plus à vouloir faire sortir les démons des enclos où ils étaient jusque là confinés : les fusils d'assaut quittent les mains des soldats de métier pour atterrir dans celles de gamins drogués et analphabètes. Croyez-vous que le résultat sera un gala de bienfaisance ? Alors, bon sang, un peu de bon sens : "démocratiser" la manière de fabriquer une bombe en la diffusant sur le Net ne fait pas avancer l'Homme; au contraire, c'est l'Humanité entière qui fait un pas de géant en arrière vers les cavernes !
    En Français, une bonne fois pour toute : un garage, une cuisine, ne seront jamais des labos P4, les seuls endroits où ce genre de manip doivent se dérouler, car, c'est seulement de cet endroit qu'il peut au bout du compte en sortir quelque chose de bon pour nous, comme une super bactérie capable de faire papa-maman, mais sans danger pour rien ni personne.
    Cordialement à vous
    Alanarès

  15. #12
    Tryss

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    En Français, une bonne fois pour toute : un garage, une cuisine, ne seront jamais des labos P4, les seuls endroits où ce genre de manip doivent se dérouler, car, c'est seulement de cet endroit qu'il peut au bout du compte en sortir quelque chose de bon pour nous, comme une super bactérie capable de faire papa-maman, mais sans danger pour rien ni personne.
    Cordialement à vous
    Si on devais faire toutes les manips de biologie dans un labo P4, il y aurai beaucoup beaucoup (beaucoup) moins de manips...

    Les labo P4 c'est pour la variole ou Ebola, pas pour E. Coli.

  16. Publicité
  17. #13
    Bruno

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Citation Envoyé par Alanares Voir le message
    En Français, une bonne fois pour toute : un garage, une cuisine, ne seront jamais des labos P4, les seuls endroits où ce genre de manip doivent se dérouler, car, c'est seulement de cet endroit qu'il peut au bout du compte en sortir quelque chose de bon pour nous, comme une super bactérie capable de faire papa-maman, mais sans danger pour rien ni personne.
    Si vous étiez, comme vous le prétendez plus haut, ingénieur, vous ne tiendriez pas ce discours: on n'imagine pas faire de la physique ou de la chimie sans manipulations, que ce soit au labo de l'école, dans sa cuisine ou son garage, pourquoi en serait-il autrement avec la biologie ? La science est avant-tout un jeu auquel on joue depuis les petites classes jusqu'aux unités de recherche avec labos P4, autrement ce serait ennuyant à mourir. Et d'ailleurs, au nom de quoi allez-vous empêcher l'homme de jouer ?

  18. #14
    Ryuujin

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Question subsidiaire, est-ce si facile que ça de créer un pathogène dangereux?
    Infiniment plus difficile que d'en récupérer une toute faite à peu près n'importe où.

    Svenn : on en trouve déjà partout naturellement des bactéries multi-résistantes. Tous les gènes de résistance qu'on utilise sont déjà présent chez les bactéries du sol.
    Une bactérie multi-résistante, dans des égouts, c'est un peu une blague.
    Ce qui serait risqué, c'est une bactérie pathogène multi-résistante dans de la bouffe, et pour en arriver là, il suffit d'effluents d'élevage mal compostés utilisés comme engrais.


    Bien sûr, quand on est mal informé et qu'on pense biotechnologie, on imagine un labo P4 avec des souches super-dangereuses, plein d'antibios etc...etc...
    En moyenne, c'est plutôt une paillasse, un évier, des E.Coli comme on en trouve dans les fromages, et un peu d'eau de javel.

