Une protéine nommée SAMHD1 et présente dans certaines cellules du système immunitaire empêche le virus du Sida de se répliquer en le privant des éléments indispensables à sa reproduction : les dNTP. Les chercheurs espèrent que ce principe, qui pourrait également être extrapolé à d'autres virus, aboutira à des thérapies visant à arrêter ou au moins ralentir la progression de la maladie.
Le Sida correspond au stade ultime de l'infection par le VIH. Lors de cette phase, le système...

Lire la suite : VIH : une protéine humaine protège les cellules du virus du Sida
Les actualités Futura-Sciences