Des chercheurs américains ont déterminé la forme précise d'une enzyme indispensable à la survie du Plasmodium falciparum, le parasite à l'origine du paludisme. Ils ouvrent la voie à la recherche de médicaments qui cibleraient spécifiquement cette enzyme appelée PMT.
Le paludisme tue toujours. En 2010, 655.000 personnes en sont mortes à travers le monde, principalement en Afrique subsaharienne. La maladie s'attrape lorsqu'un moustique transmet, lors de la piqûre, un protozoaire parasite du...

Lire la suite : Lutte contre le paludisme : une nouvelle piste grâce à l'imagerie 3D
Les actualités Futura-Sciences