Un prototype de minirobot composé en partie de cellules vivantes et inspiré de la lamproie, un poisson primitif, pourrait être testé d'ici cinq ans. L'engin, dont le concept est inédit, détecterait les maladies en circulant dans le sang, et laisserait entrevoir des avancées dans d'autres domaines, comme dans la mise au point de prothèses musculaires.
Un petit robot pour l'Homme, un pas de géant pour l'humanité ? La question se pose depuis que des chercheurs britanniques et américains...

Lire la suite : Cyberplasm, le microrobot presque vivant pour détecter les maladies
Les actualités Futura-Sciences