  19. #15
    Alanares

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Bon(JourOUsoir) à tous.
    Pour Bruno de Bruxelles, quelques petites précisions.
    Tout à fait d'accord avec le fait d'enseigner la Physique, la Chimie et/ou n'importe quelle autre science ou technologie, de manière amusante, donc attrayante pour le plus jeune âge : c'est à mon avis le B à Ba de la pédagogie. J'ai pendant quelques années enseigné à des adultes et j'ai pu mesurer combien il était facile, lorsqu'on est passionné, de transmettre sa passion. Je me souviens toujours avec émotion d'un type, à peine plus jeune que moi, que la vie avait contraint de travailler dès la fin de la 3ème. Passionné par les cours que je donnais (bénévolement s'entend) il se remit tout seul aux études, m'obligeant malgré moi à lui fournir systématiquement toute aide dont il avait besoin, mais sa rage était telle qu'il était impossible de résister devant tant d'enthousiasme et de détermination. Perdu de vue par le jeu des mutations, j'appris beaucoup plus tard qu'il avait lui aussi bouffé du CNAM jusqu'à son titre d'ingénieur.
    Donc, ne vous méprenez pas cher Bruno de Bruxelles, nous partageons les mêmes vues sur la question : la science est en effet un jeu merveilleux et tant mieux si tout le monde veut y jouer. Cela n'empêche pas de prendre toute précaution pour éviter les accidents de jeu : à commencer par ne jouer que lorsqu'on connaît bien les règles !
    Mes craintes ne visaient évidemment pas le KIT du parfait petit chimiste destiné à éveiller curiosité et envie chez un enfant : je regrette bien au contraire que ce type de jeu fasse moins la une des médias que certaines consoles de jeu où, horreur!, la guerre (que je connais hélas un peu) est un jeu !
    Mes craintes porte tout simplement sur l'éventualité d'apparition un jour sur le marché de kit pour grands enfants pouvant me laisser croire que sans formation préalable je puisse jouer à un jeu dont par définition je ne connais ni les limites, ni les précautions de base : ainsi que je l'ai précisé, n'ayant strictement aucune connaissance en Biologie, je me demande avec appréhension à quelles erreurs de manips je risquerais d'avoir à faire ! D'après ce que je crois savoir, personne ne nait biologiste, c'est parait-il un métier fort complexe nécessitant de fort longues études. Je crois aussi que ce thème inspira un certain Goethe qui inspira un certain Paul Ducas qui inspira une équipe d'un certain Disney, et personnellement, je me sens vraiment très petit devant tant de si beau monde !
    Quant à empêcher l'Homme de jouer, grands dieux, qui suis-je pour avoir tant d'outrecuidance ?
    Très cordialement à vous,
    Alanarès

  20. #16
    Alhec

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Franchement, un mec n'y connaissant rien n'arrivera tout simplement à rien.
    Le vivant, c'est pas du Lego où il suffit de rajouter un gène pour que ça marche. C'est un peu plus subtil que ça

    Bref, je ne me tracasserais pas avec ça.

  21. #17
    LXR

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Pour recentrer un peu les idées, je précise tout de même que dans l'article en question, les amateurs concernés sont des étudiants chevronnés de biologie moléculaire ou bioinformatique. Pour m'être intéressé de prêt à une certaine époque au concours IGEM de biologie synthétique organisé chaque année par le MIT et cité par l'article, le niveau est doctoral même si les participants doivent obligatoirement être des étudiants qui ne sont pas encore en thèse. Certains projets présentés font même l'objet de publications scientifiques. Alors on va plutôt dire que c'est un hobby extra-professionnel d'étudiants-chercheurs. On est loin du bricolage dans son garage.

  22. #18
    Alhec

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Ah ok. Donc en fait, on ne parle pas du tout d'amateurs

  23. Publicité
  24. #19
    Tryss

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Tout dépend si on considère par exemple que Linux est un projet d'amateurs

    Ici je pense qu'il faut prendre amateur au sens de "sans soutient d'une entreprise/université/labo de recherche"

  25. #20
    Alanares

    Re : Actu - De plus en plus d'amateurs s'amusent à bricoler... le vivant

    Bon(jourOUsoir) à tous.
    Merci Tryss pour cette importante précision qui porte alors le débat à un autre niveau. Vu comme ça, mes craintes sont considérablement atténuées !
    Cordialement,
    Alanarès

Discussions similaires

  1. Actu - Exclusif : un dinosaure vivant surpris au Pantanal
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 35
    Dernier message: 24/09/2014, 18h21
  2. Actu - L'argile est-elle à l'origine de la chiralité du vivant ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/04/2011, 07h45
  3. Le vivant répond-il aux mêmes lois de la physique que le non-vivant?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 18
    Dernier message: 16/11/2009, 18h22
  4. conseil d'amateurs
    Par vince54 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 44
    Dernier message: 03/07/2007, 21h05