On rapporte, dans le domaine de la physique du solide, des signes convaincants - mais pas encore des preuves - de l'existence de fermions de Majorana. En théorie, ces particules pourraient servir à la réalisation d'ordinateurs quantiques moins sensibles au problème de la décohérence.
À lire, notre dossier sur l'ordinateur quantique
Le physicien italien Ettore Majorana partage avec Évariste Galois bien des points communs. Génie précoce né en 1906 et en avance sur son...

Lire la suite : Des ordinateurs quantiques topologiques avec des fermions de Majorana ?
Les actualités Futura-Sciences